Sujet :

Rencontre militante unitaire!

Unitaire
   Posté le 03-06-2007 à 11:07:21   

Conformément à l'appel de Georges Hage " Groupons-nous des demain " http://pcf-prcf.over-blog.com/

RENCONTRE MILITANTE UNITAIRE

visant à mettre en place une

Confédération
d’Action Communiste


Aubervilliers, le samedi 30 juin 2007
De 10 h à 13 h à la Maison de quartier de La Villette, Aubervilliers,
22 rue Henri Barbusse, métro Aubervilliers-Pantin-Quatre chemins (5 mn à pied du métro).


Message édité le 14-07-2007 à 21:11:31 par ludo90290
Membre désinscrit
   Posté le 03-06-2007 à 13:43:53   

C'est le énième appel à un rassemblement émanant de la gauche du PCF. Une fois de plus on regroupe les mêmes personnes, qui évoluent dans la sphère PCF-PRCF-CGT.
Toujours le même discours qui consiste à condamner le PCF uniquement à partir du moment où il s'acoquine avec le PS et qu'il ne veut pas rompre avec l'UE (et encore même arrivé à ce point, certains y restent encore)
Toujours le même drapeau tricolore en tête de l'appel.
Toujours la même illusion qui voudrait nous faire croire que la sortie sèche de l'UE pourrait nous apporter quoi que ce soit.
Toujours une évocation du marxisme, et non du marxisme-léninisme.
Toujours les mêmes noms qui sont évoqués, ceux des grands révolutionnaires bourgeois, alors que dans le même temps on ne cite aucun grand dirigeant communiste du XXe siècle.
On émet des réserves sur le CNU, comment veux-tu qu'on adhère à l'appel de George Hage... député PCF???
Finimore
   Posté le 03-06-2007 à 14:20:00   

oppong a écrit :

Toujours le même discours qui consiste à condamner le PCF uniquement à partir du moment où il s'acoquine avec le PS


Et encore, car le soutien au PS et la stratégie électorale d'union de la gauche (soutien à Mitterand alors que les ML refusaient De gaulle et Mitterrand) en 1965 n'est pas condamner.
Unitaire
   Posté le 03-06-2007 à 15:12:42   

donc voila on as tout compris, vous refusez l'unité communiste contre la direction réformiste du PCF, et bein continuez comme ça car en ce moment de fascisation de notre pays, vous ne voulez pas d'un vrai parti communiste!
une grande majorité ont répondu présent à l'appel de Georges Hage, la main reste tendu car notre responsabilité en tant que communistes est grande !
Membre désinscrit
   Posté le 03-06-2007 à 16:10:48   

Unitaire a écrit :

donc voila on as tout compris, vous refusez l'unité communiste contre la direction réformiste du PCF, et bein continuez comme ça car en ce moment de fascisation de notre pays, vous ne voulez pas d'un vrai parti communiste!
une grande majorité ont répondu présent à l'appel de Georges Hage, la main reste tendu car notre responsabilité en tant que communistes est grande !

Ben non visiblement t'as rien compris.
En ce qui me concerne, je suis pour l'unité des ML (et non des "communistes" ) contre le PCF (et non pas uniquement contre sa direction) et tous ses satellites.
Je ne vois pas l'intérêt de fonder un nouveau parti communiste, si c'est pour rapartir sur les mêmes bases profondément erronées de l'ancien.
Ton (votre) analyse n'est pas la nôtre. Je ne dis même pas que nous avons raison et que vous avez tort, tout dépend des espérances de chacun. Si vraiment vous espérez réaliser une révolution prolétarienne en France, ça ne se fera pas avec ce type de rassemblement.
Tu parles de "fascisation", mais en agitant le drapeau tricolore à la moindre occasion, en abandonnant Staline, en condamnant les jeunes des quartiers, en insultant les camarades qui ont pratiqué la lutte armée, en appelant à voter pour des racistes à chaque élection, je ne pense pas que vous apportiez une quelconque contribution à la lutte contre le fascisme.
Unitaire
   Posté le 03-06-2007 à 19:16:09   

bon écoute ça devient du nimporte koi ce que tu nous raconte la...

oppong a écrit :

[citation=Unitaire]donc voila on as tout compris, vous refusez l'unité communiste contre la direction réformiste du PCF, et bein continuez comme ça car en ce moment de fascisation de notre pays, vous ne voulez pas d'un vrai parti communiste!
une grande majorité ont répondu présent à l'appel de Georges Hage, la main reste tendu car notre responsabilité en tant que communistes est grande !

Ben non visiblement t'as rien compris.
En ce qui me concerne, je suis pour l'unité des ML (et non des "communistes" ) contre le PCF (et non pas uniquement contre sa direction) et tous ses satellites.
Je ne vois pas l'intérêt de fonder un nouveau parti communiste, si c'est pour rapartir sur les mêmes bases profondément erronées de l'ancien.
Ton (votre) analyse n'est pas la nôtre. Je ne dis même pas que nous avons raison et que vous avez tort, tout dépend des espérances de chacun. Si vraiment vous espérez réaliser une révolution prolétarienne en France, ça ne se fera pas avec ce type de rassemblement.
Tu parles de "fascisation", mais en agitant le drapeau tricolore à la moindre occasion, en abandonnant Staline, en condamnant les jeunes des quartiers, en insultant les camarades qui ont pratiqué la lutte armée, en appelant à voter pour des racistes à chaque élection, je ne pense pas que vous apportiez une quelconque contribution à la lutte contre le fascisme.[/citation]
Paria
   Posté le 03-06-2007 à 20:35:47   

Unitaire a écrit :

bon écoute ça devient du nimporte koi ce que tu nous raconte la...


Quel argumentaire... Unitaire, si tu n'est ici que pour balancer les déclarations révisionnistes du PR"C"F sans même essayer de les défendre (comme le fait jejex68), je croit que tu peux faire tes valises.

Pour ce qui est de la déclaration de Georges Hage... Le camarade Finimore à déjà posé la question : l'unité, d'accord. Mais sur quelles bases? Avec qui et pour quoi faire?
De plus je ne pense pas que pour la refondation d'un nouveau Parti Communiste les appels du pieds aux P"C"F soit la priorité... loin de là.
Vous feriez mieux de tirer les leçons de son effondrement.

Mais je trouve que cet appel et ses signataires refléte bien la réalité : le PR"C"F est bien plus proche du P"C"F que des groupes se revendiquant du Marxisme-Léninisme.

Message édité le 04-06-2007 à 10:39:24 par Paria
Membre désinscrit
   Posté le 03-06-2007 à 21:07:15   

Ce genre d'appel n'est pas nouveau, Hage ou Gastaud en sortent toutes les semaines. Il ne nous est d'ailleurs pas destiné, il est destiné à leurs "camarades" du PCF qui n'ont pas encore rejoint le PRCF.
Le PRCF veut devenir PCF à la place du PCF, à savoir prendre la suite du PCF là où Marchais l'avait laissé.

A Unitaire
Ton appel j'ai pris la peine de lire, bien que ce soit quasiment le même que les 20 ou 30 derniers que j'ai lu dans le même style.
Par conséquent je crois qu'on a fait sur ce forum le tour de la question. Si tu as de nouveaux éléments à apporter pour défendre le PRCF on veut bien discuter, sinon je pense qu'on est tous en train de perdre notre temps. Le projet du PRCF ne me paraît pas conciliable avec le nôtre.
Xuan
   Posté le 03-06-2007 à 23:28:41   

Avant de faire des conférences communes il serait légitime de savoir sur quel pied on danse.
Les communistes marxistes-léninistes ont dénoncé en son temps le programme commun de gouvernement , qui a lamentablement échoué.
Et le PR"C"F reprend les mêmes objectifs que ce programme commun .
Le PR"C"F défend une ligne chauvine où l'Etat n'est plus l'instrument de la dictature de la classe bourgeoise sur la classe ouvrière, mais un organisme impartial au-dessus des classes, dont il suffirait de prendre le contrôle par les élections.
Pour le PR"C"F il suffirait de nationaliser des entreprises pour qu'elles appartiennent au peuple.
Sur ces question essentielles la ligne du PR"C"F est révisionniste et il n’est pas question de parler d’unité.
Le PR"C"F ne créera aucun parti communiste marxiste-léniniste parce qu'il a rejeté le léninisme.

En ce qui concerne Unitaire lui-même, il ne cherche pas à argumenter mais se contente d’affirmer ses convictions.
Il n’a pas daigné répondre aux questions que je lui ai posées.
Il a nié l’évidence au sujet du second tour des élections présidentielles et ne l’a jamais reconnu.
Maintenant il prétend nous donner des leçons en matière d’unité.
Nous sommes toujours disposés à débattre de la ligne politique du PR"C"F avec des arguments, pas de rappliquer comme des toutous dès que Hage ou Gastaud battent le rappel. Telle est notre conception de l’unité.
Xuan
   Posté le 03-06-2007 à 23:42:53   

Unitaire , au lieu de nous faire un chantage du style "si vous ne participez pas à cette conférence vous êtes contre l'unité", commence par jouer cartes sur table en nous disant par exemple quel était ton pseudo dans le F"UC".
jejex68
   Posté le 04-06-2007 à 01:08:47   

Que de réponses.........................Merci chers camarades de tous vos commentaires. J'éspère que vous permettrez de répondre avec un peu de retard car, comme beaucoup, le temps me manque.

Néanmoins une réponse rapide, Unitaire et moi-même ne tenons pas à vous "persuader", mais juste à vous informer.
Etant convaincus du bien fondé de nos idées, il est parfois difficile de ne pas céder à la tentation d'en débaucher un ou deux.....Mais là n'est pas notre objectif.

Je remarque que beaucoups reprochent au PRCF de faire trop d'appels du pied au PCF. Mais, et malgré la justesse des déclarations de Xuan (même si certains mots sont un peu excessifs...), comment devons nous agir vis à vis de ces électeurs communistes déçus et lâchés par la direction d'un parti corrompu par des intérêts individuels?
Finimore
   Posté le 04-06-2007 à 05:05:50   

Unitaire a écrit :

donc voila on as tout compris, vous refusez l'unité communiste contre la direction réformiste du PCF, et bein continuez comme ça car en ce moment de fascisation de notre pays, vous ne voulez pas d'un vrai parti communiste!
une grande majorité ont répondu présent à l'appel de Georges Hage, la main reste tendu car notre responsabilité en tant que communistes est grande !


Déjà, le camarade Xuan a posé une question concernant ton pseudo sur le FUC, il serait honnête que tu dises ce qu'il en est !

Pour ce qui est de ton propos, c'est ni plus ni moins qu'une injonction, qu'un chantage (si vous n'êtes pas avec les initiatives "unitaires" du PRCF, vous n'êtes que des sectaires).
Sur la question de l'unité, je t'ai posé quelques questions simples et précises et tu n'a pas daigné répondre.
Tu as une conception très unilatérale du débat, et une vision totalement fausse de la question de l'unité.
Membre désinscrit
   Posté le 04-06-2007 à 13:01:59   

jejex68 a écrit :

Que de réponses.........................Merci chers camarades de tous vos commentaires. J'éspère que vous permettrez de répondre avec un peu de retard car, comme beaucoup, le temps me manque.

Néanmoins une réponse rapide, Unitaire et moi-même ne tenons pas à vous "persuader", mais juste à vous informer.
Etant convaincus du bien fondé de nos idées, il est parfois difficile de ne pas céder à la tentation d'en débaucher un ou deux.....Mais là n'est pas notre objectif.

Je remarque que beaucoups reprochent au PRCF de faire trop d'appels du pied au PCF. Mais, et malgré la justesse des déclarations de Xuan (même si certains mots sont un peu excessifs...), comment devons nous agir vis à vis de ces électeurs communistes déçus et lâchés par la direction d'un parti corrompu par des intérêts individuels?

Encore une fois pas de problème, vous êtes parfaitement autorisés à poster sur ce forum des infos concernant le PRCF; mais d'une part leur place est plus dans la section "infos ds orgas", car cette "rencontre" n'est pas une action en commun des membres du FML, et sauf surprise elle n'est pas appelée à le devenir, et d'autre part comme nous l'avons tous dit, cet appel est tout sauf une nouveauté.
Par ailleurs nous n'avons pas la même analyse sur le PC. En ce qui me concerne ce n'est plus un parti communiste, et en dehors des anciens résistants qui restent par sentimentalisme, par nostalgie, c'est un parti qui compte très peu de communistes. La plupart des membres sont en accord avec MGB.
Se pose aussi pour vous la question de la crédibilité de vos membres qui sont restés encartés au PC. Il me semble qu'il eut été plus approprié de profiter de l'exposition du PC dans les medias pour convoquer une conférence, et que certains membres éminents du PC/PRCF annoncent devant les cameras qu'elles quittaient définitivement le PC.
jejex68
   Posté le 04-06-2007 à 14:51:10   

Et bien pour tous dire, la plupart des adhésions que je fais le sont de personnes qui n'ont jamais adhérées au PCF et qui sont séduites par l'approche originale qu'à le PRCF d'appréhender la politique.
Xuan
   Posté le 04-06-2007 à 21:56:39   

A ma connaissance, si le PR"C"F remet en cause certains reniements devenus particulièrement visibles sous la direction de R. Hue, et qui ont conduit à des déroutes électorales, il ne critique pas la théorie du passage pacifique au socialisme par les élections et le développement des nationalisations , puisqu’il reprend lui-même cette théorie dans son programme-candidat.
Celle-ci révise - au prétexte d’une situation nouvelle - la conception léniniste de l’Etat bourgeois et de la prise du pouvoir, telle qu’exposée dans l’Etat et la Révolution .
Voilà me semble-t-il la source dont découlent certainement la plupart des critiques faites ici au PR«C »F.

En ce qui concerne Unitaire, il ne joue pas franc-jeu, ses silences sont d’ailleurs éloquents.
Que cherche-t-il dissimuler en définitive ?
Nous attendons de tous les intervenants qu’ils argumentent leurs opinions et qu’ils fassent preuve de franchise. Ce n’est pas son cas.
Kyliiolos
   Posté le 14-07-2007 à 15:01:00   

Pardon, avant que l'on me rappelle que je suis censé être "au vert" je précise que ce message n'est pas un "retour" de ma part, je tenais juste à faire une intervention occasionelle sur ce sujet.Le PRCF étant mon orga, il me semble que je suis en droit de me prononcer au sujet de sa défense.




Le PR"C"F défend une ligne chauvine où l'Etat n'est plus l'instrument de la dictature de la classe bourgeoise sur la classe ouvrière, mais un organisme impartial au-dessus des classes, dont il suffirait de prendre le contrôle par les élections.

Cette ligne, ce n'est pas le PRCF qui la défend, mais Alain Soral et son "Egalité et Réconciliation" que défend Serpov (si le nom de l'organisation est mauvaise, reprennez moi).
Il n'est fait nul part mention de cette théorie que personne au PRCF n'a jamais défendue.
Il suffit de lire nos statuts, l'appel à la lutte révolutionnaire continue y est clairement précisée.



Pour le PR"C"F il suffirait de nationaliser des entreprises pour qu'elles appartiennent au peuple.


Les nationalisations sont une étape nécessaire du processus de transformation du capitalisme au socialisme, après transformation par la lutte armée de l'Etat bourgeois en Etat ouvrier.
Je ne cherche pas à donner des cours de ML, mais je tenais à rappeler que cette étape est de toue manière inévitable.
Ta remarque part d'un mal entendu, le PRCF parlant généralement à très court terme, étant pragmatique, alors que ce forum parle généralement à plus long terme.
Les propositions de nationalisations sont faite pour un programme immédiat, à très court terme après la prise du pouvoir ouvrier, il se situe dans le processus de transformation du capitalisme privé en capitalisme d'Etat sous direction ouvrière.






Tu parles de "fascisation", mais en agitant le drapeau tricolore à la moindre occasion, en abandonnant Staline, en condamnant les jeunes des quartiers, en insultant les camarades qui ont pratiqué la lutte armée, en appelant à voter pour des racistes à chaque élection, je ne pense pas que vous apportiez une quelconque contribution à la lutte contre le fascisme.



Faudra me dire ou le PRCF a appellé à voter pour des racistes aux dernières élections, parce que là il y a comme un malaise dans cet argument si tu regarde ce que tu viens de dire avec du recul et en jugeant par rapport à la réalité des faits.

Concernant Staline, être marxiste-léniniste, ce n'est pas forcement défendre Staline, sinon il faudrais parler de marxisme-léninisme-stalinisme.
Or Staline n'est qu'une interprétation parmis d'autres du Léninisme.
De plus certains membres du PRCF défendent ardement Staline, là n'est pas le problème, simplement il accepte "les autres" qui ne pensent pas comme cela.Le Pôle est une orga ouverte.
Pour ma part, je soutiens totu à fait que le PRCF à raison de dénoncer l'idéalisme historique de certains marxistes concernant Staline.
Staline dans les faits à soutenu avant tout ses intérêts, je peux donner des exemples détaillés si vous le voulez (de toute manière je prépare le shéma d'un petit texte à ce sujet sur mon blog).

Concernant les jeunes de banlieues, nous soutenons que certaines de leurs "luttes" ne sont absolument pas de type populaires, cela ne veut pas dire que le PRCF rejette ces jeunes, il y a des bonnes volontés partout.
Membre désinscrit
   Posté le 14-07-2007 à 16:09:44   

Kyliiolos a écrit :

Pardon, avant que l'on me rappelle que je suis censé être "au vert" je précise que ce message n'est pas un "retour" de ma part, je tenais juste à faire une intervention occasionelle sur ce sujet.Le PRCF étant mon orga, il me semble que je suis en droit de me prononcer au sujet de sa défense.

Tu n'es pas "au vert" arbitrairement, et pour un temps donné. Cette mise au vert doit être l'occasion pour toi de prendre le temps d'assimiler tout ce que tu as appris récemment, et de faire le point pour décider clairement ce que tu comptes faire à l'avenir. Tu as parfaitement le droit de défendre ta propre idéologie, mais c'est notre devoir de ne pas te laisser raconter n'importe quoi sur le forum alors que tu te présentes en tant que ML, le FML étant public.
Bref tu es libre de revenir quand tu jugeras que tu as ta place sur ce forum, tout en sachant que si tu dérapes à nouveau sérieusement, tu prends le risque de te faire censurer, voire bannir.

Kyliiolos a écrit :

Faudra me dire ou le PRCF a appellé à voter pour des racistes aux dernières élections, parce que là il y a comme un malaise dans cet argument si tu regarde ce que tu viens de dire avec du recul et en jugeant par rapport à la réalité des faits.

Le PRCF a appelé à voter pour Schivardi au 1er tour, et pour Royal au second tour... Je laisse chacun libre de juger des idées nauséabondes de ces 2 personnes.

Kyliiolos a écrit :

Concernant Staline, être marxiste-léniniste, ce n'est pas forcement défendre Staline, sinon il faudrais parler de marxisme-léninisme-stalinisme.
Or Staline n'est qu'une interprétation parmis d'autres du Léninisme.
De plus certains membres du PRCF défendent ardement Staline, là n'est pas le problème, simplement il accepte "les autres" qui ne pensent pas comme cela.Le Pôle est une orga ouverte.
Pour ma part, je soutiens totu à fait que le PRCF à raison de dénoncer l'idéalisme historique de certains marxistes concernant Staline.
Staline dans les faits à soutenu avant tout ses intérêts, je peux donner des exemples détaillés si vous le voulez (de toute manière je prépare le shéma d'un petit texte à ce sujet sur mon blog).

Ben voyons...
Quand t'auras fini ton travail de propagande contre Staline, tu m'expliqueras ce qui distingue ton point de vue sur Lenine/Staline (et celui de nombreux militants de ton orga) de celui d'un trotskiste... Et ne t'amuse pas à reprendre Mao comme avatar, pour info il faisait partie comme la plupart des membres de ce forum, de ceux qui considèrent que Staline a appliqué les principes marxistes-léninistes, en digne héritier de Marx, Engels et Lenine.

Kyliiolos a écrit :

Concernant les jeunes de banlieues, nous soutenons que certaines de leurs "luttes" ne sont absolument pas de type populaires, cela ne veut pas dire que le PRCF rejette ces jeunes, il y a des bonnes volontés partout.

Je connais très bien votre position, c'est exactement la même que celle du PCF (comme dans la plupart des domaines d'ailleurs, ce qui est normal puisque nombre de vos dirigeants sont adhérents des 2 orgas). C'est pas une question de "bonnes volontés", c'est une question de potentiel révolutionnaire, d'amalgames, de démagogie, d'analyse des causes ou des conséquences, de fréquentation des différentes communautés...
Kyliiolos
   Posté le 14-07-2007 à 16:49:43   


Tu n'es pas "au vert" arbitrairement, et pour un temps donné. Cette mise au vert doit être l'occasion pour toi de prendre le temps d'assimiler tout ce que tu as appris récemment, et de faire le point pour décider clairement ce que tu comptes faire à l'avenir. Tu as parfaitement le droit de défendre ta propre idéologie, mais c'est notre devoir de ne pas te laisser raconter n'importe quoi sur le forum alors que tu te présentes en tant que ML, le FML étant public.
Bref tu es libre de revenir quand tu jugeras que tu as ta place sur ce forum, tout en sachant que si tu dérapes à nouveau sérieusement, tu prends le risque de te faire censurer, voire bannir.




Justement, je reprécise que cette intervention n'est qu'occasionelle et est une proposition de défense sur un sujet qui je pense me concerne au même titre que d'autres.



Le PRCF a appelé à voter pour Schivardi au 1er tour, et pour Royal au second tour... Je laisse chacun libre de juger des idées nauséabondes de ces 2 personnes.


Je ne connais pas beaucoup les idées du sieur Schivardi si ce n'est qu'elles ne m'ont pas du tout semblées marxistes, tout cela est-il que je n'ai pas non plus trouvé une pointe de racisme dans ses propos.
De même que je me suis fais hué pour avoir insulté le PCMLM de Polpotiste (à raison je vous l'accorde), attaquons les gens sur des bases saines.





Ben voyons...
Quand t'auras fini ton travail de propagande contre Staline, tu m'expliqueras ce qui distingue ton point de vue sur Lenine/Staline (et celui de nombreux militants de ton orga) de celui d'un trotskiste... Et ne t'amuse pas à reprendre Mao comme avatar, pour info il faisait partie comme la plupart des membres de ce forum, de ceux qui considèrent que Staline a appliqué les principes marxistes-léninistes, en digne héritier de Marx, Engels et Lenine.




Mao n'a jamais pu saquer Staline, c'est d'ailleurs lui qui lors de son voyage en URSS, avec ses mots de paysans, s'était exprimé en ces termes en privé "tout ce que j'ai le droit de faire ici, c'est dormir, manger et chi**".
C'est sûr que c'était difficile pour Mao de parler autrement d'un homme qui avais nommé Tchang Kai Chek membre d'honneur de l'internationale et qui avais donné jusqu'au bout son soutien (et pas seulement en paroles) à Tchang Kai Chek, toujours, jusqu'à ce qu'il se fasse défaire, pour la seule raison que la Chine avait un potentiel de concurence au sein du Comintern.
(Notons qu'à la création du secrétariat politique , en 1918 je crois, il a fait la même chose aux communistes Allemand, à succès cette fois, en faisant trainer à dessein l'aide militaire des soviets aux ouvriers Allemands jusqu'à la victoire des nationalistes pendant la révolution.)
Membre désinscrit
   Posté le 14-07-2007 à 17:41:47   

Kyliiolos a écrit :


Je ne connais pas beaucoup les idées du sieur Schivardi si ce n'est qu'elles ne m'ont pas du tout semblées marxistes, tout cela est-il que je n'ai pas non plus trouvé une pointe de racisme dans ses propos.
De même que je me suis fais hué pour avoir insulté le PCMLM de Polpotiste (à raison je vous l'accorde), attaquons les gens sur des bases saines.

Je n'ai pas forcément enregistré tous les propos des candidats du 1er tour, mais je n'ai pas forcément souvenir d'avoir entendu des propos racistes de la part de Le Pen non plus pendant cette campagne. Ce qui m'intéresse, c'est pas la stratégie marketing de tel ou tel candidat, c'est ce qu'il y a derrière. Effectivement Schivardi n'est pas raciste envers les jeunes de banlieue, il n'évoque même pas le problème... Et pour Royal au fait?
Quant au PCMLM, tu as fait bien plus que de les traiter de polpotistes, et le rapprochement entre ma critique de Schivardi et Royal et ta critique du PCMLM est franchement insultant pour eux. On ne traite pas de la même façon des sociaux-démocrates nationalistes et des camarades.

Kyliiolos a écrit :

Mao n'a jamais pu saquer Staline, c'est d'ailleurs lui qui lors de son voyage en URSS, avec ses mots de paysans, s'était exprimé en ces termes en privé "tout ce que j'ai le droit de faire ici, c'est dormir, manger et chi**".
C'est sûr que c'était difficile pour Mao de parler autrement d'un homme qui avais nommé Tchang Kai Chek membre d'honneur de l'internationale et qui avais donné jusqu'au bout son soutien (et pas seulement en paroles) à Tchang Kai Chek, toujours, jusqu'à ce qu'il se fasse défaire, pour la seule raison que la Chine avait un potentiel de concurence au sein du Comintern.
(Notons qu'à la création du secrétariat politique , en 1918 je crois, il a fait la même chose aux communistes Allemand, à succès cette fois, en faisant trainer à dessein l'aide militaire des soviets aux ouvriers Allemands jusqu'à la victoire des nationalistes pendant la révolution.)

Encore une fois tu nous donnes la version des maoïstes ou celle des trotskistes? Parler du "soutien" de Staline à Tchang Kai Chek sans évoquer le Japon c'est très fort...
Membre désinscrit
   Posté le 14-07-2007 à 17:45:04   

Au-delà de ces nouvelles polémiques, je rappelle que nos critiques étaient relatives à cette énième tentative de "putsch" des Hage et autre Gastaud au PCF, tentative relayée par un olyday ne respectant pas son bannissement du forum, et qui n'a strictement aucun intérêt dans l'optique d'une unification des marxistes-léninistes de ce pays pour refonder un parti bolchevik.
Kyliiolos
   Posté le 14-07-2007 à 17:56:50   


Je n'ai pas forcément enregistré tous les propos des candidats du 1er tour, mais je n'ai pas forcément souvenir d'avoir entendu des propos racistes de la part de Le Pen non plus pendant cette campagne. Ce qui m'intéresse, c'est pas la stratégie marketing de tel ou tel candidat, c'est ce qu'il y a derrière. Effectivement Schivardi n'est pas raciste envers les jeunes de banlieue, il n'évoque même pas le problème... Et pour Royal au fait?



Royal non plus n'est pas raciste, soyons sérieux.Concernant Le Pen, après avoir dit longtemps le contraire, je pense maintenant qu'il n'est pas raciste, pendant se première présidentielle son deuxième de liste était noir et il a présenté une arabe aux départementales de l'île de france.
Nous devrions plutôt l'attaquer sur sa défense du colonialisme et sa politique immigrationniste, car l'argument de racisme ne marchera pas éternelement, et quand il ne marchera plus c'est là que le FN risque de prendre de l'importance.



Quant au PCMLM, tu as fait bien plus que de les traiter de polpotistes, et le rapprochement entre ma critique de Schivardi et Royal et ta critique du PCMLM est franchement insultant pour eux. On ne traite pas de la même façon des sociaux-démocrates nationalistes et des camarades.




Ce ne sont pas des camarades, ils m'on traités au même titre que CubaLibre de Pétainiste et de Collabo.J'ai peut être en effet été insultant envers le PCMLM, mais c'est à double sens.





Encore une fois tu nous donnes la version des maoïstes ou celle des trotskistes? Parler du "soutien" de Staline à Tchang Kai Chek sans évoquer le Japon c'est très fort...

Le soutien de Staline à Chang Kai Chek (pas besoin de guillemets, ca a été jusqu'à le nommer membre d'honneur de l'internationale et cela bien avant l'invasion du Japon) s'est effectué jusqu'à la victoire de la guerre civile en faveur de la guerre populaire.

Et concernant le sabotage de la révolution Allemande, je vous conseille un livre de Maurice Laporte : "Staline l'Homme d'acier" (bouquin anti-communiste mais bonnes informations sur les activités officieuses de Staline que l'on n'a pas l'habitude d'évoquer, très peu connues).
Membre désinscrit
   Posté le 14-07-2007 à 18:12:23   

Kyliiolos a écrit :


Royal non plus n'est pas raciste, soyons sérieux.Concernant Le Pen, après avoir dit longtemps le contraire, je pense maintenant qu'il n'est pas raciste, pendant se première présidentielle son deuxième de liste était noir et il a présenté une arabe aux départementales de l'île de france.

Quand t'es ironique, mets des smilies, sinon ça pourrait être mal interprété...
Bon enfin à choisir je préfère que tu te dises "maoïste" que "stalinien"
Membre désinscrit
   Posté le 14-07-2007 à 18:15:09   

Si on devait faire un best of de tes différentes interventions, on en concluerait que tu es plus proche de Le Pen et de Petain (entre autres) que de Staline, tu confirmes?
Kyliiolos
   Posté le 14-07-2007 à 18:19:03   

Le Pen est un des représentants de la petite bourgeoisie nationale, c'est normal qu'il soit marginalisé par les médias, il n'y a pas de honte à défendre la vérité même dans le "camps" adverse.

Enfin bon, chacun sa version de la vérité après tout.


Edit:Il suffit de lire mes interventions théoriques pour voir le contraire.

Message édité le 14-07-2007 à 18:20:02 par Kyliiolos
Finimore
   Posté le 15-07-2007 à 07:56:18   

Kyliiolos a écrit :

Mao n'a jamais pu saquer Staline,


Je reviendrai peut-être sur certains points de tes interventions, mais je ne peux pas te laisser dire ça au sujet de Mao car celui-ci disait en 1939 "« Fêter Staline, c’est prendre parti pour lui, pour son œuvre, pour la victoire du socialisme, pour la voie qu’il indique à l’humanité, c’est se déclarer pour lui comme pour un très cher ami. Car l’immense majorité de l’humanité vit aujourd’hui dans les souffrances, et elle ne peut s’en affranchir qu’en suivant la voie indiquée par Staline et avec son aide. » ".

Qu'il y ait eu des divergences sur certains points entre Mao et Staline, c'est un fait, mais les critiques de Mao s'appuient sur certaines conceptions de Staline à un moment donné de l'histoire et ne remettent pas en cause l'oeuvre de Staline, bien au contraire.
Kyliiolos
   Posté le 15-07-2007 à 12:27:37   

A l'époque, même l'assemblée nationale française s'est levée (mis à part 3 députés) pour rendre hommage à Staline à sa mort, le contexte était différent, surtout qu'il y a l'officiel et l'officieux, or la diplomatie ne fait pas parti de cette dernière catégorie et que la Chine avait tout intérêt à oublier les méfaits de Staline vis à vis de la guerre populaire et à ne pas s'isoler.

Je ne me prétend pas un spécialiste de la Chine c'est vrai, mais entre le public et le privé il a une marge, et ce n'est pas contre Mao que je dis ça, sa stratégie pouvait se comprendre et ce serait une première historique qu'il fasse exeption à la règle, tu en conviendra non?
Xuan
   Posté le 15-07-2007 à 21:48:55   

Kyliiolos a écrit :

Mao n'a jamais pu saquer Staline,

Tu fais fausse route Kyliiolos, le Parti Communiste Chinois et Mao Tsé Toung Tsé toung à sa tête ont fait certaines critiques sur Staline mais leur position exprimée sans la moindre ambiguïté est que l’œuvre de Staline est principalement positive .
Ce n’est pas un panégyrique diplomatique mais une position politique exprimée à plusieurs reprises, y compris dans les réunions internes du PCC.

Kyliiolos a écrit :

Le Pen est un des représentants de la petite bourgeoisie nationale, c'est normal qu'il soit marginalisé par les médias, il n'y a pas de honte à défendre la vérité même dans le "camps" adverse.

Le Pen est un des représentants de la bourgeoisie et non de la petite-bourgeoisie. S’il est marginalisé c’est officiellement pour ses déclaration racistes et antisémites et surtout pour ses prises de position anti européennes.

Kyliiolos a écrit :

Concernant Le Pen, après avoir dit longtemps le contraire, je pense maintenant qu'il n'est pas raciste, pendant se première présidentielle son deuxième de liste était noir et il a présenté une arabe aux départementales de l'île de France.


Kyliiolos tu devrais montrer moins de naïveté envers les représentants de la bourgeoisie.
Kyliiolos
   Posté le 16-07-2007 à 09:47:22   


Tu fais fausse route Kyliiolos, le Parti Communiste Chinois et Mao Tsé Toung Tsé toung à sa tête ont fait certaines critiques sur Staline mais leur position exprimée sans la moindre ambiguïté est que l’œuvre de Staline est principalement positive .
Ce n’est pas un panégyrique diplomatique mais une position politique exprimée à plusieurs reprises, y compris dans les réunions internes du PCC.




Je te crois sur paroles, c'est normal pour des matérialistes de voir une expérience du point de vu de l'intérêt de la société et non de son propre point de vue comme le feraient les égocentriques, mais quand je dis "en privé", je dis dans les lettres, dans le domaines familial etc...
Je ne pense pas qu'il est tout à fait digéré certaines de ses "erreurs" tu ne penses pas?
Pour moi, l'URSS de Staline était avant tout capitaliste d'Etat, les chefs de production avaient un pouvoir oppressif vis à vis des ouvriers, je pense particulièrement à une loi ayant été votée par Staline permettant de punir par l'amendes ou la prison les contestations des ouvriers dans le travail de production.




Le Pen est un des représentants de la bourgeoisie et non de la petite-bourgeoisie. S’il est marginalisé c’est officiellement pour ses déclaration racistes et antisémites et surtout pour ses prises de position anti européennes.



Personelement je l'ai toujorus entendu défendre les petits entrepreneurs etc...
De plus, combattre l'UE, ce n'est pas du même coup mettre une épine dans le pied à la bourgeoisie nationale qui a tout intérêt à cette ouverte aux autres pays Européens?




Kyliiolos tu devrais montrer moins de naïveté envers les représentants de la bourgeoisie.



Je ne doute pas que Le Pen soit réactionnaire (au sens marxiste et non marxiste du terme), mais est-il pour autant raciste?
Je pense que je n'ai pas assez d'éléments pour le juger de cela, pour être franc il n'y en a aucun d'après moi, après moultes recherches.
Antisémite certe.
SMT
   Posté le 25-07-2007 à 22:04:24   

Kiliiolos dit « Royal non plus n'est pas raciste, soyons sérieux. »
Elle représente le courant néosocialiste du PS-SFIO (Déat, Chauvet), son programme était : nation, famille, travail et elle a défendu jusqu’au bout Mittérand dans « l’affaire Bousquet »

Kiliiolos dit « Le Pen est un des représentants de la petite bourgeoisie nationale, c'est normal qu'il soit marginalisé par les médias….Personelement je l'ai toujorus entendu défendre les petits entrepreneurs »

C’est un retour du mythe proudhonien ou l’illusion d’un paternalisme bon enfant des bons petits patrons « travailleurs » et « sympathiques » qui fait dire ça à Kiliiolos ?

Selon la juste formule de Dimitrov, le fascisme c’est « la dictature des éléments les plus réactionnaires, les plus chauvins, les plus impérialistes du capital financier ».
Contrairement à la position de Kiliiolos , Le Pen représente bien l’idéologie de la bourgeoisie et des monopoles les plus réactionnaires et oppose les travailleurs selon des critères de races, de nationalités ou d’origines. La question « d’avoir des amis candidats de couleurs » comme argumente Kiliiolos est subjective et anti-matérialiste, la ligne de partage c’est la question de classe.

Extrait des 200 thèses de l’urcf :

« 80/ - Le fascisme c’est « la dictature des éléments les plus réactionnaires, les plus chauvins, les plus impérialistes du capital financier » (Dimitrov). C’est une dictature terroriste qui vise à écraser, à interdire toute activité démocratique, syndicale (autre que corporatiste), communiste. Le fascisme dans les années 20, 30, 40 a été la réponse des secteurs les plus réactionnaires à la Révolution d’Octobre, à la poussée révolutionnaire. Ce danger existera si le capital financier voit une menace sur son système d’exploitation, si la Révolution ne devance pas les capacités de mobilisation et d’organisation du grand capital.

81/ - Le danger fasciste ne provient pas seulement des Partis se réclamant de cette idéologie (FN, MNR, etc.) mais peut se présenter sous forme de dictature militaire, de pouvoirs d’exception à un Président de la République quel que soit son étiquette. C’est la chambre du Front Populaire (moins les communistes) qui a confié les pleins pouvoirs à Pétain. Cette leçon ne doit pas être oubliée !
Le danger fasciste peut se concrétiser sur fond d’équilibre instable, les forces des travailleurs étant fortes et menaçant le système mais le capital gardant de solides positions dans les couches moyennes, la petite-bourgeoisie avec la bénédiction, la complicité des Partis réformistes sociaux-démocrates ou révisionnistes, dès lors, l’oligarchie financière peut envisager une dictature du fascisme pour sauver le pouvoir, alors que le prolétariat et les travailleurs ne sont pas encore en mesure de le prendre. »

Extrait tract urcf pour le 1er tour des présidentielles :

« Bayrou / Le Pen : la botte secrète du capital
Pour contrer une éventuelle défiance du peuple à l’égard de ce tandem Sarkozy-Royal, le pouvoir capitaliste recherche de nouvelles formes de duperies. C’est le sens de la promotion médiatique réservée aux candidatures Bayrou et Le Pen, qui se présentent comme « différents » des deux autres. Un mensonge qui ne résiste guère au rappel de leurs parcours politiques et à la lecture de leurs programmes.
La politique de Bayrou est jumelle de ses deux rivaux de l’UMP et du PS : exonérations de charges patronales pendant 5 ans, pas d’augmentation du SMIC, plus d’heures supplémentaires…Bayrou, ancien ministre de droite (ardent défenseur de l’école privée en 1993) est toujours de droite…

Le Pen reprend tous les points du programme du MEDEF, et y ajoute son fonds de commerce, l’immigré désigné comme bouc-émissaire, pour répondre d’abord aux demandes du patronat : diviser les travailleurs, leur faire oublier qui sont leurs exploiteurs, et empêcher l’unité ouvrière autour des légitimes revendications de tous. Quand un travailleur vote Le Pen, il se tire une balle dans le pied !
Aucune voix ne doit se porter sur les candidats du capital, qui tous exécuteront les ordres des monopoles ! »

Extrait communiqué urcf pour le 1er tour des présidentielles :
« ………….
Le Pen est le porte-parole des monopoles et du capital acquis à la nécessité (pour eux) de peser sur le programme des autres candidats dans le sens du racisme et de la fascisation . Se faisant passer pour un « homme du peuple » avec la complicité de quelques plumitifs douteux et avides d’argent, Le Pen est un milliardaire représentant des intérêts du capital financier au-delà de ses imprécations mensongères et démagogiques contre le CAC 40.

Le Pen défend l’ensemble des points programmatiques du MEDEF : retour à 65 ans comme âge légale des retraites, suppression comme Sarkozy et Bayrou des régimes spéciaux des retraites, diminution de l’impôt sur les sociétés, suppression de l’impôt sur les grandes fortunes, réglementation du droit de grève, allongement du temps de travail et suppression des 35 heures, aménagement du SMIC (en clair la suppression du salaire minimum), hausse du budget de la défense nationale passant de 1,6 % du PIB à 2, 8 !!!

Le Pen comme son compère le hobereau De Villiers mettent en avant la question de l’immigration comme la source de tous les maux qui accablent les français. Leur proposition de « préférence nationale » relève de la rhétorique fasciste classique. Faire croire que les responsables des malheurs ce ne sont pas les capitalistes qui vivent de notre exploitation mais nos frères de classe de nationalité différente.
La candidature et le programme de Le Pen visent à la division des travailleurs, à empêcher l’unité ouvrière autour des revendications immédiates et futures. De plus, en appelant à une discrimination aggravée, Le Pen permet d’entériner de fait et détourne l’attention des mesures réelles de fascisation et de restriction des libertés publiques prises sous l’égide de Sarkozy. Quand un travailleur vote Le Pen, il se tire une balle dans le pied !

Aucune voix ne doit se porter sur les candidats du capital, tous sont les futurs applicateurs zélés des directives des monopoles et de leur libéralisme. ………
……»

Et pour les relens gaullistes (extraits du même communiqué) :

« Démocratie du Capital= démocratie tronquée !
Les élections en régime capitaliste ne peuvent être dissociées de la domination de la classe capitaliste sur les entreprises grâce à la propriété privée des usines, entreprises, banques, terre, moyens d’information, de l’exploitation du travail salarié.

Le pouvoir du capital, y compris sous la « démocratie bourgeoise » s’exerce au moyen d’une véritable dictature de classe, celle de l’oligarchie financière. Les appareils d’Etat : répressifs, judiciaires, statistiques, « éducatifs » les medias visent à sauvegarder le régime capitaliste, à « encadrer » les travailleurs. Dans tout Etat, « l’idéologie dominante est celle de la classe dominante » (Marx).

Dès lors, à des rythmes variable selon les Etats, le pouvoir bourgeois va chercher à s’appuyer sur des exécutifs « forts ».. Le capitalisme de monopoles va donc entraîner selon l’expression remarquable de Lénine « un tournant de la démocratie vers la réaction, la réaction sur toute la ligne ». la constitution gaulliste exprime ce tournant.

La question électorale en France aujourd’hui.

Nous devons partir des formes concrètes prises par la dictature du capital dans notre pays. En 1958, la venue au pouvoir des réactionnaires dirigés par De Gaulle signifiait avec un certain retard, un redéploiement de la politique de l’impérialisme français.

Tournant réactionnaire tout d’abord qui mit fin au parlementarisme bourgeois classique (III et IVéme République) pour les motifs de classe évoqués ci-dessus.

C’est tout d’abord la Constitution de 58 qui s’appuie sur l’élection au suffrage universel du Président de la République, pour substituer au parlementarisme traditionnel, un exécutif fort accordant des pouvoirs démesurés à un seul homme !
Ainsi les monopoles sont plus à même d’exercer le pouvoir réel, l’article 16 de cette constitution autorise même l’Etat d’urgence et les mesures d’exceptions en « cas de troubles publics » accordant au Président des pouvoirs dictatoriaux.

Cette forme autoritaire de pouvoir renoue avec les pires tendances réactionnaires de l’histoire de France : monarchisme et bonapartisme. Aux Législatives le nouveau mode de scrutin allait favoriser la constitution de bloc autour d’une formation dominante à droite et à gauche, laminant les « petites formations ». La réforme du mandat présidentiel à 5 ans vise à subordonner les législatives aux présidentielles puisqu’elles se déroulent « dans la foulée ».

Enfin, cette nouvelle constitution a signifié un renforcement de l’impérialisme français. Prenant acte, suite aux guerres de libération nationale des peuples opprimés, de la crise du colonialisme, la réaction gaulliste a su réorienter les objectifs de l’impérialisme français vers la continuité du pillage et de la domination en Afrique et ailleurs par un néo-colonialisme (semi-colonialisme) et l’intégration dans un bloc impérialiste des Etats d’Europe et assurant les surprofits aux monopoles par la conquête de nouveaux marchés.

- Cela a eu aussi pour conséquence l’achèvement de l’intégration de la social-démocratie au système impérialiste par l’intégration totale des dirigeants à l’appareil d’Etat et aux conseils d’administration des monopoles, c’est son passage au social-libéralisme.
- La montée progressive de la victoire du courant révisionniste dans le PCF est aussi une conséquence de la stratégie des monopoles autour de la défense des « intérêts nationaux » (en décodé l’impérialisme français) et des « avantages » matériels afférents attribués à la « bureaucratie ouvrière » (lénine).
- -Le recours massif à l’immigration pour les travaux les plus difficiles, pour les tâches d’O.S. La classe ouvrière a vu aussi ses droits électoraux rognés, puisqu’une partie importante du prolétariat était privé de ce droit, faute de « citoyenneté » (aujourd’hui environ de 30 à 40 % des ouvriers !).

La dictature du capital a pris en France une forme nouvelle centrée sur le bipolarisme, deux partis ou blocs des monopoles (UMP/PS) se succèdent en alternance : libéraux ou/et sociaux-libéraux ……
……………………….. »

Message édité le 25-07-2007 à 22:07:41 par SMT
Kyliiolos
   Posté le 27-07-2007 à 15:01:52   


Elle représente le courant néosocialiste du PS-SFIO (Déat, Chauvet), son programme était : nation, famille, travail et elle a défendu jusqu’au bout Mittérand dans « l’affaire Bousquet »


Ce n'est pas parce que l'on défend ces valeurs que l'on est raciste!Après l'affaire bousquet, c'était ce qui mettais en évidence les liens de mitterand avec Vichy non?
Il faut se rappeler que bien que celui ci déposa tous les ans jusqu'à sa mort des fleurs sur la tombe de Pétain, il s'est engagé dans la voie de la résistance bien avant la fin de la guerre.
En ce qui concerne Pétain, je conserve mes convictions historiques.



C’est un retour du mythe proudhonien ou l’illusion d’un paternalisme bon enfant des bons petits patrons « travailleurs » et « sympathiques » qui fait dire ça à Kiliiolos ?

Je n'ai pas défendu Le Pen ou la petite bourgeoisie, j'ai mis en évidence les liens qui l'attachait à elle, ne mélange pas tout.


Contrairement à la position de Kiliiolos , Le Pen représente bien l’idéologie de la bourgeoisie et des monopoles les plus réactionnaires et oppose les travailleurs selon des critères de races, de nationalités ou d’origines. La question « d’avoir des amis candidats de couleurs » comme argumente Kiliiolos est subjective et anti-matérialiste, la ligne de partage c’est la question de classe.




Pardon, je pense que tu m'as mal lu avant d'écrire cette phrase, auquel cas il n'y a aucune gravité, toutefois si c'est à dessein que tu as fait exprès de mélanger mon argument en réponse à la question du racisme au caractère de classe de l'idéologie de Le Pen, ça me dérange un peu plus car moi je respecte mes interlocuteurs et je n'utilise pas ce genre de procédés.
Donc je ne répondrais pas étant donné que tu donne un sens à mes réponses qui n'est pas l'original.


Concernant le fascisme et Le Pen, je maintiens que celui ci n'est qu'un Pétard mouillé petit bourgeois que le capital Européen marginalise pour ses positions qui ne sont pas les siennes, mais pas un fasciste.
Un vrai fasciste soumet à l'Etat le capital et les travailleurs dans un but d'unité commune, pour mettre fin à la lutte des classes, du moins dans les paroles.
Le Pen lui n'est pas pour le capitalisme d'Etat, son trip à lui c'est la fermeture de la France au capital étranger.

Message édité le 27-07-2007 à 15:03:54 par Kyliiolos
Xuan
   Posté le 27-07-2007 à 22:26:02   

Je te rappelle que Mitterrand a été décoré de la francisque.

Kiliiolos, je t'ai demandé de réfléchir avant de poster à nouveau ici.
Si tu reviens pour chercher des excuses à des collabos, ta présence va devenir franchement indésirable.
Kyliiolos
   Posté le 28-07-2007 à 01:56:29   

Mais je ne défend pas de collabos, je ne suis pas mitterantiste mais pour moi quelqu'un qui s'engage dans la résistance n'en est pas un, ce qui importe c'est les actions finalement accomplies, pas les regrets.
Finimore
   Posté le 28-07-2007 à 06:21:29   

La filliation de Mitterrand avec la résistance, c'est de la blague.
En 1965 les communistes marxistes-léninistes reprenaient dans le bulletin - Pour la vérité - un article de l'Humanité-Dimanche du 14 novembre 1948 dénonçant dèjà le passé de Mitterand, sa francisque etc...
Tu peux trouver ces infos dans le tome 1 du livre de Patrick Kessel : Le mouvement "maoïste" en France.
Quelques soit ses tentatives pour essayer de se faire passer pour autre chose, Mitterrand fut pétainiste et d'extrême-droite.
Membre désinscrit
   Posté le 28-07-2007 à 10:55:27   

Xuan a écrit :


Kiliiolos, je t'ai demandé de réfléchir avant de poster à nouveau ici.
Si tu reviens pour chercher des excuses à des collabos, ta présence va devenir franchement indésirable.

Oui sérieusement kyliiolos, peux-tu m'expliquer l'intérêt de consacrer une partie de ton temps libre à défendre Petain, Mitterrand... Tu n'as rien de plus utile à faire?
sti
   Posté le 28-07-2007 à 21:51:11   

Et si l'on arrêté de tenter le jeune Kiliiolos de dire des conneries ?
Y'a t-il des adultes responsables dans la salle ?
jejex68
   Posté le 12-08-2007 à 11:02:54   

(Tout d'abord, coucou à tous, j'ai été absent du forum durant de de longues semaines, et j'en ai donc des choses à lire............ )

Je me permet juste d'intervenir en cours de discussion, car j'ai un peu l'impression que Kylliolos est en train de ramer sur le sable.

En effet, les plus anciens ici se rappelleront sans doute de la création du FN en 1972 et des positions affichées et revendiquées depuis lors par le député LEPEN à l'Assemblée Nationale avec son comparse le sieur POUJADE.
Leur cheval de bataille était alors la défense de l'entreprise, quelle que soit sa taille....D'où le célèbre "Poujadisme".
Il n'est donc pas en débat de savoir si Lepen est défenseur du grand ou petit bourgeois.....J'avoue même trouver cela un peu infantile.

Car un rapide regard sur la situation économique actuelle démontre bien que l'entreprise moyenne n'éxiste pour ainsi dire, plus en France.
Seules demeurent les grandes et les petites entreprises. Ces dernières n'étant, pour la plupart que la résultante de la politique soutenue par les divers gouvernements de droite (et de gauche) sur la création de leur propre emploi pour les chômeur.
Catégorie de commerçants ou d'artisans que l'on ne saurait, bien évidemment, assimiler à des bourgeois.


(Quand à Mitterand, comme le signifie Finimore, son parcours n'est pas en débat et connu de tous......Je comprend même pas qu'on le conteste)


Edité le 12-08-2007 à 11:01:41 par jejex68


Xuan
   Posté le 12-08-2007 à 16:48:31   

jejex68 a écrit :

...Seules demeurent les grandes et les petites entreprises. Ces dernières n'étant, pour la plupart que la résultante de la politique soutenue par les divers gouvernements de droite (et de gauche) sur la création de leur propre emploi pour les chômeur.
Catégorie de commerçants ou d'artisans que l'on ne saurait, bien évidemment, assimiler à des bourgeois .


«Le déficit actuel [de la balance commerciale française] s'explique en grande partie par la faible densité du tissu industriel français en entreprises moyennes» selon Hervé Novelli (secrétaire d'Etat aux Entreprises et au Commerce extérieur).

Quant aux artisans et commerçants, ce sont pour une minorité des bourgeois en puissance, ou bien pour la plupart de futurs prolétaires.
Dans tous les cas, pas une classe susceptible de diriger ni même d'inspirer quelque action politique que ce soit.
Komintern
   Posté le 20-08-2007 à 14:54:20   

Bonjour à tous, cela fait longtemps que je n'ai pas posté sur le forum même si je continue à suivre les débats.
Pour Kylliolos:
Tes interventions sur le pen, mitterand etc montre à quel point tu n'es pas clair idéologiquement.
Tes positions sont, désolé de te le dire, totalement social chauvines car on devine ton "goût" pour la nation et la "grandeur" de la france.
Celà dit c'est tout à fait normal puisque tu exprimes le point de vue de ton orga.
En effet le prcf veut coute que coute unir drapau tricolore et drapeau rouge, à quel effet?
La nation est aujourd'hui un concept réactionnaire et qui ne correspond à rien.
Pourquoi faudrait t'ilque les ouvriers se sentent "français"?
Et que deviennent les ouvriers qui ne le sont pas? On les exclu c'est ça?
Ensuite jamais le prcf ne condamnera le produisons français de marchais qui est pourtant d'un chauvinisme clair.
Comment ne pas y voir la mise en opposition de la classe ouvrière sur des critères fallacieux de nationalités etc!
Et enfin qui nous a sorti il y a peu un torchon nauséabond pompeusement intitulé "manifeste "progressiste" de défense de la langue française" et ce au moment même ou sarkozy et consort nous rabache les oreilles sur le fait que connaitre parfaitement le français est une condition pour entrer en france!?
Si ce n'est pas un acte de collaboration qu'est ce que c'est?
Et quand on voit à qui s'adresse le prcf il est évident qu'il n'a rien de communiste!
- Le rôle dirigeant de la classe ouvrière? On oublie!
- La DDP? surtout pas
Et on peut continuer
Le prcf n'est qu'une autre orga qui défend les intérêts économiques de la petite bourgeoisie craintive qu'elle est de se voir prolétariser et de perdre son statut.
Pour finir arrête de nous bassiner avec les c...... anticommunistes sur Staline, comme tous les conquest et autres courtois jamais une preuve et l'appliquations du principe facho: "mentez mentez il en restera toujours quelque chose"
Je ne te salue pas
Finimore
   Posté le 20-08-2007 à 15:48:43   

Komintern a écrit :

Pour finir arrête de nous bassiner avec les c...... anticommunistes sur Staline, comme tous les conquest et autres courtois jamais une preuve et l'appliquations du principe facho: "mentez mentez il en restera toujours quelque chose"


C'est très vrai ce que tu dis, il n'y a qu'a lire ce que racontent les trotskistes, anars et autres sur le forum (lcr) marxiste révolutionnaire ou un topic sur le Stalinisme -dans histoire et idéologie- a plus de 8 pages. Mise à part les rengaines classiques sur le stalinisme, peu d'arguments mise à part un Mao qui intervient (il est courageux ou alors maso) et il faut aussi signaler que dans ce topic l'absence complète de Dago Rouge qui ne défend même pas ce que dit Ludo Martens (peut être ont-ils virer le Dago rouge, ça je n'en sait rien).
Membre désinscrit
   Posté le 20-08-2007 à 17:30:37   

Finimore a écrit :


C'est très vrai ce que tu dis, il n'y a qu'a lire ce que racontent les trotskistes, anars et autres sur le forum (lcr) marxiste révolutionnaire ou un topic sur le Stalinisme -dans histoire et idéologie- a plus de 8 pages. Mise à part les rengaines classiques sur le stalinisme, peu d'arguments mise à part un Mao qui intervient (il est courageux ou alors maso) et il faut aussi signaler que dans ce topic l'absence complète de Dago Rouge qui ne défend même pas ce que dit Ludo Martens (peut être ont-ils virer le Dago rouge, ça je n'en sait rien).

J'étais tombé sur un autre topic où dago rouge s'exprimait sur le bouquin de manière assez neutre en disant que c'était un ouvrage personnel de Martens, et en aucun cas un bouquin officiel du PTB. De toute façon Martens c'est du passé, les nouvelles forces vives se trouvent au COMAC! Change the world! Peeeeeaaaacccce man!
gorki
   Posté le 21-08-2007 à 00:25:26   

le camarade Komintern a écrit :

Et quand on voit à qui s'adresse le prcf il est évident qu'il n'a rien de communiste!


Voila la question fondamentale qui finalement se pose dans cet appel, la question de l’unité restant accessoire et qui plus est très conjoncturelle. Et comme le soulignait fort justement xuan ce ne sont pas les indices qui manquent pour démontrer le caractère anti-léniniste de cette organisation, ce à quoi je rajouterais ces quelques traits supplémentaires, bourgeois, nationaliste fascisant, et finalement anti marxiste.
Le Prcf n’est en rien une organisation communiste, pour les raisons évoquées par le camarade Komintern, sur le plan des idées, elle est à cent lieux des principes fondamentaux du marxisme et du léninisme.

Je vais m’autoriser ici à de nouveau apporter le point de vue, sur la prétendue appartenance communiste de cette organisation, d’un autre groupe issue du PCF sortie à même époque des entrailles social-démocrate de ce parti, le CEL

Je vous livre ici quelques extraits d’un article paru dans le bulletin de ce groupe * , article traitant d’une résolution adoptée au séminaire communiste internationale de Bruxelles en 2005 ; résolution qui développait le concept de l’ennemi principale nord américain, le CEL (organisation se réclamant du ML membre du CNU) ne signa pas cette résolution (ce qui était la moindre des choses) Mais voyons comment principalement le CEL trouva dans son argumentation, la place pour fustiger au passage le PRCF sur cette question, je cite . .


« Il s’agit d’une résolution centriste qui vise à rallier toutes les mouvances du mouvement communiste international et dont le seul résultat serait de jouer le jeux des contre-révolutionnaires. Il n’est d’ailleurs pas surprenant de voir cette que cette résolution s’appuie sur des organisations nationales-trotskistes comme le PRCF en France avec comme dirigeants d’anciens trotskistes de L’OCI (Lefort), du groupe trotskiste « communiste » Mestre (Lefort, Gastaut) ou des révisionnistes moderne de L’ex-URSS comme O.Chénine. . .

. . . G.Gastaud auteur d’un livre intitulé Mondialisation communiste et projet communiste (1997) cite abondamment trotsky, par exemple aux page 71-72 où il est dit que l’on peu constater l’observation fine de Trotski qui applique le principe léniniste alors que Staline a commis de graves déviations attachées à sa direction politique. (Page 72).

Le nouveau PCUS de O.Chenine joue le rôle : « d’enseigne rebadigonnée appelée à camoufler le révisionnisme consommé tant de Zyouganov, leader du PCFR que de L’élite nomenhlatouriste des partis communistes des anciennes républiques fédérés. . .

Mais, pouvons nous encore nous laisser duper par de tels comportements ? Comment croire que des trotskistes endurcis peuvent devenir des léninistes ? Alors que les Gastaud-Lefort n’ont qu’un seul objectif unir le trotskisme au drapeau tricolore français. Nous avons le devoir d’analyser les écrits et leur travail de sape dans le mouvement communiste pour ainsi les dénoncer et éclairer les militants qui se laissent abuser par ces vils serpents camouflés dans le mouvement communiste. . .
* Bulletin communistes en luttes de juillet août 2005.


Edité le 24-08-2007 à 20:27:20 par gorki


Jameul
   Posté le 21-08-2007 à 20:15:40   

oppong a écrit :


J'étais tombé sur un autre topic où dago rouge s'exprimait sur le bouquin de manière assez neutre en disant que c'était un ouvrage personnel de Martens, et en aucun cas un bouquin officiel du PTB. De toute façon Martens c'est du passé, les nouvelles forces vives se trouvent au COMAC! Change the world! Peeeeeaaaacccce man!



de toute façon vu se que fait le PTB depuis quelques temps....
Finimore
   Posté le 22-08-2007 à 05:27:05   

Jameul a écrit :

[citation=oppong]
J'étais tombé sur un autre topic où dago rouge s'exprimait sur le bouquin de manière assez neutre en disant que c'était un ouvrage personnel de Martens, et en aucun cas un bouquin officiel du PTB. De toute façon Martens c'est du passé, les nouvelles forces vives se trouvent au COMAC! Change the world! Peeeeeaaaacccce man!



de toute façon vu se que fait le PTB depuis quelques temps....[/citation]

Il faut aussi penser qu'il y des luttes de lignes à l'intérieur.
sti
   Posté le 22-08-2007 à 11:31:46   

quel optimiste finimore
:-)
Jameul
   Posté le 22-08-2007 à 15:11:38   

Finimore a écrit :


Il faut aussi penser qu'il y des luttes de lignes à l'intérieur.



je l'espère...
Finimore
   Posté le 22-08-2007 à 15:23:00   

Oui mais cela n'implique pas nécéssairement la victoire de la ligne marxiste-léniniste.
gorki
   Posté le 22-08-2007 à 18:16:47   

Finimore a écrit :

Oui mais cela n'implique pas nécéssairement la victoire de la ligne marxiste-léniniste.


Puis une victoire de ligne entre des médecins "fussent-ils du peuple" et des avocats c'est toujours une victoire de la petite bourgeoisie.
armenak
   Posté le 23-08-2007 à 11:02:54   


Armenak
ps: tout est contenu dans la notion "du peuple".
Kyliiolos
   Posté le 13-10-2007 à 12:28:02   

Tes interventions sur le pen, mitterand etc montre à quel point tu n'es pas clair idéologiquement.


Je défend une certaine notion de l'Histoire, et non pas l'idéologie de ces personnes.Il faut arrêter de penser que le bon côté de l'Histoire se trouve toujours du côté de l'avant-garde du prolétariat.


Tes positions sont, désolé de te le dire, totalement social chauvines car on devine ton "goût" pour la nation et la "grandeur" de la france.
Celà dit c'est tout à fait normal puisque tu exprimes le point de vue de ton orga.


Je défend non pas la France en tant que bourgeoise, je n'aurai par exemple pas eu honte à être un défaitiste pendant la première
guerre mondiale, mais la France comme culture et patriomoine commun de tout un peuple.






Et enfin qui nous a sorti il y a peu un torchon nauséabond pompeusement intitulé "manifeste "progressiste" de défense de la langue française" et ce au moment même ou sarkozy et consort nous rabache les oreilles sur le fait que connaitre parfaitement le français est une condition pour entrer en france!?
Si ce n'est pas un acte de collaboration qu'est ce que c'est?




Alors si un jour Sarkosy te sors qu'il faut laisser entrer l'immigration en France tu deviendra d'un coup un anti-immigrants?
Le combat pour la langue Française est le prolongement du combat contre l'hégémonie culturelle Nord-Américaine, bref contre une des formes de l'impérialisme qui est celui de l'impérialisme culturel.




Et quand on voit à qui s'adresse le prcf il est évident qu'il n'a rien de communiste!
- Le rôle dirigeant de la classe ouvrière? On oublie!
- La DDP? surtout pas
Et on peut continuer
Le prcf n'est qu'une autre orga qui défend les intérêts économiques de la petite bourgeoisie craintive qu'elle est de se voir prolétariser et de perdre son statut.


Je te met au défis de me trouver une phrase du PRCF ou il réfute ces principes.
D'autre part il est évident que l'on ne traite pas la petite-bourgeoisie, y compris industrielle et commerciale, de la même façon que l'on traite la bourgeoisie, pour reprendre Mao l'une d'entre elle est une contradiction au sein du peuple.





Pour finir arrête de nous bassiner avec les c...... anticommunistes sur Staline, comme tous les conquest et autres courtois jamais une preuve et l'appliquations du principe facho: "mentez mentez il en restera toujours quelque chose"
Je ne te salue pas


Pour moi quelqu'un qui fait appliqué une loi qui punis de Goulag tout ouvrier qui s'absenterait à répétition plus de 20 minutes, qui organise son propre culte, donc celui de l'Etat, qui applique un social-impérialisme féroce contre les pays socialistes dissidents, qui donne le pouvoir d'emprisonement au chef des ateliers de production sur les ouvriers, eh bien dans mes principes cette personne là est indigne de se dire marxiste.