Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Chine : capitalisme ou socialisme ? 

 l'espérance de vie augmente en Chine

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11357 messages postés
   Posté le 28-07-2017 à 20:23:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'espérance de vie augmente régulièrement en Chine, c'est un indicateur important du progrès économique et on notera que le Tibet bénéficie particulièrement de ce progrès.

Chine : l'espérance de vie a fortement progressé depuis 25 ans



LES ECHOS - LE 26/10/15

Entre 1990 et 2013, l'espérance de vie des Chinois mesurée à leur naissance a augmenté, selon deux études publiées ce lundi. Les hausses vont de 4 ans dans la province du Hebei qui entoure Pékin, à 14 ans dans la région autonome du Tibet.
C'est une des conséquences logique du développement économique du pays.

Selon deux études publiées ce lundi, l'espérance de vie a augmenté en Chine ces 20 dernières années tandis que la mortalité infantile a sensiblement baissé en dépit de la subsistance d'importantes disparités au niveau local.

Réalisée par des chercheurs chinois et américains, la première étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet montre qu'entre 1990 et 2013, l'espérance de vie des Chinois mesurée à leur naissance a augmenté dans toutes les provinces, municipalités ou régions autonomes chinoises. Les hausses vont de 4 ans dans la province du Hebei (qui entoure Pékin) à 14 ans dans la région autonome du Tibet.

Sans grande surprise, en 2013, la municipalité de Shanghai (24 millions d'habitants) avait l'espérance de vie la plus élevée de Chine, 80 ans chez les hommes, 85 ans chez les femmes, des chiffres comparables à ceux de pays comme la France ou le Japon. Mais dans le même temps, des régions de l'ouest de la Chine affichaient des espérances de vie inférieures de dix ans tant chez les hommes que chez les femmes, les rapprochant de pays en développement comme le Bangladesh.

Plus de maladies cardivasculaires que de maladies respiratoires

Les principales causes de mortalité ont elles aussi évolué, les maladies cardiovasculaires arrivant désormais en tête devant les maladies respiratoires et le cancer du poumon. Les maladies respiratoires, associées notamment à la pollution et au tabagisme, restent toutefois prédominantes dans plusieurs provinces du sud et de l'ouest de la Chine, selon cette étude.
Les décès liés aux maladies infectieuses ont pour leur part fortement décru à l'exception du sida qui a augmenté dans 32 des 33 provinces au cours de la période 1990-2013. Depuis 2005, la progression ne touche plus que la moitié d'entre elles. Cependant "l'estimation de l'ampleur réelle de l'épidémie et de l'accès au traitement reste difficile" notent les auteurs.
Pour l'un d'entre eux, le Pr Zhou Maigeng du Centre chinois de contrôle des maladies, l'étude prouve la nécessité de "politiques sanitaires déclinées au plan local" .
"Notre étude montre également qu'il est important de s'occuper des facteurs de risques conduisant aux causes les plus fréquentes de décès en Chine, comme les maladies cérébrovasculaires, le tabagisme, les maladies cardiaques ainsi que d'autres causes importantes comme les accidents de la route et le cancer" , ajoute-t-il.

La mortalité infantile a fortement baissé

Dans une seconde étude, également publiée dans The Lancet, d'autres chercheurs se sont penchés sur la mortalité des enfants de moins de 5 ans qui a baissé globalement de 78% en Chine entre 1996 et 2012 pour atteindre 13 pour 1000 naissances vivantes. Une diminution record liée notamment à une croissance économique rapide et des progrès dans l'éducation.

Mais comme pour l'espérance de vie, d'importantes disparités existent selon les régions. Certains districts de villes comme Shanghai et Pékin ou de plusieurs provinces de l'est de la Chine ont un taux inférieur à 5 pour 1000, comparable à celui du Canada ou de la Nouvelle Zélande. Mais plusieurs districts de la province du Sichuan (sud-ouest) affichent des taux de l'ordre de 100 pour 1000, similaires à ceux observés dans des pays comme le Burkina Faso ou le Cameroun.

_______________________________



Ici l'article relève que la proportion de femmes par rapport aux hommes augmente aussi, ce qui indique un progrès dans les rapports hommes-femmes et une meilleure considération pour les femmes.

L'espérance de vie moyenne des Chinois a dépassé les 76 ans



Une personne âgée joue au diabolo au bord du Lac de l'Ouest à Hangzhou, capitale de la Province du Zhejiang, dans l'Est de la Chine, le 15 octobre 2010. (Photo / Xinhua)
le Quotidien du Peuple en ligne - 27.07.2017

Selon les derniers chiffres révélés le 25 juillet par le Bureau national des statistiques, l'espérance de vie des Chinois a atteint 76,34 ans en 2015, soit 18 mois de plus qu'en 2010.
Cela fait monter la durée de vie moyenne des Chinois à 4,74 ans de plus que la moyenne mondiale.

L'espérance de vie des Chinoises a atteint 79,43 ans, soit 2,06 ans de plus qu'en 2010, tandis que les hommes meurent plus tôt à 73,64 ans. C'est une amélioration de 1,26 an par rapport à 2010, ce qui montre que l'espérance de vie des femmes augmente plus rapidement que celle des hommes, conformément à la tendance mondiale.

Selon la Banque mondiale, dans le monde, l'espérance de vie en 2015 était de 79,28 ans dans les pays à revenus élevés, de 74,83 ans dans les pays à revenus moyens-supérieurs, de 67,48 ans dans les pays à revenus faibles-intermédiaires et de seulement 61,8 ans dans les pays à faibles revenus.

Le Bureau national des statistiques a souligné que l'espérance de vie des Chinois dépassait celle des pays à revenus moyens-supérieurs, ce qui reflète les gains remarquables obtenus par la Chine dans les domaines des soins médicaux et du niveau de vie.

En termes de santé, 40,5% des personnes âgées étaient en bonne santé, 41,85% en bonne santé avec des maladies mineures, 15,05% avaient des maladies mais avaient encore la capacité de prendre soin d'elles-mêmes, et 2,6% n'étaient plus en mesure de le faire du tout.

Le Bureau national des statistiques a précisé que les statistiques montrent que les personnes âgées chinoises sont généralement en bonne santé.
Il a également noté que la politique du second enfant commence à avoir des effets, le nombre et le pourcentage de nouveau-nés augmentant.

En effet, en 2016, 17,86 millions de bébés sont nés, soit 1,32 million de plus que le nombre moyen de nouveau-nés chaque année entre 2012 et 2015. Le taux de natalité en 2016 était d'environ 1,3%, en hausse de 0,09% par rapport à 2012.

Les chiffres montrent également que le rapport entre le nombre d'hommes et de femmes est passé de 117,7 en 2012 à 113,5 en 2015. D'après le bureau, cela témoigne d'une normalisation du ratio, ce qui favorisera un développement équilibré de la population sur le long terme.

(Rédacteurs :Guangqi CUI, Wei SHAN)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11357 messages postés
   Posté le 14-01-2019 à 21:10:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un article qui reprend des questions récemment posées sur la baisse de la natalité et la pyramide des âges en Chine.
Un aspect qui n'apparaît pas ici est que la hausse ou la baisse de la natalité agit aussi en raison inverse sur les salaires.



Pourquoi le ralentissement de la croissance démographique ne devrait pas nous pousser à appuyer sur le bouton panique


Par Du Peng Source: Global Times Publié le 2019/1/14 17:03:41
http://www.globaltimes.cn/content/1135700.shtml


________________________________________



Les derniers chiffres suggèrent que la population chinoise atteindra un sommet de 1,442 milliard d'habitants en 2029, amorçant un déclin constant les années suivantes.

Le livre vert de la population et du travail publié par l'Académie des sciences sociales de Chine le 3 janvier estime que la population tomberait à 1,36 milliard d'habitants, ce qui pourrait entraîner une diminution de 200 millions de la population active. Si les taux de fécondité restent inchangés, la population pourrait tomber à 1,17 milliard d’ici 2065. La population active stagnante ainsi que le nombre croissant de personnes âgées pourraient avoir des conséquences sociales et économiques très défavorables, indique le rapport.

Néanmoins, la croissance démographique négative n'aura pas nécessairement un impact négatif sur le pays.

Le vieillissement de la population est une tendance mondiale inévitable marquant le développement social et économique. Avec les progrès réalisés en matière de santé, de sécurité sociale et d’égalité des sexes en Chine, il est normal de voir la population et la population active diminuer progressivement après avoir atteint un pic.

Une population nombreuse a en effet fourni des ressources humaines abondantes. Mais si l’on considère les quatre décennies de réforme et d’ouverture de la Chine, le changement radical n’a certainement pas été motivé par la seule population, mais plutôt par les réformes et les améliorations apportées aux systèmes économiques et sociaux, ainsi que par l’éducation et la technologie. .

Outre les craintes de conséquences nationales, le pouvoir concurrentiel de la Chine dans le monde suscite des préoccupations. Les Perspectives de la population mondiale publiées par les Nations Unies en 2017 indiquent que l'Inde dépassera la Chine en 2024 et deviendra le pays le plus peuplé du monde. Certains pensent que l'avantage de la Chine d'avoir plus de mains pour travailler peut alors disparaître.

Ces préoccupations sont également superflues. Avec les progrès éducatifs et techniques mondiaux, un vaste sondage sur la population active sera-t-il encore nécessaire en Inde et sur le marché mondial? De plus, la Chine peut encore conserver sa position favorable, soutenue par l'optimisation continue de la qualité de la main-d'œuvre, l'amélioration des politiques et la montée en puissance des avantages technologiques.

Par conséquent, il faut éliminer l’idée selon laquelle le développement économique ne repose que sur la croissance de la main-d’œuvre. Le déclin de la taille de la main-d’œuvre exige de l’attention, mais il ne faut pas paniquer.

Pour faire face à la contraction de la population active et au vieillissement de la population, le pays doit être préparé. Premièrement, il convient de surveiller l'évolution de la structure de la population chinoise afin d'éviter de grandes fluctuations sur une courte période.

Deuxièmement, des mesures concrètes devraient être prises pour combler le déficit de capital humain causé par la diminution de la main-d'œuvre. Le pays doit développer davantage l'éducation pour améliorer la qualité de la main-d'œuvre et augmenter les investissements dans la science et la technologie, tels que l'intelligence artificielle, afin de remplacer dans une certaine mesure la main-d'œuvre.

Troisièmement, il est urgent d'augmenter la fertilité. Avec le développement de la société, il semble y avoir une tendance inéluctable à avoir moins d'enfants ou à rester sans enfants.

Une politique de planification familiale assouplie est une solution, même si son effet peut être limité. Selon les données du Bureau national de la statistique, la taille de la population de nouveau-nés dans le pays a diminué de plus de 630 000 en 2017 par rapport à l'année précédente de la mise en œuvre officielle de la politique des deux enfants, avec plus de la moitié des naissances totales. Deuxième enfant.

La politique de planification familiale nécessite une coordination avec des services sociaux spécifiques et complets. Par exemple, le pays doit réduire l'écart dans la distribution des ressources éducatives et améliorer les installations de santé maternelle et infantile.

Ce n'est qu'en se concentrant sur ces services que les inquiétudes des personnes peuvent être apaisées et qu'ils peuvent contribuer à augmenter les taux de fécondité.

L'auteur est professeur au Centre d'études sur le développement de la population de l'Université Renmin de Chine. opinion@globaltimes.com.cn

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Chine : capitalisme ou socialisme ?  l'espérance de vie augmente en ChineNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum