Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité de Cuba et de l'Alba 

 pour une monnaie régionale en Amérique du sud

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18426 messages postés
   Posté le 27-01-2023 à 23:32:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

https://histoireetsociete.com/2023/01/27/le-bresil-et-largentine-preparent-une-nouvelle-monnaie-latino-americaine-pour-reduire-leur-dependance-au-dollar-americain/

Le Brésil et l’Argentine préparent une nouvelle monnaie latino-américaine pour « réduire leur dépendance au dollar américain »

27 JANVIER 2023

La propagande occidentale, qui sévit en France sans contradicteurs, tend à nous présenter uniquement les conséquences négatives pour la Russie de l’intervention en Ukraine, pourtant si l’on considère les aspects économiques de la dite intervention, on s’aperçoit que non seulement la Russie résiste aux sanctions comme à l’économie de guerre mais que dans la foulée de plus en plus de pays tendent à s’émanciper du dollar et qu’un des effets majeurs de la situation est l’isolement grandissant des USA et de leurs vassaux européens à qui l’effort de guerre exigé pose de plus en plus la question du but recherché. Le Brésil et l’Argentine envisagent une monnaie latino-américaine appelée Sur, afin de « stimuler le commerce régional et de réduire la dépendance au dollar américain ». Lula l’avait promis alors qu’il était candidat à la présidence. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoireetsociete)
25/01/2023

Par Ben Norton
24 janv. 2023

Les gouvernements du Brésil et de l’Argentine envisagent de créer une nouvelle monnaie pour l’Amérique latine, appelée Sur (« sud » en français), selon un rapport du Financial Times.

D’autres pays de la région seront invités à utiliser la monnaie.

Leur objectif est de « stimuler le commerce régional et de réduire la dépendance au dollar américain », a noté le journal, citant des responsables gouvernementaux.

vidéo https://youtu.be/mudBO1iffOo

Le ministre argentin de l’Economie, Sergio Massa, a déclaré au Financial Times que les pays sud-américains « commenceront bientôt à étudier les paramètres nécessaires à une monnaie commune, qui comprend tout, des questions fiscales à la taille de l’économie et au rôle des banques centrales ».

Massa a déclaré qu’ils préparaient « une étude des mécanismes d’intégration commerciale ». Mais il a averti que cela pourrait prendre des années à se développer, et ce n’est que « la première étape d’un long chemin que l’Amérique latine doit parcourir ».

Le Brésil et l’Argentine discuteront des plans monétaires lors de la réunion de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) à Buenos Aires le 24 janvier.

Le Brésil a la plus grande économie d’Amérique latine et l’Argentine la troisième (après le Mexique).

L’économiste espagnol Alfredo Serrano Manc, basé en Argentine, qui dirige un groupe de réflexion dédié à l’intégration régionale, le Centre stratégique latino-américain de géopolitique (CELAG), a déclaré au Financial Times que « la voie consiste à trouver des mécanismes qui substituent la dépendance au dollar ».

Il a ajouté que le moment était venu, étant donné qu’« il y a beaucoup de gouvernements qui sont idéologiquement similaires », avec des dirigeants de gauche à travers l’Amérique latine.

Le président brésilien de gauche Lula da Silva est revenu au pouvoir le 1er janvier.

Au cours de sa campagne électorale, Lula avait évoqué la possibilité de créer une monnaie régionale pour le commerce.

Lors d’un rassemblement en mai 2022, le dirigeant du Parti des travailleurs avait déclaré: « Nous allons créer une monnaie en Amérique latine, car nous ne pouvons pas continuer à dépendre du dollar » .

Lula a révélé qu’il s’appellerait le Sur. Il a ajouté qu’il ne serait pas basé sur le modèle de l’euro, en ce sens que les pays pourraient conserver leur monnaie nationale souveraine.

Au lieu de cela, le plan serait d’utiliser le Sur pour le commerce régional, a déclaré Lula.

Après la victoire de Lula aux élections d’octobre 2022, le politicien et économiste de gauche équatorien Andrés Arauz a publié un plan pour une « nouvelle architecture financière régionale » pour l’Amérique latine.

Arauz a déclaré que le plan serait de relancer les institutions régionales comme l’Union des nations sud-américaines (UNASUR) et la Banco del Sur (Banque du Sud), et de créer une Banco Central del Sur (Banque centrale du Sud) pour superviser la nouvelle monnaie.

L’objectif est « d’harmoniser les systèmes de paiement » des pays qui composent l’UNASUR afin « d’effectuer des virements interbancaires vers n’importe quelle banque de la région en temps réel et à partir d’un téléphone portable », a-t-il écrit.

Arauz était un candidat à la présidence qui a failli remporter les élections de 2021 en Équateur. Il termine également un doctorat en économie.

L’Argentine souffre d’une dette odieuse envers les puissances coloniales étrangères depuis 200 ans.
Lire aussi : La banque centrale hongroise stupéfie et annonce un bond de 10 fois des réserves d’or

Aujourd’hui, l’Argentine est piégée dans une dette de 44 milliards de dollars auprès du Fonds monétaire international (FMI) dominé par les États-Unis.

Cette dette extérieure libellée en dollars a entraîné une fuite constante de devises hors de l’Argentine, alimentant des niveaux élevés d’inflation.

Le président argentin Alberto Fernández s’est rendu en Chine et en Russie en février 2022, cherchant des alternatives au système financier dominé par les États-Unis et rejoignant l’initiative Belt and Road de Pékin.

L’Argentine a également demandé à rejoindre le bloc élargi BRICS +, avec le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. Buenos Aires a assisté aux sommets du groupe en 2022 à l’invitation de Pékin.

En tant qu’ancien président, Lula était lui-même cofondateur des BRICS.

Le Brésil et l’Argentine font déjà partie d’un bloc commercial sud-américain, connu sous le nom de Mercosur (Mercado Común del Sur, ou Marché commun du Sud).

Lula souligne depuis des années l’importance de l’intégration économique et politique de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Immédiatement après son retour au pouvoir en janvier, Lula a décidé de relancer et de renforcer les institutions régionales telles que la CELAC, l’UNASUR et le Mercosur.

L’ancien président brésilien d’extrême droite, Jair Bolsonaro, avait cherché à saboter ces organisations, en retirant ou en suspendant l’adhésion du pays et en alignant étroitement le géant sud-américain sur les États-Unis.

Bolsonaro est arrivé au pouvoir grâce à deux coups d’État politiques soutenus par les États-Unis au Brésil, dont un putsch parlementaire contre la présidente du Parti des travailleurs Dilma Rousseff en 2016 et l’emprisonnement politiquement motivé de Lula sur de fausses accusations à l’approche des élections de 2018

Peu de temps après son entrée en fonction, Bolsonaro s’est rendu en Virginie pour visiter le siège de la CIA.

Craignant des conséquences juridiques au Brésil pour sa corruption flagrante et pour les politiques qui ont causé la mort massive de citoyens, Bolsonaro s’est enfui en Floride deux jours avant la fin de son mandat. Il vit depuis aux États-Unis en tant que fugitif de la justice.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Davidsword
Jeune Communiste
63 messages postés
   Posté le 15-02-2023 à 03:04:31   Voir le profil de Davidsword (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Davidsword   

Lula est une ordure sur biens des thèmes, comme le covid et la pikouze que certains osent appeler "vaccination anti-covid".
Mais du point de vu de la Chine c'est tout Benef, et sur le point de vu de l'Ukraine pour des raison de politique intérieure et de "containement" de l'ED il bloque la livraison d'arme à l'Ukraine.

--------------------
La droite et les rouges fleurissent sur les terrains délaissés pa rla gauche.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
18426 messages postés
   Posté le 16-02-2023 à 12:26:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ce qui est "tout benef" du point de vue de la révolution prolétarienne c'est que davantage de pays s'écartent de la domination du dollar et s'engagent dans un commerce indépendant des sanctions, des blocus et du découplage US.
Maintenant si tu veux dire qu'un pays socialiste doit se passer de tout commerce pour être vraiment socialiste , tu peux encore une fois changer de pseudo et t'appeler directement Joe Biden.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 19-02-2023 à 21:18:16   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

On pourra dire que, 200 après l indépendance de l Amérique du Sud vis a vis des courrones espagnole et portugaise, le Continente Olvidado se sera émancipé de la domination de l imperialisme etats unien.


Edité le 19-02-2023 à 21:19:31 par marquetalia




--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité de Cuba et de l'Alba  pour une monnaie régionale en Amérique du sudNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum