Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Europe un nouvel empire ? 

 Faut-il débattre du MES ?

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9848 messages postés
   Posté le 25-07-2012 à 00:39:15   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Les socialos prétendent qu’une relance de la production permettrait de sortir de la crise sans pénaliser lourdement les masses populaires, mais ils n’ont qu’une hâte c’est de mettre en place le MES, dernier espoir pour les capitalistes de rentrer dans leurs fonds.

Les peuples d’Europe, lorsqu’ils sont frappés par les mesures réactionnaires, descendent dans la rue par dizaines voire centaines de milliers et affrontent les forces de police.
La semaine dernière en Grèce, la police anti-émeute a chargé les grévistes de la sidérurgie.
Face à la colère populaire les Bourses dévissent et les agences notation tirent la sonnette d’alarme des grands argentiers franco-allemands.
La grande trouille des actionnaires c’est de perdre leurs dividendes.
On voit aussi que la lutte des masses ébranle toutes les solutions inventées par les capitalistes pour extorquer des profits.
Ainsi le château de cartes échafaudé en Espagne s’est brutalement effondré, et a laissé place à un trou béant capable d’engloutir tout le budget du futur MES.

Il apparaît clairement qu’il n’y a aucune voie médiane entre les intérêts des monopoles et des banques d’une part et ceux des masses populaires d’autre part.
La seule solution pour les masses c’est « que le voleur rende gorge » .

En parallèle, on observe que le parti révisionniste mène grand tapage sur la souveraineté nationale et la démocratie bafouées.
Il lançait lundi une pétition pour réclamer un référendum sur le nouveau traité budgétaire européen : Pour la démocratie, un référendum sur le nouveau traité.
Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité et député au Parlement européen, écrit : "le peuple doit-il être tenu à l’écart de ce débat crucial qui concerne l’égalité et la justice, le choix des politiques économiques et sociales, le rejet de l’austérité comme moyen de sortir de la crise ?"
Or le référendum précédent a été piétiné par la bourgeoisie, qui a passé outre la volonté populaire.
Lorsque Papandréou l’a évoqué pour la Grèce, les bourgeoisies françaises et allemandes l’ont rapidement rappelé à l’ordre.
Enfin la ratification du MES a été accélérée de six mois pour qu’il soit appliqué dès la rentrée.

Il n’y a donc aucun débat pour les capitalistes.

Quant aux masses populaires victimes des plans antisociaux, elles revendiquent l’abrogation de ces mesures et nullement le droit de débattre .
Le débat n’intéresse donc ni la bourgeoisie ni le peuple.

Il en est de même de la souveraineté nationale. Elle n’intéresse pas la bourgeoisie parce qu’elle contrarie son retour sur investissement .
Elle n’intéresse pas non plus les peuples d’Europe, qui ont un intérêt collectif à s’opposer aux capitalistes européens, et non à se replier dans le souverainisme.


Le refus de l’austérité ne peut contraindre les capitalistes qu’à deux conditions :
D’une part en ne transigeant pas, et seule la classe ouvrière est capable de cette détermination.
D’autre part en unissant les peuples d’Europe contre leurs ennemis communs.
On devine que les réformistes et les révisionnistes feront tout pour détourner la classe ouvrière de cet objectif et lui retirer toute initiative.

A l’inverse, nous devons promouvoir la lutte de classe et l’internationalisme prolétarien .


Edité le 25-07-2012 à 00:40:29 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9848 messages postés
   Posté le 12-09-2012 à 15:55:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Accélération de l'intégration européenne


Dernier verrou juridique vers l’intégration européenne, la Cour constitutionnelle allemande autorise les mécanismes de sauvetage de l'euro.

Mais d’ores et déjà la BCE avait commencé à financer les dettes souveraines moyennant un tribut versé aux banques, et le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi a déclaré jeudi que la banque centrale pouvait acheter des obligations d’Etat en quantités illimitée.

Le Mécanisme Européen de Sécurité
Druze avait mis en ligne une vidéo qui donne quelques indications sur le Mécanisme Européen de Sécurité, mais du point de vue de la « démocratie » et du « patriotisme » bourgeois.
Ce mécanisme remplace la garantie du MESF et du FESF qui protégeait les intérêts des prêts respectivement à hauteur de 60 milliards (plus 30 provenant du FMI) et de 440 milliards (plus 220 du FMI).
Le MES disposera d’un « capital libéré » (réellement versé par les Etats) de 80 milliards et d’un capital non libéré (libérable sur appel) de 620 milliards, qui peut être exigé par le Directeur Général du Conseil des Gouverneurs dans un délai de 7 jours pour une situation critique d’Etat surendetté. Mais ces sommes peuvent aussi être modifiées.
La France est engagée pour 142,7 milliards dont 16,3 milliards à libérer dans les 5 ans suivant 2013 soit 3,26 milliards d’euros par an.

Les spéculateurs sur les starting blocks
La dette grecque donnait des sueurs froides aux capitalistes. Il devenait urgent d’assurer leurs profits pour les mettre à l’abri des défauts de paiement souverains.
Lorsque le MES sera définitivement avalisé, l’ensemble de peuples européens devront combler les dettes d’un Etat défaillant.
De nouvelles perspectives de bénéfices juteux s’ouvrent pour les capitalistes, avec la possibilité d’essorer le citron jusqu’au zeste, sans crainte de tuer la poule aux œufs d’or puisque toute l’Europe est mise à contribution.
Les requins recommencent à miser sur les dettes d’Espagne et d’Italie
Immédiatement le cours de l’euro remonte et dépasse 1,29 $.

Un sursis
Pour donner un ordre d’idées des besoins, la dette espagnole s’élevait à 100 milliards en juin, et la dette italienne à 1 953,8 milliards en janvier.
L’ensemble s’élève à 2800 milliards en juin.
En fait il ne s’agit que d’un sursis car la crise touche tous les peuples d’Europe, et la consommation comme la production industrielle ne progressent pas.


L’intégration européenne ne change rien à nos objectifs, car elle n’obéit pas à la baguette de technocrates bruxellois, mais aux intérêts des principaux monopoles européens, franco-allemands.
Nous devons combattre le chauvinisme et l’impérialisme français, soutenir l’unité des peuples d’Europe contre les capitalistes franco-allemands.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9848 messages postés
   Posté le 13-09-2012 à 09:30:45   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

A propos de la décision de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, Angela Merkel a déclaré mercredi devant le Parlement allemand : « C’est une bonne journée pour l’Allemagne, c’est une bonne journée pour l’Europe. »
A part les tractations financières qui n’ont pas été étalées, il semblait que l’Allemagne était opposée au MES comme au financement direct des Etats par la BCE.
Mais Merkel rit jaune, et au vu des dettes espagnoles et italiennes, la Bundesbank a revu sa position intransigeante pour sauver les meubles.

Il reste maintenant au PRCF à nous expliquer comment se manifeste le DIKTAT allemand sur la France à travers ces revirements.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  Europe un nouvel empire ?  Faut-il débattre du MES ?Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum