Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  l'impérialisme, le Tiers Monde et la Chine 

 les racines coloniales du bashing antichinois

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17314 messages postés
   Posté le 02-06-2022 à 13:25:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

https://www.globaltimes.cn/page/202206/1267178.shtml


Est-ce de l'arrogance ou de l'infériorité que d'engager un "dialogue critique" avec la Chine ?


Éditorial du Global Times juin 02, 2022

Le site en langue chinoise de la Deutsche Welle a publié mardi un commentaire intitulé "Maintenir un dialogue critique avec la Chine est plus important que jamais." L'article est rempli de clichés sur les soi-disant "problèmes de droits de l'homme au Xinjiang" , qui ne valent pas la peine d'être lus. Mais l'expression "dialogue critique" dans le titre est intrigante. Il s'agit en fait de l'attitude principale des Etats-Unis et d'autres pays occidentaux dans leur communication avec les nations non-occidentales ces dernières années.

Il s'agit, dans la plupart des cas, d'une révélation inconsciente du sentiment intérieur de supériorité des élites américaines et occidentales. Mais maintenant, ils le mettent consciemment en avant et le promeuvent comme un "moyen efficace" de traiter avec la Chine. Cela ne peut s'expliquer simplement par "l'orgueil et les préjugés". Ils ne l'ont pas formulé dans le passé, mais les pays occidentaux ont pratiqué et renforcé le dialogue dit critique avec la Chine. Il est devenu une approche, voire une arme, dans le jeu stratégique de l'Occident avec la Chine. En d'autres termes, ils essaient de "faire la leçon" à la Chine sous couvert de "dialogue".

Dans les interactions mondiales, les désaccords sont courants. Il est également normal d'exprimer des points de vue différents ou même de critiquer sans mâcher ses mots. Toutefois, un dialogue égalitaire ne peut se fonder sur le postulat selon lequel certaines valeurs sont supérieures à d'autres. Il ne peut pas non plus se résumer à une partie qui fait la leçon ou accuse l'autre. Le "dialogue critique" des États-Unis et de l'Occident est condescendant, et la logique implicite est qu'ils sont les seuls à avoir la capacité, la qualification et le pouvoir de déterminer le bien et le mal. Cela signifie qu'une partie a déjà revendiqué la supériorité morale avant même que le "dialogue" ne commence, ce qui minimise le niveau de développement et l'image morale des autres pays.

Le colonialisme a longtemps été écarté comme quelque chose de méprisable, mais les structures de pouvoir et la mentalité centrées sur l'Occident n'ont pas complètement disparu. Le colonialisme a été subtilement transplanté dans divers aspects, se cachant dans le langage politique et les méthodes de communication occidentales. Certaines élites américaines et occidentales, animées d'un fort sentiment de supériorité en matière de civilisation, considèrent les pays non occidentaux comme des candidats qui attendent leur "approbation". Pointeurs idéologiques en main, ils montent sur le podium pour superviser les examens, juger les copies, puis les noter en fonction des "performances" de ces pays pour déterminer s'ils ont réussi l'examen. Quant à la norme de notation, elle est établie par les États-Unis et l'Occident en fonction de leurs propres formations historiques et sociales, et l'"occidentalo-centrisme" est la seule réponse correcte dans tous les examens.

À leurs yeux, seul l'Occident est juste, civilisé et avancé, tandis que ceux qui diffèrent d'eux sont qualifiés de "mauvais", barbares et arriérés. Ils créent de force une dichotomie entre "civilisation" et "barbarie". Sur la base de cette prémisse fictive, ils apposent des étiquettes morales sur les différentes pratiques des autres pays, en essayant de les rabaisser en termes d'image afin de pouvoir "attaquer les autres depuis une position élevée" comme ils le souhaitent. C'est pour cette raison qu'ils fabriquent imprudemment le mensonge du "génocide" au Xinjiang, qu'ils appellent audacieusement à "punir la Chine" par divers moyens et qu'ils menacent frénétiquement de bombarder la Chine "jusqu'à l'âge de pierre".

Parfois, l'arrogance est une sorte d'outrecuidance ; parfois, c'est aussi une sorte d'infériorité profonde.

Face à l'essor des pays émergents, dont la Chine, et à leurs propres problèmes, les États-Unis et les autres pays occidentaux sont de plus en plus dépassés.
Face au rétrécissement du fossé qui les sépare des pays émergents, ils doivent s'appuyer sur les slogans des "droits de l'homme" et de la "démocratie" pour maintenir leur "avantage absolu".
La raison pour laquelle ils sont si sensibles à leur position dans le dialogue est qu'ils sont conscients de la disparition de l'avantage absolu qu'ils avaient auparavant. Par conséquent, ils doivent délibérément mettre en avant leur pouvoir discursif pour maintenir la structure de pouvoir obsolète qui se cache derrière, ce qui est devenu une réaction subconsciente.

Même dans les domaines des droits de l'homme et de la démocratie, les États-Unis et l'Occident sont de plus en plus à la traîne, ne comptant que sur les slogans, les postures et les coups de poing pour montrer leur "estime de soi", ce qui est en fait risible pour le reste du monde. La confiance en soi de l'Occident s'effondre, alors que la démocratisation des relations internationales est de plus en plus populaire et que la conscience des pays en développement de leurs droits se renforce.

Aujourd'hui, si quelqu'un veut encore s'engager dans le colonialisme et l'hégémonie idéologique, ou même s'imagine mener d'autres pays par le bout du nez comme du bétail, aucun pays ayant une fierté nationale et un sens de l'indépendance n'obéira.
Pour en revenir au "dialogue critique", la Chine n'a jamais eu peur de la critique, mais s'oppose fermement à l'hégémonie. Les temps ont changé, et les élites américaines et occidentales doivent apprendre à être égales et respectueuses. Le dialogue est nécessaire, et nous accueillons le "dialogue constructif", mais nous rejetons le "dialogue critique". Nous tenons également à rappeler qu'une posture condescendante est dangereuse, car plus vous êtes loin du sol, plus votre chute peut être difficile.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  l'impérialisme, le Tiers Monde et la Chine  les racines coloniales du bashing antichinoisNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum