Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
 
Retour au forum
 

Ajouter une réponse

Pseudo :    S'inscrire ?
Mot de passe :    Mot de passe perdu ?
Icône :
                                
                                
Message :
 
 
 
Smilies personnalisés
 
Options :
Notification par email en cas de réponse
Désactiver les smilies
Activer votre signature
 
 
Dernières réponses
Xuan
La Chine va ajouter des codes de santé aux cartes seniors parmi les mesures pour atténuer les difficultés

le Quotidien du Peuple en ligne | 28.01.2021 10h07

http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2021/0128/c31360-9813842.html


Selon le rapport de travail du gouvernement municipal, la ville de Beijing va intensifier ses efforts pour réduire la fracture numérique à laquelle sont confrontés les personnes âgées et leur fournir des services de vie pratiques et intelligents.
Comment résoudre les difficultés que rencontrent les personnes âgées pour accéder aux services de santé et aux nécessités quotidiennes via des appareils intelligents a été un sujet brûlant parmi les législateurs et les conseillers politiques lors de leurs sessions de cette année.

L'un des 31 projets d'affaires civiles que la capitale chinoise lancera cette année consistera à aider les personnes âgées à utiliser des appareils intelligents tout en veillant à ce que les canaux de service traditionnels restent disponibles pour eux dans les lieux publics tels que les hôpitaux, les parcs, les supermarchés, les gares de transport, les banques et les hôtels.

À la fin de l'année dernière, des projets pilotes ont été lancés dans la ville pour faciliter les déplacements des seniors dans le cadre de mesures strictes de prévention de l'épidémie de COVID-19 en ajoutant des informations de santé à leur carte senior, les libérant ainsi de la vérification des codes de santé sur les smartphones.
« Quand la majorité des gens bénéficie du développement technologique, nous devrions également fournir des services aux seniors qui éprouvent des difficultés à utiliser Internet et les appareils intelligents » , a souligné Li Li, conseillère politique et PDG de NetEase Media Group.
Li a suggéré de garder les comptoirs de service traditionnels pour les personnes âgées ou d'organiser des aides pour leur apprendre à utiliser les appareils intelligents.

Parce que les personnes âgées ont des difficultés à utiliser le code de santé -un laissez-passer numérique qui affiche l'état de santé de son utilisateur sur son smartphone lorsqu'il pénètre dans les lieux publics placés sous des mesures de contrôle des virus- elle estime que leur permettre d'utiliser une autre forme d'identification, comme la carte seniors utilisée dans les projets pilotes, devrait être étendu à l'ensemble de la ville.
Avec l'utilisation croissante des paiements mobiles et de l'administration en ligne de la vie des gens, il est plus difficile pour les personnes âgées de se déplacer, de faire des achats et de gérer les problèmes quotidiens, a de son côté déclaré Chen Xiaoyan, une autre conseillère politique, au Beijing News, suggérant que le gouvernement forme davantage de personnes âgées à mieux comprendre les produits intelligents et créer une plate-forme pour servir et assurer la vie des personnes âgées à tous égards.
La ville de Beijing travaille quant à elle à la mise en place d'une plate-forme de mégadonnées couvrant tous ses seniors afin de construire un mécanisme de prévention des risques complet, scientifique et efficace pour eux, a rapporté le 26 janvier le Beijing Daily.

Selon le Bureau national des statistiques, la Chine comptait 254 millions de personnes âgées de 60 ans ou plus à la fin de 2019, soit 18,1% de la population du pays, et le ministère des Affaires civiles estime que ce nombre dépassera 300 millions au cours des cinq prochaines années. Cependant, a indiqué le Centre d'information sur le réseau Internet de Chine dans un rapport publié en septembre, les internautes âgés de 60 ans ou plus ne représentaient que 10,3% des 940 millions d'internautes du pays en juin de l'année dernière.

Le Conseil des affaires d'État -le gouvernement chinois- a lancé en novembre un programme visant à atténuer les difficultés d'utilisation des technologies de l'information des seniors, précisant les responsabilités des différents services. Le programme comprend des tâches majeures telles que l'optimisation de la gestion des codes de santé, l'amélioration des services en cas de problèmes de voiture, la fourniture de multiples canaux d'enregistrement à l'hôpital et la garantie que les personnes âgées peuvent utiliser de l'argent pour faire des achats.
Selon Yu Luming, directeur du Comité municipal sur le vieillissement de Beijing, la capitale mettra en œuvre le programme en améliorant l'éducation aux technologies de l'information pour les personnes âgées et en encourageant les secteurs sociaux et les membres de la famille à enseigner aux personnes âgées. « Davantage de recherche et développement devraient être consacrés à des produits intelligents personnalisés pour les personnes âgées » , a-t-il noté.
Xuan
Il existe déjà des fêtes nationales en Chine qui sont fériées, il s'agit ici de congés payés. Comme on voit l'existence d'entreprises capitalistes retarde énormément les réformes sociales, mais l'Etat les favorise.
En avril 2019 pour le nombre de jours de congés payés, la France était deuxième derrière la GB (quoique les jours fériés n'y soient pas systématiquement payés), les USA sont en 15e position il n'y a pas de jour de congé payé. Il y avait en 2017 et tout confondu 16 jours de congés en Chine, un des pays les moins bien pourvus.
Il faut être prudent sur la durée du travail qui ne reflète pas la productivité. Il faut prendre en compte la notion de travail simple et de travail complexe, de sorte qu'à temps égal la production diffère.


_____________________


Shenzhen va mettre en œuvre une politique de congés payés pour les salariés

le Quotidien du Peuple en ligne 11.11.2020 15h38
http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2020/1111/c31360-9779085.html

Selon le journal Workers' Daily, la ville de Shenzhen (sud de la Chine), a décidé de mettre en œuvre une réglementation sanitaire locale à partir du 1er janvier afin de permettre fermement aux employés de bénéficier de congés payés.
Le nouveau règlement, le premier du genre en Chine, a été adopté lors d'une réunion du Comité permanent de l'Assemblée populaire de la ville le 29 octobre, dans le but de mieux protéger la santé physique et mentale des salariés.
Conformément au règlement, les employeurs sont tenus d'appliquer la politique sur les congés payés et d'organiser une rotation pour les employés ayant une lourde charge de travail mentale et physique afin de soulager les blessures physiques et mentales excessives.
De leur côté, les départements des ressources humaines et les syndicats devront renforcer la supervision et l'inspection des employeurs sur la mise en œuvre du nouveau texte.

Les internautes chinois ont exprimé leur soutien à la nouvelle réglementation mais s'inquiètent toujours de sa mise en œuvre. Bien que le principe des congés payés soit inclus dans la législation du travail du pays depuis plus de 20 ans, peu de salariés en profitent réellement.
Yixiaoshenghua, un internaute, a déclaré qu'un jour de congé par semaine dans son entreprise était devenu la règle par défaut, mais même dans ce cas, il n'y a pas de salaire pour les heures supplémentaires en cas de travail lors des jours fériés.
Une employée d'une société immobilière a déclaré que les heures supplémentaires étaient normales en raison de l'adoption de la rémunération au rendement et du niveau de salaire, en fonction de la charge de travail, ajoutant que la mise en œuvre du nouveau règlement encouragera les employés.
Selon le professeur Tang Renwu, président de l'École de gouvernement de l'Université normale de Beijing, des études devraient être menées sur la faisabilité de la réglementation, le coût de la supervision et comment sanctionner les employeurs qui ne la mettraient pas en œuvre. Il a ajouté que les détails de la réglementation devraient être élaborés dès que possible.

(Rédacteurs : Yishuang Liu
Xuan
Les 9 derniers comtés pauvres de Chine retirés de la liste de la pauvreté


http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/1123/c31355-9786321.html
le Quotidien du Peuple en ligne | 23.11.2020 16h09

Les neuf derniers comtés pauvres, tous situés dans la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine), ont éradiqué la pauvreté absolue, a annoncé le 23 novembre le gouvernement provincial.

La Chine s'est engagée à éradiquer la pauvreté absolue d'ici 2020. À la fin de 2019, 52 comtés du nord-ouest, du sud-ouest et du sud du pays restaient encore sur la liste de la pauvreté.
Xuan
La Chine s'approche de la victoire nationale dans la lutte contre la pauvreté

Par des journalistes du personnel du GT Source: Global Times Publié: 17/11/2020 21:53:41
https://www.globaltimes.cn/content/1207169.shtml
Une forte capacité institutionnelle à résoudre de grandes tâches rend l'objectif réalisable: experts

Bien que l'épidémie de COVID-19 ait accru les difficultés du travail de lutte contre la pauvreté en Chine, le pays s'approche d'une victoire finale alors que trois autres régions de niveau provincial voient leurs réalisations en matière de réduction de la pauvreté soumises à un examen public avant d'annoncer le résultat, tandis qu'au moins 19 autres Les anciens comtés pauvres des régions de province se sont déstabilisés cette année.

Parmi les trois autres, la région autonome du Guangxi Zhuang dans le sud de la Chine et la province du Gansu dans le nord-ouest de la Chine annonceront probablement qu'elles ont sorti tous les comtés de la pauvreté après la fin de la période d'examen public mercredi. La période de publicité de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, durera jusqu'à dimanche.

Mais la Chine passera en revue de manière approfondie le travail de réduction de la pauvreté pour s'assurer qu'il s'agit d'un solide succès et annoncera les résultats au premier semestre 2021, ont déclaré des experts, notant que le pays fixera également de nouveaux objectifs pour améliorer le niveau de vie.

La réduction de la pauvreté est une tâche macro, mais elle aurait été impossible à réaliser sans les efforts des gouvernements locaux et des fonctionnaires sur une période de plusieurs années, ce qui a changé à tous égards la vie des personnes frappées par la pauvreté.

La préfecture isolée d'Ali, dans la région autonome du Tibet du sud-ouest de la Chine, possède l'un des paysages les plus désolés de Chine. Dans de nombreuses zones rurales d'Ali, même pas un brin d'herbe ne pousse.

Certains Tibétains coriaces ont gardé des animaux à une altitude de 4 650 mètres pendant des siècles, confrontés à un environnement difficile avec de maigres revenus. Ils dormaient dans de petites tentes dans le sable et le vent, et beaucoup n'allaient jamais à l'école.

Mais la vie a beaucoup changé grâce aux politiques de lutte contre la pauvreté.

Tsering Tarchin, un jeune homme d'un township d'Ali, diplômé d'une université de la province du Sichuan, s'est rendu l'année dernière dans le village d'Ali Tuduo pour servir de fonctionnaire et aider les villageois à améliorer leur niveau de vie.

Il a déclaré au Global Times que les villageois travaillent maintenant dans une usine de sable et une ferme de yak. Ils pourraient également recevoir 8 000 yuans (1 221 dollars) de subventions annuelles pour la restitution des pâturages aux zones de conservation.

Leurs frais médicaux sont majoritairement remboursés par le gouvernement. De plus, tous les enfants vont à l'école gratuitement, car le Tibet est la première région de Chine à offrir 15 ans d'éducation gratuite, a déclaré Tarchin.

«Les politiques ici sont vraiment favorables (pour les ménages pauvres)», a déclaré Tarchin. «Notre tâche quotidienne [des fonctionnaires] est de rendre visite aux villageois, de leur expliquer les politiques, de vérifier si les enfants vont à l'école et de les aider à demander des prêts bancaires ou d'autres parrainages.»

Le lien officiel-villageois est très proche et Tarchin a pris des photos de famille pour les villageois il y a quelques mois.

Tarchin fait partie des 20 000 personnes stationnées dans le Tibet rural. Quelque 3 millions de «Tarchins» dans tout le pays ont rendu possible la réduction de la pauvreté en Chine, malgré les craintes que l'impact économique de la pandémie de COVID-19, ainsi que les inondations et autres catastrophes naturelles qui ont ravagé les provinces du sud cet été, pourraient affecter la cause de la réduction de la pauvreté.

Lorsque toutes les régions de niveau provincial déclarent que leurs comtés pauvres respectent les normes nationales, la Chine peut fièrement annoncer qu'elle a remporté la dure bataille contre la pauvreté au stade et aux normes actuels, ce qui signifie que le pays a atteint l'objectif de réduction de la pauvreté fixé par l'ONU 2030. Agenda pour le développement durable 10 ans plus tôt que prévu, ont déclaré des experts chinois.

Yu Shaoxiang, un expert de la législation sur la lutte contre la pauvreté à l'Académie chinoise des sciences sociales (CASS) à Pékin, a attribué l'achèvement de la campagne de lutte contre la pauvreté au milieu de la pandémie de COVID-19 à l'attention concentrée du gouvernement central et au fort déploiement de ressources.

"Ce sont les efforts de tout le pays qui ont atteint l'objectif", a déclaré Yu. La Chine a une forte capacité institutionnelle à concentrer les ressources et à résoudre une tâche importante, à exécuter efficacement les commandes et à mettre en œuvre des politiques rapidement et efficacement.

Le nombre de personnes vivant dans la pauvreté est passé de 98,99 millions à la fin de 2012 à 5,51 millions à la fin de 2019, et l'incidence de la pauvreté est passée de 10,2% à 0,6%. Les problèmes régionaux de pauvreté dans leur ensemble ont été fondamentalement résolus.

Cependant, les observateurs ont dit qu'il n'était pas temps d'être complaisant et qu'il était nécessaire de surveiller de près si certaines personnes retombaient dans la pauvreté. Par conséquent, les projets de réduction de la pauvreté resteront en place.

He Xuefeng, directeur du Centre de recherche sur la gouvernance rurale en Chine à l'Université de Wuhan, a déclaré au Global Times que davantage de programmes d'assistance continueront à servir des dizaines de millions de personnes qui viennent d'échapper à la pauvreté, malgré les succès.

Dans l'étape suivante, il a souligné l'importance d'assurer la durabilité - ce qui signifie que les gens peuvent encore vivre à un bon niveau sans le parrainage et l'aide du gouvernement.

"Les ressources de lutte contre la pauvreté devraient être également accessibles pour empêcher un petit groupe de vivre uniquement sur le financement du gouvernement et de perdre son esprit de lutte", a-t-il déclaré.

Le seuil de pauvreté actuel de la Chine est un revenu annuel de 3700 yuans (564 dollars), ce qui signifie que la Chine doit travailler davantage pour atteindre la norme de 2 dollars par jour de la Banque mondiale, a déclaré Yu, laissant entendre que la bataille contre la pauvreté n'est pas terminée.

Dans le passé, la lutte contre la pauvreté visait principalement les zones rurales, tandis que l'assurance sociale était utilisée dans les zones urbaines. Après 2020, les programmes de réduction de la pauvreté urbaine et rurale seront probablement intégrés, selon Yu.

Mais la Chine pourrait ne pas déclarer immédiatement une victoire dans la réduction de la pauvreté après les déclarations de toutes les régions provinciales, car des informations précédemment publiées suggèrent que le pays procédera à un examen complet et annoncera les résultats au premier semestre 2021.
Xuan
Les revenus ruraux poursuivent leur ascension et réduisent l'écart avec les villes

le Quotidien du Peuple en ligne | 29.10.2020 16h17
http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/1029/c31355-9774672.html


À lire aussi :
Chine : élan de la livraison express dans les zones rurales
La Chine va promouvoir les véhicules à énergies nouvelles dans les régions rurales
La Chine publie un rapport sur la mise en oeuvre de la stratégie de revitalisation rurale
le Xinjiang investit massivement pour améliorer le cadre de vie rural


Les revenus des habitants des zones rurales ont augmenté régulièrement en Chine, et l'écart de richesse entre les résidents ruraux et urbains se réduit, a annoncé le 27 octobre Liu Huanxin, vice-ministre de l'Agriculture et des Affaires rurales.

Selon M. Liu, au cours des trois premiers trimestres de cette année, le revenu disponible des résidents ruraux était en moyenne de 12 297 yuans (1 835 dollars), soit une augmentation de 1,6% par rapport à l'année précédente après ajustement pour l'inflation.

« Le taux de croissance pour le trimestre devrait continuer d'augmenter, et les populations rurales ressentiront un plus grand sentiment de gain et de bonheur alors que nous approchons de l'objectif de bâtir une société modérément prospère », a-t-il souligné lors d'une conférence de presse organisée par le Bureau d'information du Conseil des affaires d'État, le gouvernement chinois.

En 2008, le gouvernement central a proposé pour la première fois l'objectif de doubler le revenu des habitants des zones rurales de 2010 à 2020. À la fin de l'année dernière, le revenu disponible annuel des résidents ruraux dépassait 16 000 yuans, marquant la réalisation de l'objectif avec un an d'avance sur le calendrier. « Le taux de croissance des revenus ruraux a été plus élevé que celui des revenus urbains pendant 10 années consécutives », a commenté M. Liu, ajoutant qu’en conséquence, le ratio de revenu urbain/rural est passé de 2,73: 1 en 2015 -avant la publication du 13e plan quinquennal (2016-20)- à 2,64: 1 en 2019.

Outre l'augmentation des revenus, ont noté des responsables, les populations rurales de Chine ont eu accès à des environnements de vie plus propres et à des infrastructures améliorées au cours des cinq dernières années.

Wu Hongyao, un haut responsable du ministère de l'Agriculture et des Affaires rurales, a de son côté indiqué que plus de 65% des villages de Chine sont désormais équipés de toilettes standard et que plus de 30 millions de ménages ruraux ont vu leurs toilettes modernisées depuis 2018. Dans le même temps, plus de 90% des villages peuvent aujourd’hui éliminer leurs ordures ménagères grâce à un système de collecte uniforme. La quasi-totalité des 24 000 décharges d'ordures de qualité inférieure détectées lors d'une inspection nationale ont été rectifiées, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est de faire progresser le développement de l'agriculture moderne, a déclaré Liu, le gouvernement central a investi un total de 8 640 milliards de yuans de 2016 à septembre 2020 dans des actifs fixes dans les secteurs de l'agriculture, de la sylviculture, de l'élevage et de la pêche.

Par ailleurs, selon M. Liu, pour compenser l'impact de l'épidémie de COVID-19, le ministère a également exhorté les gouvernements locaux à augmenter l'échelle des obligations spéciales investies dans les zones rurales. « De janvier à septembre, une somme de 120 milliards de yuans en obligations d'État spéciales a été émise, élargissant de fait les possibilités de financement rural », a-t-il ajouté.

Alors que la Chine élabore actuellement le plan de développement des zones rurales dans les cinq prochaines années, une série de projets agricoles fondamentaux, durables et stratégiques seront lancés, a indiqué M. Liu, ajoutant que le plan se concentrera sur l'industrie semencière moderne, le stockage, la chaîne du froid et les installations logistiques, la prévention et le contrôle des maladies animales, ainsi que l'utilisation des nouvelles technologies de l'information pour stimuler le développement des zones rurales.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)
Xuan
Forte croissance en Chine et faible rebond économique en Europe du fait de la différence de gestion du COVID-19


le Quotidien du Peuple en ligne | 16.10.2020 10h34
http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/1016/c31355-9769841.html


Selon le Financial Times, les pays asiatiques, en particulier l'action précoce de la Chine pour endiguer la propagation du virus, contrastent avec la lutte de l'Europe et conduit à des divergences de résultats. La différence entre l'Europe et la Chine est palpable, a souligné le journal citant Remigio Brunelli, directeur général en Chine du groupe de vêtements de sport italien Tecnica. « L'incertitude est toujours élevée sur le vieux continent [l'Europe]. En Asie, en revanche, et en particulier en Chine, il y a de la confiance » , a-t-il noté.

Ses commentaires montrent comment les différentes approches de la pandémie conduisent désormais à de fortes divergences dans les résultats, la Chine et d'autres économies d'Asie-Pacifique étant sur la bonne voie pour enregistrer de la croissance en 2020, a déclaré le journal dans son article intitulé « Division est-ouest : les gagnants et les perdants de l'économie du COVID » .

Alors que l'Europe a connu un fort rebond au troisième trimestre, sa reprise commence à s'essouffler alors que les infections à coronavirus augmentent à nouveau à travers le continent. En revanche, les pays d'Asie-Pacifique -et en particulier la Chine- ont ramené le COVID-19 à des niveaux inférieurs, puis ont maintenu des contrôles plus stricts contre une éventuelle résurgence.

La Chine a limité l'épidémie initiale de coronavirus à Wuhan et continue de lutter contre tout nouveau cas de manière énergique. Une vague d'épidémie à Beijing au cours de l'été a entraîné des confinements locaux stricts, des contrôles à la sortie de la ville et des tests de masse jusqu'à ce qu'elle soit anéantie. Le pays le plus peuplé du monde n'enregistre désormais qu'une poignée de cas par jour. Le résultat économique est que les gens peuvent agir sans craindre le virus, a rapporté le journal.

Pour M. Brunelli, la Chine reste un meilleur pari que l'Europe. Bien que son entreprise ait enregistré une baisse des ventes d'une année sur l'autre d'environ 25% dans le monde au cours de la phase la plus critique de la pandémie, il s'attend à terminer l'année avec des ventes en baisse de seulement 10% en Chine.

« Ici, en Chine, nous avons vu le nombre de nouveaux cas tomber à zéro, en particulier dans les grands pôles, et la façon dont la pandémie a été traitée a été très efficace, ce qui contribue à stimuler la demande et constitue un très bon point de départ pour faire des affaires » , noté M. Brunelli.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)
Xuan
La Chine trouve une "recette magique" pour la reprise économique


French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-16 à 14:30
http://french.xinhuanet.com/2020-10/16/c_139444834.htm

LONDRES, 15 octobre (Xinhua) -- La Chine semble avoir trouvé la "recette magique" pour une croissance économique sur fond de pandémie de nouveau coronavirus, a estimé Bill Winters, directeur général de la banque britannique Standard Chartered, dans une récente interview accordée à la chaîne CNBC.

"Certes, d'abord et avant tout, il y a le fait de vaincre le virus et de ramener les gens vers un mode de travail plus normal, mais le filet de sécurité sociale a également été extraordinaire" , a-t-il salué mercredi.

Selon lui, la réaction chinoise a permis à l'économie du pays d'enregistrer "très, très peu" de faillites, avec "très peu" de chômage dans les premiers stades de la crise sanitaire.

"Je pense que la combinaison des politiques qui ont été en place à travers le monde, dans la mesure du possible -- qui ont été un assouplissement monétaire et des mesures de relance budgétaire très fortes -- ainsi qu'un filet de sécurité très solide qui a maintenu les gens dans leur emploi, et évidemment l'endiguement du virus, qui semble avoir été la recette magique" , a poursuivi M. Winters.

Dans son dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale publié mardi, le Fonds monétaire international (FMI) prévoit que l'économie mondiale se contractera fortement de 4,4% cette année, tandis que l'économie chinoise connaîtra une croissance de 1,9% cette année, soit 0,9 point de pourcentage de plus que ses prévisions de juin.
Xuan
Xi Jinping poursuit ses visites et ses enquêtes sur le territoire chinois


Cette année, dès la fin de l'épidémie, Xi a visité de nouveau les villages pauvres, rencontré les paysans, s'est inquiété de leurs conditions de vie et préconisé des solutions pour sortir de la pauvreté.

Il a rendu visite à Shantou dans le Gangdon et à Shenzen


Xuan
Pangolin officiellement retiré de la liste TCM

Par Leng Shumei et Wan Lin Source: Global Times Publié: 2020/6/9 16:56:37

https://www.globaltimes.cn/content/1191044.shtml


Photo de fichier d'un bébé pangolin Sunda et sa mère.Photo:Xinhua





La dernière version de la Pharmacopée chinoise pour 2020 n'inclut pas les pangolins, ce qui signifie que les mammifères ne seront plus utilisés en médecine traditionnelle chinoise (MTC).
Cette décision est intervenue après que la Chine a requalifié toutes les espèces de pangolins de seconde classe en animaux protégés de première classe vendredi, compte tenu de leur nombre en baisse rapide en raison de la chasse excessive et de la destruction de l'habitat.

Selon la dernière version de la pharmacopée chinoise, "les espèces sauvages appauvries seront retirées de la pharmacopée" .
Selon TRAFFIC, une organisation internationale de recherche sur le commerce des espèces sauvages, les pangolins sont considérés comme l'un des animaux les plus menacés au monde et le mammifère le plus illégal au monde.
"Le retrait de l'animal de la pharmacopée réduirait effectivement la demande de consommation de pangolins et limiterait la chasse et le commerce illicites" , a déclaré mardi au Global Times Sun Quanhui, un scientifique de World Animal Protection.
Sun a salué cette décision, affirmant qu'elle répond aux appels pour une meilleure protection des pangolins.
À la fin des années 1990, le nombre de pangolins indigènes en Chine était d'environ 60 000, largement répartis dans 11 provinces et régions, selon un rapport de la première enquête nationale chinoise sur les ressources fauniques terrestres.
Mais le nombre a diminué d'environ 90%, estimé par le Comité de survie des espèces de l'Union internationale pour la conservation de la nature.

La Chine a commencé à interdire la chasse au pangolin dans la nature en 2007 et a arrêté les importations commerciales de pangolins et de produits de pangolin en 2018.
Mais la valeur unique de l'animal en tant que médicament MTC et l'autorisation laxiste de les manger a conduit à la chasse continue des pangolins.

Dans la MTC, les écailles de pangolin pourraient favoriser la circulation sanguine et éliminer la stase ainsi que diminuer l'inflammation. Mais l'utilisation des écailles de pangolins est devenue l'une des principales menaces pour leur espèce, a noté Sun.
Wang Chengde, un expert de l'Association chinoise de médecine chinoise, a déclaré aux médias que le scorpion, le chelopode et les ongles de porc peuvent être utilisés comme substituts des écailles de pangolin dans la thérapie MTC.

Les pangolins ne sont pas les premiers animaux dont les normes médicinales ont été interdites. Les cornes de rhinocéros et les os de tigre sont également interdits d'utilisation dans les MTC après que la Chine a interdit le commerce de ces marchandises et produits connexes en 1993.
Xuan
L'espérance de vie des Chinois passe à 77,3 ans


Source: Xinhua Publié: 2020/6/6 19:19:48

https://www.globaltimes.cn/content/1190736.shtml

L'espérance de vie moyenne des citoyens chinois est passée de 77 ans en 2018 à 77,3 ans en 2019, selon les statistiques publiées samedi par la Commission nationale chinoise de la santé.
La Chine a connu une baisse du taux de mortalité maternelle qui est passé de 18,3 pour 100 000 en 2018 à 17,8 pour 100 000 en 2019, a déclaré la commission dans un communiqué annuel sur le développement sanitaire de la Chine.
Le taux de mortalité infantile est passé de 6,1 pour 1000 en 2018 à 5,6 pour 1000 en 2019, selon le communiqué.
 
Retour au forum
 
créer forum