Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales 

 conflit sino-indien

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12263 messages postés
   Posté le 27-07-2017 à 16:13:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le désaccord frontalier entre l'Inde et la Chine s'est déjà traduit par un conflit en 1962. Et les tensions sont ravivées aujourd'hui.
Voir les Echos.
Ci-dessous le commentaire paru sur tsa.Algérie, où le ministre chinois "assène" tandis que le chef adjoint de l’armée indienne se "désole", selon l'AFP.
Puis le point de vue de Xinhua.



______________________


Haute tension entre la Chine et l’Inde


AFP 27 Juil. 2017 à 13:37

Les armées indienne et chinoise observent depuis un mois un face-à-face crispé dans une zone frontalière contestée, sur un plateau himalayen stratégique, envenimant les tensions entre Pékin et New Delhi, mais aussi entre la Chine et le petit royaume du Bhoutan.

À l’ouest du Bhoutan et à l’est de l’État indien du Sikkim, le plateau himalayen du Doklam – également appelé Donglang par la Chine – est le théâtre depuis mi-juin d’une vive confrontation après la mise en chantier d’une route par l’armée chinoise.

La Chine soutient que cette construction se déroule sur son territoire, ce que contestent l’Inde et le Bhoutan – qui s’inquiètent ouvertement du renforcement de la présence militaire chinoise dans la région.

Le déploiement par l’Inde de troupes armées pour interrompre le chantier a rapidement fait monter la tension.

“La solution à ce problème est simple : il faut que les troupes indiennes se retirent“ , a asséné cette semaine Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères, avant la visite à Pékin d’un haut responsable de la sécurité nationale de l’Inde.

“Il est plus aisé d’ébranler une montagne que de faire reculer l’Armée populaire de libération (chinoise)”, a renchéri Wu Qian, porte-parole du ministère de la Défense du régime communiste.

Mais New Delhi ne semble guère disposé aux concessions : “La Chine étend son influence à travers l’Himalaya jusqu’à chez nous et ce bien qu’elle dispose (déjà ) d’une économie cinq fois supérieure à la nôtre”, s’est désolé mardi Sarath Chand, chef adjoint de l’armée indienne.

“Avec des forces d’une telle ampleur… Cela va rester une menace pour des années“ , prédit-il.


_______________________


L'Inde doit cesser ses intrusions sur le territoire chinois


BEIJING, 25 juillet (Xinhua) -- L'intrusion de l'armée indienne sur le territoire chinois de la région du Doklam témoigne d'un penchant pour l'opportunisme et l'aventurisme.

Cet acte, qui piétine le droit international, montre que l'Inde est prête à avancer des revendications excessives sur la question de la frontière sino-indienne au détriment de ses relations avec la Chine, ce qui soulèvera des problèmes dans leurs relations bilatérales et le contrôle aux frontières.

Par sa nature, l'intrusion illégale de troupes frontalières indiennes dans une zone définie par une frontière mutuellement reconnue diffère entièrement des incidents précédents survenus dans des zones frontalières indéfinies.

C'est la première fois que les troupes indiennes ont franchi la frontière dans la section du Sikkim, définie par la Convention entre le Royaume-Uni et la Chine sur le Sikkim et le Tibet (1890), qui a été reconnue par les gouvernements chinois et indiens à plusieurs reprises.

En rejettant la convention frontalière mutuellement reconnue, l'Inde essaie de réviser l'histoire.

Comme les responsables chinois l'ont souligné, l'Inde a illégalement pénétré sur le territoire d'un pays voisin en franchissant la frontière définie sous prétexte de préoccupations d'ordre sécuritaire. Quelle que soit la nature des activités menée par l'Inde, aucun Etat souverain ne tolérera de tels actes.

La Chine entend résoudre ce problème par des moyens diplomatiques et pacifiques. Elle chérit la paix et la sérénité dans les zones frontalières, mais la condition préalable pour cela est que les intrus indiens se retirent immédiatement et sans conditions.

Le ministère chinois de la Défense nationale a averti lundi que l'Inde "ne devrait pas laisser les choses au hasard ni se bercer d'illusions".

Au cours de ses 90 années d'existence, l'Armée populaire de libération de la Chine (APL) a démontré ses capacités croissantes et sa détermination inébranlable à sauvegarder la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale, a déclaré le ministère.

La Chine et l'Inde, qui adhèrent toutes les deux aux Cinq principes de coexistence pacifique, ont besoin de traiter leurs relations selon une vision stratégique à long terme et de renforcer la confiance mutuelle tout en aplanissant les différends.

La paix et la stabilité dans les régions frontalières entre la Chine et l'Inde sont dans l'intérêt fondamental des peuples des deux pays.

L'Inde devrait respecter les principes fondamentaux du droit international, corriger ses erreurs et travailler avec la Chine pour sauvegarder la paix et la stabilité dans leurs régions frontalières.


Edité le 27-07-2017 à 16:15:18 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 27-07-2017 à 19:39:11   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

L Oncle Sam,qui veut faire capoter la Banque Asiatique des investissements et des Infrastructures dominée par Pékin,a tout à gagner d une guerre entre la Chine Populaire et l Inde.en même temps,en cas de conflit,il n est pas exclu que,comme en Ukraine,ne soit créée une Nouvelle Légion de volontaires contre le bolchevisme-division Azov en Ukraine depuis 2014-,la Chine étant un pays communiste.D Autant plus que l Inde est un pays indoeuropeen allié des puissances occidentales blanches,et un pays polythéiste-les néonazis sont essentiellement des paganistes-.


Edité le 27-07-2017 à 19:42:45 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 27-07-2017 à 19:41:41   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le Bhoutan a une langue proche du tibétain;après Timphu,l armée indienne marchera t elle sur Lhassa?

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12263 messages postés
   Posté le 27-07-2017 à 22:34:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

marquetalia a écrit :

La Chine veut libérer le Bhoutan du feodalisme,et en finir avec la politique d apartheid dans ce pays contre la minorité népalaise.

Je ne crois pas, la Chine considère simplement que ce territoire est chinois et que les frontières ont été "définie par la Convention entre le Royaume-Uni et la Chine sur le Sikkim et le Tibet (1890)".

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 27-07-2017 à 22:50:50   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Xuan a écrit :

[citation=marquetalia]La Chine veut libérer le Bhoutan du feodalisme,et en finir avec la politique d apartheid dans ce pays contre la minorité népalaise.

Je ne crois pas, la Chine considère simplement que ce territoire est chinois et que les frontières ont été "définie par la Convention entre le Royaume-Uni et la Chine sur le Sikkim et le Tibet (1890)".[/citation] Pékin considere comme chinois la Sibérie,l Asie Centrale,la Mongolie;Xi va t il reconquérir tous ces territoires?


Edité le 27-07-2017 à 22:51:37 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 27-07-2017 à 22:59:41   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Quoi qu il en soit,les deux pays les plus peuplés du monde vont se faire la guerre,deux pays émergents de surcroît.


Edité le 28-07-2017 à 11:19:31 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 28-07-2017 à 20:18:17   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

La Chine va par ailleurs marquer des points car elle va déployer une force de paix entre l Erythrée et Djibouti.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 28-07-2017 à 20:38:03   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

En 1962,ni l Inde ni la Chine Populaire ne disposaient de l arme nucléaire.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 29-07-2017 à 00:48:51   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

La situation s aggrave https://fr.sputniknews.com/201707281032434626-inde-chine-guerre/

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 29-07-2017 à 00:51:33   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

la Chine pourrait s allier aux minorités ethniques de l Est de l Inde,plus ceux du Sud peuples de Dravidiens qui veulent créer un État séparé.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8291 messages postés
   Posté le 29-07-2017 à 00:56:05   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Le Dravida Nadu.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12263 messages postés
   Posté le 03-08-2017 à 23:08:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine clarifie sa position sur l'intrusion indienne


le 2017-08-03 à 13:17
BEIJING, 3 août (Xinhua) -- La Chine a clarifié mercredi sa position concernant l'intrusion indienne sur le territoire chinois dans l'Himalaya.

La position chinoise au sujet du franchissement de la frontière Chine-Inde dans le secteur du Sikkim par des troupes frontalières indiennes a été rendue publique mercredi pour permettre à la communauté internationale de mieux connaître les faits liés à cette question et pleinement expliquer l'attitude de la Chine en la matière, a indiqué dans un communiqué de presse Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

L'action de l'Inde "viole sérieusement" l'intégrité territoriale chinoise et constitue un "grave défi" à la paix et la stabilité de la région, a indiqué M. Geng.

Plus de 270 soldats indiens ont traversé le secteur du Sikkim à la frontière Chine-Inde et entravé les travaux de construction d'une route située dans la zone de Doklam le 18 juin. Selon un bilan établi fin juillet, plus de 40 soldats et un bulldozer étaient toujours présents sur le territoire chinois.

Depuis l'incident, la partie chinoise a déposé de sérieuses représentations auprès de l'Inde, demandant un retrait immédiat des troupes indiennes.

La frontière Chine-Inde dans le secteur du Sikkim est délimitée par la Convention de 1890 entre le Royaume-Uni et la Chine concernant le Sikkim et le Tibet, et est reconnue par les gouvernements chinois et indien.

Selon cette convention, la zone en question fait incontestablement partie de la Chine. Une fois établie, cette frontière a été mise sous la protection du droit international. La traversée non autorisée de ce type de frontière délimitée est un "incident très grave", selon le document.

L'accusation indienne selon laquelle la construction routière aurait des "conséquences sérieuses en matière de sécurité" et sa tentative de faire des revendications territoriales à la place du Bhoutan n'ont pas de "fondements factuels ou légaux".

Les travaux de construction de la route se déroulent entièrement sur le territoire chinois et l'Inde a été pleinement informée de toutes les procédures concernées, reflétant la bonne volonté de la Chine à ce sujet.

L'intrusion n'est rien d'autre qu'une tentative de "changer le statu quo" concernant la frontière, selon le document.

Le mont Ji Mu Ma Zhen est le point de départ oriental de la frontière en question et il représente également la jonction des frontières entre la Chine, l'Inde et le Bhoutan. L'intrusion indienne s'est produite à plus de 2.000 mètres de ce mont et n'a rien à voir avec cette jonction frontalière.

En tant que bons voisins, la Chine et le Bhoutan ont organisé plusieurs cycles de négociations sur la frontière, tandis que l'Inde, en tant que tierce partie, n'a pas de droit de s'ingérer dans ces négociations ou de les entraver, ni le droit de faire des revendications territoriales au nom du Bhoutan.

La Chine défendra sa souveraineté territoriale, sauvegardera les principes du droit international et les normes fondamentales des relations internationales, a indiqué M. Geng.

"La justice prévaudra", a-t-il affirmé.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12263 messages postés
   Posté le 11-10-2019 à 18:32:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le président Xi arrive en Inde pour le 2e sommet informel avec Modi

http://www.globaltimes.cn/content/1166595.shtml

Par Cao Siqi à Mamallapuram Source: Cao Siqi Publié le: 2019/10/11 16:33:55


Les autorités indiennes accueillent le président chinois Xi Jinping à son arrivée à Chennai, en Inde, vendredi après-midi pour le deuxième sommet informel avec le Premier ministre indien Narendra Modi. Photo: Xinhua


Le président chinois Xi Jinping est arrivé vendredi après-midi à Chennai, en Inde, pour la deuxième réunion informelle avec le Premier ministre indien Narendra Modi, qui devrait maintenir l'esprit du premier sommet informel tenu à Wuhan l'an dernier et déployer des efforts conjoints pour faire revivre la situation asiatique. civilisations.

Xi a eu droit à une danse traditionnelle tamoule locale sur la piste de l'aéroport.

Modi a tweeté vendredi en chinois qu'il "est très émouvant que le Tamil Nadu accueille le président Xi Jinping. Puisse ce sommet informel renforcer davantage les liens entre l'Inde et la Chine" .

Les observateurs chinois et indiens ont noté que les deux pays étaient des pays en développement et des économies émergentes et que les relations sino-indiennes avaient dépassé le cadre bilatéral traditionnel et exerçaient une influence régionale et mondiale.

On pouvait voir des drapeaux nationaux chinois accrochés à l'extérieur de l'aéroport de Chennai pour accueillir la visite de Xi.

Environ 2 000 élèves d'une école de Chennai, capitale de l'État indien du Tamil Nadu, ont formé le nom du président Xi à côté de gros mots jaunes "accueil chaleureux" peints sur le sol, l'accueillant en Inde, selon une vidéo publiée par New Asian News International, une agence de presse multimédia basée à Delhi, jeudi.

Après que Xi ait atterri à Chennai, Modi a accueilli Xi sur le célèbre site du patrimoine mondial du complexe de temples Shore, à Mamallapuram, une ancienne ville côtière du sud-est de l'Inde, où ils se sont réunis.

Samedi, les deux dirigeants auront une réunion individuelle, suivie de discussions au niveau des délégations, et le président chinois partira de Chennai pour le Népal, a annoncé le rapport Mint.


Des journalistes se rassemblent à la porte du complexe de temples du patrimoine mondial à Mamallapuram, une ancienne ville côtière du sud-est de l'Inde, où le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre indien Narendra Modi se réuniront vendredi. Photo: Cao Siqi / GT


Les analystes indiens de la réunion 2.0 ont souligné que, s'agissant d'un sommet informel, aucun accord ne sera signé, aucune déclaration conjointe ne sera publiée et aucune conférence de presse ne sera organisée.

Cela implique que les deux dirigeants sont à l'aise lors des sommets informels, ce qui signifie qu'ils disposeront de suffisamment d'espace pour des discussions en face à face afin de mieux se connaître et de se comprendre, a déclaré Bali Ram Deepak, directeur du Centre pour la langue chinoise. Études de l'Asie du Sud-Est à l'Université Jawaharlal Nehru de New Delhi.

L'année dernière, lors du premier sommet informel à Wuhan, capitale de la province centrale du Hubei, Xi et Modi ont passé près de 10 heures sur sept événements, dont quatre rencontres individuelles, une promenade et une dégustation de thé au bord du lac, en bateau balade et visite du musée.

Deepak pense que le sommet informel ne signifie pas que la réunion est sans direction. Au lieu de cela, il est utile d’établir une communication stratégique entre les dirigeants, d’obtenir un consensus sur certaines questions et de donner une orientation générale aux relations bilatérales.

Lors du sommet de Wuhan, les deux dirigeants ont convenu que les deux pays continueraient à maintenir une communication stratégique sous diverses formes et à faire progresser la coopération globale, renforceraient le partenariat de développement plus étroit sino-indien et renforceraient le dialogue sur les questions politiques, la sécurité et d'autres domaines.

Les deux parties ont également convenu de gérer et de contrôler correctement leurs différences. Ils ont convenu d'utiliser la réunion des représentants spéciaux sur la question des frontières pour rechercher un règlement juste, raisonnable et mutuellement acceptable.

Toutes les questions, y compris les questions bilatérales, régionales et mondiales d'intérêt commun seront discutées lors du sommet, a déclaré Deepak, y compris les stratégies de lutte contre le terrorisme et les questions liées au commerce et aux investissements, telles que les préoccupations de l'Inde concernant le déficit commercial et l'Inde souhaitant un meilleur accès au marché. La Chine pour ses produits pharmaceutiques et ses technologies de l'information hautement compétitifs.

Hu Shisheng, directeur de l'Institut d'études sur l'Asie du Sud et du Sud-Est et l'Océanie aux Instituts chinois de relations internationales contemporaines, a déclaré que les réunions des dirigeants pourraient donner une impulsion forte au renforcement de la confiance mutuelle stratégique entre les deux pays. Sur cette base, la coopération économique et commerciale sino-indienne devrait se développer.

En élargissant la coopération dans les domaines traditionnels et émergents tels que la fabrication, les produits pharmaceutiques, la construction d'infrastructures, le big data et l'intelligence artificielle, les relations économiques et commerciales bilatérales seront plus saines et plus complètes, a déclaré Hu.

Des partenaires au lieu de menaces

Le deuxième sommet informel a lieu au milieu de la tourmente sud-asiatique et des frictions entre la Chine et les États-Unis.

Les analystes chinois ont souligné que l'Inde pensait que suite à l'énorme pression exercée par les États-Unis, la Chine rechercherait certainement de bonnes relations avec les pays voisins, dont l'Inde. L'Inde souhaitera peut-être saisir cette occasion pour répondre à certaines de ses exigences diplomatiques et exhorter la Chine à soutenir certaines de ses politiques intérieure et étrangère afin de renforcer davantage le statut international de l'Inde et de renforcer le moral de son pays face au ralentissement économique.

New Delhi devrait savoir que les politiques de l'administration Trump à l'égard de l'Inde ne sont pas cohérentes. La tentative des États-Unis de rapprocher l'Inde a pour objectif de maintenir leur domination dans la région Asie-Pacifique et de contenir la Chine, a déclaré Hu Zhiyong, chercheur à l'Institut des relations internationales de l'Académie des sciences sociales de Shanghai.

Rétrospectivement, certaines des questions en suspens vont interférer de temps en temps dans les relations entre la Chine et l'Inde. Mais les deux parties sont prêtes à communiquer, indiquant que la Chine et l'Inde devraient se reconnaître mutuellement comme partenaires et opportunités, plutôt que comme menaces ou défis, a déclaré Li Li, directeur du Centre d'études sur l'Asie du Sud, Université Tsinghua, ajoutant que les différences ne devraient pas et ne perturbera pas la coopération entre les deux pays.

Liens de civilisation

Les spécialistes indiens estiment que la sélection de Mamallapuram renforce également les liens de civilisation entre l’Inde et la Chine.

À Wuhan, les deux dirigeants ont également dirigé la création d'un mécanisme de haut niveau sur les échanges culturels et entre les peuples dirigé par les ministres des Affaires étrangères des deux pays. Le mécanisme a déjà tenu deux réunions et identifié 10 domaines de coopération, dont beaucoup seront au centre de l’an prochain lorsque la Chine et l’Inde célébreront le 70e anniversaire des relations diplomatiques.

Wuhan est depuis longtemps réputée pour ses arts (en particulier la poésie) et son histoire remonte à 3 500 ans. C'était l'emplacement du soulèvement de Wuchang, qui a conduit à la chute de la dynastie Qing.

Mamallapuram était un port de mer florissant aux VIe et VIIe siècles sous les rois pallava qui avaient établi des liens culturels, commerciaux, de défense et, surtout, commerciaux avec la Chine. En l'an 527, Bodhidharma, troisième fils d'un roi Pallava, atteignit la Chine et devint le 28e patriarche du bouddhisme. L'historien KA Nilakanta a écrit sur le fait que Bodhidharma était en train de devenir une icône de la civilisation chinoise.

"Je crois que c'est le message que les deux dirigeants voudraient transmettre à la population de leur pays ainsi qu'à la région, à savoir que le dialogue des civilisations plutôt que la thèse de Huttington sur le choc des civilisations devrait être déterminant dans la construction de ponts entre les peuples ", Dit Deepak.

En mettant en valeur ce site historique, Modi rappellera à Xi que non seulement l’Inde est une civilisation ancienne comme la Chine, mais que les deux pays ont été les plus grandes économies du monde jusqu’en 1700, qui ont ensuite perdu leur prééminence dans le monde du fait de la la révolution industrielle en Occident, a déclaré Gautam Bambawale, ancien ambassadeur de l'Inde au Bhoutan, au Pakistan et en Chine.

En agissant de la sorte, Modi montrera également à Xi que la Chine regagne non seulement sa position de prééminence mondiale, mais aussi l'Inde. Deux pays réémergents, tels que l’Inde et la Chine, ne sont peut-être pas au courant de toutes les questions, mais la tendance plus large de la coopération entre les deux voisins asiatiques continuera de constituer le cœur de la relation bilatérale, même si chaque pays poursuit croissance constante de la politique et de l’économie mondiales, a déclaré Bambawale.

_________________



Le sommet Xi-Modi ouvre la voie aux relations sino-indiennes

Source: Global Times Publié le 2019/10/11 21:37:13

http://www.globaltimes.cn/content/1166607.shtml


Les étudiants de Mamallapuram, une ancienne ville côtière du sud-est de l'Inde, ont souhaité la bienvenue au président chinois Xi Jinping vendredi. Photo: Cao Siqi / GT



Sur l'invitation du Premier ministre Narendra Modi, le président chinois Xi Jinping a entamé vendredi sa visite en Inde à l'occasion de sa deuxième réunion informelle avec Modi dans la ville de Chennai, dans le sud de l'Inde. C'est l'un des sommets les plus attendus de cette année.

En avril 2018, le premier sommet informel entre Xi et Modi à Wuhan a relancé les relations bilatérales de l'ombre de l' impasse Doklam . Les échanges et la coopération dans divers domaines ont été largement encouragés. Cette fois-ci, la réunion de Chennai donnera le ton et la direction pour la prochaine étape des relations sino-indiennes, tout en apportant stabilité et énergie positive au monde actuel rempli d'incertitudes.

Les opinions publiques chinoises et indiennes ont été très positives à l’égard du deuxième sommet informel Xi-Modi, mais quelques médias occidentaux se concentrent sur les différences qui les séparent. Ce n'est pas inattendu. Certaines personnes occidentales ont constamment creusé un fossé entre Beijing et New Delhi, dans l’espoir de voir des frictions ou même des affrontements éclater.

Les gens qui ont même un léger sens politique savent pourquoi les États-Unis et l’Occident ne veulent pas que la Chine et l’Inde soient proches, et pourquoi ils espèrent voir se battre le dragon chinois et l’éléphant d’Indien, car les deux puissances émergentes pourraient consommer leurs énergies tandis que l'Occident gagne des avantages stratégiques. Bien que certains médias indiens aient tendance à faire des déclarations impulsives de temps en temps, les décideurs indiens ont maintenu la rationalité stratégique et le sens géopolitique. Les deux pays ont progressivement formé une capacité de plus en plus forte à contrôler leurs problèmes.

Les relations sino-indiennes sont compliquées du fait de leurs différends frontaliers, de leurs rancunes historiques et de leurs préoccupations respectives en matière de géopolitique. N'importe laquelle de ces différences pourrait conduire à des conflits plus féroces stimulés par les sentiments nationalistes et l'intervention de forces étrangères, ce qui perturberait les relations bilatérales.

Au cours de la dernière décennie, la paix générale et le développement rapide ont prévalu entre les deux, malgré les différences et les frictions. En effet, les dirigeants des deux pays ont une compréhension claire du problème clé: une coopération amicale est conforme aux intérêts stratégiques fondamentaux de la Chine et de l'Inde.

La société chinoise est pleine de bonne volonté envers l'Inde et espère voir l'Inde parvenir à un développement pacifique. Ils devraient élargir leur collaboration amicale. Les deux pays sont adjacents. Les deux parties devraient en faire une force motrice de leur propre développement, plutôt que de l'utiliser pour des conflits. Selon nous, guidés par les dirigeants des deux parties, les relations entre la Chine et l'Inde deviendraient un facteur important pour la définition des relations internationales à l'avenir.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales  conflit sino-indienNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum