Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Présentations 

 Basta

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Basta
Pionnier
5 messages postés
   Posté le 29-04-2012 à 23:39:49   Voir le profil de Basta (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Basta   

Bonsoir à tous,
en guise de présentation : agent de maîtrise à France Télécom, père de famille, de gauche avec beaucoup de questionnements, originaire d'Auvergne et vivant en banlieue parisienne. Que dire de plus ?
J'étais déjà intervenu, il y a quelques mois sur un sujet relatif aux Khmers rouges : on m'avait reproché de ne pas m'être présenté (ce qui était vrai... mais, je ne connaissais pas les règles de votre forum... et ma réaction était spontanée - et je la maintiens totalement mes propos). C'est maintenant chose faite !
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 30-04-2012 à 15:55:42   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Bonjour
Ta réaction sur ton second post, que je n'avais pas vu, à beaucoup de sens, y compris, et désolé camarades, sur la nature de classe de notre ancien PCMLf, et j'ai pas besoin d'aller sur le site des EP, très bon lieu d'archives politiques importantes pour autant, pour discuter de cette question comme on le sait.
Oui il y a eu, pas que mais, des cellules pleines de petits bourgeois genre LO qui allaient devant les usines, et rarement dedans, vu le succès néant de la politique de prolétarisation, donner des leçons aux ouvriers et oui ils ont servis de repoussoir à l'adhésion de nombreux militants ouvriers honnêtes du PC qui du coup sont rester au parti révisionniste. C'est un vécu que l'on entend si souvent dans la bouche des militants ouvriers de cet époque. On aurait tort de pas l'entendre.
Tu t'exprimes avec ton ressentis et on t'oppose les nuances. Elles ne s’acquièrent que dans la discussion et la confrontation d'avec la réalité, celle de la classe ouvrière de chine par exemple, mais on en a déjà beaucoup discuté et les positions sont figées pour l'instant.
Quoiqu'il en soit, bon surf sur ce forum.
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2239 messages postés
   Posté le 01-05-2012 à 06:41:12   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Basta a écrit :

Bonsoir à tous,
en guise de présentation : agent de maîtrise à France Télécom, père de famille, de gauche avec beaucoup de questionnements, originaire d'Auvergne et vivant en banlieue parisienne. Que dire de plus ?
J'étais déjà intervenu, il y a quelques mois sur un sujet relatif aux Khmers rouges : on m'avait reproché de ne pas m'être présenté (ce qui était vrai... mais, je ne connaissais pas les règles de votre forum... et ma réaction était spontanée - et je la maintiens totalement mes propos). C'est maintenant chose faite !


Bienvenue et bons débats

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12525 messages postés
   Posté le 01-05-2012 à 09:48:58   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Bienvenue ici, comment ça se passe les "Relations Humaines" à France Télécoms ?

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Basta
Pionnier
5 messages postés
   Posté le 01-05-2012 à 23:02:07   Voir le profil de Basta (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Basta   

Bonsoir à tous et merci pour votre accueil,
une petite réponse pour l'allusion de Xuan à France Télécom.... Je suis rentré grâce à un des derniers concours (pas de boulot dans ma région : le plus simple : intégrer la fonction publique). Quand je suis rentré, dans les années 90 : super esprit d'équipe, sens de la solidarité - parce qu'on ne peut rien faire sans les autres (c'est pour cela que, même maintenant, tout le monde se tutoie) - et puis une certaine curiosité désintéressée (tant qu’on n’a pas trouvé l'origine de la panne, on reste, on bouffe des sandwichs et on ne demande pas d'heures stups... On veut savoir pourquoi cela ne fonctionne pas, tout simplement !)... Et puis, il y a eu Michel Bon, l'entrée en bourse, les multiples prises de participation à l'étranger (dont l'Amérique latine et l'Allemagne qui nous ont coûté des milliards et des milliards d'euro), les méthodes de Carrefour (dont il était l'ex-PDG) : décentralisation, chaque établissement gère ses clients, démerdez-vous au niveau local, le moins possible de ligne stratégique... En parallèle, la privatisation... et pour manipuler les salariés (quasiment tous fonctionnaires d'Etat), on a misé sur les syndicats (promotions systématiques pour les permanents et pour les représentants syndicaux, de grasses promotions). Au râtelier ! (les pires étant ceux de la CFDT). Pour ma part, c'est à cette date que j'ai rendu ma carte de la CGT (comme mon père avait raison en me disant qu'il ne devrait pas y avoir de permanents dans les syndicats : "après 10 ou 20 ans de vie de bureaucrates, ils ont décroché de l'usine. Ils ne peuvent plus parler au nom des ouvriers, leurs anciens collègues !". Après c'était une sorte de mirage, une action à 200 euros (avec un actionnariat salarié : le rêve pour un investissement de 15 euros (sauf que pour nous, pauvres cons de salariés, nous ne pouvions vendre avant 5 ans)... Justement 5 ans + tard : effondrement boursier et cours de l'action à moins de 10 euros ! Directeur financier de France Télécom et surnommé le "Mozart de la finance", Vinciguerra et Bon sont débarqués pour être remplacé par Thierry Breton. Maintenant plan de super économies ! Mais problème : comment virer une hyper majorité de fonctionnaires ? Message aux managers : on vous fixe des objectifs à virer, démerdez-vous ! De là le harcèlement, les menaces feutrées, les réorganisations incessantes (en cas de disparition autoritaire de ton service, à toi de te démerder pour retrouver un emploi en interne... mais ils étaient toujours obligés de te payer, même si tu ne trouvais pas d'emploi... D'où des salariés se trouvant sans bureau, sans emploi, sans interlocuteur... Je pourrais vous en raconter des romans sur les pressions subies... Ils ont réussi, par des réorganisations incessantes à briser un fort sentiment de groupe, une solidarité de métier... Après, les dégâts ont été terribles, sur le plan humain et sur celui du travail (autant on avait le sens du travail bien fait, du service, une motivation technologique, le goût de la modernité et de l'innovation)... Après les collègues, surtout dans l'opérationnel - centres d'appel, techniciens d'intervention,... - ont été désabusés.... Il y aurait encore tant et tant à raconter... Mais, d'autres (notamment dans ma région natale) souffrent énormément - je pense aux petits paysans et aux artisans (moi, au moins, j'ai un salaire fixe !). Et après les élections, quelque soit notre futur maître, je pense que cela va être très dur pour les milieux populaires : assurés du pouvoir pendant 5 ans, pourquoi vont-ils se gêner ? C'est pourquoi, quelques soient nos différences, il faut tout faire pour s'unir dans les combats qui s'annoncent... On cherche simplement à défendre quelques acquis que nos ancêtres ont gagnés pour nous. Je pense à mes enfants ! Contribuer à diviser le peuple, en ce moment, c'est criminel !
Désolé Sti, je te répondrai un autre soir...
Bonne soirée quand même !

--------------------
sti
Grand classique (ou très bavard)
826 messages postés
   Posté le 02-05-2012 à 16:06:31   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Merci pour ces éléments d'analyse à FT.
Par contre ne m'en veut pas si le sort actuel des commerçants m'est totalement égale. Base insoluble du capitalisme, c'est encore chez eux que le FN à fait ses meilleurs scores. Je te donne mon avis, comprend bien, sans leçon.
"Le grand capital est méchant mais nous, commerçant, on est petit donc on est gentil, pour preuve regarder comme la banque nous assomme."
C'est qu'une classe parasitaire qui fait son profit en s'imposant intermédiaire entre nous ouvriers producteurs et consommateurs. Ils n'apportent aucune valeur supplémentaire à la marchandise.
Politiquement ils ont toujours été un bastion de la réaction.
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12525 messages postés
   Posté le 02-05-2012 à 21:08:16   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Merci pour cette description très précise Basta, elle corrobore des choses que j'ai vues ou vécues moi-même.

Ce qui perd les techniciens c'est justement leur amour du travail bien fait, de rester jusqu'à la ce que la panne soit trouvée, sans compter leur temps, au risque de prendre le volant avec les yeux qui papillonnent, de flinguer leur vie de famille avec les astreintes et les coups de fil à domicile.
D'un certain point de vue les ouvriers ont bien mieux compris qu'ils vont à l'usine pour vendre leur force de travail et pas pour accomplir des exploits.
Quand ils refusent de faire un travail parce qu'il n'ont pas le coefficient correspondant, les techniciens et l'encadrement les traitent de mulets mais ce sont eux les couillons : ils créent eux-mêmes toutes les conditions pour se faire écrabouiller et opposer les uns aux autres.
Il n'y a pas d'autre solution quand on se fait prolétariser que d'adopter le point de vue du prolétariat et de dresser des barrières idéologiques et organisationnelles.
Ça commence par refuser de mélanger le travail et la vie de famille, respecter scrupuleusement les périodes de repos, poser les clous quand on a fait dix les heures, ne pas faire de formation à l'oeil, etc.

Salut sti.

sti a écrit :

Politiquement ils ont toujours été un bastion de la réaction.

C'est vrai mais pratiquement leur situation est en train de basculer dans une position inédite.
Dans un premier temps les fermetures d'entreprises rétrécissent la clientèle des petits commerçants et des artisans. Certains soutiennent les mouvements de grève des ouvriers.

Puis le capital détruit à grande échelle la petite propriété, le petit commerce, la petite paysannerie et l'artisanat.
Il réalise ainsi de façon infiniment plus douloureuse ce que le socialisme devrait réaliser à terme sans souffrance.
Les grands dirigeants communistes avaient déjà observé ce mouvement, mais il a pris un tour beaucoup plus général et accéléré.
Cette destruction se traduit par l'obligation de devenir semi-salarié, de pratiquer la double activité, de travailler comme "auto entrepreneur" pour une ou plusieurs entreprises, ou de se salarier définitivement et de renoncer à la propriété des moyens de production.

Ceci ne change pas immédiatement leur idéologie mais c'est inévitable, et nous devons étudier cette évolution du point de vue de classe et du point de vue des alliances de classe pour la révolution prolétarienne.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
12525 messages postés
   Posté le 02-05-2012 à 22:17:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Merci pour cette description très précise Basta, elle corrobore des choses que j'ai vues ou vécues moi-même ailleurs.

Ce qui perd les techniciens c'est justement leur amour du travail bien fait, de rester jusqu'à la ce que la panne soit trouvée, sans compter leur temps, au risque de prendre le volant avec les yeux qui piquent, de flinguer leur vie de famille avec les astreintes et les coups de fil à domicile.

Les ouvriers ont bien mieux compris qu'ils vont à l'usine pour vendre leur force de travail et pas pour accomplir des exploits.
Quand ils refusent de faire un travail tant qu'il n'ont pas le coefficient correspondant, les techniciens et l'encadrement les traitent de mulets mais ce sont eux les couillons : ils créent eux-mêmes toutes les conditions pour se faire écrabouiller et opposer les uns aux autres.

Il n'y a pas d'autre solution quand on se fait prolétariser que d'adopter le point de vue du prolétariat et de dresser des barrières idéologiques et organisationnelles.

Ça commence par refuser de mélanger le travail et la vie de famille, respecter scrupuleusement les périodes de repos, appeler au secours au bout de neuf heures trente et poser les clous à dix, quoi qu'il arrive, ne pas dispenser de formation à l'oeil, refuser d'élargir son enveloppe de poste pour la gloire, de bougrasser ses astreintes pour boucher les trous etc.
Bref remplacer "on y arrivera" par "qu'ils se démerdent" , en privilégiant chaque fois que c'est possible l'action collective.

Sinon c'est la spirale infernale, le turn over, les démissions et les réductions d'effectifs, jusqu'au suicide.
On n'a pas le choix.

Salut sti.

sti a écrit :

Politiquement ils ont toujours été un bastion de la réaction.

C'est vrai mais pratiquement leur situation est en train de basculer dans une position inédite.
Dans un premier temps les fermetures d'entreprises rétrécissent la clientèle des petits commerçants et des artisans. Certains soutiennent les mouvements de grève des ouvriers.

Puis le capital détruit à grande échelle la petite propriété, le petit commerce, la petite paysannerie et l'artisanat.
Il réalise ainsi de façon infiniment plus douloureuse ce que le socialisme devrait réaliser à terme sans souffrance.
Les grands dirigeants communistes avaient déjà observé ce mouvement, mais il a pris un tour beaucoup plus général et accéléré.
Cette destruction se traduit par l'obligation de devenir semi-salarié, de pratiquer la double activité, de travailler comme "auto entrepreneur" pour une ou plusieurs entreprises, ou de se salarier définitivement et de renoncer à la propriété des moyens de production.

Ceci ne change pas immédiatement leur idéologie mais c'est inévitable, et nous devons étudier cette évolution du point de vue de classe et du point de vue des alliances de classe pour la révolution prolétarienne.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Présentations  BastaNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum