Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 La CFDT échoue à faire licencier un syndicaliste

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14416 messages postés
   Posté le 05-09-2020 à 19:54:27   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Malgré la volonté de son patron et de la CFDT :
réintégration de CHRISTIAN LIVION de l’entreprise COLAS au POUZIN


L'UL de Montélimar informe que la CGT est venue soutenir CHRISTIAN LIVION de l’entreprise COLAS au POUZIN, convoqué pour un "entretien préalable à licenciement"
Mis à pied par sa direction il a été réintégré par l’inspection du travail, alors qu’au CSE extraordinaire, la CFDT Bouygues majoritaire AVAIT VOTE SON LICENCIEMENT.

C’est un grand soulagement que notre camarade reste en place, les UD 26,07 en partance de l’UL de Livron avaient réussi à impulser une campagne de soutien.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9439 messages postés
   Posté le 05-09-2020 à 20:51:37   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

La CGT est proche du PCF,contre lequel les impérialistes américains ont créé de toute pièce la CFDT,un syndicat jaune.

--------------------
pzorba75
Militant expérimenté
795 messages postés
   Posté le 06-09-2020 à 05:36:55   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

marquetalia a écrit :

La CGT est proche du PCF,contre lequel les impérialistes américains ont créé de toute pièce la CFDT,un syndicat jaune.

Tu confonds avec FO, une scission de la CGT dite CGT-U en 1947, scission financée par l'AFL CIO, organisme "syndical" américain, soutien des trotskistes.
La CFDT est le nom moderne de la CFTC, syndicat chrétien, qui a toujours défendu la doctrine sociale de l'Eglise catholique, en France, en Espagne (y compris sous Franco), en Pologne (JP2 et Solidarnosk) et partout ailleurs avec la complaisance des autorités américaines.
FO et CFDT ont pour principal adversaire le communisme soviétique. À ce jour, ils ont atteint leurs objectifs quand on regarde l'état des organisations et des militants communistes non renouvelés depuis l'effondrement de l'URSS

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14416 messages postés
   Posté le 06-09-2020 à 08:58:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le virage de la CFDT depuis les années 70 est significatif. C'est la social-démocratie qui en a pris la direction et son orientation est clairement la collaboration de classe, mais elle est devenue ici sociale-fasciste.

Dans les années 70 la CGT excluait Claude Lebrun, aussitôt licencié par le patron d'Alstom à St Ouen.
Une délégation purement symbolique s'était rendue à la direction, évidemment sans aucun résultat.
A cette époque la section CFDT de l'usine s'était opposée à juste titre à la trahison de la CGT.
Un courant de lutte de classe existait alors dans la CFDT métallurgie.

La social-démocratie avait toléré dans la foulée de mai 68 se développer un courant gauchiste voire révolutionnaire dans ses rangs, surtout dans la mesure où il s'opposait au révisionnisme.
Mais très vite E. Maire a chassé les "coucous gauchistes" pour établir une ligne réformiste. Puis cette ligne est devenue au fil des ans la collaboration de classe ouverte.
Maintenant elle se transforme en social-fascisme, opposé à la ligne de lutte de classe au sein de la CGT.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9439 messages postés
   Posté le 06-09-2020 à 10:09:39   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Et le syndicat Sud? Je connais quelqu'un qui y est adhérent,mais qui ne s exprime pas trop sur le sujet...

--------------------
pzorba75
Militant expérimenté
795 messages postés
   Posté le 06-09-2020 à 11:06:13   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Xuan a écrit :


La social-démocratie avait toléré dans la foulée de mai 68 se développer un courant gauchiste voire révolutionnaire dans ses rangs, surtout dans la mesure où il s'opposait au révisionnisme.

La CFDT avait plus que toléré, elle a encouragé dès 1968 tout ce qui pouvait être anticommuniste et anti CGT, souvent des anciens des mouvements de la jeunesse catholique, JOC pour l'essentiel, préparant ainsi l'entrée de ces militants d'abord au PSU de Rocard avant de devenir les cadres du PS. Les militants communistes très affaiblis dès 1968 et confrontés à l'influence croissante des militants CFDT dans les entreprises (Lip par exemple) n'ont pas réagi trop occupés qu'ils étaient après les événements de Prague de l'été 1968 et l'invasion de la Tchécoslovaquie par les armées soviétiques. La suite est connue, programme commun et effacement devant les socialistes pour arriver à voter Mitterand en 1981, Chirac en 2002 et Macron en 2017.
Les courants gauchistes, et aussi maoistes pro-chinois avaient la voie libre pour mener le combat de la grande bourgeoisie contre les communistes français qui soutenaient l'URSS , dont le déclin venait de s'accélérer en août 1968, pour ne s'arrêter qu'avec la disparition des démocraties dites populaires et du système soviétique.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
14416 messages postés
   Posté le 06-09-2020 à 12:11:42   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

pzorba75 a écrit :

Les courants gauchistes, et aussi maoistes pro-chinois avaient la voie libre pour mener le combat de la grande bourgeoisie contre les communistes français qui soutenaient l'URSS , dont le déclin venait de s'accélérer en août 1968, pour ne s'arrêter qu'avec la disparition des démocraties dites populaires et du système soviétique.


"contre les communistes français"...tu simplifies à l'excès en assimilant les gauchistes et maoïstes avec les marxistes-léninistes qui avaient suivi la ligne des 25 points.
Les marxistes-léninistes avaient été exclus du PCF et n'avaient d'autre choix que de s'opposer à la ligne révisionniste. Prétendre que cette ligne était "communiste" est faux, même si beaucoup de militants dans le PCF étaient et restent sincères.

Le but des marxistes-léninistes n'était certainement pas de détruire le communisme mais d' "arracher la classe ouvrière à la ligne révisionniste" et ce mot d'ordre reste juste aujourd'hui, en précisant que la ligne de trahison a conduit une part de la classe ouvrière dans les bras de l'extrême droite.

Le PCF était déjà bien engagé dans la voie révisionniste et l'URSS était réellement social-impérialiste.Si les démocraties que tu décris comme "dites populaires" ses sont effondrées c'est d'abord pour des causes internes et pour les rapports inégaux avec l'URSS.
L'URSS de Brejnev s'était engagée dans la course aux armements au détriment du bien-être du peuple. On ne peut certainement pas appeler ça une ligne "communiste", pas plus qu'on ne peut justifier l'invasion de la Tchécoslovaquie, etc.

On ne peut pas considérer cette époque comme la continuation du "camp socialiste" contre le camp impérialiste pour la simple raison que Khrouchtchev avait divisé le camp socialiste et entraîné une grande partie des PC dans la voie révisionniste, le PCF tout particulièrement.
De ce point de vue, ce sont les révisionnistes qui se trouvaient dans le camp de la réaction, et l'exemple du licenciement de Claude Lebrun en collusion avec les révisionnistes en fut une claire illustration, comparable à ce que fait la CFDT aujourd'hui.
Par la suite les faits ont montré que cette ligne révisionniste a débouché sur la victoire de la social-démocratie et la destruction du PCF non seulement sur le plan organisationnel mais aussi sur le plan idéologique, au point qu'il a renoncé à tous les principes marxistes-léninistes.


Edité le 06-09-2020 à 12:18:01 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
pzorba75
Militant expérimenté
795 messages postés
   Posté le 06-09-2020 à 14:22:53   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

La décomposition de l'URSS est la conséquence de la guerre, victoire militaire et désastre démographique durable suivis d'une décomposition idéologique avec le vieillissement du pays. Les dirigeants soviétiques ont suivi la course aux armements imposée par le camp occidental pour se défendre, chat échaudé craint l'eau froide! Certainement pas pour agresser d'autres pays, mais en négligeant la recherche du bien être individuel, et la consommation qui va avec. Un mauvais choix, c'est avéré.
Pour les communistes français, privés de phare, le navire ne pouvait qu'échouer aux premières tempêtes, sans faire trop de victimes ce qui est à l'honneur des dirigeants du PCF.

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  La CFDT échoue à faire licencier un syndicalisteNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum