Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Histoire 

 Sur la famine en Chine

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16228 messages postés
   Posté le 03-09-2021 à 15:02:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Vendredi 9 septembre 2016
https://democracyandclasstruggle.blogspot.com/2016/09/china-30-million-people-starving-to.html?fbclid=IwAR3fglvEVF-gKi_aJ7xmJm5q17H4geTI2MVuQdWkq7ZhylyWBlxvPWpb9Us

Chine : "30 millions de personnes qui meurent de faim" n'est pas vrai
Par Sun Jingxian


La démocratie et la lutte des classes à l'occasion du 40e anniversaire de la mort du président Mao Zedong a fait l'objet d'une traduction en anglais d'un document important publié en 2013 par Sun Jingxian de l'Université normale du Jiangsu, qui remet en question le récit anti-Mao occidental dominant sur le nombre de morts du Grand Bond en avant, il a été traduit par Mlle Dawn Chenyang Li. Pour ceux qui souhaitent une analyse plus détaillée du travail de pionnier de Sun Jingxian que le résumé présenté ci-dessous, voir ici :
http://icaps.nsysu.edu.tw/ezfiles/122/1122/img/2375/CCPS2(1)-Sun.pdf


Source : Chinese Social Science News, 23 août 2013, numéro 492

[Résumé] Dans la perspective d'aujourd'hui, en ces 3 années où 2,5 millions de personnes ont péri à cause de « décès liés à la nutrition », c'est une catastrophe naturelle ainsi qu'une défaillance humaine. Nous devrions certainement tirer la leçon de l'histoire. Cependant, exagérer partiellement et sans fondement le nombre de morts n'est pas une approche scientifique, et ne peut pas contribuer à tirer les leçons des expériences historiques pour avancer plus résolument aujourd'hui.

Au cours des 30 dernières années environ, tant en Chine qu'à l'étranger, le grand mensonge de « 30 millions de personnes mourant de faim » pendant la période de famine de trois ans a réussi à se répandre largement. Certaines personnes voient cette déclaration comme un « fait historique », et elle a été écrite dans de nombreux livres et documents professionnels, se répandant dans toute la société. Mais quelle est la vérité réelle de cette affaire?

En 1983, le Bureau national des statistiques a publié les données démographiques annuelles de notre pays de 1949 à 1982. Ces données montrent qu'au cours de la période de famine de trois ans, le chiffre de la population a considérablement diminué. Plus précisément au cours de 1960-1964, mis à part la croissance naturelle de la population (due aux naissances et aux décès naturels), la population totale a anormalement diminué de 26,44 millions de personnes, et le plus dramatiquement la population en 1960 était inférieure au chiffre de 1959 par une valeur nette de 10 millions. La vraie raison de cette diminution significative des données statistiques sur la population n'a pas été clarifiée depuis longtemps. Par conséquent, certaines personnes affirment que cela était dû à la mort anormale de plus de 30 millions de personnes. C'est ainsi qu'est née l'idée de « 30 millions de personnes qui meurent de faim » .

Afin de montrer à quel point l'idée de « 30 millions de personnes meurent de faim » est ridicule, il faut analyser correctement la véritable raison de la diminution dramatique des chiffres de la population durant cette période. À partir de la seconde moitié de 2010, j'ai mis trois années entières à faire des recherches systématiques sur cette question et j'en suis arrivé aux conclusions suivantes.

Première conclusion : Avant la fin de 1959, en raison des besoins du développement industriel et du mouvement du Grand Bond en avant, dans notre pays, il y avait une énorme migration de personnes des zones rurales vers les zones urbaines. Au moins plus de 30 millions de personnes ont quitté la campagne pour les villes et les villages. Au cours de ce processus, il y a eu une duplication ou une déclaration erronée des chiffres de la population de 11,62 millions, ce qui signifie que même si ces personnes ont déjà migré vers les régions urbaines et se sont inscrites sur le système de hukou urbain [hukou = système d'enregistrement des ménages de la Chine – traducteur], leur hukou rural d'origine n'a pas été supprimé. (C'est-à-dire qu'ils ont été enregistrés sur les systèmes urbains et ruraux en même temps)

Deuxième conclusion : Avant 1959, en raison de défauts dans le système de gestion des hukou, dans notre pays (en particulier dans les vastes régions rurales), il existait un grave problème de non-déclaration des décès. D'après les données de 1953 et 1957, on peut estimer qu'au cours de cette période environ 7,5 millions de décès n'ont pas été enregistrés, c'est-à-dire environ 7,5 millions de personnes déjà décédées avant 1959 mais leurs registres de hukou n'ont pas été supprimés. En raison de ces deux erreurs, à la fin de 1959, il y avait 19,12 millions de registres de hukou qui auraient dû être supprimés, soit environ 2,84 % de l'ensemble de la population nationale à l'époque. La situation particulière de la province du Shandong prouve cette conclusion. Un recensement général de la population a été effectué dans la province du Shandong à la fin de 1959, et il a été découvert qu'il y avait 1,52 millions de personnes dont les registres de hukou auraient dû être supprimés. En extrapolant selon le rapport de la population de la province du Shandong à la population nationale, cela implique que le nombre de personnes qui auraient dû être radiées des registres du hukou était d'environ 18,90 millions. C'est très proche du chiffre de 19,12 millions qui a été atteint grâce à nos recherches. Ce fait prouve que nos conclusions de recherche correspondent à la réalité réelle.

Troisième conclusion : vers 1960, la Chine a effectué les travaux spécifiés dans la « Législation sur l'enregistrement du Hukou », et en 1964, le deuxième recensement général de la population nationale a été réalisé. Les registres en double et erronés de 19,12 millions de hukou ont été supprimés au cours de ces deux instances de travail sur les données de population.

Quatrième conclusion : Parce que notre économie nationale a connu de très graves problèmes au cours de cette période, de 1960 à 1963, un mouvement à grande échelle de rationalisation de la population urbaine a été réalisé. Plus de 30 millions de citadins ont été rationalisés et sont retournés à la campagne. Au cours de ce processus, cependant, 14,82 millions de personnes n'ont pas fait modifier correctement leurs registres de hukou. Le hukou urbain de ces personnes a été supprimé, mais ils n'ont pas enregistré rapidement leur nouveau hukou rural et sont donc devenus des personnes qui n'étaient pas enregistrées sur le système de hukou. (Ils ont tous réenregistré leur hukou au cours de la dernière période de 1965-1979)

En raison des facteurs décrits dans les Conclusions 3 et 4, au cours de la période 1960-1964, le chiffre de la population chinoise (en dehors des croissances naturelles) semble avoir diminué de 33,94 millions. (En raison de la suppression de 11,62 millions de registres de hukou en double et erronés, de 7,5 millions de décès qui n'avaient pas été signalés à l'origine et de 14,82 millions de personnes qui n'ont pas enregistré leur nouveau hukou) C'est la vraie raison de la diminution apparemment énorme de la population chinoise en ce moment. Toutes ces diminutions sont dues à des diminutions des données statistiques, mais elles ne correspondent pas à une diminution de la population réelle. Ces diminutions n'ont aucun rapport avec le changement réel de la population de notre pays, et encore moins en raison de millions de décès non naturels.

Les faits décrits ci-dessus démontrent qu'il est tout à fait faux pour certaines personnes, tant en Chine qu'à l'étranger, d'expliquer cette diminution de la population comme étant due à « 30 millions de personnes qui meurent de faim » pendant la période de famine de trois ans. Au cours du processus au cours duquel l'idée de « 30 millions de personnes meurent de faim » s'est largement répandue, la recherche représentée par des universitaires étrangers tels que le professeur Kohl et également par des universitaires chinois dans des groupes de recherche spéciaux comprenant des personnes comme Yang Jisheng, Jin Hui, Cao Shuji et Ding Yu a eu un impact très fort.

Plus précisément, les soi-disant « recherches » de personnes comme Yang Jisheng sont parvenues à la conclusion que l'énorme diminution des chiffres statistiques de la population chinoise au cours de cette période, qui est en fait due à diverses raisons très complexes, peut être complètement expliquée par les décès anormaux d'énormes nombres de personnes. D'un point de vue scientifique et académique, nous avons analysé ces affirmations et constaté que toutes ces soi-disant « recherches » possédaient d'énormes défauts méthodologiques et qu'aucune de leurs conclusions ne peut donc être considérée comme vraie.

Au cours de la période de famine de trois ans, il y a effectivement eu des « décès liés à la nutrition » dans certaines régions de Chine, et dans très peu de zones telles que le district spécial de Xinyang dans la province du Henan, ces problèmes étaient particulièrement graves. Par diverses méthodes, nous avons estimé le nombre de « décès liés à la nutrition » au cours de cette période, et ce chiffre ne dépasserait pas 2,5 millions. Les « décès liés à la nutrition» tel que décrit ici comprendraient à la fois des décès soit partiellement ou complètement en raison de maladies causées par le manque de nourriture, ainsi que les gens mourant de faim littéralement.

Il est également vrai que parmi les « décès liés à la nutrition » décrits ici, les personnes qui meurent littéralement de faim ne constituent qu'une petite minorité. Dans nos recherches, nous avons spécifiquement examiné des quantités massives de documents officiels dans plus de 600 comtés dans lesquels le taux de mortalité au cours de cette période était le plus élevé, et nos résultats ont généralement vérifié nos chiffres estimés. Du point de vue d'aujourd'hui, il faut dire que 2,5 millions de « décès liés à la nutrition » au cours de ces trois années étaient le résultat à la fois de « catastrophes naturelles » et de « défaillances humaines », et il y a effectivement des leçons historiques à tirer ici. Cependant, exagérer partiellement et sans fondement le nombre de morts n'est pas une approche scientifique, et ne peut pas contribuer à tirer les leçons des expériences historiques pour avancer plus résolument aujourd'hui.

(L'auteur est professeur à l'Université normale de Jiangsu) VOIR AUSSI : http://democracyandclasstruggle.blogspot.co.uk/2016/05/sun-jingxian-and-two-line-struggle -over.html
http://democracyandclasstuggle.blogspot.co.uk/2015/01/why-is-battle-for-chinas-past-relevant.html
http://democracyandclasstuggle.blogspot.co.uk/2016/05 /anti-dikotter-for-marxism-leninism.html Différend sur le Grand Bond en avant par Mobo Gao (Extrait de Pourquoi la bataille pour la Chine est pertinente)


Je traiterai d'un problème qui est sans doute le plus dommageable pour l'héritage de Mao, la famine causée par le Grand Bond en avant. Dans mon étude de cas du village de Gao, j'ai clairement indiqué que même si aucune personne n'est morte de faim dans le village, il y avait une pénurie évidente de nourriture et une faim évidente. Il ne fait aucun doute qu'il y a eu une famine en 1959 et 1960, mais il existe des controverses sur l'origine, la cause et l'effet des politiques du Grand Bond en avant. On suppose généralement que beaucoup de gens auraient vécu plus longtemps sans la famine et que beaucoup seraient nés s'il n'y avait pas eu de famine. Cependant, de quelle manière et dans quelle mesure la croissance démographique de la Chine a été affectée par le Grand Bond en avant fait l'objet d'un vif débat encore aujourd'hui.

Les statistiques démographiques officielles de la Chine publiées au début des années 1980 semblent montrer qu'il y a eu un déclin de la population au cours de cette période, au lieu d'une croissance sur la base de taux normaux de mortalité et de natalité, et que cela se situait entre plusieurs et plusieurs dizaines de millions de personnes. .

Mais les statistiques officielles chinoises sont basées sur les données collectées lors de l'enregistrement des ménages. Il peut y avoir des erreurs et des fraudes dans l'enregistrement des ménages pendant la période pour deux raisons importantes. Premièrement, les données ne pouvaient pas être complètes et pouvaient être erronées car le système d'enregistrement des ménages ( hukou ) était encore en train d'être mis en place et il faudrait des années pour qu'il fonctionne correctement.

Deuxièmement, les politiques du Grand Bond en avant impliquaient d'énormes migrations internes, d'abord des zones rurales vers les zones urbaines, alors que l'industrialisation s'étendait, puis des zones urbaines vers les zones rurales alors que l'industrialisation se contractait face aux pénuries de céréales et à l'échec de certaines politiques insensées telles que fabrication de fer et d'acier de basse-cour.

Au cours de ces années, les ménages peuvent ne pas s'être enregistrés lorsqu'ils sont retournés dans les zones rurales (dimanche 2014). Parce que la population de base de la Chine est si énorme qu'un petit pourcentage de non-enregistrement signifie de grands nombres absolus.

Le nombre exact de morts du Grand Bond en avant n'a jamais pu être établi car il n'y avait pas de dossiers complets.

Tous les chiffres proposés sont des suppositions basées sur des hypothèses et différentes méthodes (Yang 2013). Cependant, ce qui est clair, c'est que plus on est anti-Mao, anti-socialiste et anti-communiste, plus le numéro un est susceptible de proposer ou d'accepter.

Il convient également de rappeler qu'au cours des derniers siècles, les Chinois ont été hantés par la faim et la famine. Comme les correspondants étrangers, les missionnaires et les voyageurs en ont été témoins avant la création de la RPC, la Chine était constamment dévastée par des catastrophes naturelles et une famine à grande échelle qui ont parfois coûté la vie à des millions de personnes. La famine à grande échelle qui a eu lieu en 1959 et 1960 a été la première, la dernière et la seule de toute l'histoire de l'ère Mao et de toute l'histoire de la RPC. Cela ne peut pas être juste de la chance ou un accident.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Histoire  Sur la famine en ChineNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum