Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Europe et lutte des classes 

 Grande Bretagne : baisse des salaires organisée

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 12-11-2010 à 10:15:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Mercredi dernier, 50 000 étudiants se sont opposés au triplement des frais d’inscription portés à 10 000 €, ce qui exclut des études universitaires jusqu’aux enfants des classes moyennes. La vitrine du parti au pouvoir a volé en éclats et la police n’a pu contenir les manifestants avant l’arrivée des forces anti-émeutes.
Cette mesure a pour but de prolétariser rapidement les catégories intermédiaires.

En même temps le premier ministre David Cameron s’en prend aux chômeurs qui seront privés d’allocations s’ils refusent une offre.
Dès à présent, 2/5 des chômeurs soit un million (selon les définitions du BIT) ne touchent pas d’allocation.
En appliquant le principe «Si les gens peuvent travailler et qu'on leur propose un emploi, ils doivent le prendre» , les capitalistes organisent la baisse générale des salaires pour les chômeurs.

Ceci leur permettra d’appliquer cette baisse à l’ensemble des salariés en utilisant la concurrence entre les chômeurs et les salariés en activité.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 24-11-2010 à 23:01:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Nouvelle manifestation étudiante contre la hausse des droits d’inscription en Grande Bretagne

Extrait de « Les étudiants britanniques à nouveau dans la rue »
Par LEXPRESS.fr, publié le 24/11/2010 à 16:58 [vidéo sur le même site]



A Londres, des manifestants ont détruit le pare-brise d'un camion de police.
REUTERS/Andrew Winning

«... A Londres, des manifestants s'en sont pris à un camion de la police, malgré la présence des forces de l'ordre tout le long de leur parcours, qui s'est achevé à Trafalgar Square, dans le centre de la ville, et devant Whitehall, où siègent plusieurs ministères.

Nick Clegg, nouvelle cible

Lors de la précédente journée d'action des étudiants, les manifestants avaient envahi le siège du parti conservateur à Londres. Mais cette fois-ci, ils visaient les bureaux du parti libéral-démocrate, allié aux conservateurs au sein du gouvernement. Ils avaient aussi prévu des sit-in et des occupations d'universités dans le pays.

Les libéraux-démocrates et leur leader, le vice-Premier ministre Nick Clegg, sont devenus la cible de la colère des étudiants sur la hausse des droits d'inscription aux universités, pour avoir renié leur promesse de campagne électorale de s'opposer à toute augmentation. Un petit groupe de manifestants a pendu symboliquement une effigie de Nick Clegg à une corde mardi soir, au moment où le responsable prononçait un discours dans le nord de Londres.

Arrestations

Entre 20 000 et 50 000 personnes avaient manifesté le 10 novembre dernier. La police avait procédé à 66 arrestations, dont celle d'un étudiant soupçonné d'avoir jeté un extincteur sur des policiers du haut de l'immeuble où se situe le siège du parti conservateur. Le jeune homme de 18 ans, Edward Woolard, a comparu devant un tribunal londonien ce mercredi. Il a plaidé coupable de participation à des troubles violents à l'ordre public, et a reconnu avoir lancé un extincteur depuis le siège des conservateurs ».


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 10-12-2010 à 15:45:06   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Rebelote hier avec le reloooking au milk shake de la Rolls de Charles et Camilla, qui ont dû se faire raccompagner en panier à salade, vraisemblablement par égard pour ses feuilles de choux.






video ici

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 10-12-2010 à 22:36:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La presse chinoise relate les événements récents :

GB : des milliers d'étudiants manifestent contre l'augmentation des droits d'inscription universitaires




LONDRES, 9 décembre (Xinhua) -- Des milliers d'étudiants ont manifesté jeudi dans le centre de Londres, la quatrième manifestation en un mois, alors que les députés de la Chambre des communes se préparent à voter une loi sur l'augmentation des droits d'inscription universitaires.

Les étudiants de tout le pays ont participé à cette manifestation pendant que des barricades étaient installées autour des deux Chambres du Parlement.

Avant le vote, le Premier ministre David Cameron a insisté sur le fait qu'augmenter les droits d'inscription élargirait l'accès aux universités et améliorerait la qualité des cours.

Mais le Syndicat des universités et des grandes écoles a critiqué ce projet, avertissant que "ce sera un problème pour des dizaines de milliers d'étudiants et leurs familles qui doivent travailler durement" .
Le gouvernement britannique a confirmé que les étudiants de DEUG (1ère, 2ème et 3ème année) devront payer 9.000 livres (soit 14.300 dollars américains) par an à partir de 2012 alors qu'ils payent actuellement 3.290 livres (5.200 dollars).

Les étudiants ont organisé trois grandes manifestations à Londres et dans d'autres villes contre cette décision depuis un mois, provoquant des affrontements avec la police et conduisant à des arrestations.


;

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Komintern
C'est la lutte finale
Grand classique (ou très bavard)
Komintern
501 messages postés
   Posté le 11-12-2010 à 01:01:13   Voir le profil de Komintern (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Komintern   

Et?
Aucun commentaire, pas de prise de position, une dépêche d'une agence de presse lambda quoi...

--------------------
Vive le drapeau victorieux de Marx, Engels, Lénine et Staline. Vive le communisme
Druze
Le prolétariat règnera !
Jeune Communiste
Druze
73 messages postés
   Posté le 12-12-2010 à 14:42:21   Voir le profil de Druze (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Druze   

Intolérable !!! Le gouvernement britannique se cache derrière je ne sais trop quelles excuses foireuses mais le but de ces mesures est d'opérer une sélection dès les études pour former la future classe dirigeante. A quand le retour des privilèges pour la noblesses ?

Quand à la presse chinoise, je ne suis pas vraiment surpris de l'absence de réaction, depuis l'arrivé de Xiao Ping, le pays est lui aussi de plus en plus élitiste.

--------------------
Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des puissants… car les puissants ne travaillent qu’à marcher sur nos vies.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 13-12-2010 à 17:12:44   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Comme tous les pays du Tiers Monde qui ont subi les ingérences et les vexations des puissances coloniales (ingérences qui se poursuivent régulièrement, la dernière en date étant le prix Nobel de Liu Xiaobo) la Chine défend le principe de la non ingérence et s'interdit de la pratiquer.

Ca ne date pas de Teng Siao Ping mais de la conférence des non-alignés à Bandung :
Sur l'initiative de Nehru (Inde), Zhou Enlai (Chine), Nasser (Égypte) et Sukarno (Indonésie, pays hôte), vingt-neuf États asiatiques et africains ainsi que trente mouvements de lutte pour l'indépendance se réunissent à Bandung, en avril 1955. Ils lancent un appel pour l’émancipation des pays colonisés, revendiquent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et affirment l’égalité de toutes les nations.

Mais sans qu'il y ait prise de position, le choix de publier des photos sur les émeutes dans les pays occidentaux n'est pas plus innocent que celui des pays occidentaux de publier les photos des émeutes dans les pays émergents.
La différence est que dans ce dernier cas les émeutes sont souvent fomentées et financées par les pays impérialistes et les classes privilégiées des pays émergents.

La presse du Tiers Monde a rarement commenté les manifestations des étudiants anglais.
C’est la raison pour laquelle j’ai choisi la dépêche de l’agence Xinhua plutôt que celle de l’AFP.

Quant aux commentaires il y a peu à ajouter. Chacun comprend que l’inscription à 8000 € exclut l’immense majorité des étudiants, y compris dans la petite-bourgeoisie. C’est clairement une sélection par l’argent.
Les « prétextes » du gouvernement sont tout bonnement cyniques et la colère des étudiants parfaitement légitime.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 20-11-2014 à 20:21:07   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

De Cambridge à Londres, 10 000 étudiants dans la rue pour exiger une université 100 % gratuite. Stop aux 10 000 € par an !


Source : http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/article-de-cambridge-a-londres-10-000-etudiants-dans-la-rue-pour-exiger-une-universite-100-gratuite-stop-125040686.html



Article AC pour http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/

La révolte est partie de l'université d'élite de Cambridge la semaine dernière, elle a été relayée ce mercredi par une manifestations dans les rues de Londres à laquelle ont participé une dizaine de milliers d'étudiants. Leur combat : une éducation gratuite, publique, pour tous.

« Free education – no fees, no cuts, no debt » : soit « une éducation publique – pas de frais, pas de coupes, pas de dette », c'est sous ce mot d'ordre que plus de 10 000 étudiants ont manifesté à Londres ce mercredi.

En dix ans, les frais qui passent de 1 000 £ à 9 000 £ par an !


La manifestation a été pacifique, en dépit de quelques accrochages en fin de parcours. Les slogans « Taxez les riches, une éducation gratuite » ou « des livres, pas des bombes » ont fleuri sur les banderoles, pancartes des manifestants.

On est encore loin des grosses manifestations de 2010, lorsque 50 à 100 000 étudiants ont pu défiler à Londres, encercler Westminster. A l'époque, l'enjeu était majeur : empêcher le passage du plafond des frais de scolarité de 3 000 £ par an (4 000 € à 9 000 £ (10 500 €), un triplement des frais.

La droite conservatrice a fait passer son projet, avec le soutien des libéraux-démocrates qui s'étaient fait passer pour le parti de la jeunesse aux élections de 2010.

Depuis, le gouvernement a baissé le budget des universités de 40 %, contraignant les universités à adopter toutes le plafond pour les frais. Au moment où le gouvernement supprimait 25 % du montant global des bourses, passant de 358 à 275 milliards de £ entre 2011 et 2015.

Il faut rappeler que c'est la gauche travailliste menée par le libéral Tony Blair, en 1998, qui a autorisé la levée de frais de scolarité, supposés modiques et stables. On est passé de 1 000 £ en 1998 (1 500 €), à 3 000 £ en 2006 puis 9 000 £ en 2010 !

« Un système qui ne peut pas durer »


Aujourd'hui, tout le monde a conscience que ce système ne fonctionne pas. Un étudiant anglais sort en moyenne avec une dette de 50 000 €, qu'il rembourserait intégralement après l'âge de 50 ans, selon les dernières études .

Un rapport, tout juste publié par la Haute commission à l'éducation (HEC, en anglais) dénonce un système en échec : « les frais de 9 000 £ par an représentent le pire des deux mondes, pour les étudiants comme pour les contribuables ».

« Les étudiants ont l'impression de payer beaucoup plus pour leur éducation supérieure, mais s'attendent à ce qu'une bonne partie de leur dette soit réglée par le gouvernement »
, peut-on lire dans le rapport parlementaire publié la veille de la manifestation.

« Nous avons créé un système où tout le monde a l'impression de se faire avoir. Ce n'est pas durable ».

La dette étudiante s’élèverait actuellement à 46 milliards de £ (55 milliards d'€). Ce qui fait tout de même 2 % du PIB du pays, l'équivalent de 5 % de la dette publique nationale .

Elle pourrait approcher les 200 milliards de £ (250 milliards de £ ) en 2040, soit un sixième de la dette totale.

En cas de non-remboursement par les étudiants, l'Etat serait garant, faisant payer la collectivité. On estime en 2013 que près de 5 milliards de £ (7 milliards d'euros) sont déjà à risque, pour 370 000 étudiants , forçant l'Etat à régler la somme. La dette étudiante devient un problème national.

Occupy Cambridge ? Une université d'élite en révolte !


la révolte est venue d'où on ne l'attendait pas. Cambridge, une des universités les plus prestigieuses au monde, est aussi une des plus élitistes. Dans un pays où seulement 7 % de la population fait ses études secondaires dans le privé, c'est le cas de 37 % des étudiants de Cambridge.

The Guardian avait réalisé une enquête en 2010. Si on compte 37 % d'ouvriers dans la population active britannique, 32 % d'enfants d'ouvriers parmi les étudiants, ces chiffres atteignent des minimums dans quelques universités.

Sur 131 universités, la plus élitiste reste Oxford avec 11,2 % de fils d'ouvriers, suivi par Cambridge et 12,6 % d'enfants d'ouvriers. Dans le « Big five » des universités élitistes, on trouve Bristol, Bath et la LSE (London school of economics).

Le paradoxe, c'est qu'il est désormais aussi cher d'étudier à Cambridge qu'à Northampton : 9 000 £ par an. La différence se fait dans la sélection à l'entrée, largement déterminée par votre classe sociale, votre établissement d'origine, surtout si vous aviez les moins de payer le secteur privé.

Pourtant, la rébellion est partie de Cambridge mercredi dernier . Les étudiants ont défié les forces de l'ordre pour occuper la grande pelouse située devant le siège de l'administration de la vénérable institution.

Ils y ont organisé une journée « Free Cambridge », « Free the Education » , sortant tables et estrades, avec des conférences en plein air, gratuites, accessibles à tous les étudiants, organisées même par certains professeurs d'universités.

Les mots d'ordres des manifestants étaient simples. Que l'on « taxe plus les riches » pour payer une « éducation gratuite pour tous ». Le porte-parole du mouvement « Defend Education » à Cambridge, a dénoncé le fait que l' « éducation devenait un privilège, et plus un droit » .

Les autorités ont craint un mouvement de l'ampleur de celui de 2010, lorsque les étudiants de Cambridge ont occupé l'université pendant 11 jours consécutifs. Surtout que Cambridge a la réputation de punir sévèrement les activistes. En 2012, elle avait suspendu un étudiant qui avait empêché le Ministre de l'Education supérieure de l'époque de s'exprimer.

Le mouvement étudiant se mobilise en Grande-Bretagne. Ce mercredi, si il n'a pas bénéficié du soutien franc du syndicat étudiant NUS – en dépit du soutien de sa branche écossaise –, la présence d'une dizaine de milliers rese plus qu' encourageante pour la suite du mouvement.

En France, il est temps de défendre notre éducation gratuite, publique, universelle avant qu'il ne soit trop tard. La Grande-Bretagne est le miroir peu réjouissant de ce que pourrait devenir l'université de demain.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10821 messages postés
   Posté le 28-09-2018 à 23:59:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur France Info :

http://www.francetvinfo.fr/monde/royaume-uni/royaume-uni-pour-la-premiere-fois-l-esperance-de-vie-recule-dans-certaines-regions_2960653.html

Royaume-Uni : pour la première fois, l'espérance de vie recule dans certaines régions

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Jeune Communiste
239 messages postés
   Posté le 29-09-2018 à 04:42:35   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

C'est dans les pays de l'ex URSS que la baisse de l'espérance de vie a été et reste la plus forte depuis les années 1980.
Ce phénomène va bientôt apparaître en France avec l'arrivée des femmes nées après 1945, femmes qui ont travaillé, fumé, consommé de l'alcool, eu moins d'enfants et ont été plus longtemps soumises au stress au travail.
Comme souvent dans les phénomènes de société, la France est à la traîne. Dans ce secteur, c'est plutôt rassurant.

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Europe et lutte des classes  Grande Bretagne : baisse des salaires organiséeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum