Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Subversion, balkanisation et guerre en Europe 

 le Donbass sera t il une nouvelle Guernica?

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7181 messages postés
   Posté le 23-05-2018 à 17:52:24   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

https://fr.sputniknews.com/presse/201805211036475333-ukraine-donbass-aviation-attaque/

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7181 messages postés
   Posté le 23-05-2018 à 17:56:11   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

la situation se dégrade au Donbass https://fr.sputniknews.com/presse/201805221036489891-donbass-situation-gorlovka-ukraine/

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7181 messages postés
   Posté le 23-05-2018 à 19:06:39   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le site de l Huma n évoque meme pas le sujet!

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7181 messages postés
   Posté le 31-08-2018 à 23:18:58   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le leader de la république du Donbass a été lachement executé par les nazis ukrainiens www.larepubliquedespyrenees.fr/2018/08/31/ukraine-le-principal-dirigeant-separatiste-tue-dans-un-attentat,2413252.php

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10602 messages postés
   Posté le 31-08-2018 à 23:50:28   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Je reproduis cet article :

Ukraine : le principal dirigeant séparatiste tué dans un attentat


AFP

Photo prise le 4 novembre 2014 à Donetsk du principal chef des séparatistes prorusses Alexandre Zakhartchenko (droite), tué le 31 août dans une explosion dans cette ville de l'est de l'Ukraine
AFP/Archives - Alexander KHUDOTEPLY

PUBLIÉ LE 31 AOÛT 2018 À 21H10.
Le principal dirigeant des séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine, Alexandre Zakhartchenko, a été tué vendredi dans une explosion dans le centre de sa "capitale", Donetsk, dernière victime en date d'une série d'assassinats visant des chefs rebelles.

Fils d'un mineur de charbon, ancien mécanicien et homme d'affaires, selon sa biographie officielle, Alexandre Zakhartcheko, 42 ans, était depuis le début du conflit dans l'est de l'Ukraine le "président" de la République populaire de Donetsk, autoproclamée par les insurgés.

Sa mort, ainsi que le limogeage en novembre 2017 d'Igor Plotnitski, le "président" de la République autoproclamée de Lougansk, voisine de Donetsk, et l'assassinat de plusieurs chefs de guerre, marquent la fin des dirigeants historiques des territoires séparatistes, arrivés au pouvoir à la faveur du conflit avec l'armée ukrainienne, qui a fait plus de 10.000 morts depuis son déclenchement en 2014.

"Le dirigeant de la République populaire de Donetsk (DNR), Alexandre Zakhartchenko, a été tué aujourd'hui dans un attentat", a déclaré à l'AFP sa porte-parole, Aliona Volynets, sans donner davantage de détails.

Selon l'agence officielle de presse des séparatistes, DAN, une explosion s'est produite vers 17H30 heure locale (14H30 GMT) dans un café du centre-ville, faisant plusieurs victimes.

Un conseiller d'Alexandre Zakhartchenko a affirmé à la télévision russe que les auteurs présumés de l'attentat avaient déjà été arrêtés, tandis que la circulation a été fermée vers et à partir de Donetsk et que les forces séparatistes ont été mises en état d'alerte.

Le "vice-Premier ministre" de la DNR, Dmitri Trapeznikov, assumera la présidence par intérim de la république autoproclamée, ont annoncé les autorités séparatistes.

Le président russe Vladimir Poutine a présenté dans un communiqué ses condoléances aux habitants de Donetsk, qualifiant M. Zakhartchenko de "véritable leader populaire" et de "personne courageuse et déterminée".

"L'assassinat perfide d'Alexandre Zakhartchenko est une preuve de plus que ceux qui ont choisi la voie de la terreur, de la violence, de la peur ne cherchent pas un règlement pacifique et politique du conflit", a-t-il ajouté, faisant implicitement allusion aux autorités ukrainiennes.

- Accusations mutuelles -

"Il s'agit d'une nouvelle agression de la part de l'Ukraine. (...) Donetsk va se venger pour ce crime", a de son côté réagi un haut responsable séparatiste, Denis Pouchiline, cité par DAN.

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a également estimé qu'il y avait "toutes les raisons de croire" que le gouvernement ukrainien était responsable de cet attentat.

"Ce n'est pas la première fois que le régime de Kiev utilise de telles méthodes pour éliminer ceux qui ne sont pas d'accord avec lui et les indésirables", a-t-elle affirmé, citée par l'agence de presse publique TASS.

Le ministère russe des Affaires étrangères a également estimé dans un communiqué que l'assassinat de M. Zakhartchenko "créé une menace sérieuse de déstabilisation de la situation" dans l'est de l'Ukraine.

Le Comité d'enquête russe, l'instance chargée des principales affaires criminelles en Russie, a annoncé l'ouverture d'une enquête sur la mort d'Alexandre Zakhartchenko, "un acte de terrorisme international".

Les services de sécurité ukrainiens, le SBU, ont pour leur part démenti toute implication, affirmant que la mort d'Alexandre Zakhartchenko était le résultat de "conflits criminels internes" au sein de l'élite séparatiste prorusse.

"Nous n'excluons pas une tentative des services secrets russes d'éliminer un personnage odieux qui, selon nos informations, gênait les Russes et dont ils n'avaient plus besoin", a même assuré à la télévision ukrainienne un haut responsable du SBU, Igor Gouskov.

- Série d'assassinats -

Alexandre Zakhartchenko était devenu un chef de guerre dès le début du conflit entre les séparatistes et l'armée ukrainienne. En novembre 2014, quelques mois après que les territoires rebelles de l'est de l'Ukraine eurent proclamé leur indépendance, il était élu président de la DNR avec plus de 81% des suffrages.

De nombreux autres chefs de guerre rebelles prorusses ont été tués dans des assassinats ciblés ces dernières années. Les autorités séparatistes ont à chaque fois accusé les services ukrainiens.

En février 2017, Mikhaïl Tolstykh, un chef militaire réputé plus connu sous son nom de guerre de "Guivi", avait été tué dans une explosion dans son quartier général à Donetsk.

En octobre 2016, le chef de guerre Arseni Pavlov, connu sous le nom de guerre de "Motorola", avait été tué avec son garde du corps dans l'explosion d'une bombe posée dans l'ascenseur de son immeuble.

En 2015, les chefs cosaques Pavel Dremov et Alexandre Bednov "Batman", prorusses mais en litige avec les autorités rebelles, avaient également succombé respectivement dans un attentat à la voiture piégé et dans une embuscade. Le commandant Alexeï Mozgovoï a quant à lui été tué la même année dans une embuscade.

Source : AFP

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
10602 messages postés
   Posté le 01-09-2018 à 08:54:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les camarades du Donbass nous envoient ce texte sur le drame que vit ce pays et sur la mort de leur dirigeant

D. Bleitrach

http://histoireetsociete.wordpress.com/2018/09/01/les-camarades-du-donbass-nous-envoient-ce-texte-sur-le-drame-que-vit-ce-pays-et-sur-la-mort-de-leur-dirigeant/

LIre aussi : http://histoireetsociete.wordpress.com/2018/09/01/pour-ceux-qui-continuent-a-voir-en-des-meurtriers-ukrainiens-des-heros-de-la-liberte/


Depuis le début de la guerre civile dans l’Ukraine, environ 15000 de personnes ont été tués selon les données officielles, mais les vrais chiffres des pertes de la population civile Donbass peuvent atteindre 25000 de personnes, et la perte totale des parties a dépassé les 100000 de morts. Ces terribles chiffres indiquent clairement que le génocide du peuple á été commis par legouvernement de l’Ukraine. Toutes les tentativesde la Russie d’arrêter la guerre et de normaliser la situationhumanitaire dans la région rencontrent de fâroche opposition des états-UNIS et de leurs alliés de l’OTAN.
Au bout de trois ans, il est devenu évident que l’accord de paix conclu avec une grande difficulté en 2015 avec la médiation de Russie n’a pas conduit à la paix dans le Donbass, et a été utilisé par l’Ukraine pour rétablir ses capacités militaires et de préparer l’offensive suivante.

Les pays Occidentaux aident activement à l’Ukraine dans cette affaire. En 2014, les flux d’armes des pays de l’OTAN: états-UNIS, royaume-Uni, de l’Allemagne, de la Hongrie, de la Pologne, de la Lituanie, de la Lettonie, l’Estonie, la Bulgarie, – a jailli sur l’Ukraine. Chaque jour, c’est l’arme tue pas seulement les combattants de la milice, mais aussi de femmes, de vieillards et d’enfants. Et le nombre de réfugiés en général est difficile à calculer.

Hors mis les armes, à partir de ces mêmes paysdes centaines de « soldat de fortune » qui adhèrent à l’idée nazi et qui ont une vaste expérience de la conduite des expéditions punitivesdans de semblables conflits en Yougoslavie, en Irak, en Libye et sur le Africain continentsont arrivés dans l’Ukraine.Le régime qui s’est installé maintenant dans l’Ukraine est devenu un véritable paradis pour les les néonazis du monde entier.

Aujourd’hui, nous pouvons résolument constater l’achèvement de la formation de la première après la Seconde Guerre Mondiale et du Nuremberg tribunal l’état fasciste sur l’Europe territoire.Cela se confirme journellement prises par les autorités ukrainiennes à des lois qui interdisent expressément les activités des communistes et autres gauchistes, qui restreignent les droits des minorités nationales, incluant les droits de recevoir un enseignement dans leur langue natale, et glorifient les criminels nazis.

L’Ukraineà l’instigation et l’aide directe de l’Occident mène une politique de l’élimination économique pour contrecarrer le Donbassqui a ouvert une rebellion contre le soulèvement révolutionnaire. Le blocus économique de la région, qui a introduit en 2016, a provoqué des souffrances indicibles chez les résidents locaux. Seulement grâce à des opérations humanitaires de la Russie la région a échappé à la famine.

Il est nécessaire apporter à la communauté mondiale l’information sur le blocus de l’eau et de l’énergie de la Crimée par l’Ukraine, qui est un exemple flagrant de terrorisme étatique de la part de l’Ukraine(limitation de approvisionnement en eau et en énergie électrique de la Crimée).

La réunion de la Crimée avec la Russie a eu lieu à l’initiative des peuples de la Crimée, qui ne veulent pas être sous le talon du fascisme étatique ukrainien. La Crimée a rejoint la Fédération de Russie sur la base d’un référendum populaire, selon la libre volonté du peuple et sur la base de la décision du Parlement de la République de Crimée. Avec le retour de la Crimée en Russie, la prospérité et l’ordre sont venus à la république. Des routes sont construites, l’énergie, les infrastructures et la sécurité sociale de la population sont en cours de restauration. Crimée s’épanouit, malgré les sanctions occidentales, qui entravent la restauration rapide de la république après presque 25 ans de négligence Ukraine.

Par ailleurs, je note que la situation, qui prévaut depuis février et mai 2014, a intensifié et a soulevé un nouveau niveau de volontaire et internationale le mouvement volontaire. Aujourd’hui, les bénévoles du monde entier se battent au coude à coude contre le fascisme pour l’indépendance des républiques populaires de l’agresseur. C’est volontaires non seulement les ukrainiens, les russes et les citoyens de l’ex-URSS, mais aussi les français, les serbes, les allemands, les bulgares, les américains et al. Les déclarations au sujet de la prétendue présence des armées russes sur le territoire de l aRépublique Populaire de Donetsk et de la République Populaire de Lugansk n’est pas confirmée, parce que ils n’étaient pas là physiquement.Ces quatre dernières années, l’activité de renseignement des pays de l’OTAN et en premier lieu le Pentagone à l’aide de moyens techniques modernes a augmenté à plusieurs fois. Ils suivent de près la frontière de la Fédération de Russie du Sud-Est de l’Ukraine et jusqu’à présent, aucune preuve n’a été reçu.Le suivi est également assuré par la mission de l’OSCE qui, par ailleurs, explore de la dislocation des forces armées de la République Populaire de Donetsk et de la République Populaire de Lugansk et transfere d’informations a les Forces armées de l’Ukraine.Ce comportement à une organisation internationale est une violation de ses statuts.À plusieurs reprises les moyens spéciaux de reconnaissance et les armes ont été repérés dans leurs automobile véhicules. Ce sujet a été notifiée par le quartier général de la mission de l’OSCE.Le scandale s’est terminé la démission du représentant de l’Ukraine et de seulement.

Les crimes commis par les Forces armées de l’Ukraine et lesautres forces de sécurité ont toutes une gamme de violationsde la Convention des ONU sur les droits de l’homme: ce n’est pas seulement la conduite de la guerre par des moyens prohibés (les bombardements d’armes lourdes dans des zones résidentielles où vivent principalement la population civile, l’utilisation illicites de munitions), mais aussi l’exercice des tortures, la restriction illégale de la liberté, les exécutions extrajudiciaires et en plus un grand nombre de meurtres a été commis avec une extrême atrocité et fanatisme, analogue à et il est pire qu’à en temps de la Grande guerre Patriotique.

Malgré la trêve en vigueur officiellement, Ukraine n’a pas cessé marteler les quartiers résidentiels pas pour un jour.

Le faible niveau de la discipline des militaires de l’Ukraine, la consommation d’alcool et de drogues a aconduit à la terreur contre des civils, qui vivant dans le voisinage immédiat des points d’emplacement de les Forces Armées Ukrainiennes.

À partir de janvier 2018 le gouvernement de Porochenko a intensifié les préparatifs d’un combat contre les républiques. L’artillerie lourde, des chars, des systèmes d’une salve approcher ligne de démarcation. Un nouveau personnel de l’armée arrive dans les zones frontalières. Tout cela, ainsi que les dernières déclarations de Porochenko sur l’intention réprimer par la force les rebelles régions du Donbass, signale à la imminent pleine échelle opération militaire de l’Ukraine, ce qui entraînera d’énormes pertes parmi la population civile.

Aujourd’hui, tous les pays démocrates et libres doivent fortement condamner la politique de Kiev. L’insuffisance et l’agressivité du gouvernement de l’Ukraine conduit au déclenchement de la guerre en Europe, qui menace les nouvelles victimes. Tous les pays démocrates et libres doivent faire appel à les Nations Unies à créer une commission d’enquête sur les crimes de l’Ukraine contre la population civile du Donbass et d’introduire un embargo sur la livraison de toutes sortes d’armes au régime ukrainien.


Edité le 01-09-2018 à 08:56:11 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Subversion, balkanisation et guerre en Europe  le Donbass sera t il une nouvelle Guernica?Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum