Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales 

 Monti piteux, Merkel triomphante, ou le nouveau Dr

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Resistance
Jeune Communiste
Resistance
193 messages postés
   Posté le 24-03-2013 à 19:33:48   Voir le profil de Resistance (Offline)   Répondre à ce message   http://www.resistance-politique.fr/   Envoyer un message privé à Resistance   




« Au Parlement européen, le président, Martin Schulz, a demandé d'écouter le message de protestation envoyé par les électeurs italiens contre la politique d'assainissement budgétaire imposée par Bruxelles », remarque Anne Bauer à la fin de son article publié le 27 février dans le journal économique Les Échos, juste après la déculottée de Mario Monti aux élections en Italie.

C’est-à-dire ? « Non pas qu'il faille abandonner la rigueur, précise l’article (ouf ! On a eu peur !), mais au moins la compléter par plus de solidarité », et aller vers un « vrai budget de la zone euro ». Et de graver l’épitaphe politique de l’ex-président du Conseil italien : « Mario Monti lui-même n'a cessé de dénoncer la « créditocratie », qui divise l'Europe entre bons et mauvais emprunteurs, et de réclamer cette solidarité ». En clair : les pays riches devraient aider davantage les pays pauvres à gaver les banques au lieu de les laisser se faire essorer.

La déroute électorale de « Super Mario », le technocrate de Goldman Sachs, est en effet une catastrophe pour ceux qui croient à une intégration européenne harmonieuse, car « l'arrivée de Mario Monti, ancien commissaire européen, respectueux des institutions communautaires et défenseur de la construction européenne, a fortement contribué aux progrès réalisés depuis juin dernier dans la construction de l'Union économique et monétaire » ? rappelle Anne Bauer en essuyant une larme.

Et de terminer son papier sur une note pathétique : « le budget européen a oublié la relance et l'intégration économique, se heurtant au refus des pays du Nord, Allemagne en tête, d'aller vers un vrai budget de la zone euro ». Tout semble en effet se passer comme si les capitalistes allemands avaient décidé de sacrifier les pays du sud : malheur à ceux que l’euromark plombe ! Que les vautours de la finance les dépècent ! La machine industrielle allemande poursuit sa route ! Merkel est aussi populaire que Monti est discrédité, et le « modèle allemand » brille au firmament des analystes économiques.

Pourtant, dans ces conditions, les exportations allemandes vers l’Europe du sud chuteront inévitablement. Les décideurs d’outre-Rhin ont donc forcément d’autres marchés en tête… Si l’eurozone continue de s’élargir à l’est, les nouveaux entrants pourront acheter plus facilement les produits « made in Germany », car ils auront remplacé leur devise faible par l’euro fort. Cela suppose aussi que les usines qui, dans ces mêmes pays, produisent actuellement des pièces bon marché (car vendues dans une monnaie faible) pour alimenter les chaînes d’assemblage en Allemagne, soient à leur tour délocalisées plus à l’est.

Après quelques années, les économies des nouveaux entrants dans la zone seront aussi à genoux, mais on peut faire confiance aux capitalistes allemands pour avoir préparé leur redéploiement vers de nouveaux marchés entre-temps, etc. Et à force d’aller vers l’est, on tombe forcément sur la Russie, un jour ou l’autre…

Vincent Flament

* Drang nach Osten : « ruée vers l’est » (mouvement pluriséculaire d’expansion germanique, puis allemande vers l’Europe centrale et orientale)

http://www.resistance-politique.fr/article-monti-piteux-merkel-triomphante-ou-le-nouveau-drang-nach-osten-116483795.html

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 24-03-2013 à 21:14:00   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

vous racontez n importe quoi,les économies russes et allemandes sont imbriquées dans la construction du gazoduc "south stream"et,de plus,berlin a ménagé moscou sur l adhésion de kiev et tvilissi a l otan.les usa s appuient sur la pologne,les pays baltes et,justement,l ukraine et la géorgie,ainsi que la moldavie et l azerbaidjan pour refouler l influence du kremlin en europe orientale.il faut arreter de dire des conneries,comme vous me le rappellez pourtant si souvent!

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 24-03-2013 à 21:17:21   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

mais le prcf baigne dans la germanophobie de bistrot,parle de "regermanisation de la pologne" de "casques à pointe",alors que c est la france qui mène des guerres impérialistes,au mali,bientot en syrie et en centrafrique,et pas l allemagne!

--------------------
Resistance
Jeune Communiste
Resistance
193 messages postés
   Posté le 24-03-2013 à 21:43:23   Voir le profil de Resistance (Offline)   Répondre à ce message   http://www.resistance-politique.fr/   Envoyer un message privé à Resistance   

Cher Marquatalia,

Tu écris : "il faut arrêter de dire des conneries,comme vous me le rappelez pourtant si souvent!". L'auteur de l'article (Vincent Flament en l'occurrence) signe pour la première fois un texte publié sur le site de Résistance. Comme tu le signales fort justement, il émane du PRCF puisqu'il a été auparavant publié sur le mensuel du PRCF.

Résistance, collectif de membres du PCF, n'est lié d'aucune manière au Pôle ou à quelque entité quelle qu'elle soit, si ce n'est au marxisme-léninisme et à l'internationalisme prolétarien. C'est à ce titre que le collectif s'est engagé depuis sa création dans toutes les luttes anti-impérialistes, comme il l'a fait récemment lors de l'intervention française au Mali.

Résistance estime "qu'on a raison de se révolter". Et si des citoyens allemands brisent demain leurs chaînes, ils seront des nôtres comme nous serons des leurs.

Force est de constater que le PRCF voit souvent la réalité d'aujourd'hui à travers le prisme des années d'après-guerre. C'est un fait.

Fraternelles salutations.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 24-03-2013 à 22:16:07   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

mais les citoyens allemands brisent leurs chaines,ils n écoutent pas tous du storkraft et du impaled nazarene en organisant des expeditions punitives contre les étrangers!il y a eu la rda,le film "goodbye lenine" évoque l ostalgie des allemands de l est,qui a abouti a la création du parti "die linke".dans les années 70,des ouestallemands s en sont pris au capitalisme allemand par la lutte armée-rote armee fraktion,ou "bande a baader"-.il faut éviter de tomber dans le piège de la germanophobie,le pangermanisme par exemple est pratiquement mort,excepté au trentin haut adige,et,en moselle,les jeunesses nationalistes sont des nationalistes francais et non des nostalgiques du IIIème reich!pour rappel,de quelle origine étaient karl marx et friedrich engels?

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13795 messages postés
   Posté le 25-03-2013 à 21:33:53   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Il s'agit de contradictions et de rivalités entre pays impérialistes.
Dans cette alliance il y a des dominés et des dominants mais surtout des peuples opprimés.
Pour ce qui nous concerne il importe de souligner les luttes des peuples d'Europe contre les monopoles industriels et financiers, qu'ils soient allemands ou français notamment.
Par la suite, que le leadership de l'Europe soit allemand ou français ne change pas notre stratégie, et notre rôle devrait avant tout souligner les rapports inégaux qu'entretient la France avec l'Europe du sud.
Le socialisme auquel nous aspirons ne devra pas s'établir sur de tels rapports inégaux.

Pour mémoire, c'est Sarkozy et Merkel qui ont fait sauter Berlusconi, et les banques françaises ont fait pour cela le nécessaire en retirant leurs avoirs le 30 octobre 2011, précipitant l'effondrement boursier .
De même la guerre en Libye a eu aussi pour effet d'affaiblir les capitalistes italiens.

Si on compare des investissements européens en Grèce, les IDE français ne sont pas très éloignés des investissements allemands (plusieurs banques ont retiré leurs billes après 2010 à la suite de désinvestissements massifs, à l'exception de la BNP Paribas).
En Italie ils sont nettement supérieurs.
En Espagne ils sont supérieurs aux IDE allemands.

En manières de vautours, nos capitalistes n'ont rien à envier aux capitalistes allemands. Il n'est donc pas judicieux de présenter Hollande comme une "victime" de Merkel, au même titre que tous les chefs d'Etat du Sud, comme on le voit sur ce dessin.
Et que lui-même se présente ainsi, pour récupérer quelque soutien dans sa propre course au leadership européen, ne doit pas nous abuser non plus.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales  Monti piteux, Merkel triomphante, ou le nouveau DrNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum