Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Subversion, balkanisation et guerre en Europe 

 Préparatifs bellicistes u.s contre la Russie

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 04-06-2020 à 21:15:54   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

https://www.initiative-communiste.fr/articles/internationales/laxe-usa-otan-ue-avance-vers-le-front-russe-avec-ses-manoeuvres-allied-spirit/

--------------------
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 04-06-2020 à 22:49:14   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

Plus facile d’attaquer un pays qui ne possède pas 80% de ton industrie.

--------------------
pzorba75
Grand classique (ou très bavard)
1001 messages postés
   Posté le 05-06-2020 à 05:29:21   Voir le profil de pzorba75 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pzorba75   

Plaristes a écrit :

Plus facile d’attaquer un pays qui ne possède pas 80% de ton industrie.

Donner quelques indications sur la situation de l'industrie en Russie et des éléments de comparaison avec les pays agresseurs serait bien utile pour comprendre ce point de vue personnel.

--------------------
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 05-06-2020 à 09:06:46   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

J'avais détaillé ça dans la Chine et rouge avec les analyses du Colonel Qiao Lang, mais comme c'est effacé je considère que c'est lu.


Edité le 05-06-2020 à 09:07:13 par Plaristes




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 17-06-2020 à 12:13:14   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Les États Unis continuent de redéployer leurs troupes basées en Allemagne,pour les masser en Pologne.


Edité le 17-06-2020 à 14:33:16 par marquetalia




--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
10200 messages postés
   Posté le 17-06-2020 à 12:16:47   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

https://fr.sputniknews.com/international/202006111043937887-la-russie-precise-quel-effet-aurait-le-transfert-de-soldats-us-dallemagne-en-pologne/

--------------------
Plaristes
Communiste et Français !
Militant expérimenté
867 messages postés
   Posté le 17-06-2020 à 13:41:01   Voir le profil de Plaristes (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Plaristes   

En France.
Ils démantèlent les chars hors services où les vendent aux pays de l'OTAN, c'est le moment d’exécuter mon plans avant qu'ils en soit trop tard.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
16600 messages postés
   Posté le 09-12-2021 à 20:24:32   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Avertissement de la Russie : « Nous glissons dans la guerre »

DANIELLE BLEITRACH 8 DÉCEMBRE 2021


https://histoireetsociete.com/2021/12/08/avertissement-de-la-russie-nous-glissons-dans-la-guerre/
Géopolitique:Avertissement de la Russie : « Nous glissons dans la guerre » (berliner-zeitung.de)

Cet article du Berliner Zeitung est un des plus explicite sur la situation réelle en Europe. Bizarrement l’invraisemblable campagne électorale française semble ignorer totalement alors que comme l’explique l’article la quasi totalité des Russes sont convaincus de l’imminence d’une guerre qu’ils ne veulent pas et ils supplient l’occident de reconnaitre l’existence d’une ligne rouge à ne pas franchir et de négocier un cadre contraignant avec l’OTAN pour éviter cette guerre.
A cette angoisse russe, il faut ajouter d’autres dimensions, comme son active diplomatie vers l’Inde, l’Asie centrale dans le cadre d’un partenariat renforcé avec la Chine (notons que dans ce grand jeu asiatique, comme en Afrique la Turquie joue le double jeu de ses ambitions avec ou contre l’Otan); comment ignorer la dernière provocation stupide des USA d’un boycott diplomatique (pas de représentants du gouvernement) face auquel La Chine a exprimé sa colère mardi après l’annonce par les Etats-Unis au nom de la défense des droits de l’Homme.
Les Etats-Unis enverront leurs athlètes mais aucun représentant diplomatique aux JO de 2022 en raison des violations des droits de l’Homme, et l’Europe hésite à faire de même. Le tout en tentant d’entraîner les autres nations asiatiques comme le japon, la Corée du sud et l’Inde dans un pseudo groupe de lutte pour les droits de l’homme.

Là encore la campagne électorale française devient une pitrerie. A propos de la réalité des menaces auxquelles la France et l’UE sont soumises, je dois dire que le seul qui a soulevé le problème est ce pitre fascisant de Zemmour qui propose la sortie de l’OTAN dans un interview par ailleurs totalement provocateur, c’est dire où en est le débat public en France… et en quoi les procédures démocratiques électorales manifestent leur inadaptation, mais nous y reviendrons. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société

______________


La Russie veut un traité avec l’OTAN sur l’élargissement orienté vers l’Est. Si cela ne se produit pas, Moscou voit un réel danger de guerre en Ukraine.

Michael Maier, 5.12.2021 –

Le président américain Joe Biden et le chef de l’Etat russe Vladimir Poutine veulent organiser un sommet vidéo mardi, selon les informations du Kremlin. La conversation est prévue pour la soirée (heure locale de Moscou), a annoncé samedi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. La durée de l’échange sera déterminée par les présidents eux-mêmes, a déclaré Peskov, selon les agences de presse russes. Le sommet entre les deux présidents est destiné à contribuer à atténuer la crise ukrainienne. Moscou critique la présence massive de l’OTAN en Ukraine, Washington met en garde contre le déploiement de troupes russes à la frontière ukrainienne. L’Ukraine craint même une invasion russe. Lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères à Stockholm, Anthony Blinken et Sergueï Lavrov ont parlé de la crise.

La situation est grave cette fois-ci. La Russie exige un accord de traité avec les États-Unis, a déclaré Poutine aux hauts diplomates du ministère russe des Affaires étrangères le 18 novembre. Poutine a déclaré que l’expansion de l’OTAN à la Pologne et à la Roumanie avait eu lieu, même si la Russie avait déjà exprimé ses préoccupations à l’époque. À cette époque, cependant, il y avait encore un climat de partenariat entre l’Occident et la Russie. C’est différent aujourd’hui, c’est pourquoi la Russie doit insister sur des accords contractuels clairs avec l’Occident afin d’éviter une confrontation militaire.

Andrey Sushentsov, doyen de l’École des relations internationales de l’Université MGIMO et directeur de programme du Valdai Club et l’un des principaux experts politiques de la jeune génération à Moscou, a déclaré au Berliner Zeitung: « Après la Seconde Guerre mondiale, les Alliés ont développé un concept clair du rôle de l’Allemagne en Europe. La situation était très bien négociée en coopération entre la Russie et l’Occident. Après la fin de l’URSS, de nombreux nouveaux États ont émergé et il n’y avait pas d’accord. » La Russie appelle donc à définir un « cadre juridique avec une obligation contraignante pour l’Occident de ne pas étendre l’OTAN jusqu’à la frontière russe » .

Sushentsov explique le contexte de la relation actuelle entre les anciens adversaires de la guerre froide: en 2003 et 2004, Poutine avait parlé de la relation avec le président de l’époque, George W. Bush: « Bush a déclaré que les deux nations n’étaient pas ennemies et que les États-Unis n’attaqueraient pas la Russie. Il a déclaré que les relations futures devraient être telles que la Russie puisse faire ce qu’elle veut, et que les États-Unis fassent aussi ce qu’ils veulent. Cependant, selon Sushentsov, cette relation non contraignante ne s’est pas avérée stable. Par conséquent, il faut maintenant « un traité qui empêche l’OTAN de se tenir à la frontière russe » : « Nous devons entamer des négociations sur les nouveaux plans d’expansion de l’OTAN » . L’OTAN a jusqu’à présent refusé d’accorder une telle « ligne rouge » aux Russes. Pour Sushentsov, cependant, les négociations doivent encore avoir lieu :
« Ce n’est pas une solution pour l’OTAN de dire que nous n’acceptons pas les lignes rouges de la Russie. L’OTAN doit tenir compte des griefs avec la Russie. Soit cela se fait par le biais de négociations et éventuellement d’un cadre juridique, soit il y a un risque que nous nous dirigions accidentellement dans une confrontation militaire.

Une partie d’un tel traité doit être un mécanisme qui puisse nous empêcher d’entrer accidentellement en guerre. » La base de l’insistance des Russes est leur préoccupation « au sujet de la nouvelle doctrine de l’OTAN, qui stipule que l’OTAN peut également défendre sa sécurité en dehors du territoire des États membres ». Par conséquent, « le déploiement et les activités des troupes de l’OTAN et des États-Unis en Ukraine sont un gros problème pour nous » . C’est « comme si la flotte russe construisait une base près de la Grande-Bretagne ». Sushentsov: « Nous ne pouvons pas accepter cela. »

L’expert russe considère la situation comme critique : « Nous approchons d’un conflit ouvert. Nous glissons dans la guerre. La Russie ne veut pas de cette guerre. Les États-Unis sous-estiment à quel point la Russie prend la situation au sérieux. » Pour la Russie, « il n’y a aucun gain politique à déclencher une guerre » : « Si nous ne sommes pas provoqués, nous ne ferons rien militairement. La Russie ne planifie pas d’attaque contre le Donbass. »
Jusqu’à présent, peu de réponses ont été reçues des États-Unis. Sushentsov: « Ce que nous disons aux États-Unis, c’est: S’il vous plaît, parlez-nous, nous avons une situation stressante ici. Nous sommes au bord d’une grande guerre. » Moscou est actuellement incapable de reculer. S’adressant à l’Ukraine, Sushentsov dit : « Si vous commencez une guerre, nous y mettrons fin. »

Le problème central du point de vue russe est un vide de pouvoir militaro-politique en Europe. Sushentsov : « La sécurité européenne dépend de deux acteurs : d’une part des États-Unis et de l’OTAN, d’autre part de la Russie. L’Allemagne et la France ne jouent pas un rôle majeur dans la structure de sécurité européenne, car les États-Unis et l’OTAN sont les véritables leaders. »

D’autre part, « la Turquie s’est développée comme une nouvelle puissance ambitieuse avec beaucoup de capacité militaire » . La Turquie veut retrouver son statut de puissance militaire et est un acteur indépendant. Pour Sushentsov, Ankara est un partenaire intéressant : « Nous avons eu 13 guerres avec la Turquie et nous avons réglé les conflits avec eux 13 fois. Nous pouvons traiter avec la Turquie . »

Le problème pour l’Allemagne est la perte de signification militaire. Derrière des portes closes, l’Allemagne n’est plus considérée comme un acteur important en raison de l’état de la Bundeswehr – contrairement à la Turquie, qui maintient, entraîne et améliore ses forces armées en mode combat depuis des années dans des missions de guerre. L’Allemagne, en revanche, ne peut que dire à l’Ukraine: S’il vous plaît, arrêtez! » a déclaré Sushentsov. L’Allemagne n’a aucun moyen d’appliquer quoi que ce soit.

La Russie a longtemps souligné le problème de ce vide, dit Sushentsov: « Actuellement, nous n’avons pas de système de sécurité commun auquel la Russie pourrait participer. L’Ukraine a choisi de rejoindre l’OTAN et les États-Unis ont promis la sécurité. Cela constitue une menace immédiate pour la Russie. » La Russie fait constamment des propositions « pour un cadre juridique qui peut empêcher les guerres ». Ces propositions sont maintenant susceptibles d’être mises sur la table lors du sommet de Biden avec Poutine.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Subversion, balkanisation et guerre en Europe  Préparatifs bellicistes u.s contre la RussieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum