Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Europe et lutte des classes 

 Union contre le fascisme en Ukraine

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 24-07-2014 à 20:40:35   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Solidarité avec la résistance anti-fasciste! Le Parti communiste du Brésil, Esquerda Marxista

http://liva.com.ua/marxista-brazilian.html



“Nous appelons les travailleurs de tous les pays à faire preuve de solidarité avec le mouvement anti-fasciste,
pour plaider en faveur de la CPU et" Borotba "ainsi que dans la défense du droit de protester et de l'organisation qui supprime gouvernement pro-impérialiste de Kiev"


Parti communiste brésilien (PCB) et Esquerda Marxiste (gauche marxiste) EM-IMT, avec une attention particulière aux développements suivants en Ukraine. Et nous voyons un autre exemple de l'intervention impérialiste et une autre série de combats entre les clans d'oligarques, qui ont eu lieu tout au long de l'histoire de l'Ukraine depuis l'effondrement de l'URSS. L'oligarchie a été le principal groupe dominant en Ukraine depuis en raison de divers types de manipulations et de la privatisation ombragé elle a réussi à mettre la main sur quelque chose qui a été créé par des efforts extrêmes du peuple soviétique. Actions à oligarques ukrainiens et mis le pays au bord du précipice même de l'effondrement économique et social.
>
> Comme dans le soi-disant «révolution orange» de 2004, la faction pro-américain et pro-européenne d'oligarques a renversé le gouvernement de l'autre faction, étroitement lié au capitalisme russe. Et cela n'était possible en raison du fait que le gouvernement de Viktor Ianoukovitch était corrompu et autoritaire. Sa politique de centralisation du pouvoir politique et économique entre les mains d'une «famille», a conduit non seulement au fait que les oligarques lui ont refusé leur soutien et ont rejoint l'opposition, en cherchant un rapprochement avec l'UE afin de garantir leurs privilèges; sa politique a également contribué à la croissance du mécontentement chez les gens.
>
> Grace aux ressources financières de l'impérialisme et le contrôle des médias occidentaux, les groupes d'opposition et fascistes ont réussi à rediriger le mécontentement populaire ouest de l'Ukraine à renverser le gouvernement. Ils ont réussi à gagner l'opinion publique dans la partie occidentale du pays et de convaincre les gens de la région à soutenir un accord d'association avec l'UE, en dépit du fait que l'accord implique la désindustrialisation, le chômage de masse, des baisses de salaires et la détérioration des conditions de vie des travailleurs.
>
> Militants fascistes ont joué un rôle décisif dans la victoire des oligarques de l'opposition. Les oligarques en manipulant les faits, les partisans de lancer des attaques de l'opposition, l'utilisation de tireurs d'élite contre les manifestants - ont réussi à atteindre le rejet des propositions du gouvernement russe et de justifier leurs tactiques de violence. Ils sont directement responsables de l'effusion de sang à Kiev. Peur de perdre le contrôle de la situation, les impérialistes européens ont signé un accord avec le gouvernement russe et Ianoukovitch. En conséquence, le 21 Février annoncé son intention de former un gouvernement de coalition, des élections anticipées et un retour à la Constitution de 2004, ainsi que la réduction des pouvoirs du président.
>
> Cependant, le lendemain militants d'extrême droite et fascistes directement liés au gouvernement des États-Unis ont fait un coup d'Etat, renverser Ianoukovitch. Intérêts des différents groupes sont étroitement liés en Ukraine: États-Unis craignent rapprochement entre Berlin et Moscou et fascistes ukrainiens simplement luttent pour le pouvoir. Avec la bénédiction - et Washington pour la première fois après la victoire sur les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale - parti fasciste classique rejoint le gouvernement. Le gouvernement de transition de l'Ukraine se dirigea immédiatement de l'escalade de la violence, la restriction des droits de la langue russe, le harcèlement des partis de gauche et le parti de l'ancien président, dont la base sociale est concentrée dans le sud-est du pays - en prédominance citoyens russophones de la région de l'Ukraine.
>
> Fascistes du secteur des droits et libertés ont saisi des postes clés dans l'appareil répressif de l'Etat, ainsi que mesure d'intégrer légalement leurs combattants dans les forces armées de l'Ukraine et de la Garde nationale. Par la suite, ils ont pris un certain nombre d'actions agressives contre les députés et partisans du Parti communiste du Parti communiste. Les leaders parlementaires du Parti communiste et leurs bureaux ont été attaqués, et à la fin, ils ont été expulsés du parlement. CPU et "Borotba" (organisation révolutionnaire de gauche) devaient soit se cacher ou se déplacer à l'est du pays.
>
> La montée du fascisme, les mesures de répression contre la minorité russophone, politiques impopulaires imposées par le FMI et les pays occidentaux (en supposant augmentation de 50% des prix du gaz, une forte réduction des pensions, etc), - tous ces facteurs à l'origine du mouvement de résistance dans l'est de l'Ukraine. Ont été organisés par des groupes anti-fascistes qui se sont emparés du bâtiment des administrations et des arsenaux d'unités locales de l'armée et de la police. Troupes envoyées à Kiev répression de la révolte populaire, a rencontré une résistance massive ici, de nombreux soldats ont déserté armes à une main et réservoirs rebelles eux-mêmes ou les ont rejoints.
>
> Garde nationale et bénévoles bataillons fascistes, appuyés par des mercenaires financés par les oligarques locaux, les attaques de force de frappe en acier coup, portant avec lui la terreur contre la population. Il suffit de rappeler que les événements à Odessa 2 mai lorsque plus de 40 anti-fascistes (y compris les enfants) ont été tués, y compris les militants du Parti communiste et Borotba. Tous ont été brûlés vifs. S'il n'ya pas de partie avec une approche marxiste claire qui pourrait unir la classe ouvrière dans la lutte contre le gouvernement ukrainien à Kiev se lutte fasciste dans ces régions a pris la forme d'un référendum sur l'indépendance de la Crimée et son inclusion dans la Russie (16 Mars), ainsi que sous la forme de la déclaration République de Donetsk et Lugansk personnes (11 mai), qui faisait suite un état Novorossia fédéral.
>
> Dans ces régions, concentré l'essentiel de l'industrie du pays et la majorité de la classe ouvrière. Les travailleurs de ces régions ont conduit les mineurs, le caractère fasciste bien conscient de la révolution à Kiev, est devenu l'avant-garde de la lutte anti-fasciste. La révolution anti-fasciste avec la révolution se développe en oligarchies comme oligarques en Ukraine orientale (y compris la plus riche oligarque Rinat Akhmetov) dégrossi avec les autorités de Kiev. Et les rebelles ont déjà fait un certain nombre d'expropriation de leurs biens.
>
> Malgré cette forte mobilisation populaire, les médias internationaux essaient de cacher les faits et mener une campagne de désinformation, en essayant de présenter antifascistes comme des agents ou des "pro-russes" "russes". Et comme preuve qu'ils utilisent le fait que les insurgés utilisent des drapeaux russes. Toutefois, cela ne signifie pas leur désir de devenir l'objet d'annexion russe, mais plutôt sur leur propre approbation de l'identité ethnique, qui est actuellement l'objet d'attaques. En outre, le drapeau russe est nettement moins que les drapeaux soviétiques et drapeaux des républiques elles-mêmes. Les rebelles cherchent à finir les organisations fascistes et leurs milices, ainsi que d'arrêter les massacres suivi un autorités de Kiev offensives. Les rebelles défendent leur droit d'utiliser leur langue maternelle, afin de protéger leur culture et leur droit très d'exister.
>
> 25 mai lors des élections présidentielles en Ukraine ont eu lieu à laquelle le président a été élu milliardaire Petro Porochenko. Il a déjà commencé une offensive militaire contre la population rebelle de l'est de l'Ukraine. Et il est probable que Moscou finira par ce nouvel ordre et négocier avec le nouveau président sur le nouveau format des relations entre l'Ukraine et la Russie. Oligarques au pouvoir en Russie, bien sûr, la peur de partager bureau mouvement anti-fasciste en Ukraine, parce qu'il menace leurs intérêts, et un tel scénario pourrait menacer leur pouvoir politique et économique, si mettre en évidence la question de la socialisation de la propriété, puisque c'est la privatisation dans le cadre de la restauration du capitalisme est la base de la crise actuelle dans le pays.
>
> Parti communiste brésilien (PCB) et Esquerda Marxista EM-IMT, en suivant la ligne léniniste de la protection du droit à l'autodétermination des peuples opprimés et soutenir la lutte contre le fascisme et la socialisation de la propriété des travailleurs, exige la fin de l'intervention européenne et américaine impérialiste en Ukraine, ainsi que l'intervention capitaliste dans les affaires du gouvernement de Moscou Ukraine. A bas l'oppression impérialiste et la manipulation des gens. Seulement l'autodétermination de la classe ouvrière et la politique révolutionnaire réel marxistes peuvent devenir une évasion de la tragédie provoquée en Ukraine impérialisme et le capitalisme.
>
> Parti communiste brésilien (PCB) et Esquerda Marxista EM-IMT soutenir pleinement la résistance anti-fasciste et la lutte pour renverser le gouvernement de Kiev mené KPU, "Borotba" et d'autres travailleurs et organisations de gauche. Nos organisations ne font pas confiance tout de l'impérialisme. Opération impérialiste pas de bon augure pour la classe ouvrière. Seule une mobilisation indépendante des travailleurs peut faire disparaître le gouvernement a mis le FMI, l'UE et les États-Unis et les nazis, aujourd'hui au pouvoir dans les rues de Kiev.
>
> Nous appelons les travailleurs de tous les pays à faire preuve de solidarité avec le mouvement anti-fasciste, pour plaider en faveur de la CPU et "Borotba" ainsi que dans la défense du droit de protester et de l'organisation qui supprime gouvernement pro-impérialiste de Kiev.
>
> Pas de guerre entre les nations, pas - le monde entre les classes!
> Pour l'unité de la classe ouvrière et les jeunes dans la lutte pour le renversement du gouvernement impérialiste et fasciste de Kiev!
> Un arrêt immédiat des attaques smertononsnyh gouvernement de Kiev sur les gens de l'Est Ukraine!
> Pour les droits linguistiques et culturels des minorités opprimées et leur droit à l'autodétermination!
> A bas la répression contre les organisations de travailleurs! Arrêter les attaques sur le Parti communiste de l'Ukraine et "Borotba"!

>


> Parti communiste brésilien (PCB), Esquerda Marxista [Gauche marxiste] EM-IMT
> Marxist.com Traduit par Dmitry Kolesnik

> Lire sur:
*Sergei Kirichuk. Pas le temps de se réjouir
> *Victor Chapin. Occasion socialiste pour Sud
> *F-A. Derain, L.Geslin nouveaux dirigeants - les mêmes oligarques
> *Pier Paolo Pasolini. Parti communiste - Jeunesse
> *Olga Kazyarn Trois positions


Edité le 24-07-2014 à 20:41:09 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 24-07-2014 à 20:46:31   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

traduit par D. Bleitrach :

UN APPEL ANTIFASCISTE DES PARTIS COMMUNISTES DES 17 ANCIENNES REPUBLIQUES DE L’URSS


24juil
A Moscou, les dirigeants partis communistes frères de 17 des anciennes républiques de l’URSS se sont réunis

Ils dénoncent dans une résolution ouverte le « nouvel ordre mondial » comme une dictature terroriste des milieux les plus réactionnaires de l’oligarchie capitaliste et le néo-fascisme.
. [Traduction : Javier Chamorro pour mundo obrero] 24/07/2014

Le 10 juillet 2014 a eu lieu la réunion du Conseil de l’Union des communistes parties – PCUS (CCP-PCUS in French), [Union des partis communistes des républiques qui formaient l'Union soviétique]. Les dirigeants de 17 partis communistes des anciennes républiques soeurs de l’URSS se sont réunis pour discuter de la politique et la situation sociale dans leurs pays.

étaient présents les Camarades Gennady Ziuganov, (Parti communiste de la Fédération de Russie), entre autres, Petro Simonenko, (Parti communiste d’Ukraine), Igor Karpenko (Parti communiste de Biélorussie), Vladimir Voronin, (parti des communistes de la Transnistrie), Rauf Kurbanov (Parti communiste d’Azerbaïdjan), Timur Pipia (Parti communiste de Géorgie), Kazbek Taisaev, premier Secrétaire adjoint du PCC-PCUS. Voici le texte de la résolution adoptée lors de la réunion.

RÉSOLUTION DU CONSEIL DE L’UNION DES PARTIS COMMUNISTES – PCUS


Aujourd’hui le soi-disant « nouvel ordre mondial », mis en place par les Etats-Unis et ses complices, intégrés, depuis les années 90 dans le bloc belliciste de l’OTAN, devient une dictature terroriste ouverte des milieux plus réactionnaires de l’oligarchie capitaliste et du néo-fascisme.

L’humanité doit payer avec notre sang un prix terrible pour satisfaire l’avidité et l’accumultation des magnats financiers aux États-Unis et en Europe occidentale, avec des centaines de milliers de morts et de personnes handicapées et interminables souffrances pour la population, en Yougoslavie et en Afghanistan, en Irak et en Libye, Syrie et Ukraine.

le Fascisme libéral couvre leurs crimes abominables grâce aux médias internationaux, comme d’habitude, en proclamant leur démagogie sur la démocratie et des droits de l’homme, la tolérance et la priorité des valeurs « humanitaires ».

L’objectif des nouveaux « maîtres du monde » est de briser les volontés et de détruire les pays qui sont encore capables de résister à sa dictature. Pour obtenir la désintégration finale des républiques de l’ex-Union soviétique, leur destruction et leur mise e esclavage, ainsi que l’isolement international et la dissolution subséquente de la Fédération de Russie, l’United States secret service a lancé un coup d’état en Ukraine, abouti en février de 2014. Avec l’aide de ses sbires nazis il a divisé le pays, il le plonge dans une atmosphère de peur et d’intoxication chauvine, causant la tragédie du « Odessa Khatyn » et délibérément il déclenche une guerre fratricide à grande échelle dans les régions de l’est et le sud de l’Ukraine.

L’objectif principal du harcèlement et de la violence [en Ukraine] est le parti communiste. Ils ont brûlé les bâtiments de son Comité Central, ainsi que ses branches régionales, plusieurs monuments à Lénine furent détruites d’une manière barbare, une foule en colère a lynché le leader régional communiste de Lviv, Rostislav Vasilko,il a été présenté [devant la Rada] un projet de loi visant à interdire les symboles du parti communiste d’Ukraine et soviétique. Tous ces faits prouvent que le néo-fascisme prenait des formes extrêmes et fratricide. Tout ce qui se passe est un retour aux pratiques des bourreaux d’Hitler [qu'ils étaient ceux pratiqué par Stefan Bandera et son armée].

Nous, les représentants des 17 frères partis communistes de l’ex-URSS, nous voulons rappeler aujourd’hui aux chefs de partis de gauche des pays membres de l’OTAN des résultats de la conspiration de Munich et de ses conséquences. Nous les appelons pour arrêter immédiatement les lois qui punissent ceux qui résistent au fascisme ressuscité.

Nous lançons un appel à la paix dans le monde au Conseil (Conseil mondial de la paix), à la Fédération mondiale des syndicats – FSM-(Fédération mondiale des syndicats), aux femmes démocratique de la Fédération internationale (femmes Fédération démocratique internationale), la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique (Fédération mondiale de la jeunesse démocratique), la Fédération internationale des résistants – Association des antifascistes (International Fédération des combattants de la résistance – Association antifasciste)l’International Association des juristes démocrates (Association internationale des juristes démocrates), aussi bien qu’ à tous les antifascistes, les mouvements de libération nationale, gauche, socialiste, démocrates et autres gens dse forces progressistes pour arrêter cette nouvelle attaque de la peste brune, c’est le présage d’une catastrophe de guerre plus grande échelle.
Nous devons rejeter, dans un Front Uni, l’expansion de l’OTAN et arrêter la brutale intervention occidentale dans les affaires intérieures de l’Ukraine et d’autres pays, aussi bien quant à la fin des tentatives inconstitutionnels d’interdire l’activité du parti communiste d’Ukraine. En ce sens, nous avons lancé une campagne de solidarité internationale sous le slogan "non à la guerre et le fascisme en Ukraine".

Tous l’indignation et les crimes du fascisme contre le peuple ukrainien et des autres peuples du monde sont seulement une preuve de l’incapacité de la réaction impérialiste à répondre aux lois de l’histoire. Les Etats-UNs sont en train de creuser leur propre tombe avec leur agression mondiale contre l’humanité. Ils piétinent tous les principes et les normes juridiques du droit international, semant le chaos dans tous les coins de la planète, aux États-Unis. Il se creuse un gouffre militaire, politique et économique. C’est pourquoi nous pensons que le modèle impérialiste traverse une phase terrible et est voué à une mort inévitable.

[Le Conseil de l'Union des partis communistes] sont en faveur d’un vaste mouvement de l’unification de tous les peuples de l’ancienne Union, sans exception. Les parties de l’Union des communistes sont déterminés à repousser toute action d’affaiblir la solidarité internationale, afin de susciter des désaccords dans notre domaine, pour répandre le sectarisme et l’exclusivité nationale. Nous ne laisserons pas seuls nos collègues qui sont dans les prisons et qui sont poursuivis?.

NOTRE FORCE EST DANS L’UNITÉ !
FASCISME NE PASSERA PAS !


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 24-07-2014 à 20:55:08   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le fascisme va faire tache d huile dans toute la région,ce qui sera un bénéfice pour les usa afin d évincer la Russie de moldavie,de crimée,de belarus et de lettonie-où il y a 40 pourcents de Russophones.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 24-07-2014 à 21:52:34   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

apparement,la Russie n aura plus d alliés en europe,risquant meme de perdre le balarus et le kazakhstan avec lesquels etaient prévues l union eurasienne ,et avec un risque de guerre entre russie et kazakhstan pour sa minorité russophone du nord http://www.russie.net/forum/read.php?12,76303

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 24-07-2014 à 21:53:25   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

le dernier allié européen de la Russie sera l Arménie.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 24-07-2014 à 22:01:08   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

et l Arménie sera écrasée dans le sang par la Turquie et l Azerbaidjan,chiens de garde régionaux de l Empire.


Edité le 24-07-2014 à 22:01:23 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 25-07-2014 à 13:53:57   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un responsable du Parti communiste d'Ukraine assassiné : terreur, répression, avant l'interdiction du Parti

source

Brève, EDT&DN pour vivelepcfrepris par http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/


On apprend dans un communiqué de presse du Parti communiste d’Ukraine le fait suivant :



Le corps mutilé de Vyacheslav Mikhalovitch Kovshun a été retrouvé mardi 22 juillet gisant dans une mare de sang, avec des marques de blessures au thorax et aux jambes et de blessures par balle. Il a été torturé à mort.

Il se trouvait à un barrage de l’armée ukrainienne près du village de Luzkhi dans l’est du pays.

Vyacheslav Kovshun était responsable de l’organisation du Parti communiste d’Ukraine dans la localité de Glinki et conseiller de la communauté de communes de Kumachovskiy.

Il avait reçu plusieurs menaces anticommunistes à son domicile qu’il n’a pas voulu prendre au sérieux.

Les organisations locales et nationale du CPU ont rendu hommage à leur camarade, âgé de 58 ans, adressé leurs condoléances à sa famille. Elles exigent l’application de la Loi et le lancement de poursuites pénales contre les assassins, ce qui n’a pas encore eu lieu.

On apprend également dans des dépêches de presse internationales que le processus d’interdiction du Parti communiste d’Ukraine s’accélère.

Ce même 22 juillet, selon la radio gouvernementale, la « Rada », chambre des députés, a adopté un changement rétroactif du règlement intérieur destiné à dissoudre le groupe communiste. Le PCdU avait obtenu 13% des voix aux élections de 2012.

Les intimidations et agressions physiques des responsables communistes se multiplient, au sein même de l’Assemblée, venant notamment du Parti néonazi Svoboda, composante du nouveau pouvoir ukrainien.

La dissolution du groupe communiste devrait devenir effective jeudi 23 juillet. Le « président » de la chambre, Turtchinov, s’est réjoui « d’accomplir cette tâche historique » et a déclaré : « il ne reste plus que quelques heures à supporter ce groupe ».

En même temps, les lois sont modifiées pour donner un semblant de légalité à l’interdiction totale du Parti communiste d’Ukraine. Il sera probablement interdit pour « activités anti-ukrainiennes » et soutien aux séparatistes de l’est du pays.

Le prétexte est inventé. Il se trouve que le PCdU a toujours défendu l’unité du pays et une évolution fédéraliste.

Les causes profondes sont à trouver ailleurs, dans le rejet absolu par le nouveau régime de la seule force d’opposition nationale sérieuse et représentative, de la seule force politique qui :

- Condamne le choix de l’action militaire dans l’est du pays.
- Dénonce et combat aussi l’aggravation de la politique de casse sociale et le plan de privatisations, d’ampleur inédite, décidés par le pouvoir.
- Continue à dénoncer l’accord économique avec l’Union européenne et à exiger l’organisation d’un référendum sur son adoption.
- S’oppose résolument au fascisme, a demandé la condamnation des fauteurs du massacre d’Odessa.

Les partis fascistes, qui disposent de toute latitude d’action et de l’impunité, développent une hystérie anticommuniste dans un climat de haine et d’intimidation tout azimut, pour mieux servir cette politique.

Ce qui se passe dans l’ensemble de l’Ukraine est d’une extrême gravité. Communistes français nous adressons notre soutien total et l’expression de notre solidarité à nos camarades ukrainiens. Leur secrétaire général, Petro Symonenko était en visite en juin dernier en France pour expliquer la situation et ses inquiétudes à la direction du PCF.

Aucune tolérance n’est possible devant l’avènement d’une dictature et l’arrivée au pouvoir de groupes fascistes. Les faits sont d’autant plus établis qu’ils sont revendiqués par leurs auteurs.

Aussi, nous appelons les communistes, et par-delà tous les antifascistes et les démocrates, à demander au ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius et au Président de la République, François Hollande,

- d’émettre une protestation internationale solennelle devant les crimes anticommunistes en Ukraine et la présence fasciste dans le gouvernement de ce pays
- d’envisager des sanctions politiques et économiques à l’encontre du régime ukrainien
- d’exclure de mettre à l’ordre du jour du Parlement en France la ratification de l’accord UE/Ukraine, signé, en Ukraine, par des représentants illégitimes.

Cette exigence peut et doit être déclinée localement, par exemple dans les municipalités.


Le fascisme ne passera pas !

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 25-07-2014 à 20:35:24   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

l Empire veut détruire la Russie http://lepcf.fr/spip.php?page=article&id_article=2431

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 28-07-2014 à 22:15:51   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un commentaire de Danielle Bleitrach :


à partir d'un article de ria novosti sur l'interdiction du parti communiste d'Ukraine, voir les question que je pose à la fin et qui ne me semblent pas étrangères à votre débat(*):

Pourquoi les communistes sont-ils interdits au parlement ukrainien?
28juil


Il est évident que la présence de communistes au parlement ukrainien empêche de montrer une "cohésion déterminée de toute la société ukrainienne face à un ennemi commun".
Des protestations pourraient se dérouler en automne contre les réformes économiques et sociales. Et les communistes pourraient réunir autour d’eux ces protestataires. Or les législatives sont proches. Par conséquent, il faut d’abord éliminer les concurrents.

Sauf que les exigences d’interdire le PC sont trop insistantes. Et il ne s’agit probablement pas uniquement de divergences idéologiques et de lutte pour les mandats parlementaires. En fin de compte, il suffirait de compter les bulletins de vote à son avantage sans faire trop de bruit.

Qui plus est alors que la Constitution est constamment transgressée. C’est peut-être simplement une réédition du passé.

Un Remake du plan Marshall

L’interdiction du parti communiste dans un pays n’est pas une première. Il suffirait de rappeler les événements chiliens de 1973. Ou encore, un quart de siècle plus tôt, l’évincement systématique des partis communistes de la vie politique des pays européens.

En juin 1947, le secrétaire d’Etat américain George Marshall avait proposé aux pays européens l’aide américaine pour relancer l’économie dévastée par la Seconde Guerre mondiale. On l’appelait officiellement "effacement des barrières commerciales", "modernisation industrielle" et "création d’un marché européen commun". En trois ans, les Etats-Unis ont proposé des dotations pour presque 13 milliards de dollars.

L’infrastructure de transport a été endommagée en Europe après la guerre, de nombreux navires commerciaux ont été coulés, sans compter le chômage et la pénurie alimentaire. Et si au Royaume-Uni la situation n’était pas aussi difficile, l’Allemagne, elle, était en ruines.

Bien évidemment, les Américains ne proposaient pas leur aide gratuitement. Il s’agissait de prêts à bas taux d’intérêt et de crédits-bails à long terme. Les mécanismes de répartition de cette aide prévoyaient l’achat d’équipements industriels et de produits agricoles, et non une aide pour les budgets nationaux. En d’autres termes, les USA ont organisé un marché d’écoulement de leurs produits sur le continent européen. Et cela a rapporté beaucoup d’argent. Les Américains ont récupéré la majeure partie de leur "aide" et ont inondé le continent européen de leur monnaie nationale.

Mais quand, quelques années plus tard, la France a exigé d’échanger des dollars contre de l’or, une crise mineure a éclaté qui a mené à l’abandon de la convertibilité or-dollar.

A la fin des années 1940, toutefois, l’Europe appauvrie avait accepté toutes les conditions des Etats-Unis. Les participants au programme étaient: l’Autriche, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne de l’Ouest (aidant laquelle les Américains n’oubliaient de prélever les réparations), la Grèce, le Danemark, l’Irlande, l’Islande, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, la Turquie, la France, la Suède et la Suisse. Le Japon et quelques pays d’Asie du Sud-Est ont également bénéficié de cette "aide".

Toutefois, les Américains avaient une condition préalable: avant d’accorder leur "aide" à un pays, les diplomates américains exigeaient qu’il n’y ait aucun communiste au sein du gouvernement national.

Après la défaite de l’Allemagne hitlérienne, l’autorité de l’Union soviétique (et du mouvement communiste) était très importante. Les partis communistes bénéficiaient d’un large soutien de la part de la société, qui dérangeait énormément Washington. Et le plan Marshall a été pensé et réalisé par les USA comme un outil de répression des intérêts de l’Europe et de la société européenne au profit de la domination américaine sur le continent.

Comme disait à l’époque le sous-secrétaire d’Etat Dean Acheson, une "guerre civile européenne" a eu lieu en Europe en 1939-1945 et les Américains ne font donc pas la distinction entre l’agresseur et sa victime. "Cela n’a pas grande importance" parce qu’ils sont tous des victimes de la guerre civile paneuropéenne.

Le monde a complètement changé aujourd’hui et est au seuil de nouveaux bouleversements de grande envergure.

Il serait peut-être utile de s’en rappeler, à Kiev et dans les capitales européennes.

http://fr.ria.ru/discussion/20140724/201931673.html

Cet article mériterait au moins trois approfondissements importants:

1) cette stratégie suppose que les Etats-Unis ne s’arrêtent pas à l’Ukraine mais interviennent également cet automne dans les élections moldaves en utilisant la Transnitrie pour empêcher le retour au pouvoir prévisible des communistes, voir leur évacuation avant de l’enjeu électoral? Et après acceptation par l’UE une extension…

2) quels sont les "bouleversements de grande envergure" qui vont peser sur cette stratégie "Plan Marshall" des Etats-Unis, on imagine bien qu’il s’agit des résultats de la tournée de Poutine en Amérique latine, des décisions des Brics, à la fois la création d’une banque mondiale non assorties de conditions économiques (austérité ) et politique (gouvernement pro-américain). Enfin le fait que les Brics s’ouvrent à d’autres pays d’Amérique latine mais aussi à la Turquie… Et derrière la Turquie on subodore bien d’autres adhésion à cette émancipation de la tutelle américaine, dans le bassin méditerranée mais aussi en Asie…

3)Ces nouvelles conditions de crédit ne vont-elles pas poser une refonte complète des conditions de la souveraineté des pays, avec une articulation mouvement sociaux, partis communistes vers le socialisme, collectivisation et marché? Ce qui renvoie à la question du devenir du parti communiste d’Ukraine, comme au rôle des partis communistes dans ce monde en pleine mutation… Peut-on imaginer que faute de successeur ayant le même souci de souveraineté, le réel successeur puisse le parti communiste de la fédération de Russie et avec quel programme?



________________


(*) le débat portant sur la la Chine et la lutte contre l'impérialisme sera aussi mis en ligne si assentiment des participants.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 30-07-2014 à 23:20:20   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A lire sur le blog de Lucie Couvreur - Mediapart :

face aux faiseurs de guerre, l’armée des ombres
le 17 juillet, le congrès américain a voté la guerre à la Russie .

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 02-08-2014 à 19:33:39   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Pourquoi les communistes sont-ils interdits au parlement ukrainien?


source
28juil de Danielle Bleitrach




Il est évident que la présence de communistes au parlement ukrainien empêche de montrer une "cohésion déterminée de toute la société ukrainienne face à un ennemi commun".

Des protestations pourraient se dérouler en automne contre les réformes économiques et sociales. Et les communistes pourraient réunir autour d’eux ces protestataires. Or les législatives sont proches. Par conséquent, il faut d’abord éliminer les concurrents.

Sauf que les exigences d’interdire le PC sont trop insistantes. Et il ne s’agit probablement pas uniquement de divergences idéologiques et de lutte pour les mandats parlementaires. En fin de compte, il suffirait de compter les bulletins de vote à son avantage sans faire trop de bruit.
Qui plus est alors que la Constitution est constamment transgressée. C’est peut-être simplement une réédition du passé.

Un Remake du plan Marshall

L’interdiction du parti communiste dans un pays n’est pas une première. Il suffirait de rappeler les événements chiliens de 1973. Ou encore, un quart de siècle plus tôt, l’évincement systématique des partis communistes de la vie politique des pays européens.

En juin 1947, le secrétaire d’Etat américain George Marshall avait proposé aux pays européens l’aide américaine pour relancer l’économie dévastée par la Seconde Guerre mondiale. On l’appelait officiellement "effacement des barrières commerciales", "modernisation industrielle" et "création d’un marché européen commun". En trois ans, les Etats-Unis ont proposé des dotations pour presque 13 milliards de dollars.

L’infrastructure de transport a été endommagée en Europe après la guerre, de nombreux navires commerciaux ont été coulés, sans compter le chômage et la pénurie alimentaire. Et si au Royaume-Uni la situation n’était pas aussi difficile, l’Allemagne, elle, était en ruines.

Bien évidemment, les Américains ne proposaient pas leur aide gratuitement. Il s’agissait de prêts à bas taux d’intérêt et de crédits-bails à long terme. Les mécanismes de répartition de cette aide prévoyaient l’achat d’équipements industriels et de produits agricoles, et non une aide pour les budgets nationaux. En d’autres termes, les USA ont organisé un marché d’écoulement de leurs produits sur le continent européen. Et cela a rapporté beaucoup d’argent. Les Américains ont récupéré la majeure partie de leur "aide" et ont inondé le continent européen de leur monnaie nationale.

Mais quand, quelques années plus tard, la France a exigé d’échanger des dollars contre de l’or, une crise mineure a éclaté qui a mené à l’abandon de la convertibilité or-dollar.

A la fin des années 1940, toutefois, l’Europe appauvrie avait accepté toutes les conditions des Etats-Unis. Les participants au programme étaient: l’Autriche, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne de l’Ouest (aidant laquelle les Américains n’oubliaient de prélever les réparations), la Grèce, le Danemark, l’Irlande, l’Islande, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, la Turquie, la France, la Suède et la Suisse. Le Japon et quelques pays d’Asie du Sud-Est ont également bénéficié de cette "aide".

Toutefois, les Américains avaient une condition préalable: avant d’accorder leur "aide" à un pays, les diplomates américains exigeaient qu’il n’y ait aucun communiste au sein du gouvernement national.

Après la défaite de l’Allemagne hitlérienne, l’autorité de l’Union soviétique (et du mouvement communiste) était très importante. Les partis communistes bénéficiaient d’un large soutien de la part de la société, qui dérangeait énormément Washington. Et le plan Marshall a été pensé et réalisé par les USA comme un outil de répression des intérêts de l’Europe et de la société européenne au profit de la domination américaine sur le continent.

Comme disait à l’époque le sous-secrétaire d’Etat Dean Acheson, une "guerre civile européenne" a eu lieu en Europe en 1939-1945 et les Américains ne font donc pas la distinction entre l’agresseur et sa victime. "Cela n’a pas grande importance" parce qu’ils sont tous des victimes de la guerre civile paneuropéenne.

Le monde a complètement changé aujourd’hui et est au seuil de nouveaux bouleversements de grande envergure.

Il serait peut-être utile de s’en rappeler, à Kiev et dans les capitales européennes.

http://fr.ria.ru/discussion/20140724/201931673.html

Cet article mériterait au moins trois approfondissements importants:

1) cette stratégie suppose que les Etats-Unis ne s’arrêtent pas à l’Ukraine mais interviennent également cet automne dans les élections moldaves en utilisant la Transnitrie pour empêcher le retour au pouvoir prévisible des communistes, voir leur évacuation avant de l’enjeu électoral? Et après acceptation par l’UE une extension…

2) quels sont les "bouleversements de grande envergure" qui vont peser sur cette stratégie "Plan Marshall" des Etats-Unis, on imagine bien qu’il s’agit des résultats de la tournée de Poutine en Amérique latine, des décisions des Brics, à la fois la création d’une banque mondiale non assorties de conditions économiques (austérité ) et politique (gouvernement pro-américain). Enfin le fait que les Brics s’ouvrent à d’autres pays d’Amérique latine mais aussi à la Turquie… Et derrière la Turquie on subodore bien d’autres adhésion à cette émancipation de la tutelle américaine, dans le bassin méditerranée mais aussi en Asie…

3)Ces nouvelles conditions de crédit ne vont-elles pas poser une refonte complète des conditions de la souveraineté des pays, avec une articulation mouvement sociaux, partis communistes vers le socialisme, collectivisation et marché? Ce qui renvoie à la question du devenir du parti communiste d’Ukraine, comme au rôle des partis communistes dans ce monde en pleine mutation… Peut-on imaginer que faute de successeur ayant le même souci de souveraineté, le réel successeur puisse le parti communiste de la fédération de Russie et avec quel programme?


Edité le 02-08-2014 à 20:25:16 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 02-08-2014 à 20:17:58   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

David Cameron joue le boutefeu dans la croisade impérialiste de l occident catholico-protestant contre la fédération de Russie à un mois du sommet de l otan http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/08/02/david-cameron-appelle-l-otan-a-renforcer-sa-posture-face-a-la-russie_4466015_3214.html


Edité le 02-08-2014 à 20:19:12 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 14-08-2014 à 13:22:25   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Un article du Diablo sur le fascisme en Ukraine et une intéressante vidéo :

Puisqu'on vous dit qu'il n'y a pas de nazis en UKRAINE !... (vidéo)
Les experts ont parlé :" Pas de nazis en Ukraine ".


Qu'on se s'étonne plus des "nettoyages" dans le Donbass
( vidéo ) car...

Pendant plusieurs semaines, de multiples "penseurs" et de multiples "expertes" sont venus nous convaincre que les partis dits "nationalistes" ukrainiens (ayant sous leur contrôle les organes clés du pouvoir, encore à ce jour) sont modérés, inoffensifs et même bénéfiques. Bref, les "nationalistes" ukrainiens pourraient presque nous donner des leçons de démocratie à nous, français dangereusement eurosceptiques ou simplement trop réacs"!

Haine systématique des Russes, rejet de toute responsabilité sur la Russie quant à l'état catastrophique actuel de l'Ukraine, refus d'admettre que les néonazis ne sont pas apparus subitement face à "la menace russe" (l'arlésienne), nos cuistres ne reculent devant rien: Négationnisme, reconnaissance explicite envers les néonazis, implication personnelle et convaincue pour plaider la cause du parti Svoboda et de son aile armée Praviy Sektor, et comble du culot: Culpabilisation voilée des peuples eurosceptiques qui seraient "moins modérés" que Svoboda. Peu importe les compromissions, le tout est de proclamer avec aplomb!

C'est la première fois qu'on peut discerner avec autant de clarté combien la mouvance atlantiste-européiste (appelée aussi parfois mondialiste), qui gouverne l'UE et notre gouvernement fantoche, a une relation très particulière avec le fascisme: Ce mot fut utilisé durant des années en France pour nous épouvanter à tout bout de champ, nous ramener dans le programme européiste et nous maintenir dans le libre échange. Mais aujourd'hui, ce mot est devenu "un terme soviétique" (sic) car la dénonciation du fascisme ukrainien, bel et bien puissant et actif, serait contraire aux intérêts des maîtres de l'UE: Les USA. Et peu importe les victimes de ce fascisme, on dira... que c'est de la faute de la Russie.

Questions à méditer à propos du coup d'Etat:

1. Comment réagirait tout gouvernement européen face à l'installation permanente d'une manifestation de type"bonnets rouges" face à l'Elysée, avec mise en place decatapultes, constructions de barricades, et préparation de cocktails molotov?

2. Comment serait considérée l'intervention de politiciens étrangers venus soutenir le groupe?

3. Etes vous au courant des lois régissant le droit de manifester en France? Quelles étaient les "loisliberticides" de Ianoukovitch à ce sujet?(Réponse: Les mêmes)

4. Qui étaient les snipers qui ont tué aussi bien des policiers que des manifestants? (Action logique pourse maintenir au pouvoir?)

A ce sujet : http://www.youtube.com/watch?v=3_t_xxju44w&list=PL1fQfU9jb9Uz66X5ThA5upF_FJxoEmqYP&index=32
Et: http://www.youtube.com/watch?v=aUjL3vjSjs4&list=PL1fQfU9jb9Uz66X5ThA5upF_FJxoEmqYP&index=31

Documentation plus avancée (lectures):

-Les sinsitres "exploits héroïques" de l'UPA / l'OUN
(glorifiées de nombreuses fois par les "nationalistes"
dans la vidéo, Praviy Sektor et Svoboda)
http://www.les-crises.fr/le-sort-des-juifs-en-galicie-1/
http://www.les-crises.fr/le-sort-des-juifs-en-galicie-2/

-Svoboda et Odessa, c'est aussi çà:
http://www.les-crises.fr/svoboda-c-est-ca/

-La contamination des partis supposés "modérés"
(et la supposée innocence de Timochenko):
http://www.youtube.com/redirect?q=http%3A%2F%2Fwww.les-crises.fr%2Fle-parti-patrie-de-tymochenko%2F&redir_token=15xPSVm8Ydzn2n6vQdupQufW8WZ8MTQwODAxNzY4M0AxNDA3OTMxMjgz
http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/25/ukraine-il-y-a-bien-un-projet-officiel-de-nettoyage-ethnique-des-populations-russophones/

-La sinsitre complicité de l'UE:
http://www.les-crises.fr/responsabilite-ue-ukraine-1/

-Le plan des USA (bien moins noble que ce qui est avoué...):
http://www.les-crises.fr/les-etats-unis-nous-entrainent-dans-une-guerre-contre-la-russie/
http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/26/les-etats-unis-se-preparent-a-renverser-poutine/

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2155 messages postés
   Posté le 15-08-2014 à 11:42:24   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Dans la vidéo nous voyons entres autres Nathalie Pasternak et Anna Jaillard Chesanovska... qui ne sont pas des inconnues.

En effet j'ai donné quelques indications sur Nathalie Pasternak et quelques unes de ses interventions télévisuelles sur
http://humaniterouge.alloforum.com/dans-propagande-anti-communiste-t3801-1.html

Nathalie Pasternak
Présidente du Comité représentatif de la communauté ukrainienne en France

Pour ce qui est d'Anna Jaillard Chesanovska membre du collectif ukrainien Euromaïdan France
sur http://humaniterouge.alloforum.com/ingerence-ukraine-t4506-5.html


"Le 11 mai elle réclamait l'intervention de l'armée pour arrêter le référendum en Crimée."

" Une petite recherche sur internet, nous renvoi sur « Ukraine : l'appel de Paris - La Règle du Jeu »
http://laregledujeu.org/2014/03/08/16283/ukraine-lappel-de-paris/comment-page-7/
et sur la page de cette revue fondée par Bernard-Henri Lévy –BHL- nous trouvons cet appel signé par Anna Jaillard Chesanovska en compagnie d’une ribambelle (une belle brochette) d’anticommunistes notoires comme : Bernard-Henri Lévy, Pierre Bergé, Caroline Fourest; Galia Ackerman, Leonid Pliouchtch, Nathalie Pasternak.... qui se ressemble s’assemble ! non ? "


Edité le 15-08-2014 à 11:44:09 par Finimore




--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 16-08-2014 à 21:27:36   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'appel de Donetz - août 2014

Donetsk est bombardée nuit et jour par la junte fasciste de Kiev.
Depuis les hauts lieux symboliques de la lutte anti fasciste en Ukraine,Philippe Ekoziants lance un appel désespéré aux Peuples Européens.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 18-08-2014 à 18:36:17   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

berlin et helsinki ne participeront pas à la guerre contre la Russie http://www.egaliteetreconciliation.fr/Demande-d-armements-l-Allemagne-et-la-Finlande-refuse-leur-aide-a-l-Ukraine-27327.html

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9644 messages postés
   Posté le 19-08-2014 à 00:03:42   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie Ecrit un message)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Collaboration ouverte de l'Etat ukrainien et des néonazis pour la chasse aux communistes et aux opposants sur Ria Novosti :

Ukraine: la police et les radicaux conviennent de coopérer




Ukraine: la police et les radicaux conviennent de coopérer

© REUTERS/ Valentyn Ogirenko
21:27 18/08/2014

KIEV, 18 août - RIA Novosti

Le ministère ukrainien de l'Intérieur et le mouvement d'extrême-droite Secteur droit ont convenu de coopérer, a annoncé lundi sur sa page Facebook Anton Guerachtchenko, conseiller du ministre de l'Intérieur Arsen Avakov.
Selon lui, le ministre a rencontré lundi un membre du Secteur droit, Borislav Bereza.
"Les parties ont convenu de procéder à un échange régulier d'informations et de coopérer en vue de protéger l'Ukraine contre la menace terroriste dans le cadre de la législation en vigueur" , a indiqué M. Guerachtechenko.
Le Secteur droit avait auparavant demandé au président ukrainien Piotr Porochenko de faire clore toutes les procédures pénales ouvertes contre les membres de cette organisation ultranationaliste, menaçant en cas de refus de lancer une marche armée sur Kiev.

Note :
le crochet de loup qu'on voit sur les foulards noirs est un insigne nazi :



On peut voir la signification des symboles ici


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Eric
Jeune Communiste
167 messages postés
   Posté le 21-08-2014 à 16:36:34   Voir le profil de Eric (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Eric   

Des volontaires français sont partis combattre la junte fasciste de Kiev .



Ukraine: une troisième guerre mondiale est en cours (volontaire français)

MOSCOU, 21 août - RIA Novosti/La Voix de la Russie Une troisième guerre mondiale a commencé en Libye et se poursuit actuellement dans le sud-est de l'Ukraine, estime Guillaume, volontaire français qui combat dans le Donbass aux côtés des rebelles.

Cette semaine, quatre volontaires français sont arrivés à Donetsk pour s'engager dans les forces d'autodéfense populaire. Un autre groupe de Français doit s'y rendre prochainement.
"Nous sommes un noyau dur de quatre volontaires, quatre Français dans un groupe. Ce sont quatre volontaires précurseurs, puisque d'autres envisagent de venir, se préparent et pourraient déjà être en route", a déclaré Guillaume dans une interview à RIA Novosti.
"Il faut comprendre que c'est une guerre mondiale, globale. En Libye, en Syrie et même dans le Donbass aujourd'hui nous voyons, nous, la Russie comme une colonne vertébrale des peuples qui résistent au mondialisme. Le monde est en train de changer. Maintenant, il est possible de faire une reconquête. Voilà. C'est pour ça que nous sommes venus", a affirmé l'interlocuteur de l'agence.
Il a souligné que lui et ses compagnons étaient révolutionnaires et traditionalistes à la fois, partisans de l'unité géopolitique de l'Europe.
"Nous sommes venus ici soutenir les populations du Donbass qui sont agressées par la junte de Kiev. Ceux qui contrôlent l'opération terroriste en Ukraine sont les mêmes qui détruisent et asservissent la France. Ce sont des oligarques et des mafias mondialistes", a affirmé le volontaire français.

RIA Novosti
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_08_21/Ukraine-une-troisieme-guerre-mondiale-est-en-cours-volontaire-francais-6403/

--------------------
Eric
Jeune Communiste
167 messages postés
   Posté le 21-08-2014 à 18:06:45   Voir le profil de Eric (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Eric   

Extrait de l’interview d'un volontaire .


La France ignore tout de la guerre en Ukraine (volontaire français)


MOSCOU, 21 août - RIA Novosti/La Voix de la Russie Les médias occidentaux, notamment français ne disent pas au public qu'une guerre civile se déroule en Ukraine, a affirmé Guillaume, un des quatre volontaires français venus combattre dans le Donbass aux côtés des opposants au régime de Kiev.

"Notre présence dans le Donbass n'a pas été médiatisée. Donc elle n'est connue que de très peu de gens. Les Français ne savent pas pour le moment que nous sommes là, ils ne savent même pas qu'il y a une guerre dans le Donbass, ils ne savent pas du tout ce qui s'y passe", a déclaré Guillaume dans une interview à RIA Novosti.
Selon lui, les médias occidentaux ne disent pas la vérité sur les événements dans le sud-est de l'Ukraine.
"Les médias de l'Ouest n'en parlent pas du tout. Ils présentent la Russie comme un ennemi, comme un agresseur, comme un pays de terroristes et ne disent absolument pas qu'il y a une guerre en Ukraine. Donc le public français ne sait pas ce qui s'y passe. Pour le moment. Qui aidera à présenter les choses au public français d'une autre manière?", a demandé Guillaume.
Il a souligné que les volontaires français resteraient dans la République populaire de Donetsk "aussi longtemps qu'elle est agressée et aussi longtemps que les populations ont besoin de notre aide".

RIA Novosti
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_08_21/La-France-ignore-tout-de-la-guerre-en-Ukraine-volontaire-francais-8572/

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 22-08-2014 à 23:11:34   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

les francais qui combattent au donbass sont proches de l Unité Continentale http://french.ruvr.ru/2014_07_28/Donbass-l-Unite-Continentale-s-inquiete-de-la-capture-de-volontaires-6988/?slide-1

--------------------
Eric
Jeune Communiste
167 messages postés
   Posté le 23-08-2014 à 14:54:28   Voir le profil de Eric (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Eric   

Le principal c'est qu'ils luttent contre la junte fasciste de Kiev mise en place par les USA et l' UE .
Même si ce ne sont pas des communistes purs et durs , l'essentiel est de lutter contre l'impérialisme américain et européen , ennemis de tous les peuples .

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 23-08-2014 à 15:22:35   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Eric a écrit :

Le principal c'est qu'ils luttent contre la junte fasciste de Kiev mise en place par les USA et l' UE .
Même si ce ne sont pas des communistes purs et durs , l'essentiel est de lutter contre l'impérialisme américain et européen , ennemis de tous les peuples .


Absolument,pas comme l analyse de ce site trotskyste héritier d un journal des années 80-90 que je connais bien http://rcpc.over-blog/2014/08/ukraine-russie-le-combat-des-nationalistes.html idem pour les trotskystes de Vp-Partisan ,d Alternative Libertaire et du Npa -donc,Staline avait raison- https://www.npa.org/content/ukraine-apres-lannexion-russe-de-la-crimee


Edité le 24-08-2014 à 18:59:56 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 24-08-2014 à 12:20:49   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Eric a écrit :

Le principal c'est qu'ils luttent contre la junte fasciste de Kiev mise en place par les USA et l' UE .
Même si ce ne sont pas des communistes purs et durs , l'essentiel est de lutter contre l'impérialisme américain et européen , ennemis de tous les peuples .


il n y a pas que l impérialisme américain et européen,il y a aussi leur homologue nippon.il faut savoir que le Japon est pratiquement le seul pays d Asie du Sud Est à soutenir les sanctions contre la Russie-et donc sera le seul de cette région à participer à l agression contre le Kremlin,pour se partager la Fédération Russe une fois qu elle sera dépecée-kouriles,sakhaline-


Edité le 24-08-2014 à 19:03:12 par marquetalia




--------------------
Eric
Jeune Communiste
167 messages postés
   Posté le 24-08-2014 à 21:10:51   Voir le profil de Eric (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Eric   

Un papier du Figaro confirme l'info .


Ukraine: des Français aux côtés des prorusses ?
Par Lefigaro.fr avec AFP
Des "spécialistes" français se joignent aux séparatistes prorusses dans le conflit qui les oppose aux forces loyalistes dans l'Est de l'Ukraine, a affirmé dimanche le "premier ministre" de la République populaire de Donetsk (DNR, autoproclamée), Alexandre Zakhartchenko. "Demain, je recevrai des officiers venus de France, des spécialistes. Ils sont prêts à se battre avec nous", a déclaré lors d'une conférence de presse ce responsable qui a pris ses fonctions à la mi-août, en remplacement du Russe Alexandre Borodaï. Il n'a pas donné plus de détails sur ces Français ni sur leur nombre.

Il y a aussi "des Serbes et des Suisses" parmi ces combattants qui se battent pour "les idées européennes du socialisme", a-t-il poursuivi. Il a cité en référence l'"égalité, la fraternité, la Révolution française, la Marseillaise". Le fait que des Français viennent combattre "pour des idéaux qui ont conduit à la prise de la Bastille" "signifie que la nation (française) ne meurt pas", a jugé Alexandre Zakhartchenko.

Le responsable a par ailleurs affirmé que les rebelles avaient lancé dimanche une contre-offensive au sud de la ville de Donetsk, cernée depuis un mois par l'armée ukrainienne. Il a fait état de plusieurs centaines de morts ou blessés dans les rangs adverses, une affirmation impossible à vérifier.
(30+) (10+)
Partager cet article




Recommander
Ukraine: des Français aux côtés des prorusses ?
Flash Actu
Les derniers articles
+ de Flash Actu
VIDÉO - Ice Bucket Challenge : p

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
8222 messages postés
   Posté le 24-08-2014 à 23:04:49   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

les nationalistes allemands du npd s opposent aux sanctions contre la Russie http://www.npd-fraktion-sachsen.de/keine-eu-wirtschaftssanktionen-gegen-russland/ la classe dirigeante allemande a besoin de ses relations commerciales avec la Russie,l alignement sur la politique de l occupant américain risque de porter le coup de grace à l économie allemande.

--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Europe et lutte des classes  Union contre le fascisme en UkraineNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum
   Hit-Parade