Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Chine : capitalisme ou socialisme ? 

 réorientation de l'économie et infrastructure

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 29-12-2016 à 18:13:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un des aspects très important de cette réorientation vers la consommation intérieure est l'investissement dans les liaisons intérieures et les infrastructures ferroviaires.

Ils ont pour rôle en particulier de désenclaver les campagnes et les régions reculées de ce vaste pays, et de résoudre la contradiction ville-campagne.

Ces investissements sont de nature très différente de ceux pratiqués ici. Il est notoire que les investissements industriels et d'infrastructure en France ont cédé le pas aux placements financiers. L'hexagone n'est plus qu'à la 7eme place mondiale pour son réseau routier, alors qu'il était numéro un en 2008-2009. Il a rétrogradé de la 2eme à la 6eme place en infrastructures ferroviaires et du 5eme au 15eme rang pour les aéroports.

On note aussi qu'en France le réseau intermédiaire se réduit progressivement et que le développement du TGV se fait au détriment des lignes principales, tandis que les trains de nuit et les réseaux locaux disparaissent au profit de lignes de bus plus polluantes comme les megabus de Macron

On lira l'article très documenté sur CAIRN : Le TGV ou le démantèlement du réseau ferré français par Etienne Auphan

A noter aussi le protectionnisme européen contre l'achat de trains chinois, afin de protéger Alstom et Siemens.


_______________________


Un article de BFMTV

L'incroyable ambition ferroviaire de la Chine


D’ici à 2020, le réseau ferroviaire chinois comprendra 30.000 kilomètres de lignes à grande vitesse. Pour construire les 11.000 km qui manquent encore, l'État va investir l'équivalent de 480 milliards d'euros.

Déjà dotée du plus grand réseau ferroviaire à grande vitesse du monde, la Chine veut aller encore plus loin. La deuxième économie mondiale souhaite en effet construire, d'ici à 2020, 11.000 kilomètres de lignes à grande vitesse supplémentaires, rapporte le Frankfurter Allgemeine, citant le ministère des Transports chinois.

Un énorme projet qui nécessitera un investissement tout aussi gigantesque, en l’occurrence l’équivalent de 480 milliards d’euros (3,5 milliards de yuans). Une fois le chantier terminé, son réseau LGV s'étendra sur 30.000 kilomètres reliant les grandes villes du pays. A titre de comparaison, le réseau ferré, deuxième d'Europe après celui de l'Espagne se limite à ce jour à 2.100 kilomètres.


10 heures seulement pour parcourir 2.250 kilomètres

D'ici le début de la prochaine décennie, 8 grandes villes chinoises sur 10 auront ainsi un accès aux trains à grande vitesse. Les Chinois profitent déjà amplement des efforts de l'État pour améliorer ses infrastructures de transports. La nouvelle ligne à grande vitesse reliant Shanghai à Kunming, la capitale de la province du Yunnan a été inaugurée mercredi 28 décembre. Elle permet de parcourir les quelque 2.250 kilomètres séparant ces deux grandes villes en un peu plus de 10 heures…au lieu de 35 auparavant.

La Chine ne devrait pas se contenter d’investir dans les trains à grandes vitesse "classiques". En octobre, les autorités ont en effet annoncé leur intention de développer un réseau de trains à sustentation magnétique. Une technologie grâce à laquelle les trains peuvent atteindre la vitesse de 600 km/h.



Edité le 29-12-2016 à 19:00:53 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 29-12-2016 à 18:17:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Chine : mise en service d'une ligne ferroviaire à grande vitesse est-ouest


Xinhua - 29.12.2016

La Chine a mis en service mercredi une des plus longues lignes ferroviaires du monde reliant la côte est, région prospère du pays, au sud-ouest du pays, moins développé.
Le chemin de fer Shanghai-Kunming, qui s'étend sur 2.252 kilomètres, traverse cinq provinces, à savoir le Zhejiang, le Jiangxi, le Hunan, le Guizhou et le Yunnan et réduit le temps de voyage entre Shanghai et Kunming à 11 heures, contre 34 auparavant, a annoncé la China Railway Corporation.


La vitesse maximale sur la ligne est de 330 km/h, a précisé Wang Jinda, un conducteur de train.

La ligne Shanghai-Kunming est également la plus longue ligne ferroviaire à grande vitesse de Chine reliant l'est à l'ouest, tandis que la ligne Beijing-Guangzhou, qui parcourt 2.298 kilomètres et qui a débuté ses opérations en 2012, représente le plus long chemin de fer nord-sud du pays.

La Chine a construit plus de 20.000 kilomètres de chemins de fer à grande vitesse. Selon le plan du gouvernement, la longueur devra augmenter à 45.000 kilomètres d'ici 2030. Le lancement de la ligne Shanghai-Kunming signifie que le réseau ferroviaire à grande vitesse prend de l'ampleur, reliant quasiment toutes les provinces de la partie continentale de la Chine.


À lire aussi :
La première ligne de train suspendu en Chine prête pour plus d'opérations systématiques
Construction du pont ferroviaire Beijing-Zhangjiakou
Approbation d'une ligne ferroviaire himalayenne

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 29-12-2016 à 18:30:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les chemins de fer à grande vitesse couvriront 80% des grandes villes chinoises d'ici 2020


le Quotidien du Peuple en ligne -29.12.2016


La Chine a pour ambition de construire un système de transport complet d'ici 2020. [Photo d'archives : 163.com]


Selon un livre blanc publié jeudi, la Chine a pour ambition de construire un système de transport complet, avec un réseau plus rapide, plus écologique et plus sûr pour offrir des services plus efficaces au public d'ici 2020.

Le livre blanc, intitulé « Développement des transports en Chine », a exposé les énormes changements du secteur au cours des dernières décennies et a fixé des objectifs pour son expansion dans les années à venir.

Ainsi, a indiqué le document publié par le Bureau d'information du Conseil des Affaires de l'Etat, le secteur devrait accélérer son rythme de développement et jouer pleinement son rôle de base en tant qu'avant-garde pour achever la construction d'une société modérément prospère tous azimuts en 2020.

D'ici 2020, la Chine va faire passer la longueur des chemins de fer à grande vitesse en exploitation à 30 000 kilomètres, reliant plus de 80% de ses grandes villes.
La Chine va également rénover 30 000 km de voies express et fournir des routes bitumées et cimentées et des services de navettes pour les villages administratifs présentant les conditions nécessaires, tandis que tous les villages sans exception auront accès aux services postaux, a également précisé le document.

Au cours des dernières décennies, le réseau de transports de la Chine a connu des changements spectaculaires, en particulier le secteur ferroviaire.

Lorsque la République populaire de Chine a été fondée en 1949, la longueur totale de ses voies de chemin de fer était de seulement 21 800 km, dont la moitié était paralysée.

Grâce à une série de réformes menées depuis lors, la longueur totale des voies ferrées exploitées a atteint 121 000 km à la fin de 2015, la deuxième plus longue du monde, dont 19 000 km de trains à grande vitesse, qui placent la Chine au premier rang mondial dans ce domaine.

Si le vaste réseau a amélioré sa connectivité dans de grandes parties du pays, les disparités demeurent encore alors que la construction a été retardée dans les régions moins développées de l'Ouest du pays, mais, ces dernières années, le gouvernement cherche à réduire cet écart.

Le livre blanc a promis d'accélérer la construction des chemins de fer dans les régions du centre et de l'Ouest du pays. C'est dans cette optique que la Chine a mis en service mercredi l'un des plus longs chemins de fer à grande vitesse au monde, reliant la prospère côte orientale du pays à la région du Sud-ouest, la moins développée.

Selon la China Railway Corporation, la ligne Shanghai-Kunming, d'une longueur de 2 252 km, traverse cinq provinces, à savoir le Zhejiang, le Jiangxi, le Hunan, le Guizhou et le Yunnan et réduit le temps de voyage de Shanghai à Kunming de 35 à 11 heures.

Mercredi, une autre ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kunming et Nanning, capitale de la région autonome Zhuang du Guangxi dans le Sud-ouest de la Chine, a également été mise en service.

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)

À lire aussi :
Chine : mise en service d'une ligne ferroviaire à grande vitesse est-ouest
La Chine compte au moins six lignes de TGV faisant des bénéfices


Edité le 29-12-2016 à 18:54:49 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 29-12-2016 à 18:54:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

NB : les trains à unités multiples comportent plusieurs ensembles alimentation/moteur en tête. Ils sont utilisés en Suisse sur des lignes de montagne

_________________


Mise en service des trains à grande vitesse aux "normes chinoises"


Xinhua - 16.08.2016

La China Railway Corporation a annoncé lundi que ses trains à grande vitesse aux "normes chinoises", également connus comme trains à unités multiples électriques, ont commencé à circuler dans la province du Liaoning (nord-est).

Le train N. G8041 est parti lundi de la ville de Dalian à destination de Shenyang, capitale du Liaoning. Il s'agit du premier transport de passagers utilisant des trains à grande vitesse aux "normes chinoises", a indiqué Zhou Li, chef de la gestion technologique de la China Railway Corporation.

"La Chine a conçu de manière indépendante ses trains à unités multiples électriques, et ces trains seront un modèle majeur qui sera exporté par la Chine dans le monde" , a fait savoir M. Zhou.

Les trains aux "normes chinoises" sont dotés du dernier design extérieur, réduisent la consommation énergétique et utilisent des pièces préfabriquées normalisées, a expliqué M. Zhou. Les dispositifs de sécurité ont été améliorés par rapport aux anciens modèles, a-t-il ajouté.

Les trains peuvent atteindre une vitesse de 350 km/h.

La Chine possède 2.470 trains à unités électriques multiples, soit la quantité la plus importante du monde et les 19.000 km de voies ferrées à grande vitesse du pays représentent 60% du total mondial.

Les trains à grande vitesse de la Chine ont déjà trouvé des clients internationaux en Indonésie, en Russie, en Iran et en Inde.

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Wei SHAN)

Lire aussi : Masteel va fabriquer des roues de train à grande vitesse pour remplacer les produits importés

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 24-07-2017 à 09:15:11   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur les Echos, The Economist s'inquiète du pouvoir grandissant de l'économie d'Etat.

En Chine, le retour en grâce des grands groupes publics... et ses conséquences


Le 24/07

L'histoire économique chinoise des trente dernières années est loin d'être simplement celle d'une économie communiste se transformant en une économie libérale capitaliste. Mais la montée en puissance de l'économie de marché a tout de même été sa ligne directrice. Xi Jinping a d'abord promis de poursuivre dans cette voie, en s'engageant àdonner aux marchés un « rôle décisif » dans l'allocation des ressources. Mais les temps changent et le leader chinois semble avoir décidé du retour en grâce des groupes publics. Leur nombre a cessé de décroître.
Ce tournant est « mauvais à la fois pour la Chine, et pour le monde » , juge « The Economist ».

Deux initiatives gouvernementales marquent ce changement. D'une part, le grand mouvement de concentration des groupes publics vise à créer des champions nationaux et internationaux dans chaque secteur. D'autre part, l'hebdomadaire constate la prolifération des compagnies dites « d'opération et d'investissement du capital d'Etat » , qui étendent le public vers des secteurs jusque-là dominé par le privé.
Cette inflexion pose plusieurs problèmes. Sur le plan intérieur, « de nombreux éléments montrent que les groupes publics sont moins performants que les privés » estime « The Economist ». Et sur le plan extérieur, ces groupes ont de fortes ambitions d'expansion. Or « avec leurs finances opaques, et leurs avantages nationaux » , ils pourraient être accusés de concurrence déloyale par les partenaires commerciaux de la Chine, poursuit l'hebdomadaire, et renforcer les tentations protectionnistes. Mais la volonté de Xi Jinping d'affirmer le contrôle du parti sur le pays prime, et passe désormais par un retour de l'Etat dans l'économie chinoise.

N. K.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 01-01-2019 à 18:51:10   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les agents commerciaux privés chinois ont froid aux yeux lorsque la nouvelle loi sur le commerce électronique du pays entre en vigueur


Par Huang Ge Source: Global Times Publié le 2019/1/1 20:13:39
http://www.globaltimes.cn/content/1134243.shtml

La politique vise à protéger les DPI et à créer un climat commercial sain
Alors que la nouvelle loi chinoise sur le commerce électronique, entrée en vigueur mardi, augmente les prix des produits achetés via des plates-formes de commerce électronique transfrontalières, de nombreux agents commerciaux privés ( daigou ) envisagent de quitter le secteur.

" Avant, l'accès à l'industrie était assez facile ", a déclaré Evans Yang, un daigou d' une vingtaine d'années basé à Hong Kong .

" Les consommateurs, présentés par des connaissances sur WeChat, ont été attirés par les publicités que nous avons postées. Nous pourrions facilement faire des affaires en ligne ", a déclaré Yang au Global Times mardi. Yang travaille comme daigou depuis deux ans et se rend souvent dans des pays comme la Corée du Sud et le Japon pour effectuer des achats.

Selon elle, de nombreux agents commerciaux privés envisagent de poursuivre le service dans le cadre de la nouvelle politique, car " il semble que la procédure soit devenue plus complexe en exigeant des licences commerciales et en acquittant des taxes ", ce qui augmenterait les coûts et entraînerait une hausse des prix des produits.

La nouvelle loi différencie les catégories d'opérateurs de commerce électronique en les divisant en opérateurs de plate-forme de commerce électronique, vendeurs sur des plates-formes de commerce électronique et exploitant une entreprise sur leurs propres sites Web. Ces sites Web peuvent être sur des plates-formes telles que Taibao d’Alibaba ou des applications de réseau social telles que WeChat.

La loi exige que les opérateurs de commerce électronique détiennent des licences commerciales valables à la fois pour la Chine et pour les lieux où ils effectuent des achats. Il oblige également les opérateurs de commerce électronique à respecter leurs obligations fiscales conformément à la loi.

La nouvelle loi ne vise pas à interdire le daigou , mais elle réglemente strictement le seuil pour le secteur et crée un environnement d'achat sain pour les consommateurs chinois, a déclaré mardi un initié du secteur, Chen, au Global Times.

Les individus ou les plates-formes, ou quiconque tente d'échapper aux taxes ou de violer les droits de propriété intellectuelle (DPI), auront la responsabilité légale de ces actions, a déclaré Chen.

Si les exploitants de plates-formes ne prennent pas les mesures nécessaires pour lutter contre les atteintes aux DPI, ils risquent une amende de 500 000 yuans (72 690 dollars), ou jusqu'à 2 millions de yuans dans les cas graves.

Plusieurs consommateurs avec lesquels le Global Times s'est entretenu mardi ont déclaré qu'ils compareraient les prix proposés par différents vendeurs si les prix augmentaient et choisissaient un fournisseur approprié.

"Il est également possible que je me concentre davantage sur les produits locaux sur le marché chinois si les produits étrangers deviennent chers" , a déclaré Lei Lei, un employé de bureau âgé d'une trentaine d'années à Pékin.

Selon des analystes, la nouvelle loi vise à réglementer l'ordre du marché, à protéger les droits de propriété intellectuelle et à créer un environnement de consommation sain.

"La nouvelle politique ne freinera pas le développement du secteur. Elle aidera plutôt à poser les bases juridiques de la croissance du secteur commercial du commerce électronique national, à maintenir l'ordre sur le marché et à poursuivre sa croissance à long terme" , a déclaré au Global Times mardi Liu Dingding, un analyste du secteur basé à Beijing.

"Mais les propriétaires d'entreprises individuelles auront du mal à fonctionner dans le cadre de la nouvelle loi, qui réprimera les produits de contrefaçon facilement vendus par des vendeurs individuels dans le passé" , a déclaré Liu.

Les perspectives pour le secteur sont celles dans lesquelles les principales sociétés et plateformes de commerce électronique domineront le marché avec une plus grande attention portée à la conformité légale, a déclaré Liu.

Le commerce électronique transfrontalier présente un grand potentiel de croissance en Chine. On estime que les transactions ont atteint 8,8 milliards de yuans en 2018 et pourraient atteindre 12 000 milliards de yuans en 2020, a annoncé le site Web ec.com.cn.

En 2020, le commerce électronique transfrontalier de la Chine représentera 37,6% du commerce extérieur total du pays, avec une croissance annuelle de près de 20%, a indiqué le rapport.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Chine : capitalisme ou socialisme ?  réorientation de l'économie et infrastructureNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum