Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Palestine vaincra ! Les luttes au Moyen Orient 

 Israël : état d'apartheid

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 11-08-2018 à 22:52:06   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le parti communiste d'Israël appelle à manifester contre la loi d'apartheid


http://maki.org.il/en/?p=15886



Le président du Comité de surveillance arabe, l’ancien député de Hadash, Mohammed Barakeh, a déclaré à Haaretz: «Il y aura toujours des désaccords et cela sera sain; mais maintenant, il y a une décision que tout le monde soutient, même s'il y a des critiques d'actions ou de positions, car tout le monde comprend que cette protestation sera le point de départ - et non la ligne d'arrivée - de la campagne contre la loi nationale. Le comité a décidé que la manifestation se déroulerait sous deux slogans: "Abattre la loi sur l'Etat-nation" et "Egalité" .

Hier, le quotidien israélien Haaretza publié un éditorial dans son édition du week-end dans lequel il écrivait: "La manifestation organisée samedi soir sur la place Rabin de Tel-Aviv par le Comité arabe de surveillance, qui représente la communauté arabe d'Israël, est la plus importante de toutes les manifestations [jusqu'à présent] contre la loi de l'Etat-nation. C'est aussi l'une des manifestations les plus importantes en Israël au cours des dernières années. Aucune minorité en Israël ne subit autant de discrimination que la minorité arabe, qui est également la plus grande minorité d'Israël. Il est fréquemment la cible d'un racisme institutionnalisé et normalisé ... La place de [Tzipi] Livni et des autres leaders de l'opposition samedi soir se trouve sur la place Rabin, aux côtés de la communauté arabe. Leur lutte est la lutte de tous les Israéliens, juifs et arabes. "

Jeudi, un large éventail d'organisations, de mouvements et de partis politiques ont lancé un appel conjoint aux citoyens d'Israël pour qu'ils manifestent, parmi lesquels: le parti communiste d'Israël, le Meretz, le mouvement arabe pour le renouveau, Debout ensemble, Paix maintenant, Givat Haviva, Gush Shalom, Association pour les droits civils en Israël, Médecins pour les droits de l'homme, Forum de coexistence du Néguev pour l'égalité civile, Centre Injaz, Emek Shave, Yesh Din, Mosawa, Combattants pour la paix Cercle des parents palestiniens, Amnesty, Zazim et Wahat al-Salam - Neve Shalom.

Samedi soir dernier, le 4 août, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées sur la place Rabin à Tel-Aviv lors d'une grande manifestation menée par la communauté arabo-druze contre la loi controversée de l'État-nation



Manifestation ce soir à Tel Aviv :http://www.facebook.com/standingtogether1/videos/2094895703918605/

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 12-08-2018 à 21:02:09   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-israeli-arabs-to-lead-tel-aviv-march-in-protest-against-nation-state-l-1.6365103

Des dizaines de milliers le 11 août à Tel Aviv


Des dizaines de milliers de manifestants qui protestaient contre la loi de l’État-nation se sont réunis samedi soir à Tel-Aviv au lendemain de la marche de la semaine dernière qui a attiré des dizaines de milliers d’Israéliens pour manifester leur solidarité avec la communauté druze.

Les manifestants ont défilé de la place Rabin à la place du musée d'art de Tel Aviv, qui a débuté à 20 heures. Les manifestants se sont rassemblés sur la place Rabin. Un rassemblement intitulé "Abolish Nation-State Law - Yes to Equality" a eu lieu après la marche.

Certains manifestants ont brandi des drapeaux israéliens et palestiniens, malgré la demande des organisateurs de ne pas apporter de drapeaux afin d’éviter les conflits. Les manifestants ont tenu des pancartes avec des déclarations telles que "l'Etat-nation est l'apartheid".

"Il y a une loi ici et un gouvernement qui a écrit une loi fasciste et discriminatoire ... Netanyahu pense qu'il va réussir à faire de la discrimination, mais nous avons progressé", a déclaré à Haaretz un marcheur de la ville de Rahat.

"Depuis 70 ans, nous vivons ensemble. Pourquoi maintenant [la loi est adoptée] est claire parce qu'elle est politique. Quoi, pendant 70 ans, vous n'aviez pas de nationalité? Qu'est-ce qui a changé?"
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a pris Twitter pour commenter le rassemblement en cours. En réponse aux manifestants agitant des drapeaux palestiniens, Netanyahu a écrit sur son discours officiel: "Il n’ya pas de meilleur témoignage de la nécessité de la loi de l’Etat-nation. Nous continuerons à agiter le drapeau israélien et à chanter l’hymne fierté." Le Premier ministre a joint une vidéo de la manifestation montrant des manifestants soulevant des drapeaux palestiniens dans la foule.
Ces dernières semaines, les organisateurs de la marche ont tenté de recruter davantage de citoyens juifs.

La Haute Commission de contrôle arabe en Israël, qui avec une coalition d’autres groupes arabes israéliens a déposé une requête auprès de la Haute Cour de justice , a déclaré lors d’une conférence de presse la semaine dernière que la loi "montre que les petits partis politiques sont désormais une loi fondamentale. Nous attendons de tous, indépendamment de leurs opinions politiques, qu'ils soient outrés et se joignent à nous jusqu'à ce que cette loi soit annulée. "
Les membres du parti politique de gauche Meretz ont déclaré qu'ils participeraient aux manifestations. Le député Micky Rosenthal (Union sioniste) est le seul membre de son parti à participer, tandis que la nouvelle dirigeante de l'opposition, Tzipi Livni, a déclaré à la radio qu'elle ne participerait pas à la manifestation car certains membres de la liste commune arabe Israël comme État-nation des Juifs.
Des organisations de défense des droits, dont Peace Now et Physicians for Human Rights-Israel, ont participé à la manifestation. Parmi les orateurs invités à la cérémonie, citons le maire de Sakhnin Mazen Ghanaim et la sociologue Eva IIlouz, qui ont déclaré: "Nous voulons l'égalité, pas la vie dans une société de maîtres et de sujets".

Le président de la liste commune, Ayman Odeh, a déclaré: "Des dizaines de milliers d’Arabes et de Juifs se déplacent en grandes quantités à destination de Tel-Aviv, parce que nous insistons aujourd’hui pour que le message soit clair.

Le député Yousef Jabareen (liste commune) a déclaré: "Cette maudite loi a réussi à unir le public arabe et à restaurer l’esprit de la lutte publique des citoyens arabes avec les forces démocratiques juives".


http://www.haaretz.com/polopoly_fs/1.6365109.1534001225!/image/2863482144.jpg_gen/derivatives/size_1496xAuto/2863482144.jpg
Protestation contre la loi de l'Etat-nation à Tel Aviv, le mois dernier. Meged Gozani

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 06-10-2018 à 15:12:13   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Trois Palestiniens tués et 376 blessés lors d'affrontements avec des soldats israéliens dans l'est de Gaza: des médecins


Source: Xinhua Publié le: 2018/10/6 17:43:34
http://www.globaltimes.cn/content/1121830.shtml


Un manifestant palestinien relance une cartouche de gaz lacrymogène lors d'affrontements avec les troupes israéliennes à la frontière israélo-israélienne le 5 octobre 2018. Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés vendredi lors d'affrontements entre des milliers de manifestants palestiniens et Des soldats israéliens dans l'est de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, ont annoncé des médecins. (Xinhua / Stringer)




Des manifestants palestiniens courent se mettre à l'abri des gaz lacrymogènes lors d'affrontements avec les troupes israéliennes à la frontière Gaza-Israël, à l'est de la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 5 octobre 2018. Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés vendredi lors d'affrontements entre des milliers de manifestants palestiniens et des soldats israéliens dans l'est de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, ont annoncé des médecins. (Xinhua / Khaled Omar)




Un médecin palestinien transporte un blessé lors d'affrontements avec des troupes israéliennes le 5 octobre 2018 à la frontière israélo-israélienne, à l'est de la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés dans des affrontements des manifestants palestiniens et des soldats israéliens dans l'est de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, ont annoncé des médecins. (Xinhua / Khaled Omar)




Des manifestants palestiniens courent se mettre à l'abri de coups de gaz lacrymogène tirés par des troupes israéliennes à la frontière israélo-israélienne le 5 octobre 2018. Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés vendredi lors d'affrontements entre des milliers de manifestants palestiniens et Des soldats israéliens dans l'est de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, ont annoncé des médecins. (Xinhua / Stringer)




Des médecins palestiniens transportent un blessé lors d'affrontements avec des troupes israéliennes à la frontière israélo-israélienne, à l'est de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 5 octobre 2018. Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés vendredi lors d'affrontements Des manifestants palestiniens et des soldats israéliens dans l'est de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, ont annoncé des médecins. (Xinhua / Khaled Omar)




Une femme palestinienne porte le drapeau palestinien lors d'affrontements avec des troupes israéliennes à la frontière israélo-israélienne le 5 octobre 2018. Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés vendredi lors d'affrontements entre des milliers de manifestants palestiniens et de soldats israéliens à l'est de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, ont déclaré des médecins. (Xinhua / Stringer)




Des manifestants palestiniens affrontent des troupes israéliennes le 5 octobre à l'est de la ville, à la frontière israélo-israélienne. Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés vendredi lors d'affrontements entre des milliers de manifestants palestiniens et de soldats israéliens dans l'est de la bande de Gaza. à la frontière avec Israël, les médecins ont déclaré. (Xinhua / Stringer)




Un manifestant palestinien brûle des pneus lors d'affrontements avec les troupes israéliennes à la frontière israélo-israélienne le 5 octobre 2018. Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés vendredi lors d'affrontements entre des milliers de manifestants palestiniens et de soldats israéliens dans l'est du pays. La bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, ont déclaré des médecins. (Xinhua / Stringer)




Trois Palestiniens ont été tués et 376 blessés vendredi lors d'affrontements entre des milliers de manifestants palestiniens et de soldats israéliens dans l'est de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, ont annoncé des médecins.

Ashraf al-Qedra, porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, a déclaré à la presse que trois Palestiniens, dont un enfant, avaient été tués par les tirs de soldats israéliens dans l'est de la ville de Gaza.

Un total de 192 des blessés ont été hospitalisés, dont 126 ont été blessés par balle par des soldats israéliens, a-t-il déclaré.

Al-Qedra a déclaré que parmi les victimes, deux ambulanciers paramédicaux et deux journalistes, dont une femme, ont également été blessés.

Depuis le début des affrontements appelés "La Grande Marche du Retour" le 30 mars, l'armée israélienne a abattu 197 Palestiniens et en a blessé plus de 21 000 autres, a-t-il déclaré.

Des affrontements ont éclaté vendredi lorsque des milliers de Palestiniens se sont joints au 28e vendredi de l'événement.

Les manifestants se sont rassemblés devant la clôture de la frontière entre l'est de la bande de Gaza et Israël. Ils ont brûlé des pneus, agité des drapeaux palestiniens et jeté des pierres sur les soldats israéliens postés à la frontière avec la bande de Gaza.

Des témoins oculaires ont déclaré que les soldats avaient tiré des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des balles réelles contre la foule des manifestants qui appelaient à la levée du blocus israélien.

Les manifestants ont également coupé des parties du fil de fer barbelé de la clôture de la frontière, où certains d’entre eux ont réussi à s’infiltrer en Israël. Ils ont brûlé des pneus et sont rentrés à Gaza.

Selon des médias israéliens, plusieurs activistes masqués ont libéré des dizaines de ballons d'incendie criminels au cours des manifestations qui ont atterri en Israël et provoqué d'importants incendies dans diverses fermes et stations balnéaires naturelles.

Des responsables de la sécurité et une déclaration de l'armée israélienne ont déclaré que des drones de l'armée israélienne avaient tiré deux missiles sur des Palestiniens qui avaient coupé les barbelés de la barrière de la frontière et lancé des grenades artisanales sur les soldats, aucun blessé n'a été signalé.

Khaled al-Batsh, haut responsable du mouvement du Jihad islamique, a déclaré à la presse dans l'est de Gaza que les Palestiniens poursuivraient les rassemblements "jusqu'à ce que nous remportions la victoire et atteignons nos objectifs".

Hazem Qassem, porte-parole du mouvement Hamas à Gaza, a également déclaré que la réponse concrète aux menaces israéliennes de mettre fin à la Grande Marche du Retour constituait "une participation populaire sans fin et plus importante".

Les efforts soutenus par l'Égypte et l'ONU pour parvenir au calme entre les factions dirigées par Israël et le Hamas n'avaient jusqu'à présent fait aucun progrès.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Palestine vaincra ! Les luttes au Moyen Orient  Israël : état d'apartheidNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum