Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 Macron : Un an, ça suffit !

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2098 messages postés
   Posté le 20-05-2018 à 08:55:31   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Le 13 mai s'est déroulé à Paris une manifestation intitulée:
Macron un an, ça suffit !



Cette initiative lancée par le Mouvement pour la rupture avec l'Union Européenne et la Ve République (mouvement dirigé par le POID -Parti Ouvrier Indépendant Démocratique) et le journal La Tribune des Travailleurs, s'est concrétisée par une manif dont RT France à rendu compte.
Voici quelques vidéos :
Macron un an ça suffit 13 mai 2018 Paris
https://www.youtube.com/watch?v=NbxB3vFXsF4

Sur RT France
https://francais.rt.com/france/50628-an-macron-ca-suffit-manifestation-contre-president-paris

sur youtube
partie 1
https://www.youtube.com/watch?v=pyBKHDJ5NHA

partie 2
https://www.youtube.com/watch?v=YL06dbP2Nx4


Le journaliste Vincent Lapierre du groupe Egalité et Réconciliation (d'Alain Soral) s'est vu clairement interdit d'entré dans le cortège de la manif.
https://www.youtube.com/watch?v=MVkUrVNM4cE&spfreload=5

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10826 messages postés
   Posté le 20-05-2018 à 18:55:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le 13 mai c'est un anniversaire

La question qui se pose est quelle sorte d'unité justement et les vidéos montrent que rien n'est clair sauf pour refuser toute sorte d'unité avec les défenseurs de l'Union Sacrée comme Soral et ses propagandistes.

L'unité ne peut pas se réduire au départ de Macron parce que Macron n'est qu'un représentant déclaré du capital. Certains sociaux-démocrates voudraient l'écarter pour le remplacer par un représentant clandestin des mêmes intérêts, mais cette démarche est caduque. Au fond la question qui se pose est encore conserver l'Etat bourgeois ou le détruire, critiquer le capitalisme ou le remplacer par le socialisme.

Puisque l'étude de Marx revient à l'ordre du jour il faut remettre ses conclusions à l'ordre du jour : une révolution prolétarienne. Cette révolution ne peut être dirigée que par le parti du prolétariat.


Edité le 20-05-2018 à 18:55:48 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7303 messages postés
   Posté le 20-05-2018 à 19:02:22   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

soyons attentifs à l analyse de Nicolas Maduro https://www.initiative-communiste.fr/articles/international/macron-cest-lutra-droite-neo-liberale-qui-detruit-la-france-nicolas-maduro/

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10826 messages postés
   Posté le 20-05-2018 à 19:13:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/macron-cest-lultra-droite-neo-liberale-qui-detruit-la-france-nicolas-maduro/

Dans les hyperliens il faut écrire http et non https sinon ça ne marche pas, et pour la nième fois utilise le bouton pour encadrer l'adresse.

C'est intéressant surtout pour la situation au Venezuela, mais la question principale concernant Macron c'est qui dirige la lutte contre les monopoles et pour le socialisme ? Cette lutte ne peut pas aboutir sans une direction révolutionnaire, même si elle est dirigée contre Macron.

Le 13 mai 68 plus d'un million de manifestants criaient "dix ans ça suffit !" Mais De Gaulle a été remplacé par Pompidou, Pompidou par Giscard, Giscard par Mitterrand, Mitterrand par Chirac, Chirac par Sarkozy, Sarkozy par Hollande, et Hollande par Macron. Est-ce qu'un seul d'entre eux a représenté une autre classe que la grande bourgeoisie monopoliste ? Aucun.

Par conséquent notre objectif, tout en participant à la lutte contre les lois scélérates, n'est pas fondamentalement le départ de Macron mais le renversement de l'Etat bourgeois.


Edité le 20-05-2018 à 19:43:01 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Jeune Communiste
244 messages postés
   Posté le 21-05-2018 à 05:39:29   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Le 13 mai 68 plus d'un million de manifestants criaient "dix ans ça suffit !"
Et ce n'était que le début de l'effondrement du mouvement communiste français, avec une première raclée électorale en 1968 en perdant la moitié de ses députés et, Duclos de 1969 ayant regroupé les vieux communistes aussitôt oublié, les accords à tous vents avec les socialistes pour arriver à 2% en 2002 et s'y tenir péniblement depuis.
Les élections sont en apparence démocratiques, surtout si elles permettent le recyclage des élites de la trahison ou le recyclage des serviteurs zélés qui promettent le changement pour que rien ne change.
Les élections servent à renouveler les dirigeants de l'état bourgeois gérant les intérêts des grands capitalistes et à rien d'autre. Valable en France et dans tous les pays appliquant un système électoral issu d système français ou européiste.

--------------------
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2098 messages postés
   Posté le 21-05-2018 à 08:07:51   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Xuan a écrit :

Le 13 mai c'est un anniversaire

La question qui se pose est quelle sorte d'unité justement et les vidéos montrent que rien n'est clair sauf pour refuser toute sorte d'unité avec les défenseurs de l'Union Sacrée comme Soral et ses propagandistes.

L'unité ne peut pas se réduire au départ de Macron parce que Macron n'est qu'un représentant déclaré du capital. Certains sociaux-démocrates voudraient l'écarter pour le remplacer par un représentant clandestin des mêmes intérêts, mais cette démarche est caduque. Au fond la question qui se pose est encore conserver l'Etat bourgeois ou le détruire, critiquer le capitalisme ou le remplacer par le socialisme.

Puisque l'étude de Marx revient à l'ordre du jour il faut remettre ses conclusions à l'ordre du jour : une révolution prolétarienne. Cette révolution ne peut être dirigée que par le parti du prolétariat.


Xuan a écrit :

http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/macron-cest-lultra-droite-neo-liberale-qui-detruit-la-france-nicolas-maduro/

Dans les hyperliens il faut écrire http et non https sinon ça ne marche pas, et pour la nième fois utilise le bouton pour encadrer l'adresse.

C'est intéressant surtout pour la situation au Venezuela, mais la question principale concernant Macron c'est qui dirige la lutte contre les monopoles et pour le socialisme ? Cette lutte ne peut pas aboutir sans une direction révolutionnaire, même si elle est dirigée contre Macron.

Le 13 mai 68 plus d'un million de manifestants criaient "dix ans ça suffit !" Mais De Gaulle a été remplacé par Pompidou, Pompidou par Giscard, Giscard par Mitterrand, Mitterrand par Chirac, Chirac par Sarkozy, Sarkozy par Hollande, et Hollande par Macron. Est-ce qu'un seul d'entre eux a représenté une autre classe que la grande bourgeoisie monopoliste ? Aucun.

Par conséquent notre objectif, tout en participant à la lutte contre les lois scélérates, n'est pas fondamentalement le départ de Macron mais le renversement de l'Etat bourgeois.


Ce débat autour de cette manifestation est aussi à mettre en perspective avec le topic « sur l’unité avec la France Insoumise » :
https://humaniterouge.alloforum.com/unite-avec-france-insoumise-t6948-1.html

Ce débat ne peut être traité à la légère car il met en jeu la question du changement révolutionnaire, du court moyen et long terme, de la tactique et de la stratégie, de la construction du Parti Communiste Révolutionnaire, des mots d’ordres, de quelle unité etc…
Ce débat s’inscrit aussi dans le cadre immédiat des attaques de la bourgeoisie, du capitalisme, de l’impérialisme français (représentés par Macron) contre l’ensemble des travailleurs, du monde ouvrier et populaire.
Depuis un an, des tentatives de convergences, des appels divers, des manifestations ont eu lieux. Non seulement Macron et sa bande avance, mais sur le court et le moyen terme il n’a pas d’opposition en face de lui. Evidemment les médias et la bourgeoisie ont tout intérêt à mettre en avant LFI et Mélenchon car sur le fond et la forme LFI respectent et cautionnent le parlementarisme bourgeois, ne contestent pas la légitimité de Macron, s’inscrivent dans une démarche qui vise à attendre 2020 (et je ne parle pas des positions de J-L Mélenchon en défense de Mitterrand ou de la gauche plurielle).
Donc, même avec les reproches que l’on peut faire à la manif « Macron un an, ça suffit ! », et être très critique (voire même opposés) aux positions du trotskisme lambertiste, il n’en reste pas moins que cette manif est beaucoup plus claire politiquement que les manifs de Mélenchon-Ruffin (la fête à Macron).

Voici un extrait de l’intervention de Daniel Gluckstein, au nom du POID, au meeting concluant la manifestation du 13 mai 2018 :

https://latribunedestravailleurs.fr/2018/05/17/intervention-de-daniel-gluckstein-au-nom-du-poid-au-meeting-concluant-la-manifestation-du-13-mai/

« Ce n’était pas évident, mais on l’a fait. On avait dit qu’on manifesterait. On avait dit qu’on ne laisserait pas passer la première année de Macron sans que des milliers soient dans la rue pour dire qu’un an, c’était déjà trop.

Le 7 mai dernier, dans un documentaire diffusé sur France 3, Macron a déclaré la chose suivante : « Versailles, c’est là où la République s’était retranchée quand elle était menacée. » Aucun président de la République, aussi réactionnaire qu’il ait été – et il y en a eu beaucoup –, n’avait osé dire que la République était réfugiée à Versailles.

Camarades, nous sommes ici à l’entrée du cimetière du Père-Lachaise. Dans ce cimetière du Père-Lachaise où se trouve le mur des Fédérés. Il y a 147 ans, sur ce mur des Fédérés, dans la dernière semaine de mai 1871, ont été fusillés les derniers communards. Il y a 147 ans, commençait la Semaine sanglante lors de laquelle, à Paris, entre 40 000 et 100 000 ouvriers, hommes, femmes, enfants, vieillards ont été massacrés par les troupes de Versailles. Et Macron ose dire que la République était réfugiée à Versailles. C’est la réaction qui était réfugiée à Versailles ! L’infâme réaction ! Les communards, eux, avaient dressé le drapeau de la République, le drapeau de la République ouvrière, la première de toute l’histoire.

Alors, nous le disons ici, entre Versailles et la Commune, entre le capital et le travail, entre ceux du CAC 40 qui amassent plus de 100 milliards d’euros de profits chaque année et les retraités à qui on vole des dizaines d’euros chaque mois, le fossé est infranchissable. Et nous le disons clairement : c’est un fossé de classe. Qu’on ne vienne pas nous dire que la lutte de classe s’est évanouie, qu’on ne vienne pas nous parler des fariboles qu’on a entendues dans la campagne électorale. Oui, plus que jamais, c’est classe contre classe, classe ouvrière contre classe capitaliste, travailleurs et jeunes d’un côté, patrons de l’autre, la Commune contre Versailles, le drapeau rouge contre le drapeau tricolore. »


Edité le 22-05-2018 à 06:49:41 par Finimore




--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
pzorba75
Jeune Communiste
244 messages postés
   Posté le 21-05-2018 à 17:40:20   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Prudence avec le POID, c'est la matrice de nombreux "cadres" dirigeants du PS de l'ère Mitterand-Jospin et de la secte libre-penseuse qui grenouille depuis des années au sein de FO de feu Blondel au retraité Mailly, on aura vu mieux comme défenseurs de la classe ouvrière.

--------------------
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2098 messages postés
   Posté le 22-05-2018 à 07:00:48   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

pzorba75 a écrit :

Prudence avec le POID, c'est la matrice de nombreux "cadres" dirigeants du PS de l'ère Mitterand-Jospin et de la secte libre-penseuse qui grenouille depuis des années au sein de FO de feu Blondel au retraité Mailly, on aura vu mieux comme défenseurs de la classe ouvrière.


Mon propos n'est pas d'occulter le fond de la ligne du POID (scission du POI) qui est le trotskisme lambertiste. Il n'y a aucune illusion pour moi là-dessus.
Pour ce qui est du passage du trotskisme au PS, il faut aussi reconnaitre que la LCR n'est pas en reste non plus.

Si le POID peut faire une manif qui ne vise pas à reconstituer une énième union de la gauche, dire ne pas attendre 2022 etc.. c'est aussi parce que globalement PCF et CGT ne sont absolument pas claires là-dessus et se retrouve dans les bras de Mélenchon.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
pzorba75
Jeune Communiste
244 messages postés
   Posté le 22-05-2018 à 18:01:23   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Pour avoir suivi la Libre Pensée (fédération parisienne) plusieurs années, le socle commun des dirigeants de cette organisation, demeure l'antisoviétisme. Tous les textes et discours des Salamero, Blondel, Eyschen suintent d'une haine viscérale des dirigeants et militants communistes, toujours catalogués de staliniens et de promoteurs des goulags. Sans oublier les communistes alliés d'Hitler avec le pacte germano soviétique.
Seule leur position anti-UE peut dégager un espace pour agir avec des militants communistes, bien évidemment détachés de la ligne dirigeante de l'équipe Laurent - Buffet.

--------------------
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2098 messages postés
   Posté le 23-05-2018 à 07:38:44   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

pzorba75 a écrit :

Pour avoir suivi la Libre Pensée (fédération parisienne) plusieurs années, le socle commun des dirigeants de cette organisation, demeure l'antisoviétisme. Tous les textes et discours des Salamero, Blondel, Eyschen suintent d'une haine viscérale des dirigeants et militants communistes, toujours catalogués de staliniens et de promoteurs des goulags. Sans oublier les communistes alliés d'Hitler avec le pacte germano soviétique.
Seule leur position anti-UE peut dégager un espace pour agir avec des militants communistes, bien évidemment détachés de la ligne dirigeante de l'équipe Laurent - Buffet.


Certes, encore une fois il ne s'agit pas de faire l'impasse sur cette forme de trotskisme. Les sujets des liens avec FO, de l'entrisme ou de la Libre Pensée peuvent être évidemment traités.

Concernant l'anticommunisme, oui le lambertisme a été très à la pointe de la stalinophobie (que même d'autres trotskistes ont critiqués) voir par exemple les références sur ce sujet dans le livre "Deuxième gauche : réformisme et lutte de classe"
http://editions-proletariennes.fr/Actu/dg2liste/verspdf/Deuxieme%20gauche%20Reformisme%20et%20lutte%20de%20classe.pdf

notamment :
--page 206
stalinophobie
"un passage d’une brochure d’Henri Weber (futur sénateur socialiste est ancien dirigeant de la LCR) : « Qu’est-ce-que l’AJS ? » où il souligne certains traits communs des courants qui se retrouvent dans le trotskisme
lambertiste : « une même stalinophobie frisant l’anticommunisme vulgaire ».

La Ligue trotskyste de France qui est la section française de la Ligue communiste internationale (quatrième
internationaliste) accuse régulièrement le trotskisme lambertiste de stalinophobie.

--page 460 annexe 138

"les trotskistes lambertistes au sein du « Comité des mathématiciens »"

--voir aussi l'annexe 129 page 449

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10826 messages postés
   Posté le 08-08-2018 à 19:19:35   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Tous comptes faits, il semblerait que Macron soit "de gauche" :

http://actu.orange.fr/politique/videos/pour-julien-dray-emmanuel-macron-est-un-homme-sincerement-de-gauche-VID00000021Zqp.html

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Jeune Communiste
244 messages postés
   Posté le 09-08-2018 à 05:04:31   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   


Dray est sincèrement un homme de droite, un pro UE, un pro OTAN et un pro impérialisme américain. Quel intérêt de lui faire de la promotion sur ce site?


Edité le 09-08-2018 à 18:29:37 par pzorba75




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10826 messages postés
   Posté le 09-08-2018 à 15:14:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Juste histoire de rappeler la malfaisance de la social-démocratie, y compris biberonnée à la Ligue communiste révolutionnaire. Mais là on touche le fond je crois.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Jeune Communiste
244 messages postés
   Posté le 09-08-2018 à 18:35:24   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Rares sont les militants LCR restés fidèles à leur parti, seul leur anticommunisme reste constant, ce qui explique leur succès au parti socialiste, chez les écologistes et dans tout la mouvance altermondialiste.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7303 messages postés
   Posté le 23-09-2018 à 21:53:10   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Macron va voir sa cote de popularité augmenter en janvier 2019,du fait de la réforme sociétale sur la Pma pour toutes,c est à dire exactement vingt ans après la manifestation homophobe orchestrée par le clergé pédophile de mes deux-dimanche 31 janvier 1999,avec notamment Christine Boutin et Philippe de Villiers en tete de cortège.vivement que crèvent ces deux ordures,qui crièrent"les p.... aux bucher"!les islamistes de Metz ne savent ainsi que s en prendre aux faibles,en molestant des pauvres transgenres,nouveaux boucs émissaires désignés par les prêtres,pasteurs,rabbins et autres recteurs de mosquées.on se croirait à l époque de l Inquisition!ni Dieu,ni maitre,ni tribun!il faudrait faire venir Emperor et Deicide à Metz pour régler le problème!


Edité le 25-09-2018 à 12:27:06 par marquetalia




--------------------
pzorba75
Jeune Communiste
244 messages postés
   Posté le 24-09-2018 à 05:06:33   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

marquetalia a écrit :

Macron va voir sa cote de popularité augmenter en janvier 2019,du fait de la réforme sociétale sur la PMA pour toutes,..."!

Affirmation spéculative, les chiffres du chômage, de l'inflation et les reculs des droits conquis sur la santé, les retraites auront plus d'impact que la PMA qui concerne une population très minoritaire en nombre.
Tout cela d'autant plus que la cote de popularité et les sondages sont faits par ceux d'en haut pour manipuler l'opinion de ceux d'en bas...et dans le secteur de la manipulation d'opinion, Macron a été à bonne école et est un bon diplômé.


Edité le 24-09-2018 à 09:42:19 par pzorba75




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10826 messages postés
   Posté le 24-09-2018 à 08:28:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

C'est juste, le principal problème n'est pas Macron mais l'absence de perspective pour les masses populaires, l'opportunisme des dirigeants "de gauche" et la division qu'ils génèrent.
Nous devrions mettre l'accent sur l'unité du peuple contre l'Etat des monopoles et la réaction, et pour le socialisme.

L'unité du peuple est une nécessité face au populisme, au racisme et à l'Union Sacrée, et n'a rien à voir avec les unions électoralistes des appareils réformistes et révisionniste.
L'objectif du socialisme doit être réaffirmé pour rompre avec ces pseudos oppositions qui visent systématiquement la collaboration des classes à la Tsipras, comme nous en avons fait l'expérience avec les divers gouvernements " de gauche".

La question des réfugiés relève de cette unité, tant du point de vue de l'égalité des salaires que du rejet des ingérences, du terrorisme et de la subversion provoqués par l'impérialisme français.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Jeune Communiste
244 messages postés
   Posté le 24-09-2018 à 11:25:30   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Xuan a écrit :


L'unité du peuple est une nécessité face au populisme, au racisme et à l'Union Sacrée, et n'a rien à voir avec les unions électoralistes des appareils réformistes et révisionniste.

Toute l'histoire confirme qu'en France (et probablement dans bien d'autres pays), l'union de la "gauche", c'est-à-dire l'aplatissement des communistes devant les sociaux démocrates est une trahison de l'idéal communiste et, qu'à ce titre, elle doit être combattue avec la même vigueur pour ne pas laisser la route ouverte à tous les révisionnistes. L'illusion du Front Populaire de 1936 est le début du révisionnisme en France, maladie dont le parti communiste ne s'est jamais relevé depuis; ses bons résultats électoraux d'après guerre ne devant rien à l'union tout à la lutte contre les occupants et leurs alliés collaborateurs. Quand à la période récente 1958 à nos jours, n'en parlons pas.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7303 messages postés
   Posté le 24-09-2018 à 19:48:56   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

que faut il esperer du congrès du pcf fin novembre?

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7303 messages postés
   Posté le 24-09-2018 à 20:10:23   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Macron fait le mea culpa de la France en Algérie….tout en vendant des armes aux Saoudiens qui sont en train de commettre un bain de sang au Yemen contre les Houthis chiites pro-iraniens!

--------------------
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2098 messages postés
   Posté le 25-09-2018 à 06:49:37   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

pzorba75 a écrit :

Toute l'histoire confirme qu'en France (et probablement dans bien d'autres pays), l'union de la "gauche", c'est-à-dire l'aplatissement des communistes devant les sociaux démocrates est une trahison de l'idéal communiste et, qu'à ce titre, elle doit être combattue avec la même vigueur pour ne pas laisser la route ouverte à tous les révisionnistes. L'illusion du Front Populaire de 1936 est le début du révisionnisme en France, maladie dont le parti communiste ne s'est jamais relevé depuis; ses bons résultats électoraux d'après guerre ne devant rien à l'union tout à la lutte contre les occupants et leurs alliés collaborateurs. Quand à la période récente 1958 à nos jours, n'en parlons pas.


A mon avis tous les points que tu cites devraient faires l'objet d'une discussion approfondie, car il me semble que tu fais des raccourcis un peu rapides....

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10826 messages postés
   Posté le 03-10-2018 à 23:01:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Danielle Bleitrach met en ligne un article assez révélateur sur la pourriture de l'Etat bourgeois, dont l'affaire Benalla-Collomb & Co ne sont que des syndromes visibles.

La lutte de classe à la base et dans l'action est aujourd'hui la seule opposition organisée face à la bourgeoisie. Faute de direction révolutionnaire elle ne peut aboutir mais elle crée aussi les conditions pour l'émergence d'une telle direction fondée sur la marxisme-léninisme.


Pourquoi Gérard Collomb a-t-il pris la fuite et laisse-t-il tomber sons ancien poulain? Hypothèses et certitudes


03
OCT

http://histoireetsociete.wordpress.com/2018/10/03/pourquoi-gerard-collomb-a-t-il-pris-la-fuite-et-laisse-t-il-tomber-sons-ancien-poulain-hypotheses-et-certitudes/

Trois raisons, la première est qu’il ne supporte plus l’autisme de celui qu’il a fait roi… un peu léger, mais pas tout à fait si l’on ajoute deux raisons tout à fait pertinentes… Le ministre de l’intérieur surveille les élections, les trafique, les gère et sait bie des choses sur la question, Gérard Collomb sait que c’est la débâcle et il ne lui reste plus qu’à tenter de sauver les meubles à Lyon. La troisième raison est qu’il vaut mieux passer pour un incapable que finir comme un Claude Guéant et là on voit ressurgir une fois de plus Benalla et les barbouzes. Macron est en train de perdre pied, ce qui ne l’empêche pas d’accélérer le rythme de ses « réformes », le sauve qui peut du capital, c’est pourquoi il est essentiel que le 9 octobre, nous soyons trés nombreux. Il est tout aussi nécessaire que le parti communiste, le seul parti qui n’ai jamais été mouillé dans ces turpitudes reprenne toute son autonomie et la possibilité de contituer un front populaire grâce à son Congrès. Votez pour la base commune « Manifeste pour un parti du XXI e siècle », le seul qui prennne la mesure de cette nécessité.

I – Gérard Collomb se barre parce qu’il risque de perdre la mairie de Lyon et il n’est pas le seul dans ce cas.

ce qui rend compliqué le choix du futur ministre de l’intérieur. Celui-ci est le maître des élections, il faut donc un individu qui sache faire… Un politique mais vu l’état du vivier, il faut qu’il ait un patrimoine clean… Et qu’il ne soit pas comme Collomb inquiet sur l’état de son fief? D’où la nomination du premier ministre par interim, du jamais vu…

Résumons la situation dans cette folle nuit… telle que l’aurait parodié un romancier du XIX e siècle

A trois heures du matin, Macron au bord de la crise de nerf accepte la démission de Collomb qui part faire la misère aux Lyonnais.

A trois heures trente, à lyon, le maire par interim, Képénékian,signe sa démission… Dans le train Collomb se réjouit! « Qui vont-ils trouver pour assurer les élections à cette bande de brêles? Arrivera-t-il à temps pour sauver la mairie que ce pauvre Kepénékian ne tient plus… Il a un rire triste, qui Macron va-t-il pouvoir nommer ? Le Drian? Surveiller le front breton est déjà une difficile affaire? Ce gros rat restera-t-il dans un navire en perdition? »

A trois heures trente tdu matin, Macron réveille Edouard Philippe et lui dit ‘Tu es aussi ministre de l’intérieur », l’autre qui est mal réveillé bredouille « Pour ce à quoi je sers! » il se rendort aussitôt en se demandant où il ira ne rien foutre demain à Matignon ou à Bauveau? .Pendant que l’agité de l’Elysée inventera une nouvelle manière de foutre le bordel…

A quatre heures dans la même matinée, les policiers du ministère font la fête: « maintenant qu’on est débarrassé de cette nullité si on allait arrêter l’ennemi public numéro un. Sitôt dit , sitôt fait…

Imaginons que « le maître de l’horloge » qui ne dort plus aille jusqu’au bout de ses délires: à quatre heures trente, on peut imaginer qu’en proie à ses obsessions et à ses désirs de reconquêtte d’un public populaitre, Macron veuille absolument prendre une photo enlacé avec le braqueur… Mais les policiers l’ont planqué et Macron erre dans le Val d’Oise à la recherche d’un délinquant à enlacer… en vain…

Benalla lui manque, il est à Londres, mais que fait-il là-bas ? Et c’est la que l’affaire devient rocambolesque et explique pourquoi Collomb s’est tiré…

Déjà lors de l’audition sur l’affaire benalla Collomb avait déjà choisi « il vaut mieux passer pour un imbécile que pour un délinquant et finir comme Guéant »… Il a très vite compris que les hauts fonctionnaires étaient prêts à lâcher la Macronie et divulguer les dossiers… celui-ci est de taille:
»

II- Benalla poursuit avec et sans le président sa vocation de Barbouze.

sarkozy orfèvre en la matière a déclaré que macron finirait mal. Au nom de qui Alexandre Benalla est-il chargé de récupérer les restes? On peut tout craindre de ce genre de contact, y compris l’utilisation des attentats? Un ministre de l’intérieur ne peut pas se trouver pris là-dedans .
Benalla et le sulfureux Alexandre Djouhri se sont vus à Londres, voici selon l’AFP, cité par le Nouvel Observateur qui en effet explique aussi le sauve qui peut de Gérard collomb.

L’entrevue se voulait confidentielle : l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron a rencontré l’homme d’affaires sulfureux de la sarkozie.

Finalement contacté par « Libération », Alexandre Benalla dément avoir rencontré Alexandre Djouhri et « affirme s’être rendu à Londres pour rencontrer le propriétaire du club de Chelsea, le milliardaire russe Roman Abramovitch ». Sauf que… Roman Abramovitch, faute de renouvellement de visa, n’a pas mis les pieds au Royaume-Uni depuis six mois, comme le souligne un journaliste de « Libération », en citant cet article publié sur « Courrier international ».

On savait déjà qu’Alexandre Benalla avait déjà fait un tour en Eurostar. L’ex-conseiller d’Emmanuel Macron avait été épinglé « en compagnie d’un individu fiché S, proche du sulfureux homme d’affaires Alexandre Djouhri », le 5 septembre, justement. Les observations de la police aux frontières, consultées par « le Canard enchaîné », indiquaient que l’attitude des deux hommes, aperçus ensemble en gare de Saint-Pancras à Londres, « laisse entendre qu’ils se connaissent. Ils discutent ensemble », lit-on.

Ce fiché S, c’est bien Lucas P., « dont la mère partage des bureaux en Suisse avec Alexandre Djouhri », explique « Libération ». Selon les informations du quotidien, le signalement de Lucas P. « serait lié à ses connexions avec un marchand d’armes nigérien, Aboubakar H., qui se trouve également être son voisin à Paris ». Il y a quelques mois, Lucas P. avait été contrôlé au Niger avec 50.000 euros en espèces, qu’il devait rapatrier en France pour le compte de l’homme d’affaires. Lucas P. aurait été fiché à cette occasion au moment de son audition par la direction nationale des enquêtes douanières.

Guéant a reçu Djouhri 59 fois à l’Elysée : « Il ne m’a jamais parlé de ses affaires »

« Détournements de fonds publics » et « corruption »
Alexandre Djouhri, personnage clé de l’enquête, en France, sur le financement libyen présumé de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, est en attente de son extradition depuis Londres. Selon la justice britannique, l’intermédiaire français, âgé de 59 ans, doit être entendu les 16 et 17 octobre à Londres par les juges d’instruction en charge de cette enquête qui a valu en mars à Nicolas Sarkozy d’être mis en examen pour « corruption passive ».

Convoqué à plusieurs reprises par la justice française, l’homme d’affaires, résident suisse, avait été arrêté en janvier à l’aéroport londonien d’Heathrow, en vertu d’un mandat d’arrêt européen émis par les juges, notamment pour « détournements de fonds publics » et « corruption ».

« J’ai toujours dit que j’étais prêt à m’expliquer », a assuré Alexandre Djouhri dans un communiqué transmis le 27 septembre dernier à l’AFP, dans lequel il s’attaque aux magistrats français en dénonçant des méthodes selon lui déloyales. « Le parquet national financier est incapable d’apporter la moindre preuve à la justice anglaise. »

Le nom d’Alexandre Djouhri, un proche de Claude Guéant, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, est apparu dans l’enquête notamment en raison de la vente suspecte en 2009 d’une villa située à Mougins, sur la Côte d’Azur, à un fonds libyen géré par un dignitaire du régime de Kadhafi.

Il est soupçonné d’en avoir été, derrière plusieurs prête-noms, le véritable propriétaire et de l’avoir cédée à un prix surévalué, ce qui aurait pu permettre de dissimuler d’éventuels versements occultes.

L’audition d’Alexandre Benall chez les juges d’instruction prévue, elle, le 27 septembre à Paris a été reportée, avaient annoncé les avocats de l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron. Ils n’ont pas précisé à quelle date Alexandre Benalla, mis en examen depuis fin juillet notamment pour des violences et pour son ingérence dans l’action de la police le 1er-Mai à Paris, serait entendu par les juges.

(Avec AFP)

Ce qui est sûr est que ce monde là est en pleine décomposition et qu’il a fallu très peu de temps pour que le nouveau monde exhale une odeur encore plus putride que l’ancien…

Macron est en train de perdre pied, ce qui ne l’empêche pas d’accélérer le rythme de ses « réformes », le sauve qui peut du capital, c’est pourquoi il est essentiel que le 9 octobre, nous soyons trés nombreux. Il est tout aussi nécessaire que le parti communiste, le seul parti qui n’ai jamais été mouillé dans ces turpitudes reprenne toute son autonomie et la possibilité de contituer un front populaire grâce à son Congrès. Votez pour la base commune « Manifeste pour un parti du XXI e siècle », le seul qui prennne la mesure de cette nécessité.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Jeune Communiste
244 messages postés
   Posté le 04-10-2018 à 04:40:55   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

"Macron est en train de perdre pied, ce qui ne l’empêche pas d’accélérer le rythme de ses « réformes », le sauve qui peut du capital, c’est pourquoi il est essentiel que le 9 octobre, nous soyons trés nombreux. Il est tout aussi nécessaire que le parti communiste, le seul parti qui n’ai jamais été mouillé dans ces turpitudes reprenne toute son autonomie et la possibilité de contituer un front populaire grâce à son Congrès. Votez pour la base commune « Manifeste pour un parti du XXI e siècle », le seul qui prennne la mesure de cette nécessité. "
Que Macron perde pied n'est pas vraiment démontré, et la conclusion de Tatie Danielle sur le vote au Congrés du PCF permet de penser que Tatie elle perd pied, et pas d'avant d'hier, plutôt depuis un bon moment. Attendre quoique ce soit du Congrès du PCF est vraiment le relent d'un monde dépassé.


Edité le 04-10-2018 à 04:41:39 par pzorba75




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10826 messages postés
   Posté le 05-10-2018 à 22:22:07   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Nous serons bientôt fixés pour ce qui concerne l'orientation du PCF. Le désaveu de la ligne P. Laurent ne signifie pas pour autant qu'une ligne marxiste-léniniste l'emporterait, il existe encore beaucoup de confusions et de tendances diverses, dont trotskistes, en parallèle avec d'authentiques communistes.

Quant à Macron, il a perdu pied dans l'opinion publique mais il n'a pas d'opposition organisée, Mélenchon reste un social-démocrate et sa fonction principale consiste à détourner l'avant-garde révolutionnaire de la reconstruction du parti communiste.
Macron n'est pas près d'être éjecté même s'il prenait une bâche électorale.

Par contre la reconstruction du parti communiste est liée à l'action des masses, qu'il s'agisse des manifestations économiques (mais politiques par la force des choses) ou des manifestations violentes collectives contre la police dont parle Finimore.
Ce sont dans les deux cas des mouvements sans objectif révolutionnaire mais qui ne peuvent pas trouver d'autre issue que la révolution.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10826 messages postés
   Posté le 02-12-2018 à 13:49:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'article ne précise pas si des grandes entreprises ont financé sa campagne ce qui est plus que probable. Sanofi aurait versé un pot de vin d'un million d'euros, quelques mois avant qu'une série de vaccins ne devienne obligatoires.
http://www.challenges.fr/politique/macron-les-surprenants-donateurs-de-sa-campagne_629563

Macron : les surprenants donateurs de sa campagne


Par Challenges.fr le 02.12.2018 à 10h38

Le Journal du Dimanche a pu consulter la liste des donateurs de la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron. Et certains chiffres sont surprenants. On y apprend que 18 dons en provenance du Liban ont plus pesé que les sommes versées par les Toulousains et les Rennais.

Un tour de force. En 14 mois de campagne, le candidat Emmanuel Macron aura réussi à récolter 14 millions d'euros pour financer sa course à la présidentielle. Mais d'où est venu cet argent précisément? Le Journal du Dimanche a pu consulter la liste des 74.702 dons reçus par En Marche, après leur étude par la Commission nationale des comptes de campagne. Et pour nos confrères du JDD, leur provenance marque le manque d'ancrage populaire du mouvement.

1,2 % des dons ont rapporté 48 % du total des contributions
1,2 % des dons totaux ont rapporté à eux-seuls 6,3 millions d'euros, soit 48 % du montant total des dons faits à Emmanuel Macron pendant sa campagne. La moyenne de ces contributions faites par des mécènes fortunés s'élève à 6.888 euros.
56 % des dons viennent de la région parisienne
Emmanuel Macron a-t-il été financé par la France d'en haut ? C'est ce qu'affirme le JDD, au regard de l'analyse des dons reçus par le candidat d'En Marche. En effet 56 % des dons proviennent de Paris et sa proche banlieue, soit 7,4 millions d'euros sur 14 millions d'euros.

14 % des dons viennent des expatriés
800.000 euros de dons ont été enregistrés en provenance de Royaume-Uni. Les équipes d'En Marche, très actives au sein des réseaux de La City à Londres ont ainsi réussi à récolter d'avantage de dons outre-manche que dans les neuf premières villes françaises. 18 dons en provenance du Liban pour un montant total de 105.000 euros ont également plus pesé que tous les contributions engrangées dans les villes de Toulouse et de Nantes réunies. En tout 14 % des dons viennent des Français vivant à l'étranger, soit 1,8 millions d'euros.

4,3 % des dons viennent des 9 plus grandes villes françaises
C'est un chiffre surprenant. Seulement 4,3 % des dons pour la campagne d'Emmanuel Macron émanent de donateurs résidants dans les neuf plus grandes villes françaises. Dans le détail les Bordelais n'ont versé que 52.030 euros pour la campagne du candidat d'En Marche, 80.526 euros sont venus de Toulouse et 78.364 euros de Marseille. Seul les Lyonnais font figure de gros contributeurs, avec 233.335 euros de dons émanant de la capitale des Gaules.


Edité le 02-12-2018 à 13:52:08 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  Macron : Un an, ça suffit !Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum