Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises 

 La LCR veut creer un nouveau parti anticapitaliste

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Paria
Les masses font et peuvent tout !
Grand classique (ou très bavard)
Paria
562 messages postés
   Posté le 04-07-2007 à 22:14:49   Voir le profil de Paria (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Paria   

Motion qui a été voté à 80% :


Pour la fondation d’un nouveau parti anticapitaliste

1/ L’injustice n’a pas régressé dans le monde. Bien au contraire, elle continue à frapper des milliards d’être humains. Cette injustice multiforme est l’inévitable conséquence d’un système d’organisation de la société, le capitalisme, dont le moteur demeure la recherche de la satisfaction de la soif de pouvoir et de profits d’une toute petite minorité. Ici, les profits exorbitants du CAC 40, les parachutes dorés, les salaires faramineux des dirigeants s’accompagnent d’un accroissement des inégalités, souvent de la détresse. C’est la course folle au profit, accentuée encore par les politiques libérales qui dominent la globalisation capitaliste, qui génère la misère, le mal logement, la précarité et creuse les inégalités sociales, qui détruit les services publics et les protections sociales, qui provoque des guerres et le pillage du tiers-monde, qui met en danger toute l’humanité par un gestion catastrophique des ressources et de l’énergie. La logique de la concurrence de tous contre tous, de la privatisation du monde, et celle des solidarités, du partage des richesses, de la démocratie la plus large sont inconciliables. Pour en finir avec la dictature des actionnaires, de la propriété privée capitaliste, il faudra des mobilisations puissantes, généralisées, des grèves, des manifestations, des occupations. L’avenir de la société est entre les mains des classes exploitées, des salariés qui produisent toutes les richesses.

2/ Au nom de la rupture, la politique de Nicolas Sarkozy, s’inscrit en réalité dans la continuité et l’approfondissement des politiques capitalistes, libérales et antisociales. Le gouvernement Sarkozy - Fillon est au service des plus riches et des gros actionnaires . Cette droite-là, c’est aussi un programme profondément dangereux pour les libertés publiques, le droit d’expression, les droits des immigrés, les droits des femmes, les jeunes victimes des discriminations. Il faut mettre en échec Sarkozy et le MEDEF par la mise en place de larges fronts unitaires.

3/ Nous ne pouvons pas compter sur le PS pour conduire une opposition digne de ce nom. Converti au libéralisme, miné par les ambitions, de plus en plus obnubilé par l’alliance avec les centristes, le PS ne peut pas conduire un changement de politique qui permette concrètement d’améliorer le sort de millions de personnes. Il a abdiqué de toute velléité de contestation de l’ordre établi pour se plier à la logique de la mondialisation financière et impérialiste. Quant à la direction du parti communiste, elle n’offre aucune perspective indépendante du PS et s’enferme dans sa propre crise. Toute alliance institutionnelle avec le PS est vaine, source de nouvelles désillusions. Il faut rompre avec les politiques menées par tous les gouvernements successifs. Une page est tournée. Celles et ceux qui entendent lutter sans concession contre la politique de ce gouvernement, instrument du MEDEF, celles et ceux qui veulent défendre un programme d’urgence anticapitaliste à l’image de celui qu’a porté Olivier Besancenot à la Présidentielle ont besoin d’un nouveau parti qui défende les intérêts des travailleurs et des travailleuses, de tous les opprimé-e-s, de tous les exploité-e-s. C’est pourquoi nous proposons que se rassemblent tous les anticapitalistes dans un nouveau parti, implanté dans la jeunesse, les entreprises, les services publics, les quartiers populaires pour construire les mobilisations d’aujourd’hui qui, pour nous, doivent préparer un changement radical, révolutionnaire, de la société. Nous ne partons pas de rien. D’imposantes luttes ont eu lieu ces dernières années et on sent la résistance, rejointe par une nouvelle génération, s’organiser face aux attaques du nouveau pouvoir.

4/ Concrètement, nous souhaitons un débat commun avec toutes celles et tous ceux, individus, équipes militantes, courants politiques :
- qui veulent défendre un programme anticapitaliste dans les luttes et aux élections ;
- qui se situent dans la plus stricte indépendance avec le PS et refusent de cogérer les institutions avec celui-ci, voulant centrer leur activité sur la lutte des classes, la mobilisation sociale et politique ;
- qui veulent se regrouper dans un cadre politique organisé, militant, national et démocratique, un parti tissant des liens internationaux avec les forces qui défendent une telle perspective.

5/ Dans un premier temps, nous proposons que s’organise dès la rentrée de septembre, des réunions dans le plus grand nombre de villes, de quartiers, d’entreprises, de facs et de lycées possible. Il s’agira de débattre à la fois des formes et des moyens de la riposte indispensable aux mesures prises par le gouvernement, du programme et du fonctionnement démocratique du parti que nous voulons créer, de la présentation, dans un maximum de villes pour les prochaines échéances municipales, de listes anticapitalistes totalement indépendantes du PS et de ses alliés. La constitution de ces listes participera de la démarche pour le nouveau parti. Dans le cadre du congrès national, qui est d’ores et déjà lancé, nous ferons un bilan d’étape du processus et ferons de nouvelles propositions pour aller plus loin et rendre possible la convergence de toutes et de tous dans un nouveau parti. Ensuite, nous envisageons la tenue d’assises départementales vers un congrès national de fondation de ce nouveau parti anticapitaliste, féministe, écologiste, internationaliste, et socialiste. Résister, se mobiliser et s’organiser, agir, débattre et décider, c’est ce que nous proposons de faire ensemble, à égalité.


******

Un coup pour récupérer les déçus du P"C"F, alors que celui ci s'apprête peut-être à changer de nom?

Message édité le 04-07-2007 à 22:25:45 par Paria
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9351 messages postés
   Posté le 04-07-2007 à 22:55:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

c'est bien possible, en tous cas la classe ouvrière qui n'est pas citée ne sera pas la classe dirigeante de ce parti.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
1936 messages postés
   Posté le 05-07-2007 à 07:36:45   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Le PT est aussi sur le même crédo, car il veut aussi lancer un POI -Parti Ouvrier Indépendant-.

De plus avec le possible grabuge au PS et les initiatives de certains courants du P"C"F, ainsi que de "la gauche de la gauche", il va y avoir une sacrée concurrence...


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
jejex68
Grand classique (ou très bavard)
50 messages postés
   Posté le 06-07-2007 à 05:46:38   Voir le profil de jejex68 (Offline)   Répondre à ce message   http://unite-communiste.xooit.com/index.php   Envoyer un message privé à jejex68   

A croire que tout ceci est piloté par la droite Sarkozienne........
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
1936 messages postés
   Posté le 06-07-2007 à 06:19:05   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

jejex68 a écrit :

A croire que tout ceci est piloté par la droite Sarkozienne........


Quels sont tes arguments pour dire ça ?


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Komintern
C'est la lutte finale
Grand classique (ou très bavard)
Komintern
501 messages postés
   Posté le 23-08-2007 à 22:30:49   Voir le profil de Komintern (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Komintern   

Dis moi jejex68, tu ne dis pas ça sérieusement quand même?
Ce genre de petite manoeuvre politicienne est coutumière des pratiques de la petite bourgeoisie.
Inutile d'aller y chercher une manoeuvre pilotée par la "droite sarkozyenne" (je ne vois pas beaucoup de différence avec la "gauche royaliste" ou autre)
L'eternelle guerre des petits chefs...,qui devrait contribuer à prouver que tous ces "partis" n'ont rien de communiste ni même d'anticapitaliste, est inhérente aux groupes petits bourgeois ayant chacun son gourou, maitre à penser, messie ou "leader "charismatique"", prétendant tous parler au nom de la classe ouvrière mais n'en étant jamais issu, autocatégorisé "avant-garde éclairée" (à la chandelle par une nuit sans lune mais bon.) et accusant sans cesse le prolétariat de ne pas être prêt!
Mais vois tu pour tous ces gens et leurs théories fumeuses l'Histoire a déjà réservé une place: ses poubelles.
Nous ne pouvons donc que nous réjouir de la disparition et des querelles de tous ces usurpateurs du communisme

--------------------
Vive le drapeau victorieux de Marx, Engels, Lénine et Staline. Vive le communisme
jejex68
Grand classique (ou très bavard)
50 messages postés
   Posté le 28-08-2007 à 21:01:21   Voir le profil de jejex68 (Offline)   Répondre à ce message   http://unite-communiste.xooit.com/index.php   Envoyer un message privé à jejex68   

Je disais cela de façon ironique.....

Mais je lis beaucoup sur le forum, y voit de nombreuses personnes souhaitant faire avancer la cause communiste en France (et dans le monde), mais au final peu nous font savoir leur engagement. Leurs actions...

Mais pour revenir à Besancenot, je ne trouvais pas sa création d'un nouveau parti très judicieux, ni très honnête. En effet, la LCR trotzkiste et adepte d'un "capitalisme humain" ne me semble pas être l'organe le plus représentatif du communisme ni même des masses laborieuses. A mon avis, c'est plus pour récupérer l'électorat de Shivardi et de Laguillier.....
Melestam
6ème classique unanimement reconnu.
Grand classique (ou très bavard)
Melestam
249 messages postés
   Posté le 28-08-2007 à 21:06:31   Voir le profil de Melestam (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Melestam   

Finimore a écrit :

Le PT est aussi sur le même crédo, car il veut aussi lancer un POI -Parti Ouvrier Indépendant-.


Encore une fois les lambertistes se retrouveront avec eux-même. Tous les 10 ou 15 on fonde un nouveau machin pour faire croire que ça bouge.


Edité le 28-08-2007 à 21:05:03 par Melestam




--------------------
"Le boukharinisme est ainsi en définitive une thèse niant la négation de la négation."
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9351 messages postés
   Posté le 09-09-2007 à 21:48:28   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Besancenot déclare à propos de son futur parti « anticapitaliste » : « ces milliers de personnes qui ne se reconnaissent pas dans la LCR dans son ensemble (...) mais qui sont prêtes à faire un petit bout de chemin avec nous » .

En même temps Jean-Claude Gayssot, ancien ministre communiste appelle de ses vœux la création d'une nouvelle formation politique, qui ne soit pas "sous le label ou la houlette" du P«C»F, ajoutant que le parti souhaité par Besancenot est "malheureusement liée à une stratégie uniquement contestataire et d'isolement"."Je propose le contraire. Ce qu'il nous faut, c'est contester et construire. C'est être indépendant - ne pas se fondre dans une aile gauche du PS - et unitaire. Et ne pas négliger la conquête de positions dans les institutions" .

Derrière la confusion de leurs projets, en particulier dans leur attitude envers le PS, que signifient les changements d’étiquette, sinon un aveu d’échec de leurs partis respectifs ?

La confusion politique rejoint pour Besancenot la confusion organisationnelle, puisqu’il s’agit de diluer l’identité du parti politique dans les organisations de masses.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9351 messages postés
   Posté le 11-03-2010 à 22:58:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Besancenot demande un strapontin à Jean-Paul Huchon !


Le NPA ne fait pas recette, à tel point que Besancenot compte sur la bonne volonté de Jean-Paul Huchon pour récupérer quelques sièges en Ile de France.
Selon le communiqué de l’AFP 10/03/2010 :
Olivier Besancenot, tête de liste NPA en Ile-de-France aux régionales, a jugé aujourd'hui "envisageable" d'obtenir des élus NPA dans la région si le président sortant Jean-Paul Huchon (PS) accepte d'avoir "un contre-pouvoir à sa gauche ".

Il affine un peu ses calculs :
"Tout semble indiquer" que dépasser les 5%, seuil à partir duquel une liste peut fusionner avec une autre, "c'est quelque chose d'envisageable, quelque chose de sérieux", a-t-il déclaré à la presse avant le meeting de fin de campagne de sa liste à La Mutualité à Paris.
(…)

"Si on fait plus de 5%, la question qui se pose pour nous, c'est celle d'une fusion démocratique, qui n'est donc pas une fusion programmatique parce que nous, on ne se retrouve pas dans le bilan des régions" dirigées par le PS, le PCF et les Verts, a-t-il dit.

La définition de cette « fusion démocratique » occupera probablement les militants du NPA pendant de longues soirées, mais pour faire bref :
Quelle est la différence entre « fusion démocratique » et « fusion programmatique » ?
C’est la différence entre boire de la piquette en grimaçant et boire la piquette avec le sourire.

L’électoralisme programmatiquement chevillé au corps du NPA conduit inéluctablement Besancenot à boire en grimaçant la piquette du Front de Gauche jusqu’à la lie, c’est-à-dire implorer le socialo Jean-Paul Huchon de bien vouloir lui céder un bout de siège au Conseil Général…

Et pour quelle raison Jean-Paul Huchon ferait-il de telles largesses à un parti qui n’a pas daigné rejoindre le Front de Gauche, et à quel prix ?
Parce que tout se paie.

Le NPA nous joue donc les frères Ripolin en repeignant en rouge le dos du Front de Gauche, qui repeint en rose le dos du Parti Socialiste, lequel repeint en blanc la vieille bicoque du capitalisme.

En définitive le NPA applique la même stratégie électoraliste que le parti révisionniste .

Echec programmatiquement annoncé.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9351 messages postés
   Posté le 15-03-2010 à 10:27:18   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le NPA se retrouve à 1,16 % des électeurs...

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualités françaises  La LCR veut creer un nouveau parti anticapitalisteNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum