Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Présentations 

 Présentation.

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Adam Hanoun
Pionnier
2 messages postés
   Posté le 23-04-2022 à 16:38:36   Voir le profil de Adam Hanoun (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Adam Hanoun   

Humbles salutations marxistes-léninistes à tous les camarades ici présents. Je tiens à préciser que je ne suis pas grammaticalement parfait en français, car j'ai déménagé d'Italie et je vis à Mulhouse depuis 12 mois.
À propos, je m'appelle Adam Hanoun.
En ce qui concerne le bloc de pensée dans lequel je me trouve, je dirais de me positionner sur un volumineux marxisme-léninisme-maoïsme, mélangé à un sain kimilsungisme-kimjongilisme. Je souhaite également placer mes références idéologiques, politiques et philosophiques. Premièrement, je crois que le matérialisme (aussi bien le matérialisme dialectique que tous les matérialismes qui ont existé historiquement, de Démocrite à Marx) ne nie pas l'aspect spirituel de l'être humain, mais le considère comme un dérivé du monde matériel, écrit Mao :
"Quelle est la différence fondamentale entre l'idéalisme et le matérialisme ? Elle consiste dans les réponses opposées que les deux courants donnent au problème fondamental de la philosophie, c'est-à-dire le problème du rapport entre l'esprit et la matière (c'est-à-dire le problème du rapport entre la conscience et l'être). L'idéalisme affirme que l'esprit (la conscience, les idées, le sujet) est l'origine première du monde et que la matière (le monde naturel, la société, l'objet) n'est qu'un phénomène dérivé de l'esprit. Le matérialisme affirme que la matière existe indépendamment de l'esprit et que l'esprit n'est qu'un phénomène dérivé de la matière. Les réponses opposées à ce problème fondamental sont chacune le point de départ d'une grande variété de conceptions opposées dans tous les autres domaines. L'idéalisme soutient que le monde est soit le complexe de toutes nos sensations, soit un processus spirituel créé par notre esprit ou par un esprit supérieur. Pour elle, le monde matériel extérieur à la pensée est soit une fausse illusion (c'est-à-dire quelque chose de construit par le sujet percevant), soit la peau matérielle extérieure d'une essence qui est spirituelle. Selon l'idéalisme, la connaissance humaine découle spontanément du sujet et est quelque chose que l'esprit puise en lui-même. En revanche, le matérialisme soutient que l'unité du monde consiste en son caractère matériel et que l'esprit (la conscience) est une des propriétés naturelles de la matière qui apparaît lorsque celle-ci a atteint un certain degré de développement. La nature, la matière et le monde objectif existent même sans l'esprit et sont indépendants de celui-ci. La connaissance humaine est un reflet du monde extérieur objectif."
(Mao Tse-Tung, Œuvres complètes Volume V, p. 129, Éditions Social Reports)

Venons-en à mes positions sur la soi-disant religion.
Comme l'écrit Lénine:

"La religion est une des formes de l'oppression spirituelle qui pèse partout sur les masses populaires, écrasées par le travail constant pour les autres, par le besoin et l'isolement. La faiblesse des classes exploitées dans leur lutte contre les exploiteurs engendre inévitablement la croyance en une vie meilleure au-delà de la tombe, tout comme la faiblesse du sauvage dans sa lutte contre la nature engendre la croyance en des dieux, des diables, des miracles, etc. La religion prêche l'humilité et la résignation dans la vie terrestre à ceux qui passent toute leur vie dans le travail et la misère, en les consolant par l'espoir d'une récompense céleste. La religion, en revanche, enseigne la charité dans ce monde à ceux qui vivent du travail des autres, offrant ainsi une justification facile à leur existence d'exploiteurs et leur vendant des billets bon marché pour le royaume de la félicité céleste. La religion est l'opium du peuple. La religion est une sorte d'eau-de-vie spirituelle, dans laquelle les esclaves du capital noient leur personnalité humaine et leurs prétentions à une vie en quelque sorte digne des hommes."
(Lénine, Socialisme et religion)

L'athéisme est en fait, comme l'explique brillamment Marx dans les Manuscrits économico-philosophiques de 1944, " la conscience positive de soi de l'homme, qui n'est plus médiatisée par la suppression de la religion, de même que la vie réelle est la réalité positive de l'homme, qui n'est plus médiatisée par la suppression de la propriété privée, par le communisme ". Le communisme est, comme négation de la négation, une affirmation ; il est donc le moment réel et nécessaire du prochain développement historique de l'émancipation et de la reconquête de l'homme. Le communisme est la structure nécessaire et le principe moteur de l'avenir proche".

Maintenant, je voudrais passer à l'anthropocentrisme. Je voudrais ajouter une autre phrase de Friedrich Engels, également tirée de son livre "La dialectique de la nature".

"Dans les pays industriels les plus avancés, nous avons dompté les forces naturelles et les avons mises au service de l'homme ; nous avons ainsi multiplié la production à l'infini, de sorte qu'un enfant produit aujourd'hui plus que cent adultes ne le faisaient hier. Et quels sont les résultats ? Augmentation du surmenage et de la misère des masses, et une grande crise tous les dix ans. Darwin ne savait pas quelle satire amère il écrivait sur l'humanité, et particulièrement sur ses compatriotes, lorsqu'il montrait que la libre concurrence, la lutte pour l'existence, que les économistes exaltent comme le produit historique le plus élevé, sont l'état normal du règne animal. Seule une organisation consciente de la production sociale, dans laquelle elle est produite et distribuée selon un plan, peut élever l'homme au-dessus du reste du monde animal dans l'aspect social, autant que la production en général l'a fait pour l'homme en tant qu'espèce. L'évolution historique rend une telle organisation chaque jour plus indispensable, mais aussi chaque jour plus réalisable. Elle marquera le début d'une nouvelle époque historique où l'humanité elle-même, et avec elle toutes les branches de son activité, notamment la science de la nature, prendront un essor tel qu'elles laisseront dans l'ombre tout ce qui a précédé". (Œuvres complètes de Marx-Engels, Volume XXV, Editori Riuniti, Rome 1969, p. 332)

En ce qui concerne le caractère planifié de l'économie socialiste, le développement proportionnel de l'économie socialiste est tel qu'il garantit précisément un équilibre dans l'entrée et la sortie de l'économie nationale, ce qui s'est avéré être une alternative concrète à l'anarchie de la production sociale dans les sociétés capitalistes. En ce qui concerne la demande, étant un élément prépondérant des relations monétaires-mercantiles (sans production de marchandises il ne peut y avoir de demande et vice versa, par définition) l'Etat socialiste, qui vise à la réduction constante de l'influence des éléments mercantiles dans le socialisme, ne peut et ne doit pas compter sur la demande de marchandises comme indicateur principal pour la distribution. Je termine par une phrase du Cher Leader, qui dit à ce sujet :

"Le développement planifié et équilibré de l'économie socialiste avec une croissance ininterrompue ne peut être pleinement garanti que lorsque l'économie est gérée et réalisée sous la direction unifiée de l'État. Seul un contrôle et une direction unifiés de l'économie par l'État permettent d'élaborer un plan de développement de l'économie nationale adapté aux aspirations et aux exigences des masses, d'organiser et de guider correctement sa réalisation, d'établir une discipline pour la mise en œuvre du plan d'État, de sorte que l'économie nationale se développe rapidement de manière planifiée et équilibrée. Ce n'est que lorsque l'économie est gérée et exploitée de manière planifiée sous la direction unifiée de l'État qu'il est possible d'utiliser rationnellement la main-d'œuvre et les ressources naturelles du pays et de réaliser une production et une distribution, une accumulation et une consommation planifiées de manière à promouvoir la reproduction socialiste à grande échelle, à développer radicalement la science et la technologie et à établir des liens raisonnables entre le processus scientifique et technique et la production, augmentant ainsi la productivité."

(Kim Jong-Il, Let us firmly equip ourselves with the Juche-oriented theory of economic management, Letter to the faculty and students of the State University of Economics on the 45th anniversary of its founding, July 1, 1991)

Merci.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
17102 messages postés
   Posté le 24-04-2022 à 07:44:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Bonjour Adam Hanoun, merci pour cette contribution d'ailleurs nous avons peu d'articles sur la Corée du nord.
Bienvenue et bons débats.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2635 messages postés
   Posté le 25-04-2022 à 07:08:11   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Bonjour et bons débats

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Présentations  Présentation.Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum