Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  écologie et capitalisme 

 La Chine et l'écologie

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 20-07-2016 à 00:02:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur Novethic


LA CHINE A DÉPASSÉ SON PIC CHARBON

PUBLIÉ LE MARDI 19 JUILLET 2016 À 09H27


Le pic charbon de la Chine appartient au passé. C’est la conviction de Tim Buckley, le directeur des études financières sur l’énergie de l’Institute for Energy Economics and Financial Analysis. L'institut vient de publier une étude qui met en évidence le fait que "le rythme de la transformation du secteur électrique chinois continue de s’accélérer. La demande d’électricité s'est découplée de l’activité économique, et la Chine continue à diversifier son mix énergétique et à réduire sa consommation de charbon plus vite que personne ne s’y attendait" .

Selon les derniers chiffres du Bureau national des statistiques chinois, publiés vendredi15 juillet, la production de charbon dans le pays a chuté de 16,6 % au mois de juin par rapport à l’an dernier. Rapportée à 2015, cette baisse est de 9,7 % sur les 6 premiers mois de l’année. Sur cette période, la production industrielle a quant à elle augmenté de 6 %. La Chine consomme et produit près de la moitié du charbon mondial.

Antonin Amado


Edité le 10-09-2016 à 12:38:29 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 10-09-2016 à 12:39:37   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine élimine 250.000 tonnes de substances appauvrissant la couche d'ozone


French.china.org.cn - Mis à jour le 10-09-2016


La Chine a supprimé 250.000 tonnes de substances appauvrissant la couche d'ozone (SACO) au cours des cinq dernières années, ce qui représente plus de la moitié de la quantité totale éliminée par tous les pays en développement, a déclaré vendredi le ministère chinois de la Protection de l'Environnement (MPE).

Une réunion commémorant la Journée internationale pour la protection de la couche d'ozone, qui tombera cette année le 16 septembre, a été organisée vendredi à Beijing par le MPE et les programmes d'environnement et de développement des Nations unies.
Lors de la réunion, le vice-ministre de la Protection de l'Environnement, Zhao Yingmin, a précisé que plus d'un million de tonnes de SACO avaient été éliminées dans le monde entier.

La Chine encouragera et soutiendra les recherches sur les substituts technologiques alternatifs pour les SACO, a-t-il ajouté. F

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 12-09-2016 à 16:14:02   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La densité des PM2,5 à Beijing en baisse de 12,5% de janvier à août


Publié le 2016-09-12 à 18:21

BEIJING, 12 septembre (Xinhua) -- La densité des PM2,5, particules fines responsables du smog, a diminué de 12,5% sur un an à Beijing de janvier à août, ont annoncé lundi les autorités locales de la protection de l'environnement.

L'indice moyen des PM2,5 au cours des huit premiers mois de l'année était de 63 microgrammes par mètre cube, a indiqué le bureau municipal de la protection de l'environnement.

Par ailleurs, les densités des PM10, du dioxyde de soufre et du dioxyde d'azote ont respectivement baissé de 17,3%, 26,7% et 8,9%.

Beijing vise à maintenir le niveau moyen des PM2,5 à moins de 60 microgrammes par mètre cube en 2017. En 2015, ce niveau était de 80,6 microgrammes, contre 95,7 microgrammes en 2012.

Selon un rapport publié en juillet par l'Académie d'ingénierie de Chine, Beijing fait face à une tâche difficile pour réaliser son objectif en 2017 et devra adopter des contrôles plus stricts sur les émissions de polluants et une meilleure coordination avec les régions voisines.

Beijing encouragera les agriculteurs en banlieue à remplacer les poêles à charbon par des fours électriques ou à gaz, selon le bureau.

En outre, la capitale chinoise interdira les véhicules vétustes et encouragera l'achat de voitures électriques. Les autorités ont installé des purificateurs d'air, qui retiennent les polluants, dans 3.600 nouveaux bus et camions cette année, permettant de réduire de 60% leurs émissions de dioxyde d'azote.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 23-12-2016 à 23:44:26   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine augmentera son taux de couverture forestière à 23,04% d'ici 2020


2016-12-23 21:41:29 xinhua

La Chine vise à augmenter son taux de couverture forestière à 23,04% d'ici 2020, contre 21,66% actuellement, a annoncé vendredi le ministre de l'Agriculture, Han Changfu.
Ce chiffre a été révélé alors que le ministre présentait aux législateurs l'innovation scientifique et technologique dans le secteur agricole et forestier durant une session du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), qui se déroule de lundi à dimanche.

Une augmentation de 1,38 point de pourcentage du taux de couverture forestière représente une hausse de plus de 1,3 milliard de mètres cubes du volume des réserves sur pied.

Le taux de couverture forestière de la Chine a atteint 20,36% fin 2008, soit 195 millions d'hectares.

Durant la période du 12e Plan quinquennal (2011-2015), la superficie des forêts du pays a augmenté de 450 millions de mus (30 millions d'hectares).

Cependant, le taux de couverture forestière de la Chine reste environ 10 points de pourcentage inférieur à la moyenne mondiale.

Dans son rapport, le ministre a indiqué que la Chine oeuvrerait à promouvoir le reboisement et à améliorer la qualité de ses forêts au cours des cinq années à compter de 2016.

Les avancées scientifiques et technologiques jouent un rôle de plus en plus important dans le développement forestier et agricole de la Chine, selon M. Han.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 23-12-2016 à 23:59:08   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le président chinois insiste sur l'utilisation d'énergies propres pour réduire les jours de smog


French.xinhuanet.com - Publié le 2016-12-21 à 22:51


BEIJING, 21 décembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré mercredi que le nord du pays devait promouvoir l'utilisation d'énergies propres pour le chauffage en hiver afin de réduire le nombre de jours de smog.

Le gaz naturel et l'électricité peuvent remplacer le charbon, principale source d'énergie en Chine, pour le chauffage des immeubles dans le nord de la Chine, a indiqué M. Xi lors de la 14e réunion du Groupe de direction centrale sur les Affaires financières et économiques.
Les énergies propres doivent être utilisées autant que possible et représenter une part plus importante pour alimenter le chauffage en hiver, a affirmé M. Xi, ajoutant que le gouvernement laisserait les entreprises jouer un rôle majeur dans ce processus pour que le chauffage soit abordable.
La semaine dernière, Beijing a émis sa première alerte rouge au smog de cette année. Le smog persistant a perturbé la vie quotidienne des habitants et les horaires scolaires des élèves à Beijing et dans les régions voisines.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 24-12-2016 à 00:00:51   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine lance un satellite pour surveiller les émissions mondiales de CO2



-- Lancement d'un satellite de surveillance du dioxyde de carbone via une fusée Longue Marche-2D depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le désert de Gobi, dans le nord-ouest de la Chine, le 22 décembre 2016. Il s'agit de la 243e mission de la famille des fusées Longue Marche. (Photo : Ren Hui)

JIUQUAN, 22 décembre (Xinhua) -- La Chine a lancé jeudi à 3h22 un satellite de surveillance du dioxyde de carbone via une fusée Longue Marche-2D depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le désert de Gobi, dans le nord-ouest du pays.

La Chine est le troisième pays, après le Japon et les Etats-Unis, à surveiller les émissions de gaz à effet de serre grâce à son propre satellite.

Le satellite TanSat, pesant 620 kg, a été placé en orbite héliosynchrone à quelque 700 km au-dessus de la Terre et surveillera la concentration, la distribution et la circulation du CO2 dans l'atmosphère, a expliqué Yin Zengshan, concepteur en chef de TanSat au sein de l'Institut de recherche sur les micro-satellites de l'Académie des sciences de Chine (ASC).

Ce satellite favorisera la compréhension des changements climatiques et fournira des données indépendantes aux décideurs politiques chinois.

Lors de sa mission de trois ans, TanSat examinera de manière approfondie les niveaux de CO2 à l'échelle mondiale tous les 16 jours, avec une précision d'au moins 4 ppm (parties par million).

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 27-12-2016 à 00:07:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur le site Atlantico :

La Chine fait une loi pour taxer les pollueurs


La Chine, qui est le premier émetteur au monde de gaz à effet de serre, a adopté dimanche une loi pour taxer les pollueurs, bien que le dioxyde de carbone (CO2) échappe encore à la fiscalité selon l’agence Chine nouvelle.

Les institutions et les entreprises sont concernées par ce dispositif. Il prévoit un prix de 1,2 yuan, ce qui correspond à 0,16 euro, pour chaque unité d’émission polluante –hors CO2, donc. La pollution des eaux et la pollution pour le bruit seront aussi taxées.

Autre point important : les provinces pourront modifier la valeur des taxes, à la hausse (jusqu’à 10 fois) ou à la baisse si la pollution émise est inférieure aux normes nationales.

C’est le comité permanent du parlement chinois qui est derrière cette loi.

Ces derniers jours la pollution a atteint très niveaux extrêmement préoccupants en Chine, au point que la partie nord du pays a été en alerte rouge pendant presque une semaine.

Cette loi n’entrera effectivement en vigueur que le 1er janvier 2018.

La Chine avait ratifié en septembre l’accord de Paris sur le climat, qui datait de décembre 2015. Cet accord prévoyait de limiter à moins de 2 degrés la hausse de la température par rapport au niveau préindustriel. L’accord est entré en vigueur au mois de novembre.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 27-12-2016 à 00:13:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La source d'un polluant majeur du smog chinois dévoilée



WASHINGTON, 25 décembre (Xinhua) -- Des scientifiques ont déclaré récemment avoir résolu l'énigme de la manière dont le sulfate, un composant majeur du smog (brouillard de pollution), se forme dans le nord de la Chine, y compris à Beijing.

Cette étude, publiée dans le journal américain Science Advances, a identifié des réactions chimiques de l'azote et des particules d'eau dans l'air comme les deux pièces manquantes du puzzle, concluant que réduire les émissions d'oxydes d'azote (NOx) spécifiquement permettrait de réduire la pollution de l'air en Chine.

Ces conclusions se basent sur une analyse de données récoltées lors du pic de smog de janvier 2013 à Beijing, l'un des cas de pollution atmosphérique les plus graves enregistrés à ce jour en Chine, au cours duquel la concentration des particules fines appelées PM2.5 a dépassé 16 fois les valeurs recommandées par l'Organisation mondiale de la santé.

À cette époque, les chercheurs ont effectué des mesures d'aérosol sur le toit d'un bâtiment de l'Université Tsinghua à Beijing, et analysé les données de toute la région.

Ils ont identifié une chaîne de réactions qui pourrait expliquer la source de sulfate inexpliquée, et découvert que les particules fines d'eau dans l'air agissaient comme réacteur, piégeant les molécules de dioxyde de souffre (SO2) et interagissant avec le dioxyde d'azote (NO2) pour former des sulfates.

Le taux de réaction était également renforcé lors de l'incident de 2013 par la stagnation de la météo, piégeant le NO2 près de la surface de l'air et générant des concentrations des NO2 trois fois supérieures à celle de l'air propre.

Ce processus "s'amplifiait de manière autonome" , selon les chercheurs, car les concentrations croissantes de la masse d'aérosol entraînaient une augmentation de la teneur en aérosols dans l'eau, accélérant l'accumulation de sulfates et provoquant une aggravation du nuage de pollution.

"Cette étude révèle le mécanisme unique de formation des sulfates dans la PCN (plaine de la Chine du Nord), qui diffère des scénarios traditionnels" , a expliqué dans un courrier électronique à Xinhua, Guangjie Zheng, directrice de cette étude et chargée de recherches à l'Université Tsinghua.

"Dans des environnements moins pollués comme les États-Unis ou l'Europe, les sulfates sont formés principales par la chaîne de réaction OH (hydroxyde) traditionnelle dans la phase de gaz atmosphérique, ou par la chaîne de réactions de l'H2O2 (peroxyde d'hydrogène) et de l'O3 (ozone) dans la chimie des nuages. Dans le cas des nuages de pollution de la PCN, toutefois, la chaîne de réaction dominante pour la formation des sulfates devient la chaîne de réactions NO2 dans l'eau d'aérosol."

Les conclusions de cette étude montrent "la nature complexe" des nuages de pollution en Chine, selon Mme Zheng.

"Le SO2 provient principalement des centrales électriques, le NOx provient des centrales et des véhicules, tandis que le NH3 (ammoniaque) et les poussières minérales, qui servent de substances neutralisantes, sont présentes de manière naturelle et par émissions anthropogènes liées à l'industrie et aux poussières diffusés" , explique-t-elle.

Ces polluants de diverses sources sont émis avec une haute intensité et simultanément, provoquant une situation de pollution lourde unique, et changeant ainsi la chaîne de formation de sulfates dominante. La complexité des nuages de pollution dans la PCN démontre une nouvelle fois l'importance des stratégies scientifiques de réduction des émissions.

Par exemple, la réduction du NO2 et de l'oxyde nitrique, qui peuvent réagir dans l'air pour former du NO2, devraient réduire les niveaux de pollution de sulfate bien plus que prévu dans les modèles traditionnels sur la qualité de l'air.

Ces résultats "devront être pris en compte dans les stratégies futures en matière de qualité de l'air et d'émission de polluants dans le nord de la Chine, et peut-être dans d'autres régions" , concluent les chercheurs dans leur étude.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
8967 messages postés
   Posté le 07-01-2017 à 22:48:40   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine se détourne du charbon


06 janvier 2017 - sur Actu environnement

Alors qu'une vague de brouillard toxique s'est abattue sur le nord de la Chine, conduisant la municipalité de Pékin à déclencher une "alerte rouge" à la pollution atmosphérique fin décembre 2016, le plan quinquennal présenté le 5 janvier par l'Agence nationale de l'énergie chinoise illustre la volonté des autorités de minorer la part des énergies fossiles dans le mix énergétique.

Entre 2016 et 2020, période couverte par ce nouveau plan quinquennal, plus des deux tiers de la croissance de la demande énergétique chinoise devront être fournis par des énergies non fossiles et par du gaz naturel. La part du charbon devra être réduite à moins de 58% des énergies primaires en 2020 (contre 64% en 2015).

Le plan prévoit d'investir 361 milliards de dollars dans l'électricité à base de renouvelables d'ici à 2020, avec à la clé, 13 millions de nouveaux emplois, et d'augmenter la part des énergies non fossiles à plus de 15% (contre 12% en 2015), notamment en portant les capacités installées à 210 gigawatts (GW) pour l'éolien (contre 129 en 2015, soit +56%) et à 110 GW pour le solaire (contre 43 en 2015, soit +156 %).

Empire des énergies renouvelables

La Chine s'affirme comme le leader mondial de ces technologies avec 32 milliards de dollars investis dans des projets liés aux énergies renouvelables à l'étranger en 2016, soit une hausse de 60% par rapport à 2015, selon le rapport China's Global Renewables Expansion (L'expansion mondiale de la Chine dans les énergies renouvelables) publié le 6 janvier par l'Institute for Energy Economics and Financial Analysis (IEEFA), qui prend en compte tous les contrats dépassant le milliard de dollars conclus dans ce secteur.

Dans l'éolien, Goldwind, compagnie chinoise, a acquis Vestas en 2015, devenant ainsi le plus grand fabriquant mondial de turbines éoliennes. La Chine possède cinq des dix plus grandes entreprises mondiales du secteur parmi lesquelles United Power, Ming Yang, Envision et CSIC.

Empire des énergies renouvelables, la Chine détient cinq des six plus grands fabricants de modules photovoltaïques de la planète. Il s'agit notamment de JA Solar, qui a démarré en novembre 2016 la construction de son usine de piles solaires au Vietnam d'une valeur d'un milliard de dollars.


Agnès Sinaï, journaliste
Rédactrice spécialisée

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  écologie et capitalisme  La Chine et l'écologieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum