Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 Quand la géopolitique occidentale devient Gala

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16412 messages postés
   Posté le 21-11-2021 à 13:37:46   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Peng Shuai une oie pas très blanche comme héroïne #me too contre les JO de Pékin


La presse occidentale s'est émue de la "disparition" de Peng Shuai. Certains ont évoqué un "camp de travail". Apparemment le régime n'est pas trop dur suivant cette vidéo , où les premières images montrent que le restaurant a été désinfecté pour novembre. La vidéo date du 20 novembre.

La tenniswomen a eu une liaison avec un homme influent du PC Chinois qui a duré plusieurs années, et marié par ailleurs * l'homme en question se retrouve propulsé au politburo du PCC, et craignant pour sa carrière, il la largue * quelques années après, cet homme prends sa retraite, et se remets à fréquenter la tenniswomen pour 3 années de plus, puis il la re - largue * Le dépit amoureux de la tenniswomen lui fait écrire un post sur weibo (un RS Chinois) ou elle fait part de son dépit, et elle retire le post à peine quelque minutes après avoir été publié. * trop tard. Le post publié n'est pas passé inaperçu d'autant qu'il met en scène une star sportive et un ex dirigeant Chinois important. Le NYT le récupère, et à partir d'une traduction pétée, conclut que la tenniswomen a été victime d'un viol dont elle se plaindrait * L'affaire est immédiatement reprise par la presse occidentale, qui ajoute à l'accusation de viol une accusation de disparition. L'association de tennis pro s'en mêle aussi.

On ajoutera à cette histoire de cul pitoyable que Peng Shuai a déjà été épinglée pour corruption :

https://www.rtbf.be/sport/tennis/detail_la-chinoise-peng-shuai-suspendue-six-mois-pour-tentative-de-match-truque?id=9991435&utm_source=rtbfsport&utm_campaign=social_share&utm_medium=fb_share&fbclid=IwAR3TdvlyeMCCvbI6ahuiplXQViMf9YjNCo6Ym9z9v_79r1BxJWUTI4OHoDE

La Chinoise Peng Shuai a écopé de six mois de suspension et de 10.000 dollars d'amende pour avoir essayé d'obliger sa partenaire du double dames à se retirer du tournoi de Wimbledon en 2017, a annoncé mercredi le Tennis Integrity Unit.

"Peng Shuai a utilisé des moyens coercitifs et offert la possibilité d'une récompense financière en échange du retrait de sa partenaire du tournoi du double dames de Wimbledon 2017," affirme la TIU dans un communiqué.
"Bien que l'offre ait été refusée et que Peng Shuai n'ait pas participé au tournoi par la suite, cela constituait une violation du programme anti-corruption du tennis" , ajoute la TIU.
La tentative de changer de partenaire du double dames de Peng Shuai était intervenue après la date-limite d'engagement.
Peng, âgée de 32 ans, a été suspendue six mois dont trois avec sursis et condamnée à 10.000 dollars d'amende, dont 5000 avec sursis, à condition qu'elle ne commette plus de violation du code anti-corruption. Elle pourra jouer de nouveau à partir du 8 novembre 2018.
La Chinoise occupe la 20e place mondiale en double et la 80e en simple. Cependant, elle avait été N.1 mondiale en double en février 2014 et avait atteint son meilleur classement en simple (14e) en août 2011. Elle a remporté deux titres en simple et deux trophées en double dames dans les tournois du Grand Chelem, à Wimbledon en 2013 et à Roland-Garros en 2014, les deux fois en compagnie de la Taïwanaise Hsieh Su-wei.
La TIU a précisé que l'ancien entraîneur de Peng, le Français Bertrand Perret, a lui aussi été suspendu trois mois pour son rôle dans cette affaire.


__________________


Le texte initial publié sur Weibo. L'accusation de viol ne repose sur rien [traduction Sacha Lin-Jung] :
https://www.reddit.com/r/tennis/comments/qmn69a/full_translation_of_peng_shuais_weibo_post/

"Je sais que je ne peux pas expliquer cela clairement, et même si je le dis, cela n'aura pas d'importance, mais je veux quand même le laisser sortir. Je suis une hypocrite. J'admets que je ne suis pas une bonne femme, et que je suis en fait une très très mauvaise femme. Il y a environ trois ans, vice-président Zhang Gaoli, tu as pris ta retraite. Tu as demandé au Dr Liu du Centre de tennis de Tianjin de me contacter, et m'as demandé de jouer au tennis avec toi à l'hôtel Kang Ming à Pékin. Après avoir fini de jouer au tennis, toi et ta femme Kang Jie m'avez amené chez vous.

Cet après-midi-là, j'avais très peur. Je ne m'attendais pas à ce que cela se produise - quelqu'un a aidé à garder l'extérieur (note du traducteur: ce qu'elle essaie de dire ici n'est pas très clair), car personne ne croirait qu'une femme permettrait cela.
Il y a environ sept ans, nous avons eu des relations sexuelles. Plus tard, après avoir été promu membre du Comité permanent du Politburo à Pékin, tu ne m'as plus jamais contactée. J'avais l'habitude d'enterrer tout en moi.
Après tout, si tu ne voulais prendre aucune responsabilité, pourquoi es-tu revenu me chercher, et m'as-tu amenée chez toi pour faire l'amour ? C'est vrai que je n'ai pas de preuves. Il n'est pas non plus possible de laisser des preuves. Plus tard, tu as continué à nier, mais c'est vrai que tu as été attiré par moi d'abord, sinon je n'aurais pas pu entrer en contact avec toi.

Cet après-midi-là, je n'étais pas d'accord et j'ai continué à pleurer. J'ai dîné avec toi et tata Kang Jie. Tu as dit que l'univers est très très grand. La terre n'est qu'un grain de sable dans l'univers, et nous, les êtres humains, sommes plus petits qu'un grain de sable. Tu as dit beaucoup plus que cela, et le but était essentiellement de me persuader de baisser ma garde. Après le dîner, je n'étais toujours pas disposée à avoir des relations sexuelles. Tu as dit que tu me détestais. Tu as dit que pendant ces sept années, tu ne m'avais jamais oubliée, et que tu me traiterais bien etc... J'étais terrifiée et anxieuse. Compte tenu de l'affection que j'avais pour toi il y a sept ans, j'ai accepté... oui, nous avons couché ensemble.

L'attirance romantique est une chose si compliquée qu'elle l'explique clairement. Depuis ce jour, j'ai renouvelé mon amour pour toi. Tout au long de mon temps avec toi après cela, uniquement sur la base de nos interactions, tu étais une très bonne personne et tu m'as bien traitée. Nous parlons d'histoire récente, ainsi que d'époques anciennes. Tu m'as instruite sur tant de sujets, et nous avons eu des discussions sur l'économie, la politique. Nous n'avons jamais manqué de sujets de discussion. Nous avons joué aux échecs, chanté, joué au tennis de table, joué au billard et aussi joué au tennis ensemble. Nous nous sommes toujours amusés sans fin. C'était comme si nos personnalités s'accordaient parfaitement.

J'ai quitté la maison tôt (note du traducteur : les athlètes professionnels en Chine quittent souvent très tôt leur famille pour s'entraîner à temps plein). A l'intérieur, je suis extrêmement privée d'amour. Au milieu de tout cela, je n'ai jamais pensé que j'étais une bonne femme. Je me détestais, je détestais pourquoi je suis venue dans ce monde. Tu m'as dit que tu m'aimais, très très fort, et tu as dit que tu espérais que dans la prochaine vie, nous pourrons nous rencontrer vers l'âge de vingt ou dix-huit ans. Tu as dit que tu étais seul. Tu te plaignais d'être seul. Nous avions une infinité de choses à dire, nous ne manquions jamais de sujets. Tu as dit que dans ta position, il est impossible de divorcer. Si nous nous étions rencontrés dans le Shandong (ndlr : une province de Chine, de moindre importance politique que Pékin), tu aurais pu divorcer, mais pas maintenant. Je pensais t'accompagner tranquillement, sans faire de bruit.

Au début, tout allait bien. Mais au fil du temps, les choses ont commencé à changer progressivement. Il y avait tellement d'injustice et d'humiliation. Chaque fois que tu m'as demandé de rentrer chez toi, dans ton dos, ta femme m'a dit tant de choses laides et blessantes. Toutes sortes de moqueries accumulées.
J'ai dit que j'aime manger de la langue de canard. Tante Kang Jie dirait, "ew tellement dégoûtant". En hiver, lorsque Pékin avait une mauvaise qualité de l'air à cause du smog, tante Kang Jie disait : "C'est parce que vous vivez à la campagne. Nous ne ressentons pas du tout cela ici". Des choses comme ça, elle en a tellement dit. Quand tu étais avec moi, elle n'a jamais dit ces choses. C'est comme quand nous étions ensemble. Quand nous étions seuls ensemble, tu agissais d'une manière, mais quand il y avait d'autres personnes à proximité, tu agissais d'une autre manière.

Je te l'ai déjà dit, entendre ces choses m'a fait ressentir une grande blessure et une grande humiliation au fond. Depuis le premier jour où je t'ai connu, je n'ai jamais utilisé un centime de ton argent, je ne t'ai jamais utilisé non plus pour obtenir des avantages pour moi-même, mais cette chose qu'on appelle la réputation, est si importante. Tout ce qui s'est passé, je le mérite. J'ai tout amené sur moi.

Du début à la fin, tu m'as dit de garder notre relation secrète, et surtout, je ne devais jamais dire à ta mère que nous avions des relations sexuelles. Parce que c'était elle qui me conduisait à l'église du Sauveur (NDLR : une église à Pékin) à chaque fois, et puis je devais changer de voiture pour pouvoir entrer dans le complexe d'appartements fermé. Elle pensait que j'étais toujours chez toi pour jouer au mahjong ou au poker. Nous n'avons toujours été que des individus transparents dans la vie de chacun. Ta femme était comme la reine dans La Légende de Zhen Huan (note du traducteur : une émission très populaire sur la lutte pour le pouvoir au sein d'une ancienne famille royale chinoise), alors que les mots ne pouvaient décrire à quel point je me sentais embarrassée.

Il y a eu tant de fois où j'ai pensé, suis-je toujours un humain ? Je pensais que j'étais une créature sans âme, faisant semblant, faisant semblant tous les jours, qui est le vrai moi ? Je n'aurais pas dû venir dans ce monde, mais je n'ai pas le courage de mourir.
Je veux vraiment vivre simplement, mais les choses se sont avérées différentes de ce que je voulais.

Le 30, nous nous disputâmes très mal. Tu as dit que l'après-midi du 2, nous irions chez toi pour en parler lentement. Aujourd'hui à midi, tu as appelé pour dire que tu étais occupé, tu as tout nié, tu t'es excusé pour dire qu'on se parlerait un autre jour... et juste comme ça, tu as de nouveau disparu, comme il y a sept ans.
Tu as joué avec moi et m'as largué quand tu en as fini avec moi. Tu as dit qu'il n'y avait pas eu de transactions entre nous. Oui, c'est vrai, notre affection l'un envers l'autre n'avait rien à voir avec l'argent ou le pouvoir. Mais j'ai du mal à conclure et à accepter notre relation de trois ans. Tu as toujours eu peur que j'apporte secrètement un appareil d'enregistrement et laisse des preuves. C'est vrai, à part moi, je n'ai aucune preuve pour prouver ce qui s'est passé, pas d'enregistrement audio, pas d'enregistrement vidéo. La seule chose que j'ai, c'est la mémoire de mon propre moi foiré.

Pour quelqu'un d'aussi important que toi, je sais que tu as dit que tu n'as pas peur. Mais peu importe que je frappe un rocher avec un œuf, ou que je sois un papillon de nuit qui vole vers la flamme, je dis la vérité sur ce qui s'est passé entre nous.
Avec ton intelligence et ton esprit, je suis sûre que tu vas soit le nier, soit me le reprocher, ou tu peux simplement le jouer cool. Tu dis toujours que tu espères que ta mère céleste pourra te bénir. Je suis une mauvaise femme qui ne mérite pas d'être mère, mais tu es un père avec un garçon et une fille. Je t'ai déjà demandé ceci, aurais-tu fait la même chose à ta fille adoptive ? As-tu encore le courage d'affronter ta mère après ce que tu as fait dans ta vie ? Nous aimons tous faire semblant d'être vertueux..."



Edité le 21-11-2021 à 17:56:49 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16412 messages postés
   Posté le 22-11-2021 à 12:10:19   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Finalement Peng Shuai a appelé le président du CIO en vidéo.
Difficile de contester la réalité des choses, sauf pour le Monde qui titrait encore ce matin "Où est Peng Shuai ?" , largement dans la zone de hors jeu.
La première page est changée dans la matinée...rétropédalage accéléré pour Pierre Haski et Cie et silence sur les chaînes TV. Le #oùestPengShuaidanstoncul leur pend au nez.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  Quand la géopolitique occidentale devient GalaNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum