Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 Relèvement du salaire minimum

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 07-08-2014 à 10:31:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Cette mesure s’inscrit dans le tournant défini par le PCC après la crise de 2008, consistant à réorienter l’usine du monde vers sa consommation intérieure.
Le Monde ne peut pas s’empêcher de critiquer cette ligne qui comporte selon lui « le risque de dégrader la compétitivité des entreprises à l'exportation en renchérissant les coûts de production » .
En d’autres circonstances le Monde n’aurait pas manqué de vitupérer contre l’exploitation éhontée des travailleurs chinois.
Et d'autres, encore plus à gauche , auraient dénoncé une véritable dictature fasciste.


La Chine relève le salaire minimum pour dynamiser la consommation


Le Monde.fr | 06.08.2014
Par Astrid Gruyelle




Des employées d'une usine textile à Shenzhen, près de Hongkong. Le gouvernement vise pour 2015 un salaire de base qui ne soit pas inférieur à 40 % du revenu urbain moyen. | AFP
Le salaire minimum chinois poursuit sa progression inexorable. Au cours du premier semestre 2014, seize villes et provinces du pays, dont Pékin, l'ont relevé en moyenne de 14,2 %, a annoncé mardi 5 août l'agence China News Service.

Cette progression s'inscrit dans la droite ligne du plan quinquennal pour la période 2011-2015, qui prévoit que le minimum salarial soit rehaussé de 13 % en moyenne par an. Le niveau le plus élevé est atteint à Zhejiang, où le salaire minimum est désormais équivalent à 220 euros. Un montant qui dépasse celui de certains pays d'Europe de l'Est, comme la Bulgarie et la Roumanie, où il s'établissait à 160 euros en 2013.

ACCROÎTRE LA DEMANDE INTÉRIEURE

Les autorités chinoises poursuivent deux objectifs. D'une part, réduire les inégalités qui se creusent fortement avec la croissance. L'administration centrale a, par exemple, imposé qu'en 2015, le salaire minimum ne soit pas inférieur à 40 % du revenu urbain moyen.

D'autre part, faire émerger une classe moyenne permettant d'accroître la demande intérieure. En Chine, la consommation domestique a compté pour plus de la moitié du PIB au cours du premier semestre (52,4 %), selon les chiffres du Bureau national des statistiques, marquant ainsi une progression de 0,2 point par rapport à l'an passé.

AU BANGLADESH, 50 EUROS DE SALAIRE MINIMUM

Cette politique comporte néanmois le risque de dégrader la compétitivité des entreprises à l'exportation en renchérissant les coûts de production. D'où la grogne des entrepreneurs et des investisseurs qui menacent régulièrement de délaisser la Chine au profit d'autres pays d'Asie du Sud-Est.
Et si, depuis 2005, l'ensemble des pays asiatiques suit la tendance chinoise, ils restent loin derrière, comme le note un rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT). C'est le cas du Bangladesh, où les ouvriers du textile n'ont droit qu'à un salaire minimum de 50 euros.

>> Lire aussi : La croissance s'accélère légèrement en Chine


Edité le 07-08-2014 à 10:35:14 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8294 messages postés
   Posté le 07-08-2014 à 10:41:17   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le Npa a la meme position que les partis bourgeois sur la situation en Chine https://npa2009.org/content/il-y-25-ans-en-chine-le-massacre-de-tiananmen

--------------------
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2223 messages postés
   Posté le 09-08-2014 à 09:20:11   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

marquetalia a écrit :

le Npa a la meme position que les partis bourgeois sur la situation en Chine https://npa2009.org/content/il-y-25-ans-en-chine-le-massacre-de-tiananmen


Tu découvres l'eau chaude !!!

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8294 messages postés
   Posté le 09-08-2014 à 22:19:14   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le Npa est l aile gauche de la bourgeoisie,de l impérialisme occidental,qui sera conduit par Barack Obama à mener une guerre contre la Russie ainsi que la Chine;ces trotskolibertaires de Phillipe Poutou propose "d armer les Tibétains"-mais qui "nous"?le camp impérialiste transformé en dernier des samaritains?-pour dépecer la République Populaire de Chine,alors qu on agite l épouvantail fasciste,ces idiots inutiles qui repeignent à la bombe les cimetières israélites!

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 09-08-2014 à 23:20:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Il s'agit du salaire mini et du niveau de vie du peuple chinois marquetalia.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 16-08-2014 à 19:14:30   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

« Les autorités chinoises poursuivent deux objectifs. D'une part, réduire les inégalités qui se creusent fortement avec la croissance. L'administration centrale a, par exemple, imposé qu'en 2015, le salaire minimum ne soit pas inférieur à 40 % du revenu urbain moyen.

D'autre part, faire émerger une classe moyenne permettant d'accroître la demande intérieure. En Chine, la consommation domestique a compté pour plus de la moitié du PIB au cours du premier semestre (52,4 %), selon les chiffres du Bureau national des statistiques, marquant ainsi une progression de 0,2 point par rapport à l'an passé. »

65 ans après la proclamation de la république populaire de chine l’économie chinoise n’en fini pas avec l’achèvement de sa révolution démocratique, la promesse de mao ne sera donc pas tenue du passage à l’étape de la construction du socialisme, avant une nouvelle étape s’impose celle de l’économie socialiste de marché

Salaire minimum--- inégalités qui se creusent---émergence d’une classe moyenne… bref ! le prolétariat nourricier chinois doit apprendre à patienter, en attendant les lendemains qui chantent.


Mais bon !il faut admettre que ce ne sont pas les amis étrangers qui leur manque (les EP en premières lignes) pour les soutenir dans les efforts économiques et les sacrifices de pouvoir à consentir !

Vive le Marxisme léninisme maoisme ! et rendons lui hommage pour la foi des crétins qu’il inculque à ses adeptes
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 16-08-2014 à 21:35:47   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Tu seras aimable de laisser les crétins dans ta poche Gorki.
65 ans après la proclamation de la République Populaire de Chine le peuple chinois
accède par ses propres forces au niveau de vie que le pillage impérialiste nous en partie assuré et qui se dégrade de jour en jour.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 19-08-2014 à 00:05:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine réglemente les rémunérations et les primes dans les entreprises étatiques


2014-08-18 19:53:27 xinhua

Les rémunérations des cadres supérieurs des entreprises publiques administrées par l'Etat feront l'objet d'une réglementation plus stricte, indique un communiqué officiel publié lundi.
Le président chinois Xi Jinping a déclaré que la Chine allait standardiser la répartition des revenus dans les entreprises étatiques afin que les rémunérations soient raisonnables, structurées et supervisées de façon efficace.

Les hauts salaires et les primes seront réglementés, selon le communiqué.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 19-08-2014 à 11:28:49   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Xuan a écrit :

Tu seras aimable de laisser les crétins dans ta poche Gorki.



Ok ! je change la formule :

Vive le « Marxisme léninisme » maoïsme ! Et rendons lui hommage pour les capacités à pratiquer la politique de l’autruche qu’il inculque à ses adeptes


Xuan a écrit :

65 ans après la proclamation de la République Populaire de Chine le peuple chinois accède par ses propres forces au niveau de vie que le pillage impérialiste nous en partie assuré et qui se dégrade de jour en jour. .


Je décrypte, pour ceux qui ne s’en seraient pas encore aperçus, ce que cache dans ce propos l’abus qu’il est fait par Xuan (coutumier du fait) du bon mot peuple… Xuan que vous ne verrez jamais se pencher plus que cela, sur le sort de la classe ouvrière chinoise, sinon que pour relayer la propagande officielle de l’agence chine nouvelle concernant l’amélioration de sont sort.

Effectivement, l’impérialisme chinois se hisse par ses «propres forces » au niveau de ses rivaux (Enfin ! après accélération du processus de concentration du capital, au profit de sa bourgeoisie nationale et celles des multinationales étrangères implantées sur son territoire) sur le dos du prolétariat chinois, et par le développement absolue de la paupérisation des masses. Aussi, effectivement encore, cela induit le développement de couches sociales parasitaires (le fameux développement des classes moyennes) aux conditions de vies acceptables les rendant solidaires à leur tour du pillage des ressources de la planète, de l’exploitation éhontée des travailleurs autochtones, principalement ceux d’Afrique, par leur propre impérialisme.

Autre décryptage sur ce qu’avance Xuan à propos du : « niveau de vie que le pillage impérialiste nous auraient indifféremment à tous et toutes en partie assuré »


Sache Xuan, que même dans les pays capitalistes développés, contrairement à ce que tu avances, nous n’avons pas tous été logés à la même enseigne dans la redistribution des miettes de la sur value arrachée par le pillage pratiqué par notre propre impérialisme. Car si cela a pu effectivement servir à soudoyé matériellement des couches entières de l’aristocratie ouvrière et de la petite bourgeoisie ; il n’en demeure pas moins que la loi de la paupérisation absolue à continuer son œuvre, touchant principalement les minima ouvriers pour les métiers attachés à la production de masse (smicards français immigrés) couches sociales les plus fragilisées, précarisées.

Non Xuan définitivement faut que tu l’entends, nous n’avons pas été tous, ouvriers ou non, logés à la mêmes enseigne dans la redistribution des miettes assurant la paix sociale et autorisant les postures idéologiques économiques et politiques de la collaboration de classe : avouées : adhésion des uns et des autres au réformisme ; inavouées et honteuses : quant celles-ci se maquillaient et se maquillent toujours de volonté de renouer avec la lutte des classes économiques y officiant principalement les représentants de l’aristocratie ouvrière et de la petite bourgeoisie du salariat public ou privé venus de la gauche de la gauche, ou encore les trotskistes, les anarchistes, et autres sectes pseudo révolutionnaires «« ML »» MLM, etc. )…


Edité le 19-08-2014 à 11:33:09 par gorki


Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 19-08-2014 à 22:27:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Je n'ai jamais écrit « niveau de vie que le pillage impérialiste nous auraient indifféremment à tous et toutes en partie assuré » que tu cites entre guillemets, et tu sais très bien pour quelles raisons, tu viens de les exposer toi-même.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 30-08-2014 à 13:35:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



La Chine abaissera les salaires des cadres des entreprises d'Etat

Publié le 2014-08-29 à 20:22 | french.xinhuanet.com

BEIJING, 29 août (Xinhua) -- Les hauts dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) ont décidé vendredi d'abaisser les salaires des cadres des entreprises d'Etat.

Lors d'une réunion présidée par le président chinois et secrétaire général du Comité central du PCC Xi Jinping, le Bureau politique du Comité central du PCC a approuvé des plans de réforme du système déterminant les salaires, le montant du budget des dépenses et les autres privilèges des cadres travaillant dans les entreprises d'Etat administrées par le gouvernement central.

Dans un communiqué publié à l'issue de la réunion, le Bureau politique a déclaré que les salaires excessifs seraient abaissés à des niveaux raisonnables.

Il a exhorté les entreprises d'Etat à améliorer leur éthique, déclarant que l'écart de revenus entre les cadres et les autres employés et l'écart de salaires entre les différentes industries devaient être maintenus à un niveau approprié.

Ces plans appellent à fixer un plafond pour le budget des dépenses des cadres des entreprises d'Etat et à mettre en oeuvre des interdictions dans l'utilisation des véhicules de fonction, des bureaux, des formations, des réceptions d'affaires, des voyages d'affaires en Chine et à l'étranger et des communications.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 31-08-2014 à 21:01:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Réductions de salaire en vue pour les patrons des grandes banques publiques


( Source: le Quotidien du Peuple en ligne )
29.08.2014 17h06


Le China Business News, basé à Shanghai, a annoncé jeudi que les grandes banques chinoises, celles qu’on appelle aussi parfois les « big five » pourraient bien être les premières cibles de la réforme encouragée par le gouvernement et visant à réduire les salaires des cadres supérieurs des entreprises publiques.
Selon toute vraisemblance, a confié au journal un initié du secteur bancaire, les cadres supérieurs de la Banque industrielle et commerciale de Chine (China Industrial and Commercial Bank), de la Banque de la Construction de Chine (China Construction Bank), de la Banque Agricole de Chine (China Agricultural Bank), la Banque de Chine (Bank of China) et la Banque populaire de Chine (People's Bank of China) seront ceux qui devront faire face en premier aux réductions de salaire touchant les dirigeants des entreprises publiques du pays.

Zhang Yun, président de la Banque agricole de Chine a été le premier parmi les dirigeants des cinq grandes banques d'État à défendre ouvertement la réforme. La banque « soutiendra fermement et appliquera strictement la décision », a déclaré M. Zhang lors de la conférence de presse sur les résultats semestriels de la banque, qui a eu lieu mardi.

D’après l’initié cité plus haut, la future réforme aurait suscité une panique grandissante chez les hauts dirigeants et cadres moyens des cinq grandes banques.

Des rumeurs ont laissé entendre que la Banque de la Construction de Chine préparait un plan de réduction des salaires visant à diminuer les rémunérations des présidents de 50%, des chefs de service de 30%, et du personnel de 10%, mais cela n'a pas été confirmé.

Toutefois, selon des articles de presse, les baisses pourraient atteindre pas moins de 70%, et un plafond de 600 000 Yuans (100 000 Dollars US) pourrait être imposé aux salaires annuels des cadres.

De son côté, un cadre de niveau intermédiaire d'une banque d'Etat s’est plaint à des journalistes que leurs salaires sont inférieurs à ceux rencontrés dans les banques commerciales du pays à investissements participatifs conjoints et celles à capitaux étrangers.

Les statistiques montrent qu'en 2013, la Ping An Bank est arrivée en tête de liste pour les salaires annuels des cadres supérieurs, suivie par la Mingsheng Bank et la China Merchants Bank.

Conformément à la réglementation mise par la Commission de Régulation Bancaire de Chine, la part de salaire des cadres dirigeants évaluée à la performance devra être maintenue en dessous du triple de leur salaire de base, et le paiement d'au moins 40% de cette fraction devra être retardé de plus de trois ans.

Un dirigeant de niveau intermédiaire craint que les réductions de salaire prévues ne réduisent la capacité des banques à attirer les talents.
Les experts impliqués dans l'élaboration du plan de baisse des rémunérations estiment pour leur part que le fait que les cadres supérieurs des entreprises publiques reçoivent un revenu annuel de plusieurs millions de yuans, tout en profitant des privilèges des hauts fonctionnaires, fait depuis longtemps l’objet de controverses.

La semaine dernière, le Président Xi Jinping a déclaré que les salaires déraisonnablement élevés des dirigeants des principales entreprises publiques devaient être ajustés, et les a exhortés à avoir un plus grand sens des responsabilités et le sens du dévouement.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 31-08-2014 à 21:40:25   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A lire également sur Theory Chine :
Répartition des revenus en Chine: une tâche finie et infinie
le 03/07/2014
Cai Fang

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
835 messages postés
   Posté le 09-09-2014 à 16:11:13   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Xuan nous à offert à lire (et comme d’habitude en restant avare de commentaires) ce dernier article.

Je vous en livre deux extraits, qui pour le moins aurais dû éclairer l’ami Xuan, sur la véritable nature du régime chinois, mais apparemment que nenni ! Juste il nous le jette comme un os a rongé, satisfaisant certainement à démontrer qu’en chine l’écart entre les revenus allait se réduire. Mais que tout ce déballage vienne nous livrer un témoignage supplémentaire (entre les lignes) que la chine à définitivement tourner la page de la construction du socialisme depuis des lunes, cela Xuan des EP il ne le voit pas, ou plus exactement, il refuse de le voir

Premier extrait :

« La question équité et efficacité a été posée à l’époque de l’économie planifiée où régnait l’égalitarisme et le manque d’incitation. Le phénomène qu’on appelle “manger à la même marmite” se voyait partout, le chemin vers la prospérité était bouchée théoriquement et pratiquement . Au début des années 80 du 20e siècle, Deng Xiaoping a lancé son opinion de permettre de s’enrichir à une partie de la population pour arriver enfin à la co-prospérité. En même temps, a vu le jour la théorie officielle “Efficacité d’abord, sans négliger l’équité”. Depuis 1993, la 3e Session du 14e Congrès du PCC a lancé cette théorie, elle est largement bien reconnue et vise à éliminer les défauts de l’ancien régime, à encourager l’efficacité et l’initiative des travailleurs. »

Et pour conclure, dessous cette conclusion de l’article, un quasi plagiat de ce que pourrais être le contenu d’un papier d’un économiste bourgeois des pays occidentaux disant l’intérêt de garder le cap dans l’accumulation des capitaux et vers une répartition devant favoriser la classe moyenne, tout en faisant en sorte d’éviter la fronde des plus démunis (entendez la classe ouvrière et les exclus) en leur concédant quelques miettes…

Second extrait :

« Enfin, pour améliorer la répartition des revenus, le gouvernement doit chercher à garder l’équilibre entre croissance économique et politique de redistribution. En Chine, l’écart entre les revenus est trop grand, les services publics ont trop de dettes, tout cela demande au gouvernement de renforcer, pendant un certain temps, la puissance de redistribution dans les services publics. En particulier, le gouvernement doit jouer un rôle plus actif et dominant pour réaliser l’égalité dans les services publics. Mais garder la croissance économique convenable est toujours une tâche inévitable. Dans l’application de la politique de redistribution, il faut réglementer efficacement les hauts revenus dans un esprit de justice, cultiver la classe moyenne et améliorer les conditions de vie des gens de faible revenu. En même temps, il faut aussi éviter l’arbitraire des politiques, pour ne pas blesser l’enthousiasme de l’emploi, de la consommation rationnelle, de l’accumulation des capitaux et de l’investissement.»

--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 09-09-2014 à 23:12:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Cai Fang est un économiste et sociologue, directeur de l'Institut d'études démographiques de l'Académie chinoise des sciences sociales.
L’article porte effectivement sur les disparités de revenus et les moyens de les réduire, mais ne se résume pas à la caricature que tu en fais.
C’est un point de vue dans le PCC, pas le seul puisqu’il se situe explicitement dans un débat, et il a le mérite de nous montrer la complexité de la question des salaires et des revenus en Chine.

Il est nécessaire de faire connaître ce genre d’article, quoi qu’on puisse en penser d’ailleurs. Le débat se déroule dans le PCC et il appartient aux communistes chinois, non seulement parce qu’ils sont bien placés pour en discuter, mais parce que ce sont eux qui trancheront et mettront leurs choix à l’épreuve des faits.
Après rien ne nous interdit de le commenter évidemment, mais sans oublier que nous sommes coupés de la réalité chinoise et incapables de vérifier quelque part nos théories sur le socialisme.

Cet exemple devrait plutôt nous faire réfléchir sur l’extrême indigence de notre propre réflexion sur la question des revenus dans notre pays et sur les questions économiques en général. Nous sommes à peine capables de critiquer les thèses économiques libérales et leur pendant réformiste, quant à ébaucher le projet et le programme immédiat d’une société socialiste même dans ses grandes lignes, on en est loin.


Edité le 09-09-2014 à 23:17:17 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12266 messages postés
   Posté le 25-01-2015 à 22:54:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le Quotidien du Peuple fustige les employeurs retardant le paiement des salaires


Publié le 2015-01-25
BEIJING, 25 janvier (Xinhua) -- Les retards de paiement des salaires violent les droits des travailleurs et piétinent les lois relatives au travail, commente dimanche le Quotidien du Peuple, journal phare du Parti communiste chinois.

Chaque année, le but de 260 millions d'ouvriers migrants chinois est de pouvoir se rendre dans leurs familles pendant la fête du Printemps, avec dans leurs poches, l'argent durement gagné. Mais chaque année, cet espoir est parfois réduit à néant.

Après une année de dur labeur, certains ouvriers migrants, touchant en général des salaires relativement bas, se retrouvent les mains vides et doivent se mettre à la recherche des salaires qui leur sont dus.

Au mois de novembre, au moins dix ouvriers migrants ont menacé de sauter d'un immeuble après avoir échoué à obtenir leurs rémunérations antérieures, dans la province chinoise de l'Anhui (est).

"Pourquoi y a-t-il toujours des employeurs qui dilapident sans aucune honte de l'argent pour eux même, mais tentent par tous les moyens de ne pas payer leurs employés?" , critique le journal.

Le journal propose d'améliorer les contrats signés entre les employeurs et les employés et de renforcer la supervision des gouvernements locaux pour résoudre ce problème.


Edité le 25-01-2015 à 22:54:18 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  Relèvement du salaire minimumNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum