Sujet :

changements dans la vie du peuple

Xuan
   Posté le 20-10-2017 à 23:34:54   

De meilleures conditions de logement pour une meilleure vie du peuple
(Quotidien du Peuple)


BEIJING, 18 octobre (Xinhua) -- Dans la ruelle de Liushuixiang, dans l'arrondissement de Dongcheng à Beijing, les habitants sont fiers de leur cadre de vie, entourés qu'ils sont de fleurs de toutes sortes. Fleurs de grenadier, rose de Chine et bégonia ont remplacé les tas de charbon et de matériaux divers.

Depuis le 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), les conditions de vie des Chinois se sont améliorées de manière significative grâce aux efforts déployés par le Parti et le gouvernement, indique un article publié récemment par le Quotidien du Peuple, journal phare du PCC.

Les villes chinoises ont connu une croissance sans précédent. Les citadins représentaient 57,35% de la population totale du pays en 2016, selon des chiffres officiels. Le problème du logement reste un point chaud dans tout le pays.

La régulation du marché de location des logements et la prévention de la bulle immobilière sont deux préoccupations de la population chinoise, a déclaré le président chinois Xi Jinping, lors d'une réunion du Groupe de direction centrale sur les Affaires financières et économiques, fin décembre 2016.

La nature résidentielle des logements doit être correctement prise en compte, a souligné M. Xi, ajoutant que le pays devait mettre en place un dispositif en matière de logements qui réponde à la fois aux objectifs d'achat et de location ainsi qu'à la demande d'habitations d'une population urbaine nouvelle.

La Chine adoptera des méthodes variées pour régulariser le marché de l'immobilier et prendra des mesures financières, budgétaires, fiscales, ainsi que des mesures concernant les terres et la réglementation, afin d'instaurer une politique du logement à long terme qui fournira des logements à toute la population, a-t-il souligné.

La Chine s'est également efforcée d'améliorer les installations de soutien entre 2012 et 2017, note cet article. Vingt-sept villes chinoises s'équipent actuellement de métro, contre 17 en 2012. Le réseau routier dans les zones rurales a atteint un total de 3,96 millions de kilomètres à la fin de 2016.

Selon le Rapport d'activité du gouvernement publié en mars 2017, la Chine adoptera une politique d'urbanisme unique, promouvra la réforme et le développement du secteur du bâtiment en élevant la qualité des travaux, et procédera à une planification d'ensemble des travaux d'urbanisme de surface et souterrains.

Il s'agira d'intensifier la prospection géologique dans les villes, de mettre en chantier plus de 2 000 km de galeries techniques urbaines, de lancer une opération triennale de lutte contre les risques d'inondation des zones urbaines les plus menacées, de promouvoir la construction de "villes-éponges" capables de faire face efficacement aux inondations, et de remédier efficacement aux embouteillages et aux autres maux urbains, tout cela afin de doter nos villes d'infrastructures solides et de leur donner un cadre agréable.

En outre, selon la fédération des personnes handicapées de Chine, le pays a rénové les habitations de près de 1,4 million de personnes handicapées dans le cadre du règlement sur la construction d'un environnement sans obstacle publié le 1er août 2012.

Les rénovations incluent les modifications des salles de bain et des cuisines, comme par exemple abaisser le niveau des plaques de cuisson et installer des rails et des rampes.

La Chine a édicté plus de 20 politiques visant à rendre les espaces publics plus accessibles aux personnes handicapées, en mettant en place par exemple des équipements adaptés dans les bus, les trains et les avions.

Au cours de ces cinq dernières années, le pays a mis davantage l'accent sur les efforts pour construire une société écologique, en adhérant aux concepts du développement vert. Les habitants profitent d'un reboisement massif, alors que la qualité de l'environnement s'améliore de matière significative, ajoute l'article.
Jules2
   Posté le 09-12-2017 à 07:38:20   

D'habitude, on constate la densité forte démographique dans les zones côtières si le territoire du pays est caractérisé par la chaîne de montagne escarpente.
La Chine aurait plus de chance de répartir leur habitants si la condition de vie dans les zones industrielles s'améliore.
Jules2
   Posté le 09-12-2017 à 12:09:58   

Xuan a écrit :


Depuis le 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), les conditions de vie des Chinois se sont améliorées de manière significative grâce aux efforts déployés par le Parti et le gouvernement, indique un article publié récemment par le Quotidien du Peuple, journal phare du PCC.


Heim...dans la région intérieure comme 重慶 敦煌 武漢, il n'y a pas de décret régional interdisant l'abandon des substances toxiques ?
Xuan
   Posté le 10-12-2017 à 23:00:45   

Je ne connais pas bien cette région-là, tu peux citer ta source ?


Concernant la contradiction entre les régions côtières et les régions intérieures, qui est ancienne et cela par la force des choses, la suppression de la pauvreté implique le développement des zones intérieures, et par conséquent le retour des migrants et la diminution de la concentration côtière.


Edité le 10-12-2017 à 23:04:53 par Xuan


Xuan
   Posté le 28-12-2017 à 22:53:13   

Xi souligne la construction, l'entretien des routes rurales


Par: Xinhua
De: Édition anglaise de Xinhua
Mise à jour: 2017-Dec-26 10:32

BEIJING, 25 décembre (Xinhua) - Le président chinois Xi Jinping a souligné l'importance de la construction, de l'entretien et de l'exploitation des routes rurales dans la lutte du pays contre la pauvreté.

Des efforts devraient être faits pour construire de bonnes routes dans les zones rurales et les maintenir pour assurer une meilleure qualité de vie aux agriculteurs et accélérer la modernisation de l'agriculture, a indiqué M. Xi avant la conférence nationale sur les transports qui s'est tenue lundi.

Le mouvement pour améliorer les routes rurales a produit des bénéfices tangibles ces dernières années, apportant plus de personnes et de richesses aux régions pauvres et ralliant le soutien communautaire au Parti communiste chinois (PCC), a noté Xi, également secrétaire général du Comité central du PCC et président de la Commission militaire centrale.

Le premier ministre Li Keqiang a exigé l'engagement des responsables locaux et communautaires et des résidents ruraux pour améliorer la construction, l'entretien et l'exploitation des routes rurales.

Lors de la conférence de lundi, les autorités des transports ont convenu de se concentrer sur des problèmes importants et d'améliorer les politiques et les mécanismes pour promouvoir le développement de haute qualité des routes rurales.

Au cours des cinq dernières années, 1,28 million de km de routes rurales ont été construites ou rénovées en Chine, avec 99,24% de cantons et 98,34% de villages reliés par des routes bitumées ou cimentées.
Xuan
   Posté le 28-12-2017 à 23:00:11   

La Chine fait un grand pas en avant dans les réformes rurales


Par: Xinhua
De: Édition anglaise de Xinhua


BEIJING, 27 décembre (Xinhua) - La Chine a fait des progrès remarquables dans sa réforme du secteur agricole et de la propriété foncière rurale au cours des cinq dernières années.

RÉFORME DE L'APPROVISIONNEMENT AGRICOLE

Contrairement au passé, les agriculteurs de la zone de remise en état des terres du nord-est du Heilongjiang ont choisi de vendre leur maïs à une usine située dans le sud de la province du Guangdong plutôt que dans des dépôts céréaliers locaux.

Zhao Jun, directeur de la Coopérative agricole de Fengshun, a déclaré que le maïs avait été transporté par chemin de fer vers la ville voisine de Jinzhou, puis par bateau vers le port de Guangzhou.

Une telle mesure est une bonne vitrine pour la réforme de l'offre du pays dans l'agriculture, en particulier dans la production de maïs, compte tenu des récoltes exceptionnelles et des stocks excédentaires de céréales, selon Li Guoxiang, chercheur à l'Institut de développement rural.

Après une année de réforme, la surface consacrée à la culture du maïs dans le pays a diminué d'environ 2 millions d'hectares, tandis que la plantation de soja a augmenté de plus de 660 000 hectares

RÉFORME DE LA PROPRIÉTÉ RURALE

Le pays développe également sa réforme de la propriété rurale.

Le vice-ministre de l'Agriculture, Ye Zhenqin, a déclaré au début du mois lors d'une réunion à Tianchang dans la province centrale de l'Anhui, une importante région productrice de céréales.

Ye a déclaré que les gouvernements locaux pourraient également prendre le programme à plus d'endroits, en fonction de leurs besoins.

"La réforme devrait être finalisée pour la fin de 2021" , a-t-il déclaré.

La Chine a initié la réforme en 2014 pour accorder aux agriculteurs plus de droits pour bénéficier des terres collectives dans les villages. Le programme pilote, en tant que lien important dans la stratégie de revitalisation rurale du pays, s'est rapidement développé.

Au cours des trois dernières années, beaucoup de progrès ont été réalisés. Les agriculteurs ont commencé à posséder une part des actifs collectifs et à recevoir des rendements chaque année. Le système de propriété foncière rurale a été rationalisé et la gouvernance à la base améliorée.

COMBATTRE LA PAUVRETÉ RURALE ET LA POLLUTION

La campagne est également un champ de bataille important pour deux des «trois batailles difficiles», à savoir la prévention et la désamorçage des risques majeurs, la réduction ciblée de la pauvreté et la lutte contre la pollution, selon un communiqué publié la semaine dernière.

Pour la lutte contre la pauvreté, les décideurs se sont engagés à travailler pour assurer la qualité des efforts de réduction de la pauvreté, à aider les groupes spéciaux et à éradiquer la pauvreté abjecte.

"Nous devons veiller à ce que d'ici 2020, tous les habitants des zones rurales vivant en dessous du seuil de pauvreté actuel soient sortis de la pauvreté et que la pauvreté soit éliminée de tous les départements et régions pauvres" , selon le 19e Congrès national du Parti communiste chinois .

Le pays «renforcera le contrôle de la pollution des sols et la restauration des sols pollués, intensifiera la prévention et le contrôle de la pollution agricole provenant de sources non ponctuelles et prendra des mesures pour améliorer les milieux de vie ruraux» .

L'année dernière, l'utilisation des engrais agricoles en Chine a connu une croissance quasi nulle pour la première fois depuis la réforme et l'ouverture du pays.

Selon un plan chinois, les zones de culture clés pour les fruits, les légumes et le thé devraient réduire l'utilisation d'engrais chimiques d'au moins 20 pour cent d'ici 2020.

Actuellement, chaque année, moins de 50% des 3 milliards de tonnes d'excréments du bétail du pays subissent un traitement approprié.
Xuan
   Posté le 18-01-2018 à 20:39:16   

Régression de la pauvreté
Le coefficient Engel chinois sur la bonne voie


le nouvel économiste 19/10/2017

La part de l’alimentation dans les dépenses des Chinois est descendue à 30%, signe d’un niveau de vie “aisé”



par Philippe Barret
Engel est ce statisticien allemand qui, au milieu du XIXe siècle, a montré, enquêtes à l’appui, que plus un pays était riche, et moins les gens consacraient d’argent à leur alimentation. Aujourd’hui, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture utilise le “coefficient Engel”, soit la proportion de l’alimentation dans la dépense des ménages, et considère qu’un tel coefficient de l’ordre de 20 à 30 % témoigne d’une vie “aisée”. Or le Bureau national (chinois) des statistiques vient de constater que le coefficient Engel en Chine s’est abaissé à 30,1 % en 2016, soit 2,9 points de moins qu’en 2012.

“En Chine comme ailleurs, la baisse des dépenses relatives à l’alimentation permet de consacrer davantage de moyens à la santé, à l’éducation et aux loisirs”
En Chine comme ailleurs, la baisse des dépenses relatives à l’alimentation permet de consacrer davantage de moyens à la santé, à l’éducation et aux loisirs. En 2016, le revenu annuel moyen par habitant a été de 23 821 yuans (soit un peu plus de 3 000 euros), ce qui est encore peu, mais en augmentation de 7 311 yuans (941 euros) par rapport à 2012.

Moins de pauvres, plus de travail

Les autorités chinoises sont évidemment désireuses de voir encore baisser sensiblement le coefficient Engel. Pour cela, elles ont besoin d’une assez forte croissance. Pour cette année, elles ont bon espoir de la voir s’établir à 6,5 % ou davantage.
La clef d’une forte croissance en Chine est dans le maintien de fortes exportations, le progrès technique et l’amélioration de ses produits manufacturés et de ses services. Elle est aussi dans la réduction du nombre de pauvres. En ce domaine aussi, les progrès se sont accélérés ces dernières années.
À partir de 1986, quand ont été lancés les programmes de réduction de la pauvreté à grande échelle, la baisse annuelle du nombre de Chinois vivant en dessous du seuil de pauvreté a été d’abord de 6 millions environ.
Depuis 2012, cette baisse annuelle a été de 13 millions. Le gouvernement met aussi de grands espoirs dans la mise à disposition d’Internet dans les zones rurales qui en sont encore privées. L’objectif à court terme est de fournir cet accès dans 90 % des régions où la pauvreté est le plus répandue. Et de permettre aux habitants de ces régions de bénéficier des services en ligne, d’augmenter la vente des produits agricoles et de fournir des services éducatifs de bonne qualité.

“Le gouvernement met aussi de grands espoirs dans la mise à disposition d’Internet dans les zones rurales qui en sont encore privées. L’objectif à court terme est de fournir cet accès dans 90 % des régions où la pauvreté est le plus répandue”

Le maintien d’une forte croissance tient aussi au travail des Chinois. Une enquête récente a montré qu’aujourd’hui, 88 % des Chinois occupent en partie leur temps de congé en continuant de travailler. Au reste, ce phénomène n’est pas spécifiquement chinois : beaucoup de Japonais ne prennent pas les congés auxquels ils ont droit. Et l’ordinateur contribue à ce phénomène, en Occident comme en Chine.
Beaucoup de vacanciers utilisent leur téléphone portable à des tâches professionnelles. À quoi s’ajoute, en Chine, le non-épuisement des congés légaux, qui n’est pas toujours le fait des ouvriers surexploités. Dans le secteur financier, ce phénomène concerne près de 40 % des salariés.


Edité le 18-01-2018 à 20:52:55 par Xuan


Xuan
   Posté le 18-01-2018 à 20:55:30   

Coefficient Engel, la Chine proche du niveau d'une vie aisée


le Quotidien du Peuple en ligne - 16.10.2017 16h45

À lire aussi :
Amélioration du niveau de vie de la société aisée chinoise
Faits et chiffres: changements du niveau de vie du peuple chinois

En Chine le coefficient Engel, qui mesure la part des dépenses des ménages consacrés à l'alimentaire, se rapproche du «niveau de vie aisée» fixé par l'ONU, et de tels changements ont même profité au marché européen.
En 2016, le coefficient Engel du pays était de l'ordre de 30,1%, soit proche du standard « aisé » de 20% à 30% de l'ONU, a déclaré Ning Jizhe, directeur du Bureau National des statistiques (BNS) lors d'une conférence de presse tenue par le bureau d'information du Conseil des Affaires d'Etat le 10 octobre 2017.
Au début du mois d'octobre, plus de 6 millions de touristes chinois venus de près de 300 municipalités se sont rendus dans 1 155 villes de 88 pays pendant les congés de la Fête nationale et de la Mi-Automne, selon les données publiées par l'Administration nationale chinoise du tourisme.
Les Chinois sont aujourd'hui plus généreux dans les dépenses de voyage. Les recettes du tourisme domestique pendant ces huit jours de vacance ont atteint 583,6 milliards de yuans (environ 88,5 milliards de dollars), progressant de 13,9% par rapport à 2016.
Pour les destinations touristiques traditionnelles, comme Londres ou Paris, la fête nationale d'une semaine a signifié de grosses dépenses.
L'ONU utilise le coefficient Engel pour évaluer le niveau de vie d'un pays, étant donné que les dépenses alimentaires représenteront moins de parts des dépenses totales d'une famille si les revenus augmentent.
Les Nations Unies ont fixé le coefficient supérieur de pauvreté à 60% ; le niveau répondant à peine aux besoins quotidiens entre 50 et 60% ; modérément aisée entre 40 et 50% ; la vie relativement aisée entre 30 et 40% ; riche entre 20 et 30% et richissime à 20%.
Le coefficient Engel de la Chine est le reflet de l'amélioration de vie des citoyens chinois, selon Bai Ming, chercheur à l'Académie chinoise du commerce international et des coopérations économiques du ministère du Commerce.
La demande plutôt rigide des Chinois est en baisse, laissant plus d'espace pour satisfaire leurs besoins de haut niveau, a ajouté Bai.

Par Xing Xue, journaliste du Quotidien du Peuple

(Rédacteurs :Wei SHAN, Guangqi CUI)


Edité le 18-01-2018 à 20:56:17 par Xuan


Xuan
   Posté le 26-01-2018 à 10:45:48   

Boom de l'e-commerce rural en Chine en 2017


Xinhua - 26.01.2018 09h16

À lire aussi :
Le volume de l'e-commerce de Beijing dépassera 2.500 milliards de yuans en 2018
Un quart des villages chinois équipés de sites de distribution d'e-commerce

La Chine a enregistré un boom de l'e-commerce dans ses régions rurales l'année dernière, alors que la population rurale utilisait de plus en plus Internet pour faire des affaires et des achats.

Le volume de la vente au détail en ligne dans les zones rurales a atteint l'année dernière 1.240 milliards de yuans (194 milliards de dollars), en hausse de 39,1% sur un an, selon le ministère chinois du Commerce.

Plus de 9,8 millions de boutiques en ligne étaient basées dans des villages fin 2017, soit une augmentation annuelle de 20,7% en glissement annuel, créant plus de 28 millions d'emplois.

Les vêtements, les chaussures et les sacs sont les sous-secteurs les plus populaires de l'e-commerce rural, et le tourisme en ligne est apparu comme le marché de niche affichant la croissance la plus rapide, avec une hausse de 66,8% en glissement annuel.

Les régions rurales de l'est de la Chine se sont à nouveau accaparées la part du lion du marché total de l'e-commerce rural, alors que les villages du nord-est ont enregistré la plus forte croissance l'année dernière.

L'e-commerce dans les villages pauvres s'est développé beaucoup plus rapidement que la moyenne nationale, avec une hausse de 52,1% sur un an, a-t-on appris du ministère.

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)
Xuan
   Posté le 11-02-2018 à 23:32:25   

La Chine sort 68 millions de personnes de la pauvreté en cinq ans


Histoire et société


Un autre défi pour la société chinoise est de lutter contre la pollution. -Photo: Reuters

Publié 10 février 2018

Depuis cinq ans, l’administration chinoise fait des efforts pour réduire la pauvreté.
Quelque 68,53 millions de personnes sont sortis de la pauvreté en Chine au cours des cinq dernières années, grâce aux efforts de l’Administration qui a lutté pour l’abaissement du taux de pauvreté qui est passé de 10,2% en 2012 à 3,1% en 2017

Le Bureau du Groupe pilote du Conseil d’Etat pour la réduction de la pauvreté et le développement a fait état de la réduction annuelle d’au moins 13 millions de personnes.

« Nous ne pouvons pas affirmer que nous avançons vers la construction intégrale d’une société moyennement aisée si les zones rurales, en particulier les pauvres, n’obtiennent toujours pas un confort modeste » , a déclaré le président Xi Jingping lors d’un voyage d’inspection à Fuping en 2012.

La Chine vise à éliminer la pauvreté absolue d’ici la fin de 2020 et voit cet objectif comme l’une des «trois batailles difficiles» de la Chine pour les trois prochaines années. Ajouter à cette liste la prévention des risques et le contrôle de la pollution.

Pour la réduction de la pauvreté, la Chine a alloué plus de 196,1 milliards de yuans d’aide aux pauvres au cours des quatre dernières années, avec une augmentation annuelle moyenne de 19,22%.

Ils ont également accordé 283,3 milliards de yuans de prêts, ce qui a aidé huit millions de familles à sortir de la pauvreté.

Ils espèrent qu’avec ces politiques, plus de 10 millions de personnes sortiront de la pauvreté d’ici 2018 et alors ils retireront 100 districts de la liste des entités touchées.


Edité le 11-02-2018 à 23:33:42 par Xuan


Xuan
   Posté le 15-02-2018 à 09:39:19   

Xi Jinping souligne la difficulté et l'urgence de la lutte contre la pauvreté


(Xinhua/Xie Huanchi)

CHENGDU, 14 février (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a souligné la difficulté de la bataille contre la pauvreté et le caractère urgent de la résolution des problèmes significatifs en matière de réduction de la pauvreté.

M. Xi, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a fait ces remarques lundi lors d'un colloque consacré à la réduction de la pauvreté à Chengdu, capitale de la province chinoise du Sichuan (sud-ouest).

Faisant partie des "trois batailles dures" de la Chine, la réduction de la pauvreté représente une grande importance pour l'édification d'une société d'aisance moyenne à tous les niveaux dans le pays et pour atteindre l'objectif du premier centenaire, a noté M. Xi.

La bataille contre la pauvreté doit être fermement menée sans aucune pause ou aucun relâchement, a indiqué le président, soulignant que la qualité du travail de réduction de la pauvreté devait mettre l'accent sur des zones souffrant d'une importante pauvreté.

Lors de ce colloque, M. Xi a pris connaissance de rapports et écouté les conseils des responsables locaux originaires des régions de l'ouest et du sud frappées par la pauvreté, tout en discutant avec eux sur les questions liées à la réduction de la pauvreté.

Des progrès décisifs ont été réalisés, car la Chine a déployé des efforts sans précédent dans la lutte contre la pauvreté, a indiqué M. Xi, qui a attribué la réussite à la direction du PCC, aux stratégies ciblées, à l'important soutien financier et aux demandes strictes en matière de travaux d'élimination de la pauvreté.

Au cours de la campagne de la réduction de la pauvreté, la Chine a établi un système de réduction de la pauvreté à la chinoise, apportant la sagesse et des solutions pour réduire la pauvreté dans le monde, a-t-il noté.

M. Xi a également souligné les défis et les difficultés dans la bataille, car le pays a toujours besoin de faire sortir plus de 30 millions de personnes de la pauvreté au cours des trois prochaines années.

Il a énoncé une série de pratiques indésirables -- le formalisme, la bureaucratie, la falsification et le laxisme -- exhortant à des efforts constants pour faire face à toutes formes de défis et de difficultés dans le futur travail.

La Chine vise à éliminer la pauvreté absolue d'ici 2020, dans le cadre de l'édification d'une société d'aisance moyenne. Le taux de pauvreté du pays a reculé de 10,2% en 2012 à 3,1% en 2017, après que 68,53 millions de personnes sont sorties de la pauvreté au cours des cinq dernières années.

M. Xi a exhorté les autorités locales à assumer leurs responsabilités et à renforcer le leadership en matière de réduction de la pauvreté, tout en s'en tenant à l'objectif d'éradiquer la pauvreté absolue d'ici 2020.

Les fonds de réduction de la pauvreté doivent être utilisés de manière transparente et honnête, a indiqué M. Xi, demandant aux parties concernées de publier les informations concernant l'allocation et l'utilisation de ces fonds. Les gaspillages et abus sont interdits. Des sanctions sévères seront imposées en cas de corruption.

Les responsables chargés de la réduction de la pauvreté doivent recevoir une formation intensive sur l'exécution du travail de manière ciblée. La population démunie est encouragée à travailler avec ardeur et de manière plus proactive pour sortir de la pauvreté.

Le président a appelé tous les Chinois à déployer des efforts concertés et à remporter la victoire dans la bataille contre la pauvreté.

Le vice-Premier ministre Wang Yang, qui est également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a participé au colloque.
Xuan
   Posté le 09-05-2018 à 22:43:03   

Le dernier scandale des orphelinats privés appelle un examen plus approfondi de la part du gouvernement


Par Zhang Hui Source: Global Times Publié: 2018/5/9 17:38:40

http://www.globaltimes.cn/content/1101464.shtml



Li Lijuan prend soin de plusieurs enfants adoptés à Wu'an, province du Hebei en janvier. Photo: IC

Lorsque les portes de l'orphelinat de Love Village ont été fermées le 6 mai, seuls quelques vêtements et courtepointes éparpillés sur le sol d'une maison temporaire blanche indiquaient que des enfants y avaient vécu.

Les 71 enfants qui y ont vécu ont été transférés dans 21 hôpitaux locaux pour être soumis à des bilans de santé, et seront placés sous "gestion unie", a indiqué le gouvernement de Wu'an dans la province du Hebei, dans un communiqué.

Le village d'amour a reçu l'ordre de fermer ses portes après que son propriétaire, un millionnaire de renom, a été arrêté le 5 mai pour un chantage présumé lié à un gang.

Ce n'est que le dernier d'une série de scandales impliquant des orphelinats privés. En 2013, sept enfants sont morts dans un incendie qui a éclaté dans un orphelinat privé dans le comté de Lankao, dans la province du Henan, en Chine centrale.

De tels cas ont mis en lumière le système inadéquat de protection sociale des enfants de la Chine ainsi que l'insuffisance de la supervision gouvernementale et publique des orphelinats privés.

Royaume indépendant

Dans un article publié par le gouvernement Wu'an sur son compte WeChat, l'Orphelinat de l'Amour, dirigé par Li Lijuan, une femme de 48 ans, a été qualifié de "royaume indépendant", après que Li ait refusé à plusieurs reprises de coopérer avec les départements locaux des affaires civiles pour déplacer les enfants dans des institutions publiques ou pour permettre à la police de prélever des échantillons de sang et des empreintes digitales auprès d'eux.

Li a extorqué 300 000 yuans en un mois d'un hôpital, d'un hôtel et d'une entreprise, et a menacé d'organiser les enfants dans son orphelinat pour leur créer des problèmes et a même organisé un gang pour entraver les travaux de construction.

Li aurait accumulé une fortune grâce à l'orphelinat.

Li a acheté plusieurs appartements à Wu'an et dans d'autres villes du Hebei, et son compte bancaire a été estimé à plus de 20 millions de yuans. En 2017 seulement, elle a reçu 1,27 million de yuans de subventions gouvernementales.

"Le cas de Li a eu une influence négative sur la société, car son inconduite a grandement miné la confiance du public dans les organisations caritatives", a déclaré Wang Hongwei, professeur à l'École d'administration publique et de politique de l'Université Renmin.

L'affaire a reflété les failles qui existent dans la surveillance du gouvernement sur les organisations non gouvernementales, a dit Wang.

"Le département des affaires civiles de l'affaire était seulement responsable de l'approbation et de l'enregistrement des organisations sociales, mais n'a pas pris de mesures supplémentaires dans le suivi de leur fonctionnement", a déclaré Wang.

Le secteur caritatif chinois a été victime de fraudes et d'escroqueries ces dernières années.

"La solution fondamentale à la fraude caritative est la divulgation d'informations Toutes les parties impliquées, y compris les donateurs, les organisations caritatives et les bénéficiaires ont le droit de connaître les détails de ces dons", a déclaré au Global Times Wang Ming, un expert sur les ONG et la société civile en Chine du Centre de recherche des ONG de l'Université Tsinghua.

Les dons annuels aux organismes de bienfaisance enregistrés en Chine sont passés de 10 milliards de yuans à 100 milliards de yuans au cours de la dernière décennie,
La Chine a adopté sa première loi sur la charité en mars 2016, qui prévoit une réglementation sur la responsabilité des groupes caritatifs de divulguer des informations, y compris des raisons de lever des fonds.

Wang Hongwei a également souligné que la corruption peut également être impliquée dans de tels cas de fraude de charité.

Les crimes liés aux gangs sont souvent liés à la protection offerte par les gouvernements locaux.
Dans le cas de Li, le gouvernement local devrait également être mis en examen, a indiqué Wang Hongwei.

Manque de bien-être

« Que se passera - t-il pour ces enfants qui vivaient auparavant dans l'Amour Orphelinat? Les hôpitaux peuvent fournir un abri temporaire pour eux, mais pas à long terme, ils ont besoin d'un bon endroit pour vivre et entrer à l'école » a déclaré au Global Times Wan Daqiang, un Un avocat de Beijing spécialisé dans la protection de l'enfance .

Selon le Rapport sur la politique de protection de l'enfance en Chine publié par l'UNICEF en 2016, la Chine comptait au total 511 000 orphelins à la fin de 2015 et seulement 89 000 d'entre eux étaient placés en institution.

"Les départements des affaires civiles devraient envoyer leur personnel inspecter les orphelinats privés régulièrement ou même en allouer pour travailler dans ces orphelinats", a dit Wan.

Il a ajouté que pour assurer que les enfants d'âge scolaire reçoivent une éducation, le gouvernement devrait également aider les orphelinats privés à introduire des enseignants qualifiés.


Titre du journal: Vérification des organismes de bienfaisance
Xuan
   Posté le 13-05-2018 à 16:19:02   

Chine : hausse de 6,6% du revenu disponible par habitant au premier trimestre


BEIJING, 17 avril (Xinhua) -- Le revenu disponible moyen par habitant en Chine a augmenté de 6,6% sur un an en termes réels pour atteindre 7.815 yuans (environ 1.245 dollars) au premier trimestre de 2018, indiquent des données officielles publiées mardi.

La croissance a été calculée après avoir pris en considération des effets d'inflation, selon le Bureau d'Etat des Statistiques (BES). La croissance nominale du revenu par habitant était de 8,8% sur le premier trimestre.

La croissance forte a été soutenue par une croissance de 6,8% du PIB chinois sur les trois premiers mois, identique à celle du trimestre précédent et bien supérieure à l'objectif de 6,5% fixé par le gouvernement pour l'ensemble de l'année.

Le revenu disponible moyen par habitant dans les régions rurales a atteint 4,226 yuans sur cette période, en hausse de 6,8% après déduction des facteurs de prix, alors que celui dans les régions urbaines a progressé de 5,7% pour atteindre 10.781 yuans.

Environ 174,41 millions d'habitants ruraux travaillent hors de leurs régions d'origine, selon le bilan établi fin mars, en hausse de 1,1%, soit 1,88 million de personnes de plus par rapport à la même période l'année dernière.

La Chine vise à doubler le revenu par habitant dans les régions urbaines et rurales d'ici 2020 sur la base de 2010, afin d'édifier une société de moyenne aisance.