Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 la Chine va devancer l Occident technologiquement

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7933 messages postés
   Posté le 18-06-2017 à 21:41:40   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030388483642-pekin-reussit-une-liaison-quantique-depuis-lespace-et-fait-un-pas-decisif-vers-un-internet-inviolable-2095076.php

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
7933 messages postés
   Posté le 18-06-2017 à 21:41:53   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

et c est tant mieux!

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 04-01-2018 à 11:04:55   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine, leader de l’économie digitale


Bilan - la référence suisse de l'économie 4 Janvier 2018



PAR MYRET ZAKI L’Empire du Milieu est le théâtre d’une transition historique du «made in China» industriel au «powered by China» des services et devient résolument axé sur la consommation domestique.

Le marché chinois de l’e-commerce devrait doubler de taille de 2016 à 2021. (Crédits: Chen Yuyu/Imaginechina/AFP)

La Chine affichait une croissance robuste de 6,8% au troisième trimestre 2017. Les inquiétudes macroéconomiques sont-elles justifiées? Non, car la Chine y répond adéquatement, si l’on en croit Mansfield Mok, gérant d’un fonds sur les actions chinoises de EFG Asset Management, le New Capital China Equity Fund. Il estime que, sur le ratio dette/PIB de 280%, la moitié de cette dette, qui concerne les entreprises industrielles en mains étatiques, est en train de baisser fortement en raison des mesures volontaristes prises entre 2011 et 2015.

«Le gouvernement a fortement réduit les surcapacités, notamment dans les industries de l’acier et du ciment. Des usines ont été fermées, des normes environnementales imposées, et des fusions et acquisitions organisées pour consolider le secteur manufacturier.» Les travailleurs ont été replacés dans d’autres secteurs de l’économie, à l’aide d’un fonds de réinsertion.

Et les inquiétudes concernant la bulle immobilière? Là aussi, le Hongkongais Mansfield Mok estime qu’elles sont exagérées. C’est un «soft landing» qui a eu lieu, explique-t-il. Les salaires ayant augmenté, le pouvoir d’achat s’est accru et la demande pour des objets est restée forte, ce qui a maintenu les prix élevés. «Les écarts des revenus entre les métropoles et les villes périphériques se réduisent. Dans les agglomérations régionales, l’immobilier est particulièrement accessible.»

Les objets se sont vendus, l’inventaire global a baissé, et le taux estimé de nouvelles constructions devrait être résilient. En outre, les acheteurs immobiliers en Chine ne sont pas très endettés car les banques peuvent prêter seulement 7% de l’emprunt total. Quant aux acheteurs qui détiennent des appartements restés vides, Mansfield Mok relativise: «C’est comme détenir un lingot d’or: il aura toujours une valeur intrinsèque.» Bref, le krach immobilier anticipé depuis une dizaine d’années n’a pas eu lieu. Mais les mesures de réduction de la surchauffe affecteront fatalement la croissance, qui va décélérer ces prochains mois, estime l’analyste Alicia Garcia Herrero, dans un rapport de Natixis Asia Research. Enfin, la dette des ménages,
de 50% du PIB, reste à des niveaux contrôlables.

Autres mesures majeures à signaler: après la loi anticorruption, qui a eu un effet très important sur les achats de luxe des Chinois à l’étranger, les décisions visant à décourager les achats, en Europe et ailleurs, d’immobilier, de clubs de football et de vignobles et autres vont également stopper dans son élan la vague d’investissements de riches Chinois. «Ces acquisitions n’aidaient pas le PIB chinois» , souligne Mansfield Mok. Pas de doute, la politique de développement de l’Empire du Milieu repose bien sur un principe «China first», pour reprendre la formule du président américain Donald Trump «America first».

La périphérie se numérise

Car aujourd’hui, la Chine est le théâtre d’une transition historique d’une économie extrêmement axée sur les exportations vers une économie résolument axée sur la consommation domestique. Et le potentiel est énorme, en particulier dans le numérique. «Les villes moins développées sont en train de devenir le moteur de la consommation privée, explique Mansfield Mok. Leur ratio hypothèque/revenu est plus bas et leur pouvoir d’achat est plus élevé que dans les grandes villes. En outre, ces régions ont besoin d’internet et de services de livraison développés. Le décollage de la consommation sur internet permet de libérer leur potentiel de dépenses, auparavant inexploité car ces consommateurs étaient dans des zones peu desservies.»

Si l’on regarde la composition du PIB chinois, la transition a déjà eu lieu: le secteur tertiaire des services compte aujourd’hui davantage dans le PIB (56%) que le secteur secondaire de l’industrie (39%). La Chine, une économie de services, bientôt essentiellement digitaux? Clairement: le marché qui s’ouvre sera plus grand que celui des Etats-Unis en 2018 (voir graphique ci-dessus). Entre 2016 et 2021, le marché chinois de l’e-commerce aura doublé de taille, passant à un chiffre d’affaires de 840 milliards de dollars contre une évolution de 322 à 485 milliards pour les Etats-Unis.

Le gâteau mondial des utilisateurs actifs en ligne est de 2,7 milliards de personnes. Sur ce chiffre, la Chine capte un bon tiers (ou 765 millions d’utilisateurs), soit trois fois le nombre d’utilisateurs américains (260 millions). Mais surtout, c’est la réserve de feu des utilisateurs non encore connectés qui fera la différence. La Chine a 676 millions de consommateurs encore «offline», qui pourraient basculer en ligne ces prochaines années contre à peine 59 millions pour les Etats-Unis.

Ils vont nécessairement influencer les tendances mondiales de la consommation ainsi que les applications, services, comportements au niveau planétaire, au même titre que l’essor des acheteurs chinois de montres suisses avait eu, au plus fort de la tendance, une influence sur le design horloger. De suiveurs à innovateurs, les groupes chinois testeront sur le marché en ligne de leur pays les produits, puis les proposeront à d’autres marchés, notamment aux grandes économies émergentes comme l’Indonésie ou la Malaisie, où la classe moyenne tire la consommation. «Après avoir exporté de l’industrie, la Chine va exporter des services» , annonce Mansfield Mok.

La Chine semble donc bien engagée dans la voie du leadership en matière d’innovation, après que Tencent a copié Facebook, Alibaba Amazon, et Baidu Google. Innovation qui se fait aujourd’hui au sein de la Silicon Valley chinoise: à Shenzhen, Hongkong, Macao, et dans huit autres villes qui sont en plein développement.


Le marché chinois de l’e-commerce devrait doubler de taille de 2016 à 2021. (Crédits: Chen Yuyu/Imaginechina/AFP)


La Chine entre aussi en phase de monétisation de ses communautés, via des applications (jeux mobiles, etc.). Une opportunité car les e-sports deviendront une discipline médaillée lors des Jeux olympiques d’hiver à Pékin en 2022.


Edité le 04-01-2018 à 11:07:01 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 28-05-2018 à 23:26:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xi Jinping appelle à faire de la Chine un leader mondial des sciences et technologies


(Xinhua/Ju Peng)

BEIJING, 28 mai (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a appelé lundi à des efforts pour faire de la Chine un leader mondial dans le domaine des sciences et technologies.

Selon M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, alors que la Chine s'efforce de parvenir à la prospérité et un renouveau, elle doit consacrer une grande énergie à promouvoir les sciences et les technologies et oeuvrer afin d'être un centre mondial majeur des sciences et de l'innovation.

M. Xi s'est ainsi exprimé lors de l'ouverture de la 19e Réunion des membres de l'Académie des sciences de Chine et de la 14e Réunion des membres de l'Académie d'ingénierie de Chine.

Les circonstances, les missions et les défis sont pressants, a indiqué M. Xi. Il a appelé le personnel scientifique et technologique du pays à comprendre les tendances principales, à saisir les opportunités, à faire face directement aux problèmes et à répondre aux défis.

Selon M. Xi, le personnel doit viser les frontières des sciences et technologies, orienter le développement scientifique et technologique, assumer les lourdes responsabilités conférées par l'histoire et être à l'avant-garde de l'innovation dans la nouvelle ère.

Les membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC qui ont assisté à la conférence étaient le Premier ministre Li Keqiang, Wang Huning, membre du Secrétariat du Comité central du PCC, et le vice-Premier ministre Han Zheng.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 29-06-2018 à 20:48:38   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le réacteur EPR de Taishan connecté au réseau, une première mondiale



AFP29/06/2018 à 16:04
http://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/le-reacteur-epr-de-taishan-connecte-au-reseau-une-premiere-mondiale-dd400a1e01986f92b89d6a6d4fad3fd8

Un réacteur nucléaire EPR a été raccordé avec succès au réseau électrique en Chine vendredi, permettant pour la première fois la mise en service commerciale de cette technologie française, ont annoncé le français EDF et le chinois CGN.
EDF est actionnaire à hauteur de 30% de la co-entreprise chargée de construire et d'exploiter le réacteur. Les groupes chinois CGN et Yuedian sont actionnaires respectivement à hauteur de 51% et de 19%.

Dans un communiqué conjoint avec CGN, EDF précise que "les essais sur l'alternateur et les tests de connexion au réseau ont été finalisés avec succès", après une série de tests entamée au début du mois dans la centrale nucléaire de Taishan, ville côtière du sud de la Chine.
La construction du réacteur avait commencé en 2009. Il s'agit du troisième réacteur EPR mis en chantier dans le monde.
La date de démarrage de ce réacteur avait été repoussée à plusieurs reprises, mais il est finalement le premier à être raccordé au réseau.

Des EPR sont également en construction en France, à Flamanville (Manche), en Finlande et au Royaume-Uni. Mais les chantiers ont connu d'importants problèmes, avec une accumulation de retards et de surcoûts.
Le tout premier chantier avait été lancé à Olkiluoto (Finlande) en 2005, pour le compte de l'électricien TVO, avec Areva et Siemens directement maîtres d'œuvre. Mais la mise en service est désormais prévue en mai 2019, avec dix ans de retard.
Le deuxième est celui de Flamanville, pour lequel EDF vient encore d'annoncer fin mai envisager "quelques mois" de retard supplémentaires. Mais le calendrier et la facture pourraient encore souffrir de défauts de soudures sur des tuyauteries, révélés en avril.

L'EPR a aussi été retenu pour un projet de deux réacteurs à Hinkley Point en Angleterre, avec la mise en service d'un premier exemplaire en 2025 au mieux. Mais, là encore, EDF craint des retards et des surcoûts.

La mise en service commerciale de Taishan apparaît comme une bonne nouvelle très attendue pour le fleuron tricolore, qu'EDF espère exporter auprès de nouveaux clients.
Le réacteur Taishan "apporte aux réacteurs de même technologie dans le monde une expérience précieuse en matière de gestion de projet et de maîtrise technologique", affirme le groupe.

L'Inde envisage notamment de construire six réacteurs de cette technologie et le groupe français espère aussi pouvoir vendre des EPR à l'Arabie Saoudite.
Conçu pour fonctionner pendant 60 ans, l'EPR se fonde sur la technologie des réacteurs à eau sous pression, la plus utilisée dans le monde.
Il offre une puissance très élevée (1.600 mégawatts) et bénéficie d'une multiplication des systèmes de sauvegarde censée le rendre plus sûr.
Le réacteur va désormais "entrer dans une période d'essais de montée en puissance progressive" affirme EDF, et le réacteur sera ensuite "testé en opération stable à pleine puissance".

A Taishan, un autre EPR doit également être mis en service courant 2019.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant de valeur
426 messages postés
   Posté le 30-06-2018 à 05:11:49   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Avec 30% du capital dans la coentreprise face aux 70% chinois, EDF va bientôt être un petit sous traitant, aux ordres des financiers et ingénieurs chinois. Ce qui va faire drôle pour les anciens élèves de l'Ecole Polytechnique habitués à diriger, militairement s'il le faut, et à se faire obéir pour défendre les intérêts des classes possédantes, "ceux d'en haut".

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 30-06-2018 à 06:59:21   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

En particulier la présence officielle du PCC dans ce type de joint venture est systématiquement revendiquée et appliquée.
C'est une indication sur ce que devrait être l'indépendance nationale dans une économie socialiste, au moins pour ce qui concerne les grandes entreprises.
Des rapports égaux d'un pays à un autre impliquent la souveraineté et donc l'inégalité dans chacun d'entre eux.

Rapporté à la communauté européenne, cela signifie qu'une France socialiste continue et accroît ses échanges commerciaux dans ce cadre mais préserve sa souveraineté.
En particulier pour ce qui concerne sa monnaie.
D'autre part qu'elle respecte la souveraineté des états plus petits ce qui n'est pas le cas.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
11918 messages postés
   Posté le 07-07-2019 à 18:00:22   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

sur le site de D. Bleitrach
https://histoireetsociete.wordpress.com/category/international/chine/

plusieurs articles du Point sur l'interview du PDG de Huawei.
A part les aspects techniques sur la 5G ces articles montrent les hésitations de la bourgeoisie française envers les progrès de la Chine


_____________________



Dans le Point de cette semaine, un document passionnant l’entretien du journal avec Ren Zhengfei, un homme de 74 ans fondateur du géant mondial Huawei. Il s’est vu qualifié par Donald Trump d' »adversaire » de l’Amérique et s’est retrouvé en première ligne dans la rivalité commerciale, technologique et politique- que certains qualifient volontiers de guerre froide- entre les deux première puissances mondiales. Un mécanisme des tarifs douaniers réciproques qui n’est pas sans effet sur le reste du monde.

HUAWEI EST UNE ENTREPRISE NEE EN 1987, DETENUE A 100 % PAR SES EMPLOYES : L’EFFET SPOUTNIK


Elle a connu une croissance stupéfiante, jusqu’à réaliser un chiffre d’affaire de 107 milliards de dollars en 2018. Elle est le deuxième vendeur de smartphones (200 millions d’unités l’an dernier) et le premier fournisseur d’équipement télecom dans le monde: antennes, stations de base et la plateforme qui permet de les gérer, tout comme des solutions d’informatique à distance.

Son développement est comparable à celui de la Chine: longtemps considéré comme le produit le moins cher donc bas de gamme, elle est devenue un titan de la recherche, domaine dans lequel elle a investi 14,8 milliards de dollars en 2018. C’est l’entreprise qui a déposé le plus de brevets la même année.
Résultat, dans le domaine stratégique de la 5G, prochaine génération de réseau mobile, elle semble être largement en avance sur ses concurrents.

Pour les Etats-Unis c’est l’effet spoutnik du socialisme avant son autodestruction, quand en 1957, ils ont découvert que les soviétiques avaient pris l’avantage dans la conquête spatiale.

Comme le déclare dans son interview Ren Zhengfei, rien ne peut arrêter la roue de l’histoire même si elle parait être freinée temporairement.

Le principal atout de Huawei et le principal sujet d’inquiétude des Etats-Unis et de leurs vassaux occidentaux est sa capacité à collecter des données. Cette inquiétude tend à servir de base à une offensive idéologique contre la Chine qui serait un danger « totalitaire ». Bref on recommence l’opération droits de l’homme de 1973, plus une guerre technologique, un blocus, une destabilisation interne, ce qui a réussi en 1991, ce qui est un paradoxe quand on considère l’espionnage systématique de chacun auquel se livre la CIA révélée par Assange.

Mais la firme chinoise a aussi des alliés en Occident y compris aux USA, l’économie est si mondialisé que de nombreux opérateurs et industriels s’inquiétent publiquement de mesures qui risquent faire d’eux des victimes.

L’OUVERTURE DES HOSTILITES

début décembre 2018, la fille de Ren, Meng Wanshou, par ailleurs directrice financière du groupe, a été arrêtée au canada sur ordre des autorités américaines, qui en demandent l’extradition, l’accusant de fausses déclarations concernant des ventes de produits Huawei en Iran, en dépit de l’embargo. Elle réfute.
le 17 mai 2019, la maison Blanche place Huawei sur une entity list, lui interdisant désormais de se procurer des composants essentiels au Etats-Unis et menace de bloquer Android, le système d’exploitation google sur les téléphines de la firme chinoise. Le grand jeu.

Le cas Huawei figurait bien sur au menu de la rencontre Xi- Trump au G 20 d’Osaka, à l’issue de laquelle le président américain a lâché du lest, proposant de lever les sanctions si… un accord commercial global était trouvé.

REN ZHENGFEI OU UN PDG SINGULIER

Dans cette confrontation multiforme où se mêlent géopolitique, business et technologie, Ren Zhengfei est à la fois un acteur clé et un symbole. Ulta discret dans les médias, il est autant une vedette qu’un mystère.

la description du lieu de rencontre est déjà caractéristique, il s’agit de Shenzhen – le fief de l’entreprise. Une sorte de musée où se mêlent les époques, les continents.

Une grande reproduction du sacre de Napoléon par david et en face un grand tableau soviétique représentant la bataille de stalingrad.

La pièce centrale est la reconstitution d’un village traditionnel chinois sous une grande verrière et qui comprend des maisons en bois.

La conversation se déroule autour d’une grande table où l’on sert le thé. Derrière deux rangées de bancs permettent à des cadres de Huawei ainsi qu’à la femme et au fils de Ren de prendre place. Détendu, rieur, parfois très imagé voir poètique. Ren répond à tout. Sauf, c’était prévisible- lorsqu’on lui parle, par exemple des manifestations à HongKong.

Cette rencontre avec un homme au destin exceptionnel, qui a souffert de la faim au cours de son enfance dans la province du Ghizou, en dit long sur l’histoire de la Chine comme sur son esprit actuel et dans un prochain article je vous reproduira cet entretien.

CONCLUSION PERSONNELLE DU MENSONGE AU CORPS MEURTRI

mais voilà qui me confirme dans ce que je subodore : la clé de la Chine est dans l’Histoire, celle de cet immense pays continent, le seul qui a connu sans interruption la poursuite d’une civilisation quatre fois millénaire mais aussi sa capacité à se penser à travers le socialisme et le communisme dans l’universel. La campagne de haine qui est lancée contre cet immense pays dont chaque victoire a été acquise par la souffrance et l’effort. Ils nous méneront jusqu’à la guerre si nous n’y prenons garde et ils utiliseront nos propres prisons de l’esprit et du corps.

le mensonge, la méconnaissance, l’ignorance est l’arme suprême de ceux qui veulent maintenir leur pouvoir et ils mettent les êtres humains au fond de la fosse en concurrence, leur font haitr ceux qui ont soif de liberté et s’entredéchirer.

Il s’est avéré que j’ai pu cotoyer et même aimer des hommes qui avaient une vision d’une amplitude stupifiante, ils avaient parfois eu faim dans leur enfance et ils savaient ce qu’était la lutte contre le sous développement, je raconte tout ça dans mes mémoires. Ma mère qui avait travaillé à quatorze ans, me disait « celui-là il a eu faim, crois moi ma fille il sera toujours plus malin que toi »… C’est vrai, mon amour cubain me disait « tu manques de picaresque »… Mais je sais aussi que pour ceux qui deviennent communistes ils ont faim de bien d’autre chose… et c’est ce que je lis dans cet interview… Ils rêvaient à un futur sans entrave mais savaient le poids de la réalité, les entraves. La soif de culture, la vision historique ample est caractéristique de ceux qui ont choisi le communisme, celui qui veut lutter pour sa survie commence par se syndiquer ou avoir ce dont il a manqué, mais celui qui devient communiste a besoin d’un autre horizon, je sais qui sont ces individus et je comprends de quel lieu parle le fondateur d’Huawei, l’amour de la patrie, pas le nationalisme sordide, les soifs identitaires destructrices, le négationisme… non l’idée de l’amancipation humaine et de l’apport de chaque civilisation à son épanouissement pour les plus humbles.L’interview est étonnant de ce point de vue.

L’ultime frein à la liberté c’est le corps mutilé et le fascisme est dans nos incapacités. .

Marianne a un immense savoir elle qui possède les langues les plus nécessaires à notre époque, non seulement le Russe et le Chinois mais aussi le turc héritier de l’empire des steppes. Je maudis ce vieux corps qui m’est devenu une prison et m’empêche d’aller avec elle mieux comprendre ce dont je suis convaincue à savoir la manière dont la Chine a hérité de ce chemin socialiste vers le communisme et continue à avoir besoin de la Russie. la Sibérie est pour moi une des clés.

Mais il est possible de lire sans se laisser distraire . Il faut s’abstraire de tout cela même quand la vie devient un viol. On trouve partout y compris dans les contradictions de la bourgeoisie de quoi alimenter la soif de vérité. Et cet interview dans le POint m’a été une joie.

l’immense nouveauté de notre temps c’est que pour la première fois c’est un pays sous développé, humilié, affamé qui devient la première puissance du monde… Et que contradictoirement il a l’Histoire la plus ancienne de l’humanité. Que ce challenger atypique soit dirigé par un parti communiste de 90 millions de membres. Et enfin que si le monde a connu un frein à la misère il le doit quasi exclusivement au développement de ce pays qui représente 1/4 de l’humanité ce qui pèse sur les statistiques.

Ma force est que j’ai toujours trouvé dans l’Histoire de quoi survivre, nous sommes les hommes des temps obscurs disait Eluard, je mer suis identifiée à eux dans mes joies comme dans mes peines, Parfois le désir de ce combat collectif est attaqué à la racine. deux exemples: Il y a un an j’ai donné un court article sur les avancées technologiques de la Chine au journal local la Marseillaise, je ne l’avais pas signé de mon nom puisque je suis interdite dans la presse communiste, mais ces crétins non seulement ne l’ont pas accepté mais n’ont jamais daigné m’expliquer pourquoi… Quelle répression dérisoire pensait-ils exercer sur moi? Voilà où nous en sommes.je n’ai jamais rien fait qui explique une telle attitude au contraire. Sans parler des moments où la haine frise le sordide,comme dans le deuxième exemple: dernièrement Maxime Vivas m’a envoyé une photo d’un corps déformé couvert de plis de graisse avec la légende « voici ce qu’est devenu Danielle Bleitrach »: Il en est de ce genre d’ignominies comme d’un viol, le sordide est tel que l’on ose pas en parler… mais cela ne peut demeurer impuni tant j’ai reçu de blessure de cet ordre et de ce niveau, il faut dire. oui depuis la mort de mon enfant je fais un oedème généralisé, j’ai pris 40 kilos et le pire n’est pas la perte de ma beauté à laquelle tente de me réduire cet imbécile (qui n’a eu qu’à se louer de moi et de toutes les portes que je lui ai ouvertes), mais le drame de ne pouvoir suivre marianne dans ses voyages, là où se joue une nouvelle étape du sort de l’humanité. je me dis qu’il faut beaucoup de souffrance, une envie jamais comblée, un gouffre de mestime de soi pour que Maxime ait atteint avec d’autres de tels niveaux de médiocrité haineuse, celui où nous réduit le fascisme. C’est pour cela que j’en parle parce que c’est bien un piège, aucune gloire médiatique ne comblera ce vide c’est celui de l’impossibilité au combat commun, l’enfermment des intellectuels et pas seulement.

Car si l’on veut vivvre, il faut lutter contre toutes les entraves que l’on rajoute à vos incapacités et cela ne peut se faire que par le collectif quelque soit la manière dont il est affaibli, dévoyé, il faut convaincre lutter pour que l’on puisse respirer en combattant, ne pas se laisser enfermer dans l’impuissance.

marianne par le les langues, mais moi je vois les regards, les gestes, ce langage muet… Il faut que je vois, que je discute avec les hommes ordinaires, le paysan chinois qui attaque la montagne pour comprendre alors je vais mener un ultime combat contre ce corps.Je marche, je fais du régime , prend des médicaments… Comme nous tous…

Rien que dans cet interview il y a des choses que je reconnais, la manière dont le socialisme accelère le passage du rural à l’urbain, éventre les poches d’autarcie par l’éducation des masses comme disait Marx mais aussi le rôle de l’armée… Déjà rencontré à Cuba… est-ce un hasard si le fondateur( d’Huawei comme celui d’Ali Baba provient d’un corps militaire? quel est le role du parti, celui d’autres organisations? Il faut que je vois, que je reconnaisse… Que surgisse des questionnements et j’envie tous ces jeunes qui vont pouvoir le faire, ils sont le prolongement d’une quête… Un dernier conseil lisez le de rerum naturae, cet leçon d’un antique matérialisme, il n’est pas d’autre survie que celle de cette histoire inconnue dans laquelle nous sommes jetés.

Croyez moi il faut que mes convictions soient bien fortes pour dépasser tout cela, mais cette conviction est là dans la certitude qu’un autre monde existe et que je l’ai rencontré et que je le chercherai jusqu’à la fin… Alors écoutons ceux qui ont quelque chose à nous dire et engageons-nous , ne laissons pas la place à ce qui est mortifère…

Il se passe quelque chose en Chine et partout dans le monde… j’appelle ça le communisme le refus d’être une marchandise mais aussi la volonté de nous libérer des antiques maledictions en partant de ce qui est et qui doit être vaincu et aussi pour une part conservé.

En tous les cas cet interview nous invite au dialogue, à l’approfondissement de ce qui nous demeure étranger.

D. Bleitrach


______________________



l’interview de Ren Zhengfei (PDG chinois de Huawei) dans le Point: la Chine a peur des Etats-Unis



la Chine a peut-être peur des Etats-Unis mais monsieur Ren Zhengfei ne semble pas inquiet sur l’avenir de Huawei, au contraire… dans cette première partie de l’interview, le PDG de Huawei en tous les cas fait- une démonstration que Marx ne désavouerait pas sur l’influence de ce qui est le pire : la colonisation qui est le prélude à l’unité du genre humain et à percer les poches d’autarcie… Il dit poliment: « vous avez été » des pillards, le pire des fleaux, mais aussi la base d’une émancipation… (note de danielle Bleitrach)

Le Point : Vous êtes à la tête d’un géant technologique mondial et au coeur d’un retentissant conflit entre les Etats-Unis et la Chine, dans le viseur de Donald Trump. Rien ne vous y predestinait dans la province pauvre du Guishou où vous avez grandi…

Een Zhengfei: Ah ça non…[ Rires]

Votre histoire en dit long sur celle de la Chine. Racontez-nous. D’abord votre enfance…

Depuis l’école primaire jusqu’à la deuxième année du collège, je vivais dans un village du district deZhening. IL y a là-bas des coutumes et des traditions de minorités ethniques qui attirent beaucoup de touristes aujourd’hui. Mais à l’époque, nous devions affronter la pauvreté [ au début de la grande famine qui a frappé la Chine de 1958 à 1961. Ren Zhengfei avait 14 ans NDLR]

Vous dites qu’à l’époque tous vos vêtements étaient rapiécés.

Oui, nous vivions dans la pauvreté, mais, comme nous ne connaissions rien d’autre, on était plutôt heureux. D’autant plus qu’on ignorait l’existence des baguettes françaises qui sont di délicieuses [sourire]. Petit, je n’ai jamais voyagé au-delà de 15 kilomètres autour de mon village. Plus tard mon père [ Ren Moxum, un agriculteur devenu comptable dans une fabrique d’armes durant l’occupation japonaise, puis institeur, NDLR] a été muté à Duyun, une petite ville située au coeur d’une région peuplée de minorités ethniques. J’y ai vécu de la troisième année du collège jusqu’au bac. Duyun était une cité très moderne à mes yeux, car les boutiques se trouvaient dans des immeubles de deux étages. Nous trouvions cela incroyable. Certains se moquaient de notre famille parce que nous croyions que Dyun était une grande ville, alors qu’elle avait plutôt la taille d’un gros bourg. Plus tard, quand j’ai été admis à l’université, j’ai quitté la province du Guizhou. je ne suis jamais retournée pour y vivre.

Avez-vous souffert de la faim?

La question serait plutôt de savoir si je me souviens d’avoir un jour mangé à ma faim dans mon enfance. A l’époque, c’était rare d’avoir de quoi se nourrir.

Cette Chine que vous décrivez semble appartenir à un autre temps….

C’est comme si la Chine avait grimpé un escalier pas à pas, sans savoir, au départ, à quoi ressemblait le deuxième étage de la maison. L’éducation chinoise a permis aux enfants des zones rurales d’apercevoir le deux_ème étage. Et ils ont constaté à quel point la vue est belle de là-haut. De nos jours, grâce à internet, tous les enfants ont droit à cette vue magnifique.

Vous êtes souvent décrit comme un ancien militaire, parce que vous avez travaillé dans l’armée chinoise de 1974 à 1982. Qu’y faisiez vous?

J’étais ingénieur. Le premier projet auquel j’ai participé a été la construction d’une usine de fibres textiles chimiques à Liaoyang, dans le nord -est de la Chine. A l’époque, il n’y avait pas assez de coton. Cette usine avait un haut niveau d’automatisation, et elle a d’ailleurs importé des équipements produits par deux entreprises françaises: le spécialiste de la distillation des produits chimiques Speichim et la société de produits pétroliers Technip. J’ai d’ailleurs retrouvé une vieille photo prise à l’époque avec un des ingénieurs français [ photo publiée par l’hebdomadaire]

C’était il y a bien longtemps. Maintenant, vous dirigez un titan des télécoms et des nouvelles technologies… Comment avez-vous fait pour que Huawei connaisse une si forte croissance?

La clé du succès consiste à créer de la valeur pour les clients. En dépit de la pression exercée par les Etats-Unis, le pays le plus puissant du monde, les clients n’ont pas arrêté d’acheter nos produits et nos équipements 5G. Cela montre que notre fidélité envers eux et nos efforts dans la création de valeur ont portés leurs fruits. Mais vous voulez savoir ce qui m’inquiète le plus? C’est la possibilité qu’après un tel succès les employés perdent l’envie… Qu’ils ne veuillent plus prendre de postes difficiles. Mais les menaces de Donald Trump ont insufflé une nouvelle dynamique à notre groupe! Et nos employés sont encore plus stimulés qu’avant.

Justement, venons-e, à l’origine de cette affaire qui secoue le monde: votre fille Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, a été arrêtée au Canada à la demande de la justice américaine le 1er décembre 2018 sur des accusations de fausses déclarations concernant des ventes de produits Huawei en Iran en dépit de l’embargo, puis remise en liberté sous caution, mais interdite de sortie du territoire. Les Etats-Unis réclament son extradition.

Ma fille n’a rien fait de mal. Son arrestation par le Canada n’a pas été effectuée dans les règles. je crois fermement que le Canada est un Etat de droit et qu’il faut des preuves pour arrêter quelqu’un. je suis convaincu qu’elle sera libérée. On attend patiemment que la procédure légale aille à son terme.

La principale inquiétude de l’occident à votre égard concerne l’espionnage. Vous avez récemment indiqué que Huawei était prêt à signer des accords de non-espionnage. Est-ce que cela pourrait se conclure avec la France et avec l’Europe?

A tout moment.

Le gouvernement chinois a promulgué une loi qui oblige les entreprises à coopérer avec les services de renseignement de l’Etat chinois. Comment pouvez-vous dans ces conditions signer un accord de non -espionnage avec la France, par exemple?

Nous devons non seulement signer cet accord avec des entreprises françaises, mais également encourager le gouvernement chinois à le signer avec le gouvernement français.

Vous vous présentez officiellement comme une entreprise privée. mais le gouvernement chiois ne vous a-t-il pas aidé à vous développer?

Nous sommes soumis à la législation chinoise et payons des taxes au gouvernement chinois. Mais nous sommes indépendants. Pas un centime de capital ne provient de l’Etat. Tout un chacun peut consulter notre rapport annuel qui est audité par KPMG [il nous tend le rapport]

Oui, mais si le gouvernement chinois vous demande des informations provenant, par exemple, d’un routeur internet ou d’une antenne SG, comment pourriez-vous les lui refuser?

Premièrement, nous sommes responsables envers nos clients. Deuxièmement, le gouvernement chinois ne nous l’a jamais demandé. Nous vendons aux clients des appareils nus qui sont comme des tuyaux et des robinets. Les terminaux sont des robinets alors que les équipements sont des tuyaux. Ce qui coule dans les tuyaux que ce soit de l’eau ou de l’huile, est déterminé par le système d’information, géré par les opérateurs. Ce n’est donc pas nous qui décidons. Nous n’avons pas accès aux données. J’ose promettre à nos clients qu’il n’y a pas de portes dérobées. J’espère que vous pourrez demander aux entreprises américaines, lors de vos interviews, d’assurer qu’ils n’en ont pas non plus et de signer le même accord avec le gouvernement français.

Pourquoi, vous pensez que Google, facebook et cisco ne pourraient pas prendre cet engagement?

je ne sais pas.

Est-ce que vous concevez, globalement, que les Occidentaux redoutent l’expansionnisme chinois?

Si on regarde l’histoire de la Chine, longue de plusieurs milliers d’années, on voit qu’elle n’a jamais été un pays expansionniste. Elle conduit maintenant une politique de réforme et d’ouverture. Cette politique qui nous encourage à sortir de la Chine se fait par des moyens commerciaux. Nous n’avons pas exporté nos idéologies.

Au début du XVème siècle, l’amiral Zheng He est parti explorer le monde jusqu’aux côtes somaliennes, avec des bateaux trois fois plus grands que ceux de Christophe Colomb. Mais l’empire Ming a arrêté les expéditions… Existe-t-il toujours en Chine un débat entre aventure et repli?

L’objectif de Zheng He était différent de celui de Christophe Colomb. Zheng he a apporté des cadeaux aux pays qu’ils découvrait, il ne visait pas l’expansion commerciale. Chez Colomb, le but principal était de trouver de l’or et des épices, et il a d’ailleurs réussi. En cherchant la richesse et l’élargissement de leur puissance commerciale, les Européens ont apporté au monde leurs langues- l’anglais, le français, le portugais, l’espagnol- ainsi que leurs cultures. Ils voulaient que les populations locales partagent leur idéologie. Un grand nombre de missionnaires sont partis prêcher au-delà de leurs frontières, de sorte que le christianisme s’est répandu dans le monde entier. J’ai beaucoup d’admiration pour cet esprit entrepreunarial des Européens, mais aussi pour toutes les petites églises que j’ai vues dans les forêts tropicales en Afrique, et même dans le désert du Sahara.

Pourquoi?

Les missionnaires risquaient leur vie pour convertir des peuples au christianisme. sans les missionnaires, les Africains ne parleraient pas les mêmes langues que le reste du monde (anglais, français,portugais, etc.) et il serait difficile de développer l’Afrique aujourd’hui. Je suis allé visiter un endroit reculé de la Chine: Pu’er, un village de l’ethnie minoritaire lahu; Il y a plus d’un siècle, les missionnaires y ont introduit la guitare. cela a changé la destinée de ce village, qui s’est ensuite pris de passion pour la musique [ il tend son téléphone, une édition limitée Huawei Mate Porsche design, où l’on voit des enfants qui chantent, accompagnés par des adultes qui jouent de la guitare]. regardez! Cette vidéo a été prise en avril dernier. Ce sont les missionnaires qui ont apporté la culture et le développement dans certaines régions arriérées.

Les missionnaires ont donc apporté les guitares à la Chine tandis que, vous, vous apportez la 5 G au monde…

c’est la prochaine étape. Avec la 5G, les musiciens du monde entier pourront jouer une chanson ensemble, car la latence, c’est-à-dire le temps de réponse, sera très faible.

D’accord pour la musique. Mais comprenez-vous quand même pourquoi les Occidentaux sont actuellement nerveux vis-à vis de la nouvelle puissance chinoise?

Ce sont les Etats-Unis qui exacerbent les tensions. Ils exagèrent notre influence géopolitique. Ce genre de propagande, associée au fait que beaucoup ne sont jamais venus en Chine, crée des incompréhensions. La Chine n’a pas la capacité de déployer des navires de guerre n’importe où sur la planète comme peuvent le faire les Etats Unis. personnellement,je pense que la Chine a seulement mis en place un système défensif, la Chine a peur des Etats-Unis.

_______________________


Interview du PDG d’Huawei dans le Point (suite) les effets des sanctions de Trump sur l’entreprise et le développement des forces productives (2)


Monsieur Ren Zhengfei tente la séduction des entrepreneurs et du gouvernement français, mais sa démonstration reste un pur chef d’oeuvre d’un point de vue marxiste, surtout quand l’on sait l’intérêt que Marx accordait aux chemins de fer…la 5G permettrait de rendre les « villes intelligentes » puisque la conduite y serait automatique et une bonne partie de la police, de s urgences en matière d’accident et de santé seraient automatisées. ce qui fait dire à l’intervieweur qu’il n’y a pas de profit là_dedans, pas d’objets à vendre, pas d’individus à exploiter et potentiellement des économies d’énergie.. Libérer des emplois dans un secteur pour les investir dans un autre ne relève pas de l’entreprise mais du plan et des investissement en matière d’éducation et de recherche. C’est tout de même extraordinaire que les Etats-Unis qui ont mis la planète sous surveillance de la CIA nous fasse craindre les effets d’une ville automatisée. Au passage, on voit en filigrane l’intérêt d’une entreprise non cotée en Bourse et qui s’appuie à la fois sur un regroupement familial et d’entreprise, mais avec en filigrane le plan chinois.est posé également la question des coopérations.Le PDG note très justement que ce qui les oppose à Trump n’est ni commercial, ni technologique mais politique. (note de danielle Bleitrach)


(suite) Pourquoi la Chine a-t-elle peur des Etats-Unis ?

Parce qu’ils veulent dominer le monde, ce qui n’est pas le cas de l’Europe, dont le pluralisme politique n’est pas agressif. L’Europe veut surtout gagner de l’argent à travers le commerce. C’est très bien, puisque la Chine souhaite acheter davantage de produits de luxe européens. La diminution continue de la taxe sur les produits de luxe en est la preuve. De plus, les économies chinoises et européennes sont complémentaires. Avec les nouvelles route de la la soie [initiative One Belt, One Road, un ensemblr de liaisons maritimes et de voies ferroviaires entre la Chine et l’Europe traversant le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne, l’Allemagne, la France, le Royaume-uni NDLR], les marchandises européennes pourront arriver aisément en Chine et inversement.

Vous parlez d’Union avec l’Europe… mais comment voyez-vous notre continent? « L’Europe: quel numéro de téléphone? » demandait henry Kissinger. Est-ce pour vous celui de macron, de merkel, de Vestager?

Il n’y a pas besoin d’avoir un seul interlocuteur en Europe. Chaque pays prend des décisions selon son intérêt. Mais l’essentiel, c’est l’équilibre entre la vingtaine de pays européens. C’est pour cela qu’ils ont eu raison de placer le siège de l’Union européenne en Belgique. Si c’était à Paris, on dirait que c’est la France qui représente l’Europe, si c’était à Berlin, on penserait que c’est l’Allemagne. L’Europe est un partenaire digne, dont l’objectif est de poursuivre son propre développement économique plutôt qu’imposer son hégémonie sur le monde.
dans l’affaire qui vous concerne, il y a deux aspects: on vous a menacé d’une part de restrictions pour exporter vos systèmes et vos téléphones et, d’autre part, de ne plus pouvoir acheter des composants essentiels aux Etats-Unis et en Europe, notamment des semi-conducteurs. Le 29 juin, au G 20, Donald Trump a dit qu’il était prêt à mettre fin à cette double interdiction, à condition que Chine et Etats-Unis trouvent un accord commercial. Quel est le niveau de danger pour vous aujourd’hui?
Si les etats-Unis ou d’autres pays n’achetaient plus nos produits, cela n’aurait pas beaucoup d’impact pour nous. Au cours des trente dernières années, beaucoup d’entreprises n’ont pas acheté chez nous. mais il faut quand même constater que, depuis que Trump nous a fait de la publicité, le nombre d’acheteurs a nettement augmenté. Les clients ne nous croient pas forcément quand nous disons que nous sommes forts, alors que quand c’est Trump qui le dit, ils le croient [rires]. Par ailleurs, si certains paysne nous vendaient plus de pièces et de composants, ce serait une situation perdant-perdant. Notre chiffre d’affaire diminuerait mais le leur aussi. Huawei n’est pas une société côtée, la baisse du chiffre d’affaires n’est pas grave. Ce qui n’est pas le cas de nos fournisseurs; car eux quand leur bilan financier n’est pas bon, le prix de leurs actions chute.
Est-ce que cette affaire peut vous pousser à faire alliance avec des fabriquants de semi-conducteurs européens? Vous avez mentionné les nouvelles routes de la soie.
Bien sur. Par exemple, le nombre de semi-conducteurs que nous achetons chez SIMicroelecttronics a augmenté. Nous allons acheter davantage auprès des fabvricants européens.

Vos téléphones sont encore menacés d’être privés du système d’exploitation Android, de Google . Du coup de nombreux particuliers se demandent si c’est le bon moment pour acheter un smartphone Huawei.

Oui achetez maintenant, nous proposons des fonctions que les autres n’ont pas. Pour ne parler que de la fonction appareil photo, les téléphones portables sont les meilleurs du monde.

depuis 2003, vous travaillez à la mise au point de votre propre système d’exploitation, ARK, qui apparaît comme un outil de souveraineté nationale. Pourriez-vous nous dire de quel type de système, il s’agit ?

le système d’exploitation sur lequel nous travaillons devrait être compatible avec des circuits imprimés, les postes d’aiguillage que sont les switch, les routeurs, les smartphones ou encore les datacenters. Le système Arka aura une latence de traitement de moins de 5 millisecondes. Elle sera si faible et le contrôle si précis que ce système sera parfaitement adapté à l’internet des objets, pour la conduite autonome, par exemple. Nous construisons ce système pour rendre possible l’interconnexion de tous les objets, de manière syncronisée. C’est ainsi que nous pourrons nous projeter vers une société intelligente.

En d’autres termes, le système d’exploitation Ark est plus rapide qu’Android ou OSX d’apple?

C’est très probable.

est-ce un argument commercial?

Non c’est un argument technique. Cependant, comparé à Apple et à Android, il nous manque encore un bon écosystème d’applications.

Combien de temps vous faudra-t-il pour créer un tel écosystème? Plusieurs années.

plusieurs années.

On a l’impression qu’Ark OS est un plan B que vous activerez uniquement si vous ne pouvez plus travailler avec Google.

D’abord, Ark OS, qui est déjà opérationnel pour certains appareils en Chine, n’a pas été conçu pour être conçu pour être utilisé uniquement sur les téléphones portables. Et pour l’instant, il n’est pas destiné à remplacer Android. Si le système haut de gamme de Google n’est plus ouvert à Huawei, allons-nous construire un écosystème pour Ark OS? ce n’est pas encore décidé à 100%.

Si Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Free veulent signer avec vous un contrat SG, il n’y aura pas de problème d’équipements ni de sécurité?

Bien sur que non. En plus les équipements 5G que nous fournissons sont les plus performants du monde. Aucun fabricant sur la planète ne pourra nous rattraper dans les deux ou trois ans à venir. Il n’y aura pas de difficulté d’approvisionnement et les lignes de production de notre entreprise sont toujours très actives.

La situation est tout de même inquiétante pour vous…

je pense que la position de notre entreprise va légèrement se déprécier sur le court terme. Mais comme un alpiniste, la baisse du centre de gravité nous rendra plus stables, puis nous grimperons plus vite et plus haut.

les réticences face à Huawei ne sont-elles pas dues à une prudence des opérateurs face à la SG? En dehors des voitures autonomes- et ce n’est pas tout de suite- il n’y a pas beaucoup d’applications susceptibles de générer de l’argent…

je ne crois pas. Pourquoi l’Europe s’est-elle développée avant la Chine? C’est grâce aux chemins de fer et aux navires. A l’époque, la Chine n’avait que les chariots à cheval, qui étaient beaucoup plus lents que les trains et avaient une capacité de transports moins élevés que les navires. L’augmentation de la vitesse de transmission de l’information va entraîner une croissance économique considérable. la vitesse de la 5G est au moins dix fois supérieure à celle de la G4 et cela favorisera le développement de l’économie et de la culture. Un exemple? Il y a dix ans, le PIB de la Malaisie et celui de la Corée du Sud étaient comparables. La Corée du sud a beaucoup investi dans les nouvelles technologies. Et bien son PIB est maintenant plus de deux fois supérieur à celui de la Malaisie.

C’est l’argument des gouvernements. Mais pour les opérateurs, cela représente d’énormes investissements qu’ils ne pourront pas rentabiliser tout de suite...

Ce n’est pas vrai. Même si l’opérateur passait à la 5G tout en maintenant le prix de la 4G, le rendement de l’opérateur serait considérablement augmenté.

Pourquoi? Il faut prendre en compte le prix des licences et celui du déploiement…

Oui, mais une fois cet investissement réalisé, le coût du management de la 5G ne représente qu’un dixième de celui de la 4G. La vitesse de la 5G est 10.000 fois supérieure à celle de la 2G avec la même consommation d’énergie. Une technologie avancée ne signifie pas qu’elle a une valeur plus élevée. sans les technologies 5G, les etats-Unis pourraient devenir un pays arriéré.

En fin de compte, le conflit avec trump est-il de nature commerciale ou technologique ?

je ne sais pas ce que pense Trump, mais je crois qu’il s’agit plutôt d’un conflit politique. dans le domaine des télécommunications, les etats-Unis n’ont pas de G5 ni de communication optique; Comme il y a beaucoup de technologie qu’ils n’ont pas, ce n’est donc pas un conflit technologique. dans l’industrie des équipements de télécommunications, il n’y a pas une seule entreprise américaine qui vend les mêmes produits que nous, ce n’est donc pas un concurrent à ce niveau. les etats-Unis nous ont frappés sans raison précise, mais objectivement, ils ont aidé Ericsson et Nokia qui sont des acteurs européens. Cela dit, nous sommes très heureux que les peuples puissent utiliser les produits d’Ericsson et de Nokia. je n’exige pas qu’on utilise nos services. technologiquement ils ont beaucoup à nous apprendre. Ericsson par exemple a inventé le commutateur téléphonique en 1922. Mais, de la même manière que nous pouvons être plus forts qu’Eriksson et Nokia dans les infrastructure de réseaux.


Edité le 07-07-2019 à 18:16:32 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  la Chine va devancer l Occident technologiquementNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum