Sujet :

halte au basching anti chinois !

Xuan
   Posté le 07-07-2021 à 08:45:53   

La France Accuse la Chine d'exporter son modèle, en réalité elle exporte le sien

Par
Wang Wenwen
Publié: 07 juil. 2021 01:24 AM
https://www.globaltimes.cn/page/202107/1228012.shtml

Le Forum mondial de la paix qui s'est tenu ce week-end à Pékin était l'incarnation même de la lutte entre l'Est et l'Ouest. En essayant de prouver que la Chine veut imposer son modèle à d'autres pays, l'ambassadeur de France en Chine Laurent Bili a cité la « menace pour la liberté d'expression » chinoise.

Bili pense que la liberté d'expression est une question d'idéologie, mais l'ambassadeur de Russie en Chine Andrey Denisov a rappelé à l'auditoire comment l'ancien président américain George HW Bush a sermonné la Russie sur la liberté et la démocratie et « nous savons comment cela fonctionne en Libye, en Syrie, en Irak et en Afghanistan. "

Il convient de souligner quel est le modèle chinois que la France et l'Occident craignent tant. Le modèle chinois vise à la fois le bien-être du peuple chinois et le progrès humain, et vise à créer des opportunités pour le monde grâce au développement de la Chine. La Chine n'a jamais cherché à exporter son modèle vers d'autres pays comme l'Occident l'a fait. Mais lorsque la Chine a tenté d'exprimer clairement sa position, l'Occident a accusé la Chine de restreindre la liberté d'expression.

En mars, l'ambassade de Chine en France a répondu sur son Twitter officiel au chercheur français Antoine Bondaz, en le qualifiant de « petit coquin » , parce que Bondaz soutenait le voyage prévu d'un sénateur français sur l'île de Taïwan. Pas plus tard que mardi, l'ambassade de Chine en France a exprimé sa ferme opposition* à une publication française pour enfants qui a publié des rapports déformant les affaires du Xinjiang et fait de la propagande raciste et haineuse.

La Chine l'a fait pour sauvegarder ses intérêts, tandis que la France pense qu'il s'agit d'une violation de la liberté d'expression. Mais si la France espère que la Chine accepte tout ce que la France a fait et dit sans exprimer sa propre opinion, ne met-elle pas une barrière à la liberté d'expression de la Chine ?

La Chine et l'Occident ont des idéologies différentes et ils voient les concepts de liberté, de démocratie et de droits de l'homme différemment. Cela a été le cas lors des interactions entre la Chine et l'Occident au cours des dernières décennies. C'est au cours de cette période que les concepts occidentaux ont influencé la société chinoise et testé l’audience de ces concepts par la Chine. De même, cela devrait être une chance égale pour l'Occident de faire l'expérience de la façon de penser chinoise et d'accepter le choc des différentes idées.

Ce que la Chine a fait c'est mettre fin au mythe de la « fin de l'histoire » et briser l'hégémonie des valeurs de l'Occident. Comme Denisov l'a dit lors du forum, " Si quelqu'un me donne juste un exemple du Parti communiste chinois imposant son idéologie à quiconque en dehors des frontières chinoises, je lui en serais très reconnaissant."

L'ambassadeur de Russie a défendu la Chine parce que la Russie elle-même souffrait des exportations idéologiques occidentales. Le but des exportations idéologiques est de lancer une révolution de couleur et de forcer un pays à accepter un système ou un modèle qui ne correspond pas à la situation de ce pays. C'est ce que fait la France.

L'ambassadeur de France est conscient que la Chine ne cherche pas à exporter son modèle. Face à l'essor et à l'influence croissante de la Chine, la France et l'Occident au sens large ont commencé à craindre que leur modèle ne soit remis en cause par celui de la Chine.

Sun Xihui, chercheur associé à l'Institut national de stratégie internationale de l'Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré au Global Times que cela reflétait la forte anxiété de l'Occident à l'égard de la concurrence entre la Chine et l'Occident.

" Il craint que le modèle de développement de la Chine gagne de plus en plus d'approbation et d'influence sur la scène mondiale, ce qui remettra en cause l'influence de l'Occident, son discours prépotent et son droit de définir des règles et des valeurs" , a déclaré Sun.

_______________


* voir la pétition en ligne : Demandons le retrait de l'édition du 30 juin 2021 de Mon Quotidien
Signalée sur le forum Halte au bourrage de crâne des enfants !
Xuan
   Posté le 13-08-2021 à 22:49:19   

Ambassade de Chine en France



Question-Réponse du porte-parole de l'Ambassade de Chine en France au sujet d'une déclaration du Ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères relative aux procès sur des infractions commises par des citoyens canadiens
Version en langue française : http://www.amb-chine.fr/fra/zfzj/t1899135.htm

Q : Le 11 août dernier, le porte-parole du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères a fait une déclaration au sujet des procès et de la prononciation de verdicts par la justice chinoise sur des infractions commises par deux citoyens canadiens, lançant des accusations contre la Chine. Quel est le commentaire de l’Ambassade de Chine à cet égard ?

R : Il n’est pas conforme à la bienséance diplomatique et il est inapproprié et imprudent pour la partie française de faire des remarques sur des questions qui concernent d’autres pays et n’ont aucun lien avec la France. Les accusations sans fondement de la partie française contre la partie chinoise sont encore plus incompatibles avec l’état actuel des relations amicales entre la Chine et la France et sont inacceptables.
La Chine est un État de droit et la justice chinoise agit de manière indépendante et conformément à la loi. Il n’y a en aucun cas de verdicts « arbitraires ». La partie française chérit sans doute aussi sa souveraineté judiciaire et éprouve de la répugnance pour l’ingérence des autres pays. Elle devrait donc respecter la souveraineté et l’indépendance judiciaires de la Chine.
Les deux accusés concernés sont respectivement reconnus coupables de trafic de drogues et d’espionnage et de fourniture illégale de secrets d’État à l’étranger. Les faits sont clairs et les preuves sont concluantes. Les autorités judiciaires chinoises se sont saisies des affaires dans le strict respect de la loi et ont rendu des verdicts publics après avoir enquêté et fait toute la lumière sur les faits, ce qui est tout à fait normal. Le trafic de drogue et l’espionnage sont des crimes graves dans tous les pays, y compris en France. La partie française ne peut pas pratiquer le « deux poids, deux mesures » simplement parce que les accusés sont des Canadiens et que les tribunaux sont chinois.
Au cours des procès, la partie chinoise a pleinement garanti tous les droits légaux des accusés. Les droits consulaires de la partie canadienne, y compris les visites consulaires et la notification, ont été respectés et mis en œuvre. Des officiels canadiens ont été présents à la prononciation des verdicts. Comme l’affaire Michael Spavor implique des secrets d’État, le tribunal compétent a tenu le procès à huis clos conformément à la loi, ce qui est irréprochable.
Tous sont égaux devant la loi et la souveraineté judiciaire de la Chine ne peut souffrir aucune ingérence étrangère. La partie chinoise exhorte la partie française à respecter l’esprit de l’État de droit, à respecter les faits, à cesser de s’ingérer dans la souveraineté judiciaire de la Chine et à s’abstenir de faire des remarques irresponsables.