Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Idéologie 

 "intersectionnalité" et direction révolutionnaire

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 05-03-2021 à 15:06:29   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur Attac, la sociologue Christine Delphy prétend démonter la théorie de la plus-value de Marx pour lui substituer une théorie des exploitations multiples, d'où le rôle dirigeant du prolétariat serait banni.


Je ne reproduis pas l'article ici, on peut trouver en ligne et le télécharger en pdf :
https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-16-printemps-2018/dossier-le-s-feminisme-s-aujourd-hui/article/en-finir-avec-la-theorie-de-la-plus-value?fbclid=IwAR25oxj1lnU0VfiQ7xIzeJHNPYZoJFq3Qbq89TFq6t1OvPhtEtBAQsR8FrA

Quelques éléments de réponse à cette espèce de galimatias confusionniste.

____________


Ce ne sont pas les bourgeoises « libérées » qui vont prendre la tête d’une révolution pour libérer les femmes prolétaires, c’est le prolétariat, femmes comprises, qui libère l’humanité tout entière en détruisant le capitalisme.


____________


Ce qui distingue la production capitaliste est la propriété privée des moyens sociaux de production et le salariat. Contrairement à l’artisan ou au paysan l’ouvrier ne vend pas son panier de boulons au marché de l’entreprise. Son salaire est déjà négocié, il le rembourse dans une partie de sa journée, et produit gratuitement la plus-value ensuite. C’est le caractère spécifique de l’exploitation capitaliste, par rapport à d’autres.
Précisons que la plus-value est une valeur ajoutée à la marchandise initiale dans sa transformation. Ce n’est pas le profit. Celui-ci est la réalisation de la plus-value lorsque la marchandise est vendue à son prix (capital fixe + salaire + plus-value), ou en dessous ou au-dessus, en fonction du marché. Confusion.

L’ouvrier en production, l’électricien en sous-traitance, le technicien chez un donneur d’ordre, sont exploités dans ces cas différents, mais les deux premiers produisent de la plus –value parce que le fruit de leur travail est devenu une marchandise. Pas le troisième.
Ce qui permet de comprendre l’intérêt de la sous-traitance (qui est une double exploitation), et la réduction de l’activité productive au « cœur de métier ».
Il ne faut pas mélanger toutes ces notions, qui reflètent des réalités contradictoires et en mouvement et non des concepts figés.
La valeur de la force de travail est bien évidemment liée au confort relatif du capitalisme dans ses différentes phases, en fonction des crises qu’il traverse, des luttes ouvrières, du chômage, de l’exploitation du tiers monde, et y compris à sa productivité liée à la qualification par exemple.
La classe capitaliste tend à réduire cette valeur au minimum permettant son entretien et sa reproduction et le prolétariat fait l’inverse

Il est parfaitement clair que la force de travail ne se réduit pas à son entretien et à sa reproduction, sinon il n’en sort aucune plus-value, à moins de gruger les autres capitalistes et soi-même de retour, auquel cas le système se mord la queue.
C’est d’ailleurs ce qu’il réalise sous sa forme financière en créant des valeurs fictives hors sol, détachées de toute production réelle, et véritables épées de Damoclès sur nos têtes.

____________



Le capitalisme ne définit pas l’oppression de classe, qui l’a précédé depuis l’existence des classes. Et l’oppression de classe, comme toutes les autres, ne se réduit pas de façon caricaturale et enfantine à la hiérarchisation de la société.

Marx n’a pas décrété le capitalisme ni condamné les formes préexistantes de rapports sociaux de production. C’est le capitalisme qui s’est lui-même imposé et qui poursuit la destruction des rapports archaïques lorsqu’ils s’opposent à son propre développement. D’où la salarisation généralisée des activités humaines. De même les rapports féodaux et esclavagistes ont disparu parce qu’insuffisamment rentables et non par humanité, ou par décret des marxistes.

C’est précisément parce que le travail salarié s’est ajouté à leur oppression domestique que les femmes peuvent se libérer de l’une et de l’autre. Paradoxalement ce sont les deux guerres mondiales, qui ont particulièrement écrasé les femmes, mais qui ont été à la source de leur libération en révélant la place qui leur revenait dans la société, et que leur réclusion au foyer dissimulait.
Quant aux peuples d’Afrique et du Maghreb il est impossible de séparer le racisme de leur colonisation, soit à domicile soit dans les métropoles coloniales. Celle-là a précédé le capitalisme mais celui-ci l’a étendue au monde entier sous sa forme impérialiste.
Peut-on séparer le bruit « laïque » autour du voile et le dévoilement des algériennes en 1958 ?
Les « faits de société » qui font les gros titres sont le reflet des ghettos où le chômage atteint des sommets.

Le capitalisme cristallise toutes les oppressions aujourd’hui, notamment sous sa forme impérialiste et hégémoniste. Mais elles ne disparaîtront pas mécaniquement avec lui.
Or l’hégémonisme US est le pilier de l’impérialisme mondial, son protecteur et son despote en même temps. Aucune des ex puissances déchues ne peut lui succéder.
Pour défaire un nœud il faut trouver le bon fil, c’est celui-là.

L’émergence des peuples et des nations opprimées est inséparable de notre propre libération.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
15266 messages postés
   Posté le 08-03-2021 à 13:47:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Prise de bec entre groupes "féministes anti prostitution" et "queer"

https://francais.rt.com/france/84511-feministes-anti-prostitution-prises-partie-manifestation

l'Humanité affirmait en 2017 que les féministes ne sont pas davantage divisées https://www.humanite.fr/feminisme-nouvelle-generation-644139
En fait le torchon brûle entre "fémninistes" et "trans"

Faute de direction prolétarienne, d'ailleurs rejetée avec force par ces groupes petit-bourgeois, la lutte pour l'égalité hommes/femmes s'engage ici dans des combats de chapelle d'un sectarisme achevé, aux antipodes des besoins et des préoccupations des femmes du peuple.
L'absence d'une avant-garde communiste ouvre grandes les portes des querelles stériles sur le sexe des anges.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Idéologie  "intersectionnalité" et direction révolutionnaireNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum