Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
 
Retour au forum
 

Ajouter une réponse

Pseudo :    S'inscrire ?
Mot de passe :    Mot de passe perdu ?
Icône :
                                
                                
Message :
 
 
 
Smilies personnalisés
 
Options :
Notification par email en cas de réponse
Désactiver les smilies
Activer votre signature
 
 
Dernières réponses
pzorba75
Si tu avais lu correctement ma réponse, tu aurais noté que je citais les secrétaires d'Etat, pas les présidents. Et je ne fais pas de différence entre les équipes au pouvoir à Washington, toutes impérialistes.
marquetalia
Tu oublies Obama,il a aussi commandité des "frappes chirurgicales", aussi bien en Afghanistan qu en Irak.
pzorba75
Xuan a écrit :


.... La coopération Chine-Asie centrale vise un objectif plus important et plus grand, à savoir le développement commun.

Après les dominations russe et soviétique, les pays d'Asie centrale, enclavés entre ces deux empires adjacents, n'ont pas vraiment d'autres issues que de s'entendre avec leurs puissants voisins. La formule d'une union eurasiatique est plus réaliste que l'intervention "droits de l'hommiste" des américains, les résultats, avérés en Irak, Libye et Syrie ne laissent rien de bon à espérer d'une nouvelle intervention américaine. Ni Mike Pompéo, ni Hilary Clinton, ni Collin Powell n'ont développé les pays que leurs militaires ont bombardés, ils ont semé la misère, la violence et le terrorisme permettant le pillage des ressources de ces pays par les multinationales américaines.
Xuan
Les États-Unis ne réussiront pas à creuser un fossé entre la Chine et l'Asie centrale

Par Yu Jincui Source: Global Times Publié: 2020/1/1 20:15:58

https://www.globaltimes.cn/content/1175414.shtml


Les gens dansent sur une place lors d'un festival culturel et touristique sur le thème de la culture Dolan et Qiuci dans le comté d'Awat de la préfecture d'Aksu, dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang , dans le nord-ouest de la Chine, le 25 octobre. Phont: Xinhua



L'Asie centrale est la dernière cible de la tentative américaine de semer la discorde sur les politiques et mesures de la Chine dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo doit se rendre au Kazakhstan et en Ouzbékistan lors d'une tournée de cinq pays en Europe et en Asie centrale de vendredi à mardi. Selon les médias, le haut diplomate américain soulèvera des questions liées au Xinjiang lors de pourparlers bilatéraux et lors d'une réunion ministérielle de cinq pays d'Asie centrale et des États-Unis (C5 + 1) au cours de son voyage, les États-Unis n'ayant "vu aucune amélioration notable". dans la situation là-bas. "

La visite intervient au milieu d'une campagne de diffamation en cours lancée par les États-Unis contre les efforts de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation du Xinjiang. Depuis un certain temps, les États-Unis attaquent sans cesse la gouvernance chinoise du Xinjiang et incitent les pays et les régions du monde à critiquer le gouvernement chinois sur sa politique au Xinjiang. Cependant, les gens peuvent distinguer le bien du mal. Un groupe de 50 pays a signé une lettre en juillet 2019 au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies et au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme, exprimant son soutien à la gouvernance de la Chine au Xinjiang, parmi lesquels des pays d'Asie centrale, le Tadjikistan, le Turkménistan et l'Ouzbékistan.

Les affaires concernant le Xinjiang ne concernent pas la religion, l'ethnie ou les droits de l'homme, mais la lutte contre la violence, le terrorisme et le séparatisme - les pays d'Asie centrale adjacents au Xinjiang le savent bien et ils ont grandement profité de la stabilité au Xinjiang. Le fait que le Xinjiang connaisse maintenant la paix et le développement est une bénédiction pour toute la région, en particulier en Asie centrale. Tous les pays et régions voisins auraient souffert si le Xinjiang était toujours embourbé dans les troubles provoqués par les attaques terroristes.

La région du Xinjiang et les pays d'Asie centrale sont tous confrontés aux menaces des "trois forces du mal", à savoir le terrorisme, l'extrémisme et le séparatisme, et ils partagent des intérêts communs en termes de lutte contre le terrorisme. La Chine explore une nouvelle façon de lutter contre les "trois forces du mal" en créant des centres d'enseignement et de formation professionnels pour offrir aux stagiaires des cours comprenant la langue, le droit, les compétences professionnelles et la déradicalisation du pays. Les mesures s'attaquent à la fois aux symptômes et aux causes profondes et se sont révélées efficaces. Le Xinjiang n'a connu aucun incident terroriste depuis près de trois ans depuis le début de l'éducation et de la formation. Le "modèle du Xinjiang" mérite d'être étudié ou imité par des pays frappés par le terrorisme comme ceux d'Asie centrale.

Néanmoins, une tendance notable est que les États-Unis accroissent leur attention sur l'Asie centrale. Un haut responsable du département d'État américain a révélé en décembre qu'une nouvelle stratégie américaine pour l'Asie centrale serait bientôt publiée. Bien que jusqu'à présent, Washington n'ait augmenté aucun apport tangible dans la région, le prochain voyage de Pompeo en Asie centrale indique que les États-Unis vont jouer une carte idéologique pour creuser un fossé entre la Chine et l'Asie centrale. La Chine doit être vigilante face à la tentative américaine d'alimenter l'antipathie à son encontre en Asie centrale en qualifiant les efforts de lutte contre le terrorisme de la Chine de "répression musulmane".

Les pays d'Asie centrale doivent également voir à travers le complot américain. Le soutien mutuel en matière de lutte contre le terrorisme et d'approfondissement de la coopération entre la Chine et l'Asie centrale est conforme aux intérêts de toutes les parties. Le bon élan de la confiance et de la coopération mutuelles ne sera pas et ne devrait pas être entravé par les États-Unis. La coopération Chine-Asie centrale vise un objectif plus important et plus grand, à savoir le développement commun.
marquetalia
Les Usa n interviennent pas en Irak,par exemple, uniquement contre Daech et Al Qaeda...mais également contre des "éléments pro Iran", à savoir le Hezbollah,qui ont versé leur sang dans la lutte sans merci contre les djihadistes sunnites en question ,que les puissances impérialistes sont sensées combattre,l actualité le prouve.


Edité le 30-12-2019 à 09:07:39 par marquetalia


Xuan
la lutte des USA contre les djihadistes est très ambigüe, le résultat en Afghanistan n'est pas démontré. Et la "justice sociale" de la charia ne vaut pas plus cher que celle du fascisme mussolinien.
En fait la "lutte contre le terrorisme" menée par les USA au Moyen Orient a servi essentiellement à s'approprier des richesses (dernier exemple en date les puits de pétrole en Syrie) et à s'implanter.

La Chine a toujours appelé à lutter contre le terrorisme et il ne s'agit pas de cela, mais de l'attitude des USA dans les pays musulmans.
Le fait est que les USA ont d'abord largement soutenu l'islamisme radical, puis détruit la Libye, puis entravé la lutte anti terroriste en Syrie, etc.

Le propos de cet article n'est en aucun cas de soutenir le terrorisme, mais de démontrer que les USA critiquent la politique chinoise envers les minorités musulmanes alors qu'ils sont la cause de milliers de morts dans les pays musulmans.
Au contraire au Xinjiang la politique de répression, d'éducation, de formation professionnelle et de développement économique vise à combattre l'islamisme radical et le sécessionisme.
marquetalia
Je préfère rester impartial dans les conflits américains contre les groupes djihadistes,vu la merde que fouttent ces cons d islamistes radicaux.evidemment,la charia"prélude à la justice sociale".


Edité le 29-12-2019 à 09:37:16 par marquetalia


Xuan
marquetalia a écrit :

Je cite "..une recherche sur le profil Twitter de Zenz ne renvoie aucun tweet concernant la montée de l islamophobie en Occident,ni des guerres américaines et des frappes de drones contre les pays à majorité musulmane..."il faut arrêter de reproduire ces dernières thèses trotskystes sur un forum qui se éclame de Staline !


Il n'y a aucune thèse derrière cette constatation.
l islamophobie en Occident, les guerres américaines et les frappes de drones contre les pays à majorité musulmane sont un fait.
marquetalia
Xuan, en effet,tu avais raison,le Dalaï lama est ouvertement séparatiste.


Edité le 28-12-2019 à 21:06:19 par marquetalia


marquetalia
Le projet de Tenzin Gyatso pour le "Grand Tibet"ou "Tibet Historique"est ethniciste http://tibetdoc.org/index.php/politique/exil-et-dalai-lama/485-le-dalai-lama-qu-entend-il-par-une-autonomie-reelle-du-tibet
 
Retour au forum
 
créer forum