Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales 

 L’Afghanistan, antichambre du déclin des États-Uni

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Resistance
Jeune Communiste
Resistance
193 messages postés
   Posté le 02-12-2012 à 22:28:43   Voir le profil de Resistance (Offline)   Répondre à ce message   http://www.resistance-politique.fr/   Envoyer un message privé à Resistance   



Avec le retrait des troupes combattantes d’Afghanistan, prévu pour la fin de l’année 2014, la Maison blanche commence à songer à la forme que prendra la présence militaire qui sera maintenue, officiellement sous couvert de missions d’instruction ou antiterroristes, dans ce pays ô combien stratégique. Les dernières indiscrétions de la presse étasunienne font état de plusieurs hypothèses allant du simple maintien d’unités spéciales représentant moins d’un millier d’hommes à un contingent beaucoup plus nombreux dont l’effectif avoisinerait les 10.000 militaires.

Selon des sources émanant du Pentagone et reprises par le New York Times, une des options prévoirait ainsi le déploiement de petites unités antiterroristes focalisées sur la lutte contre des groupes al-qaidistes. Un plan qui impliquerait la présence d’à peine mille hommes… soutenus par les troupes de l’OTAN qui continueraient en parallèle leur mission d’assistance technique auprès des forces de sécurité afghanes.

Le Wall Street Journal évoque quant à lui la possibilité de maintenir un important contingent de 10.000 militaires étasuniens appuyés par un nombre non moins important de soldats de différentes nationalités de l’OTAN. Cette dernière éventualité serait en cohérence avec les projets portés par le général John Allen, commandant des troupes de l’OTAN en Afghanistan.

L’ISAF et le Pentagone tiennent malgré tout à souligner qu’ils n’en sont l’un et l’autre qu’au stade des conjectures. Interrogé sur la question, le porte-parole de l’ISAF, le général Guenter Katz, a qualifié de prématurées les indiscrétions de la presse sur les chiffres de la permanence militaire étrangère en Afghanistan après 2014. Sur une base identique, le général George Little a simplement réaffirmé l’intention du président Barack Obama de poursuivre le retrait des troupes à un rythme stable permettant la transition de la sécurité du pays aux forces nationales afghanes.

La Maison blanche est à vrai dire toujours en attente des recommandations du général Allen, dont la nomination au poste de commandant suprême des forces alliées en Europe a été momentanément mise en suspens par l’affaire Petraeus. Selon des sources confidentielles, le général serait prêt à maintenir le gros des troupes (66.000 hommes) jusqu’à la fin de la prochaine saison traditionnellement propice aux combats, c’est-à-dire jusqu’à l’automne 2013. « Le terrain commande », disent les militaires. L’Oncle Sam devra en tenir compte sans pour autant négliger les demandes qui pourront être faites par le gouvernement de Kaboul. L’exemple irakien servira de leçon. À la fin 2011, les autorités de Bagdad avaient ainsi refusé de renouveler l’immunité devant les lois irakiennes des civils et militaires étasuniens, contraignant les États-Unis à rapatrier 50.000 d’entre eux.

Un scénario qui pourrait très bien se répéter en Afghanistan, d’autant plus que le président afghan Hamid Kazaï préconise, du moins en paroles, le départ des étrangers du pays, espérant probablement obtenir en agissant ainsi une position consensuelle parmi une population exténuée par plus de dix ans de guerre ininterrompue. La dernière polémique relative à la tristement célèbre prison de Bagram (aussi nommée la Guantanamo d’Afghanistan) semble confirmer ces soupçons. Les autorités afghanes avaient fait du contrôle de cette prison une condition pour signer un accord de partenariat stratégique à long terme avec Washington. Or des détenus sont toujours écroués par les soldats de l’Oncle Sam, qui ont de surcroît capturé des insurgés présumés et ce, en violation de l'accord entre les deux pays, a accusé la présidence afghane.

Une situation difficilement tenable pour les États-Unis, qui pourraient se voir contraints de céder la main au Pakistan, puissance régionale soutenant les insurgés tout en s’en défendant afin de pouvoir bénéficier d’un retour d’ascenseur si jamais ces derniers finissaient par prendre le dessus.

Alliée d’Islamabad, la Chine regarde de très près la situation afghane. La preuve en est avec la récente visite à Kaboul, le 22 septembre dernier, de Zhou Yongkang, membre du comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois (PCC).

On le voit, l’impérialisme étasunien se trouvera très rapidement confronté à des problèmes insolubles : une situation compliquée vis-à-vis du gouvernement fantoche d’Hamid Karzaï, qui, plus que jamais, joue sur les deux tableaux car il a très bien compris que les insurgés avaient militairement gagné la partie, une situation géopolitique qui ne joue pas en leur faveur, et, last but not least , une dette qui a atteint des sommes folles (16.000 milliards de dollars !). Selon le pendant étasunien de la Cour des comptes, les guerres d’Irak et d’Afghanistan auraient coûté à l’Oncle Sam entre 1.560 et 1.880 milliards. John Stiglitz, Prix Nobel d’économie, parle, lui, d’un total de 3.000 milliards.

À présent, ce n'est pas le vent d'ouest qui l'emporte sur le vent d'est, mais c'est le vent d'est qui l'emporte sur le vent d'ouest. L’impérialisme a encore des capacités de nuisance, mais le tigre de papier vit incontestablement sur cette terre asiatique ses derniers feux.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-l-afghanistan-antichambre-du-declin-des-etats-unis-113055442.html

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13740 messages postés
   Posté le 02-12-2012 à 23:53:19   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Il y a un autre drapeau qui part en vrille, avec les mêmes couleurs au fait...

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 25-12-2012 à 09:46:16   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

il n est pas à exclure que l otan s autodissolve après sa défaite en afghanistan,après le refus du peuple ukrainien-et bientot géorgien-de voir leurs pays rejoindre l alliance atlantique.


Edité le 25-12-2012 à 10:38:02 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13740 messages postés
   Posté le 28-12-2012 à 23:55:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Ce qui menace l'OTAN sur le plan intérieur, ce sont les contradictions économiques et financières entre l'impérialisme US et l'impérialisme européen.
Les USA ont peut être renoncé à faire exploser l'Europe, mais le traitement du "mur budgétaire" *, qui revient comme le serpent de mer (parce que la question de la dette US n'a jamais été résolue), aura certainement des conséquences sur ces relations inter impérialistes.
Car Les USA ne peuvent "régler" leur dette qu'en la faisant payer par les autres, comme ils l'ont fait régulièrement jusqu'ici.

* Dernier délai théorique le 31 décembre 2012.


Edité le 28-12-2012 à 23:57:19 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13740 messages postés
   Posté le 03-02-2013 à 22:42:34   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Tu peux donner le mois et le jour ?

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 01-04-2013 à 13:09:57   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

big brother est malin,puisque en fait,selon l ouvrage "la pensée stratégique russe" de jean geronimo,la russie redoute le retrait atlantiste d afghanistan,qui verra sa réorientation eurasienne remise en cause,les etats unis pourront instrumentaliser les talibans,pour déstabiliser la russie de poutine en asie centrale et au caucase,tout en installant le bouclier antimissiles en europe de l est-heureusement,ni l ukraine,ni la moldavie n entreront dans l otan-.


Edité le 01-04-2013 à 14:37:50 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 01-04-2013 à 13:18:40   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

donc le retrait d afghanistan n est pas "l antichambre du déclin des etats unis".

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 01-04-2013 à 13:48:44   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

et des films comme "die hard 5",qui conditionnent l opinion occidentale à une croisade antirusse,prouvent que l otan prépare une confrontation avec le kremlin.


Edité le 01-04-2013 à 14:36:59 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13740 messages postés
   Posté le 01-04-2013 à 21:21:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Avec tes si et tes donc on pourra mettre Hollande en orbite, avec Obama comme chef d'escadrille, marquetalia.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13740 messages postés
   Posté le 04-10-2015 à 00:11:11   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Au moins les USA ne tapent pas à 5 % sur Daech …

Ce que l’on sait du bombardement de l’hôpital de MSF à Kunduz


Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters- 03.10.2015 à 18h40


Le centre de Médecins sans frontières a été touché par une frappe de l'OTAN dans la nuit du 3 octobre, à Kunduz en Afghanistan. UNCREDITED / AP

Au moins dix-neuf personnes, dont neuf employés de Médecins sans frontières (MSF), ont été tuées et une trentaine d’autres grièvement blessées dans le bombardement d’un centre de l’ONG à Kunduz, principale ville du nord-est de l’Afghanistan, survenu dans la nuit du samedi 3 octobre.

105 patients et 80 membres du personnel présents lors du raid
Le porte-parole de la mission de l’Alliance atlantique en Afghanistan, le colonel Brian Tribus, a confirmé dans la matinée que les forces armées américaines avaient mené une attaque aérienne sur la localité à 2 h 15 locales. Il a reconnu que la frappe avait « peut-être provoqué un dommage collatéral sur un bâtiment médical situé non loin » de la cible visée.

De son côté, MSF assure avoir clairement signalé la position de l’établissement. D’après l’ONG, l’hôpital a continué à être bombardé « pendant plus de trente minutes » après qu’elle a averti les forces alliées que son centre avait été touché par un raid dans la nuit. À cet instant, 105 patients et 80 membres du personnel, des Afghans et des étrangers, y étaient présents, a précisé MSF dans un communiqué.

Le Pentagone ouvre une « enquête exhaustive »
Alors que l’ONG a immédiatement demandé des comptes aux représentants de l’OTAN à Kaboul, exigeant de connaître les conditions dans lesquelles un tel événement a pu se produire, le chef du Pentagone a affirmé, dans l’après-midi, qu’une « enquête exhaustive » menée en coordination avec le gouvernement afghan était en cours.
Ashton Carter n’a en revanche pas confirmé si le raid avait été mené par des forces américaines. Le secrétaire à la défense américain a aussi souligné dans un communiqué que celles-ci opéraient à proximité du lieu, « tout comme les talibans » .

Un possible « crime de guerre » , selon l’ONU
Le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a estimé que si cette frappe est reconnue comme délibérée, elle pourrait « constituer un crime de guerre » .
« Les stratèges militaires internationaux et afghans ont une obligation de respecter et protéger les populations civiles à tout moment, et les établissements médicaux et leur personnel font l’objet d’une protection spéciale. Ces obligations s’appliquent quelle que soit la force aérienne impliquée, et indépendamment de l’emplacement. »
Le centre de soins de MSF a apporté une aide cruciale à la population civile depuis lundi et la prise de Kunduz par les talibans, puis la contre-offensive des forces de sécurité afghanes. C’est le seul hôpital dans cette région du nord du pays capable de traiter des grands blessés.

Kunduz, ville stratégique et théâtre d’âpres combats
La ville de Kunduz est depuis le début de la semaine le théâtre d’affrontements entre les talibans et les forces de sécurité afghanes, épaulées par leurs alliés. Capitale provinciale, cinquième ville du pays, avec environ 300 000 habitants, elle est un nœud stratégique permettant de relier la capitale, Kaboul, au Tadjikistan voisin.

Première ville clé à passer sous contrôle des talibans depuis une quinzaine d’années, Kunduz fut aussi le dernier bastion insurgé de taille à tomber après l’intervention américaine, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. Les troupes afghanes n’ont pu engager la reprise de la ville, jeudi 1er octobre, qu’avec le soutien aérien des Américains qui n’avaient effectué jusque-là que cinq frappes, selon les déclarations de l’OTAN à Kaboul.

En Afghanistan, les bombardements de l’Alliance atlantique font l’objet d’une forte controverse quant à leur utilité et aux « dommages collatéraux » qu’elles engendrent. En juillet, 10 soldats afghans avaient ainsi été tués par erreur dans un raid américain contre le barrage qu’ils tenaient dans la province orientale de Logar.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 04-10-2015 à 07:31:06   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

les troupes américaines vont devoir se retirer plus tot d Afghanistan.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13740 messages postés
   Posté le 04-10-2015 à 13:41:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

UNE FRAPPE CHIRURGICALE C'EST QUAND LES AMÉRICAINS BOMBARDENT UN HÔPITAL !


(vidéos - Afghanistan - 3 octobre 2015)

Quelle idée aussi de donner aux Amerloques
les coordonnées GPS d'un hôpital !
Évidemment qu'ils se sont jetés dessus !


Le communiqué de l'organisation humanitaire MSF (Médecins sans Frontières) précise que l'hôpital a été pris pour cible pendant plus d'une heure entre 02h08 et 03h15 du matin avec des frappes menées à intervalles de 15 minutes.

Chaque raid visait de manière précise le bâtiment principal de l'hôpital qui abrite le service des soins intensifs, le service des urgences et celui de physiothérapie. Les autres bâtiments ont été laissés quasiment intacts.

MSF a prévenu les Amerloques qu'ils se trompaient de cible, mais ils ont continué !
Vidéos enregistrées sur France 3 le 3 octobre 2015 vers 19h30, sur France 2 vers 20 heures et aussi au Grand Soir 3 :

Sur vive la révolution !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Raid américain contre un hôpital de MSF en Afghanistan, 19 morts


Reuters

Samedi 3 octobre 2015 18h41
par Hamid Shalizi et Andrew MacAskill


KABOUL (Reuters) - Un raid aérien américain contre un hôpital géré par Médecins sans Frontières (MSF) à Kunduz dans le nord de l’Afghanistan a fait au moins 19 morts et 37 blessés, selon un bilan fourni samedi par l’organisation humanitaire.

Douze membres du personnel de l’organisation non gouvernmenetale et au moins sept patients, dont trois enfants, ont péri dans cet incident qui constitue "une violation grave du droit humanitaire international" , dit Meinie Nicolai, présidente de MSF.

L’armée américaine a estimé que ce raid, qui fait l’objet d’une enquête, avait pu provoquer des "dommages collatéraux" dans le combat que les troupes alliées mènent contre les taliban dans cette ville.

MSF, poursuit sa présidente, demande "une totale transparence aux forces de la coalition" , ajoutant ne pas pouvoir "accepter que cette horrible perte de vies puisse simplement être résumée à un ’dommage collatéral’".

Le communiqué de l’organisation humanitaire précise que l’hôpital a été pris pour cible pendant plus d’une heure entre 02h08 et 03h15 du matin avec des frappes menées à intervalles de 15 minutes.

Chaque raid visait de manière précise le bâtiment principal de l’hôpital qui abrite le service des soins intensifs, le service des urgences et celui de physiothérapie. Les autres bâtiments ont été laissés quasiment intacts.

Médecins sans Frontières dit avoir signalé à toutes les parties la position de l’établissement, le seul de la région disposant des équipements nécessaires pour traiter des blessures graves. Environ 200 patients et employés se trouvaient dans l’hôpital au moment des attaques.

"MSF souhaite clarifier que toutes les parties au conflit, dont Kaboul et Washington, ont été clairement informées de la localisation précise (coordonnées GPS) de ses installations (…)" , poursuit-elle.

Le personnel de MSF a appelé un responsable de l’Otan à Kaboul dix minutes après la première bombe puis des responsables militaires à Washington quelques minutes plus tard.

UN INCIDENT CRIMINEL, SELON L’ONU

Le Haut Commissaire de l’Onu aux droits de l’homme, le prince jordanien Zeid Ra’ad al Hussein, a qualifié ce bombardement "d’événement profondément choquant qui doit rapidement faire l’objet d’une enquête approfondie et indépendante dont les résultats doivent être rendus publics" .

"La gravité de l’incident souligne le fait, s’il est établi par la justice qu’il s’agit d’un acte délibéré, qu’une frappe aérienne contre un hôpital constitue un crime de guerre" , a-t-il estimé.

Le ministère français des Affaires étrangères a exprimé "sa solidarité aux familles des victimes ainsi qu’aux blessés" et a appelé dans un communiqué à ce qu’une "enquête soit conduite dans les meilleurs délais sur les circonstances de ce drame" .

Le chef des forces armées alliées en Afghanistan a présenté ses excuses au président afghan, Ashraf Ghani, et l’a informé des éléments en sa possession, ont dit les services de la présidence.

Le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, a indiqué que le commandement militaire tentait d’établir ce qu’il s’était passé et qu’une enquête était en cours en coordination avec le gouvernement afghan. Les environs de l’hôpital avaient été le théâtre de violents affrontements au cours des derniers jours, a-t-il ajouté. Dans un communiqué, l’ambassade des Etats-Unis à Kaboul dit partager le "deuil des personnes et des familles touchées par ce tragique accident" .

Tombée lundi aux mains des taliban, Kunduz a été reprise jeudi par les forces gouvernementales avec l’appui aérien de l’armée américaine, mais la milice islamiste reste présente dans le secteur.

Au moment du raid aérien, 105 patients se trouvaient dans l’hôpital avec leurs accompagnants, ainsi que plus de 80 membres du personnel afghan et étranger de MSF, selon l’ONG. D’après Zabihullah Mujahid, porte-parole des taliban, aucun membre du mouvement n’y était soigné.

Un mur du bâtiment principal s’est effondré et un incendie s’est déclaré dans trois pièces, a rapporté le directeur des services de santé publique à Kunduz, Saad Mukhtar, qui s’est rendu sur place.

L’hôpital, qui compte 150 lits, a reçu près de 394 patients, essentiellement pour des blessures par balles, depuis le début des combats, selon MSF. L’affluence était telle que des lits de fortune avaient été installés dans les bureaux et les couloirs.

(Jean-Philippe Lefief et Pierre Sérisier pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 04-10-2015 à 19:24:33   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

il ne faut pas esperer un retrait définitif des Américains de la région,l Asie Centrale ex-soviétique s est derussifiée depuis 1991,et s est anglocisée,tandis que la mainmise chinoise sur cette région du monde sera ardue,vu le sort que réserve Pékin aux Ouighours,peuples frères des peuples d Asie Centrale ex-soviétique,tous turcophones sauf le Tadjikistan-et,au Caucase,l Azerbaïdjan l est également-.les Etats Unis pourraient mettre la main sur cette région à la fois via d Ankara et à la fois car cette région s anglicise;avec la Mongolie,qui est l alliée de Washington-Oulan Batour a envoyé des troupes en Irak sous Bush-plus l Asie Centrale,l Empire couperait les liens entre la Russie et la Chine à l Ouest.l hypothétique recréation d un Manchukuo par les Nippons isolerait définitivement l "Axe Rouge",et les U.S.A pourraient fomenter l expulsion des Hans et des Huis du Xinjiang,de Mongolie Intérieure-l ancien Mengjiang-puis du Tibet.à noter aussi qu il y a un irrédentisme coréen en Chine,gelé pour l instant par le fait que la Corée du Nord soit un pays marxiste léniniste.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
13740 messages postés
   Posté le 05-10-2015 à 19:00:40   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Réaction de Rony Brauman, fondateur de MSF, :
http://youtu.be/HFpT1rYyjdk


Edité le 05-10-2015 à 19:02:41 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 06-10-2015 à 11:01:25   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le retrait américain d Afghanistan est reporté à sine die http://www.courrierinternational.com/depeche/afghanistan-ladministration-obama-contrainte-de-revoir-ses-plans-.afp.com.20151006.doc.5040ts.xml


Edité le 06-10-2015 à 11:06:28 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 16-10-2015 à 21:50:23   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Obama persiste et s(a)igne http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/10/16/obama-renonce-a-retirer-ses-troupes-d-afghanistan_4790819_3216.html

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
9012 messages postés
   Posté le 17-10-2015 à 10:34:32   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

une analyse de Engels sur l Afghanistan d il y a 150 ans https://www.marxists.org/francais/engels/works/1857/08/fe18570811.htm

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités Internationales  L’Afghanistan, antichambre du déclin des États-UniNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum