Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Europe et lutte des classes 

 La Chine et le port du Pirée

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12112 messages postés
   Posté le 30-01-2015 à 00:02:24   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les Echos publient un article sur les conséquences de l'arrivée au pouvoir de Tsipras sur le projet chinois de route de la soie :

La Chine "très préoccupée" par le gel de la privatisation du port du Pirée


source : Les Echos



Ironie de l'histoire : la Chine communiste s'inquiète du gel des privatisations décrété par l'extrême gauche arrivée au pouvoir en Grèce. Jeudi, le ministère chinois du Commerce s'est dit "très préoccupé" par l'arrêt de la privatisation du port du Pirée. Le nouveau ministre des Transports, Thodoridis Dritstas, a en effet déclaré hier qu'il n'engagerait pas la vente d'une participation majoritaire dans le capital de Piraeus Port Authority, la société qui gère le port principal port du pays.
Ce port, proche d'Athènes, est une pièce maîtresse du vaste plan de privatisations exigé par les créanciers du pays (UE, FMI, BCE). "Nous avons appris par des articles de presse que le nouveau gouvernement en Grèce a annoncé le 28 janvier mettre un terme à la privatisation du port du Pirée. Cela nous préoccupe beaucoup. Nous comptons exhorter le gouvernement grec à protéger les droits et intérêts légaux des sociétés chinoises en Grèce, dont Cosco" , a déclaré Shen Danyang, le porte-parole du ministère chinois du Commerce.

China Ocean Shipping Company (Cosco), leader chinois le transport maritime de conteneurs et n°4 mondial , s'était en effet porté candidat, tout comme trois autres groupes, pour en racheter la majorité des parts de Piraeus Port Authority - il était prévu de privatiser 67 % de son capital. Le processus de privatisation avait été lancé par le précédent gouvernement de coalition (conservateurs-socialistes) d'Antonis Samaras

Ambitions

De fait, la décision du nouveau gouvernement contrarie ses ambitions en Méditerranée. Des ambitions qui ne datent pas d'hier. En 2008 Cosco a en effet conclu avec les autorités grecques un contrat de 3,3 milliards d’euros pour obtenir l’autorisation d’exploiter pour 35 ans les terminaux à conteneurs II et III du Pirée . En échange, il s'est engagé à investir 620 millions d’euros dans la modernisation des équipements portuaires (notamment un entrepôt réfrigéré pour les marchandises périssables), la construction d’un troisième terminal et à tripler les capacités du terminal conteneur à 3,7 millions de "boîtes" en 2015.

En novembre 2014, Cosco a signé un accord avec Piraeus Port Authority pour investir 230 millions d'euros supplémentaires , notamment pour améliorer la desserte ferroviaire du Pirée avec le projet de nouvelle Route de la soie (voir l'intervention de Panos Kammenos , président des Grecs Indépendants).
Pékin ambitionne en effet de relier le port grec au centre de l’Europe, par une voie ferrée qui passe par les Balkans (voir encadré).

En 2014, 3,2 millions de conteneurs EVP ont été manutentionnés au Pirée, ce qui le situe au 43ème rang mondial dans le classement annuel établi par Container magazine.

Cosco finance une nouvelle Route de la soie ferroviaire

Les nouveaux investissements annoncés par Cosco participeront à la création d'un maillon supplémentaire de la nouvelle Route de la soie voulue par la Chine. Ils permettront d'acheminer au sein de l'Europe, et par le rail, les conteneurs chinois débarqués au Pirée . Pour ce faire Cosco a conclu en octobre un contrat de partenariat avec la compagnie publique de chemin de fer grecque TrainOSE. Le 26 décembre, Pékin s'est engagé à constituer une construire pour réaliser un corridor de fret ferroviaire menant de la Grèce au coeur de l’Europe, via notamment une section Budapest-Belgrade. Le 17 décembre, un accord en ce sens a été signé par la Chine, la Hongrie, la Serbie et la Macédoine . Le coût des travaux de cette voie ferrée, qui devrait être livrée en 2017, s’élèverait à 1,5 milliard d’euros.

Réseau

L'opération ne devait rien au hasard : en mettant un pied dans le port du Pirée, Cosco s'est positionné sur la partie Est de la Méditerranée het s'est ouvert un accès à toute la zone des Balkans et au-delà la Mer Noire et la Russie . Bref, une nouvelle porte entrée en Europe pour les produits chinois.

Cet investissement n'était en fait que le premier maillon d'une chaîne plus vaste. Cosco s'est ensuite implanté - toujours dans les trafics conteneurs des les port de Naples(Italie) et de Fos-sur-Mer (France) pour ce qui concerne la Méditerranée. L'armement est également présent dans d'autres ports européens , comme Anvers (Belgique) et Hambourg (Allemagne).

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12112 messages postés
   Posté le 30-01-2015 à 00:06:46   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

On trouvera le texte intégral du discours de Kammenos ici :
http://newparadigm.schillerinstitute.com/fr/media/panos-kammenos-la-grece-et-la-nouvelle-route-de-la-soie/

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12112 messages postés
   Posté le 30-01-2015 à 00:17:30   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xinhua

Le projet de port de la Chine en Grèce ne sera pas affecté par la suspension de la privatisation

Publié le 2015-01-29 à 07:22

ATHÈNES, 28 janvier (Xinhua) -- Le Groupe COSCO, le conglomérat chinois d'entreprises d'expédition, continuera à gérer les deux terminaux à conteneurs du port du Pirée en Grèce dans le cadre d'un contrat de concession de 35 ans en dépit du fait que le nouveau gouvernement grec, récemment composé, ait décidé d'interrompre sa privatisation, a déclaré mercredi le responsable d'une filiale de COSCO, en Grèce.

Lundi, le leader du parti de gauche Alexis Tsipras est devenu le nouveau Premier ministre grec après avoir remporté dimanche les élections nationales.

L'une des premières décisions annoncées par le nouveau gouvernement a été d'interrompre le projet de cession d'une participation de 67 % dans l'Autorité portuaire du Pirée (PPA). COSCO étant l'un des entrepreneurs qui auraient pu se porter acquéreurs lors de la privatisation de la PPA.

"Le caractère public du port du Pirée sera préservé. La privatisation est immédiatement interrompue," a déclaré mardi aux médias le ministre délégué au Transport maritime Theodoros Dritsas.

Un haut responsable du Terminal à conteneurs du Pirée (PCT), une filiale de COSCO, qui s'est exprimé sous le couvert de l'anonymat, a dit que M. Dritsas faisait référence au Quai I et à d'autres installations contrôlées par la PPA, à l'exception des Quais II et III qui sont exploités par le PCT.

Le responsable du PCT a déclaré que la filiale n'avait pas reçu d'informations supplémentaires sur la suspension de la privatisation et a refusé de faire des commentaires sur cette question.

M. Dritsas a dit mercredi que le gouvernement ne poursuivra pas la privatisation de la PPA, car "l'ensemble de la communauté locale est opposée à ce projet."

M. Dritsas a également dit que les "Grecs sont unis par des liens d'amitié et de solidarité avec le peuple chinois."

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Europe et lutte des classes  La Chine et le port du PiréeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum