Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
 
Retour au forum
 

Ajouter une réponse

Pseudo :    S'inscrire ?
Mot de passe :    Mot de passe perdu ?
Icône :
                                
                                
Message :
 
 
 
Smilies personnalisés
 
Options :
Notification par email en cas de réponse
Désactiver les smilies
Activer votre signature
 
 
Dernières réponses
Xuan
Je ne suis pas abonné au Monde et je n'ai lu que le début.
A mon sens ce qui coince c'est la référence à des "représentants syndicaux indépendants" .
Dans un pays socialiste comme la Chine il y a une contradiction entre le développement d'une production au service du peuple, et l'exploitation des ouvriers par les entreprises capitalistes toujours existantes.
Dans un autre article dont je n'ai plus la référence, ces étudiants critiquaient la contradiction entre la référence au marxisme faite par Xi Jin ping et l'exploitation des ouvriers.
C'est juste et c'est faux à la fois parce que le Manifeste dit qu'après avoir pris le pouvoir politique le prolétariat s'emparera progressivement du Capital. Mais je crois que le débat existe jusque (et d'abord) dans le PCC parce que plusieurs articles théoriques reviennent sur le sujet de la réforme en rappelant qu'elle doit être poursuivie jusqu'au bout et que la Chine est toujours dans la phase primaire du socialisme.

_________________


D'ailleurs la question ne concerne pas que la Chine. Ici la charte adoptée en octobre 1906 par le 9e congrès de la CGT, dite Charte d'Amiens depuis 1912, posait les bases d'un syndicalisme de classe révolutionnaire et simultanément d'un syndicalisme indépendant de tout parti.

Du point de vue de la révolution prolétarienne le syndicat est une organisation de masse dans laquelle le parti de la classe ouvrière doit avoir une influence déterminante, afin d'organiser les ouvriers sans parti.
Lorsque le pcf s'est tenu sur des positions révolutionnaires la CGT (ou la CGTU) a défendu des positions de classe révolutionnaires.
Inversement elle a servi la soupe à l'Union de la gauche.

Mais simultanément la bourgeoisie a toujours essayé de briser le syndicat de la classe ouvrière en créant des syndicats de collaboration de classe comme FO-CIA, en prenant prétexte des grèves dures de l'après-guerre, ou en utilisant la CFTC devenue CFDT pour introduire l'idéologie de la deuxième gauche, avancer les thèses d'autogestion et promouvoir le candidat du PS Mitterrand.

Aujourd'hui nous aurions tout intérêt à ce que la disparité des syndicats cède la place à un syndicat unique de lutte de classe.
Mais la première condition serait un PC révolutionnaire.
Grecfrites
https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2018/11/13/les-autorites-chinoises-font-la-chasse-aux-etudiants-marxistes_5382985_3216.html

Si quelqu'un l'a en intégralité, c'est pas de refus


Edité le 19-11-2018 à 10:56:48 par Grecfrites


Xuan
La Chine développera davantage le "tourisme rouge"


(Xinhua/Li He)

BEIJING, 30 juillet (Xinhua) -- Des responsables culturels chinois se sont engagés lundi à promouvoir davantage le "tourisme rouge" qui est devenu une partie importante de l'industrie touristique chinoise.

Alors que les visites dans d'anciennes bases révolutionnaires communistes ont été disponibles pendant des années, une directive récemment publiée par les autorités centrales a permis de promouvoir l'activité en exhortant à une meilleure protection et à un meilleur usage des reliques culturelles.

"Nous prendrons cette opportunité pour promouvoir la recherche des reliques afin de leur faire jouer un rôle unique dans la promotion des valeurs socialistes fondamentales" , a déclaré Rao Quan, un responsable du ministère de la Culture et du Tourisme, lors d'une conférence de presse.

Il a annoncé que plus de circuits seraient développés pour enrichir les connotations culturelles du "tourisme rouge" et améliorer sa qualité.

"Les éléments dévoyés et de mauvais goûts doivent être éliminés" , a souligné M. Rao. "Le "tourisme rouge" est censé éduquer les touristes et leur faire comprendre et sentir l'esprit révolutionnaire" .

Liu Yuzhu, chef de l'Administration d'Etat du patrimoine culturel, a indiqué que protéger "les reliques rouges" comme une région était une nouvelle idée et que de tels efforts devraient aider les habitants vivant dans ces zones à sortir de la pauvreté.

Plusieurs régions modèles seront sélectionnées l'année prochaine pour démontrer les progrès obtenus, a ajouté M. Liu.

La Chine compte 33.315 sites et reliques révolutionnaires recensés. Plus de 800 millions de voyages liés au "tourisme rouge" sont effectués en moyenne chaque année.
Xuan
Un nouveau documentaire révèle la créativité des poètes travailleurs migrants chinois



Par Hu Yuwei Source: Global Times Publié le: 2018/5/13 18:28:40
http://www.globaltimes.cn/content/1101996.shtml


Un ouvrier de démolition devenu poète Chen Nianxi s'exprime lors d'un récital de poésie à Beijing. Photo: Gracieuseté de Wang Minghao


Demolition Mark, un film documentaire chinois sur les poètes de la classe ouvrière en Chine, a récemment lancé un appel à dons afin de récolter les fonds nécessaires à la post-production. Le réalisateur Qin Xiaoyu, poète et critique, a déclaré qu'il espérait que le financement participatif permettra au public de mieux participer au film.

«Majorité silencieuse»

Le film plonge plus profondément dans l'histoire de plusieurs des poètes travailleurs immigrés présentés dans Iron Moon , un documentaire primé réalisé par Qin Xiaoyu et Wu Feiyue et basé sur l'anthologie de la poésie des travailleurs migrants chinois de Qin.

"Nous aimerions faire une lune de ferune trilogie. Les films présenteront de la poésie, mais nous intégrerons également des éléments pertinents tels que la construction rurale et les travailleurs du charbon et de l'acier qui ont été licenciés lors de la mise en œuvre du plan de désengagement de la Chine ", a déclaré Qin. publication de l'Université de Californie du Sud, ajoutant qu'il espère utiliser Demolition Mark pour sensibiliser le public sur ces questions.

fer Lune a été projeté plus de 4000 fois dans plus de 200 villes en Chine, et a remporté le prix du meilleur documentaire au 18e Shanghai international Coupe d' or Prix du festival du Film.

Le __gVirt_NP_NN_NNPS<__ cinéma 2015 a attiré l' attention mondiale aux poètes des travailleurs migrants chinois, dont beaucoup ont dû lutter sans cesse avec des problèmes économiques et préjugés culturels.

pourDemolition Mark , cependant, Qin se concentre plus sur la créativité extraordinaire des poètes de la classe ouvrière que sur les difficultés qu'ils traversent.

"Comme ils sont considérés comme" la majorité silencieuse "de la société et sont ignorés, nous espérons que ce film modifiera l'image stéréotypée que la société a projetée sur eux", a déclaré Qin.

La réforme économique et l'ouverture des années 1980 ont attiré quelque 300 millions de migrants ruraux vers des villes en plein essor telles que Shenzhen ou Dongguan, dans la province du Guangdong (sud), à la recherche d'emplois dans la fabrication et la construction.

Des problèmes communs tels que l'exploitation par le travail, le manque de protection sociale et les enfants laissés par leurs grands-parents ont souvent conduit ce groupe à être au centre de la critique sociale et politique en Chine au cours des dernières décennies.

Au cours des années 1990, leurs poèmes ont été seulement entendus à l'occasion de récitals de poésie à petite échelle ou de sessions de partage. En tant que tels, ils n'ont pas été largement diffusés ou popularisés jusqu'à ce que la montée de l'Internet après l'an 2000 ait contribué à répandre leur douleur et leurs sentiments d'aliénation au loin.

Passer le mot

Xu Lizhi, un travailleur migrant de 24 ans qui allait figurer dans le documentaire de Qin, a attiré l'attention mondiale après qu'il se soit suicidé chez Foxconn, le géant de l'électronique qui produit la majorité des téléphones Apple du monde. Après sa mort, son collègue a publié ses poèmes en ligne.

En 2010 seulement, l'usine a fait les manchettes dans le monde entier puisqu'elle a été témoin de 14 décès parmi au moins 17 tentatives de suicide cette année-là.

Iron Moona été choisi pour être le titre du documentaire de Qin comme il est une métaphore visuelle utilisée dans l' un des poèmes de Xu:

Je déglutis une lune de fer ,

ils ont appelé une vis que

je déglutis des eaux usées industrielles et les formes chômage

penchaient machines, notre jeunesse est morte jeune ,

je déglutis travail , J'ai avalé la pauvreté

avalé des ponts piétons, avalé cette vie rouillée

Je ne peux plus avaler

tout ce que j'ai avalé remue dans ma gorge

J'ai répandu à travers mon pays

un poème de honte

(Traduit par Eleanor Goodman)

Xu représente la légion de travailleurs migrants chinois qui placent leurs espoirs dans les villes modernes mais qui finissent par être déçus par les conditions de travail exténuantes et les bas salaires.

Choqué par sa mort, les groupes de travail ont traduit les poèmes de Xu en anglais, attirant l'attention de Qin, qui a publié un volume des poèmes de Xu.

Chen Nianxi, un poète de 48 ans de la province du Shaanxi, dans le nord-ouest de la Chine, est une autre figure que Qin suit à travers ses deux documentaires.

" Demolition Mark " était l'un des premiers poèmes de Chen décrivant sa vie de démolisseur. Il a été largement diffusé en ligne et lui a valu le surnom de "blaster poète".

Le blaster, qui a passé les 16 dernières années dans et hors des sites miniers dans la province du Henan en Chine centrale et dans le nord-ouest de la ChineRégion autonome ouïgoure du Xinjiang , a subi une blessure à la colonne cervicale en 2016 qui l'a forcé à quitter son emploi.

Chen met ses propres expériences de creuser dans les mines d'or dans ses poèmes. Il a déclaré qu'il espérait que ses travaux puissent permettre aux gens de comprendre les coûts cachés qui sous-tendent le boom financier dont la Chine a bénéficié.

"Nous avons fourni les choses les plus précieuses au monde, mais le monde ne nous a rien laissé", a-t-il déclaré lors d'un discours à l'Université de New York lors de son voyage aux Etats-Unis avec l'équipe documentaire.

Lors de l'élection présidentielle américaine en 2016, il a visité les bidonvilles et Trump Tower, ce qui lui a permis d'avoir un lien avec les travailleurs migrants du Mexique qui veulent vivre aux Etats-Unis mais ont été rejetés par "America First" du président américain Donald Trump. politique.

"Trump a dit que la Chine avait volé des opportunités à l'industrie manufacturière américaine et qu'il rapporterait quelques usines aux Etats-Unis." Je crains fort que beaucoup de travailleurs chinois comme moi ne perdent leur emploi ", a-t-il déclaré. discours.


Titre de journal: Trouver une voix
Xuan
En Chine, la chute de l'emblématique patron d'Anbang


FRÉDÉRIC SCHAEFFER Le 10/05 à 15:08Mis à jour à 15:59

Les Echos


Wu Xiaohui, fondateur et ancien président d'Anbang, a été condamné à 18 ans de prison pour fraude et détournement de fonds. - REUTERS/Thomas Peter
L'ambitieux Wu Xiaohui a été condamné à 18 ans de prison pour fraude et détournement de fonds.

C'est une sentence en guise d'avertissement pour les grands patrons du capitalisme chinois. Le fondateur et ancien président d'Anbang, grand assureur célèbre pour avoir racheté l'hôtel Waldorf Astoria à New York, a été condamné à 18 ans de prison pour fraude et détournement de fonds. L'ambitieux Wu Xiaohui, poussé à la démission en juin dernier, va aussi devoir restituer 10,5 milliards de yuans (1,4 milliard d'euros) tandis que ses comptes bancaires, ses biens immobiliers et financiers, ses entreprises ont été saisis, a annoncé un tribunal de Shanghai, ce jeudi.

La chute de l'homme d'affaires, que l'on disait bien connecté politiquement et qui aurait épousé une petite-fille de l'ancien numéro un chinois Deng Xiaoping, est spectaculaire.
Alors que le président Xi Jinping a décidé d'étendre sa guerre contre la corruption et de renforcer l'emprise du Parti communiste sur l'économie , elle vient rappeler que personne n'est intouchable en Chine et que le moindre faux pas économique ou politique peut se payer très cher.

Deux jours auparavant, Sun Zhengcai, considéré il y a encore quelques mois comme un candidat possible au poste de numéro un du pays, était lui condamné à la prison à vie pour corruption.

Boulimie d'acquisitions

Fondé en 2004, Anbang est passé en quelques années du statut de simple assureur spécialisé dans l'immobilier et l'automobile à celui de géant financier international, célèbre pour ses fracassantes acquisitions à l'étranger. Mais cette boulimie de rachats financés par la vente de produits de placement à haut risque et l'endettement du groupe a fini par inquiéter Pékin.

Anbang a connu en février une disgrâce retentissante, avec sa mise sous tutelle des autorités après la découverte de « pratiques illégales » et au nom de la lutte contre les risques financiers.
En avril, le groupe a été renfloué à hauteur de 60,8 milliards de yuans (8 milliards d'euros) afin de « maintenir la stabilité des activités »

Frédéric Schaeffer
Correspondant à Pékin
Xuan
Les grutiers chinois protestent pour de meilleurs salaires et conditions de travail



Par Yin Han Source: Global Times Publié: 2018/5/1 23:18:39
http://www.globaltimes.cn/content/1100323.shtml

Les grutiers ont protesté à travers la Chine pendant la fête du Travail, exigeant de meilleurs salaires et une journée de travail de huit heures, ont déclaré certains au Global Times mardi.

"La manifestation, impliquant environ 20 à 30 opérateurs de différentes compagnies privées, dure depuis environ une semaine sans résultat" , a déclaré un opérateur de grues dans la ville d'Anji, dans la province du Zhejiang, au Global Times. Il n'a pas donné son nom complet.

"Les chauffeurs ont 24 heures de service avec un salaire mensuel de 4.000 yuans (611 dollars), et ils n'ont nulle part où vivre qu'un gros conteneur sur le chantier" , a déclaré un autre opérateur de Chengdu dans la province du Sichuan (Chine), dit "Jack Li", selon le Global Times de mardi.

Le travail était "à haut risque", a déclaré Li. "Ce que les conducteurs demandent, c'est un salaire mensuel d'au moins 7 000 yuans et des heures normales de travail."

Les appels téléphoniques à l'entreprise où Li travaille sont restés sans réponse.

Des photos de manifestations et de grèves similaires dans d'autres régions, notamment Shijiazhuang, la ville de Zhumadian dans la province centrale du Henan, Yuncheng dans la province du Shanxi en Chine du Nord et la province du Jiangxi en Chine orientale circulent sur les réseaux sociaux.

Le département de police de Shijiazhuang a nié toute manifestation, tandis que les services de police d'autres villes n'ont pas pu être contactés pour des commentaires.

"Il y a au moins 10 000 grutiers à Chengdu qui demandent une augmentation de salaire" , a-t-il ajouté.

Les lois chinoises sur le travail ne contiennent aucune clause stipulant que la grève est légale ou non, ce qui complique la tâche des commissions d'arbitrage du travail et des tribunaux, selon les experts juridiques.

Depuis mars, la Chine encourage plus de camionneurs, de livreurs, d'infirmiers et de gardiens de sécurité, qui sont pour la plupart des travailleurs migrants, à adhérer à la Fédération des syndicats de Chine et à mieux protéger leurs droits et intérêts. Avril.

En septembre, la fédération comptait environ 303 millions de membres, dont 140 millions étaient des travailleurs migrants, a rapporté la China Central Television en janvier.
Xuan
tu prépares les centuries de marquetalia ?
marquetalia
quel impact aurait pour l économie chinoise la sécession de Hong Kong en 2047-voir de Macao en 2049?
Xuan
Made in China 2025 : les "cols bleus" rejoindront-ils la classe moyenne chinoise?


Publié le 2016-04-12 à 13:10

Photo prise le 28 mars 2016 à Shenyang, capitale de la province du Liaoning (est de la Chine) (Xinhua/Yang Qing)

BEIJING, 12 avril (Xinhua) --

Luo Liang, nouveau diplômé de l'Ecole d'enseignement technique de Yangpu à Shanghai, a reçu fin 2015 son "hukou" (permis de résidence permanente) de Shanghai, grâce à sa médaille d'argent dans la catégorie "réparation de véhicule" lors des Olympiades des métiers (World skills).

Il est devenu le premier non originaire de Shanghai, diplômé de ce type d'école, à avoir obtenu le "hukou" de la métropole financière chinoise.

Sur fond de "Made in China 2025", une stratégie nationale pour faire de la Chine une puissance manufacturière mondiale d'ici 2025, des gouvernements locaux ont lancé des mesures pour encourager le développement des techniciens, à savoir les "cols bleus". La municipalité de Shanghai ambitionne, selon un document officiel, d'aider 1.000 techniciens de haut niveau à Shanghai en dix ans et d'augmenter leur proportion à 35% du total de ces professionnels.

Le document encourage également les entreprises à partager les actions et les dividendes avec leurs salariés.

Les techniciens ayant un grand savoir-faire doivent devenir la classe moyenne du pays, ce qui permettra de soutenir non seulement la restructuration économique, mais aussi la stabilité de la société possédant une classe moyenne dominante, a noté Wu Jiang, professeur de la faculté de l'économie du travail de l'Université de l'économie et du commerce de la capitale.

Wu Renhao a travaillé pendant une vingtaine d'années dans une entreprise de turbines à vapeur à Hangzhou, capitale de la province chinoise du Zhejiang. Grâce à ses riches expériences professionnelles, il a permis à son entreprise d'éviter 100 millions de yuans de pertes économiques. Pourtant, M. Wu a été confronté à des difficultés pour obtenir le statut de technicien de haut niveau à cause de ses échecs successifs à des examens théoriques.

Heureusement, il a finalement été reconnu après la réforme de l'évaluation des techniciens.

Depuis longtemps, la plupart des parents chinois ne veulent pas que leurs enfants deviennent ouvriers. Ils préfèrent les envoyer dans des universités plutôt que dans des écoles d'enseignement technique, à cause d'un certain mépris vis-à-vis de la classe sociale des "cols bleus". "En 2012, les élèves issus de familles rurales, surtout des régions du centre et de l'ouest de la Chine, représentaient 82% des élèves des écoles d'enseignement technique en Chine. Ce phénomène fait réfléchir", a déclaré Shen Ronghua, vice-président de l'Association de recherche de talents de Chine.

Les "cols bleus" représentent une réserve de talents et de savoir-faire. L'augmentation de leurs salaires dépend de négociations collectives. D'après certains experts, les départements gouvernementaux et les syndicats ont la responsabilité de faire avancer ce type de négociations, afin d'assurer une hausse raisonnable des salaires, et de faire correspondre le niveau des paies avec les certificats de qualification des techniciens.

Avec la mise en place de la stratégie de "l'urbanisation de 100 millions de Chinois", de nombreuses villes du pays ont commencé à faire en sorte que des résidents permanents possèdent des métiers précis. Guangzhou, capitale de la province méridionale du Guangdong, qui manque de techniciens talentueux, a tenté d'encourager cette population à venir s'installer dans la ville. Les conditions d'installation sont d'ailleurs plus souples que pour les diplômés universitaires.

"Les mesures réformistes doivent réellement penser aux besoins des techniciens et les encourager, pour qu'ils se concentrent uniquement sur leur savoir-faire", a indiqué Zhang Chewei, directeur de l'Institut de recherche de l'économie de la population et du travail de l'Académie des Sciences sociales de Chine.
Xuan
Tu changes d'avis comme de chemise et tu dis n'importe quoi sur ce coup-là.
 
Retour au forum
 
créer forum