Sujet :

changements dans la vie du peuple

Xuan
   Posté le 20-10-2017 à 23:34:54   

De meilleures conditions de logement pour une meilleure vie du peuple
(Quotidien du Peuple)


BEIJING, 18 octobre (Xinhua) -- Dans la ruelle de Liushuixiang, dans l'arrondissement de Dongcheng à Beijing, les habitants sont fiers de leur cadre de vie, entourés qu'ils sont de fleurs de toutes sortes. Fleurs de grenadier, rose de Chine et bégonia ont remplacé les tas de charbon et de matériaux divers.

Depuis le 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), les conditions de vie des Chinois se sont améliorées de manière significative grâce aux efforts déployés par le Parti et le gouvernement, indique un article publié récemment par le Quotidien du Peuple, journal phare du PCC.

Les villes chinoises ont connu une croissance sans précédent. Les citadins représentaient 57,35% de la population totale du pays en 2016, selon des chiffres officiels. Le problème du logement reste un point chaud dans tout le pays.

La régulation du marché de location des logements et la prévention de la bulle immobilière sont deux préoccupations de la population chinoise, a déclaré le président chinois Xi Jinping, lors d'une réunion du Groupe de direction centrale sur les Affaires financières et économiques, fin décembre 2016.

La nature résidentielle des logements doit être correctement prise en compte, a souligné M. Xi, ajoutant que le pays devait mettre en place un dispositif en matière de logements qui réponde à la fois aux objectifs d'achat et de location ainsi qu'à la demande d'habitations d'une population urbaine nouvelle.

La Chine adoptera des méthodes variées pour régulariser le marché de l'immobilier et prendra des mesures financières, budgétaires, fiscales, ainsi que des mesures concernant les terres et la réglementation, afin d'instaurer une politique du logement à long terme qui fournira des logements à toute la population, a-t-il souligné.

La Chine s'est également efforcée d'améliorer les installations de soutien entre 2012 et 2017, note cet article. Vingt-sept villes chinoises s'équipent actuellement de métro, contre 17 en 2012. Le réseau routier dans les zones rurales a atteint un total de 3,96 millions de kilomètres à la fin de 2016.

Selon le Rapport d'activité du gouvernement publié en mars 2017, la Chine adoptera une politique d'urbanisme unique, promouvra la réforme et le développement du secteur du bâtiment en élevant la qualité des travaux, et procédera à une planification d'ensemble des travaux d'urbanisme de surface et souterrains.

Il s'agira d'intensifier la prospection géologique dans les villes, de mettre en chantier plus de 2 000 km de galeries techniques urbaines, de lancer une opération triennale de lutte contre les risques d'inondation des zones urbaines les plus menacées, de promouvoir la construction de "villes-éponges" capables de faire face efficacement aux inondations, et de remédier efficacement aux embouteillages et aux autres maux urbains, tout cela afin de doter nos villes d'infrastructures solides et de leur donner un cadre agréable.

En outre, selon la fédération des personnes handicapées de Chine, le pays a rénové les habitations de près de 1,4 million de personnes handicapées dans le cadre du règlement sur la construction d'un environnement sans obstacle publié le 1er août 2012.

Les rénovations incluent les modifications des salles de bain et des cuisines, comme par exemple abaisser le niveau des plaques de cuisson et installer des rails et des rampes.

La Chine a édicté plus de 20 politiques visant à rendre les espaces publics plus accessibles aux personnes handicapées, en mettant en place par exemple des équipements adaptés dans les bus, les trains et les avions.

Au cours de ces cinq dernières années, le pays a mis davantage l'accent sur les efforts pour construire une société écologique, en adhérant aux concepts du développement vert. Les habitants profitent d'un reboisement massif, alors que la qualité de l'environnement s'améliore de matière significative, ajoute l'article.
Jules2
   Posté le 09-12-2017 à 07:38:20   

D'habitude, on constate la densité forte démographique dans les zones côtières si le territoire du pays est caractérisé par la chaîne de montagne escarpente.
La Chine aurait plus de chance de répartir leur habitants si la condition de vie dans les zones industrielles s'améliore.
Jules2
   Posté le 09-12-2017 à 12:09:58   

Xuan a écrit :


Depuis le 18e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), les conditions de vie des Chinois se sont améliorées de manière significative grâce aux efforts déployés par le Parti et le gouvernement, indique un article publié récemment par le Quotidien du Peuple, journal phare du PCC.


Heim...dans la région intérieure comme 重慶 敦煌 武漢, il n'y a pas de décret régional interdisant l'abandon des substances toxiques ?
Xuan
   Posté le 10-12-2017 à 23:00:45   

Je ne connais pas bien cette région-là, tu peux citer ta source ?


Concernant la contradiction entre les régions côtières et les régions intérieures, qui est ancienne et cela par la force des choses, la suppression de la pauvreté implique le développement des zones intérieures, et par conséquent le retour des migrants et la diminution de la concentration côtière.


Edité le 10-12-2017 à 23:04:53 par Xuan


Xuan
   Posté le 28-12-2017 à 22:53:13   

Xi souligne la construction, l'entretien des routes rurales


Par: Xinhua
De: Édition anglaise de Xinhua
Mise à jour: 2017-Dec-26 10:32

BEIJING, 25 décembre (Xinhua) - Le président chinois Xi Jinping a souligné l'importance de la construction, de l'entretien et de l'exploitation des routes rurales dans la lutte du pays contre la pauvreté.

Des efforts devraient être faits pour construire de bonnes routes dans les zones rurales et les maintenir pour assurer une meilleure qualité de vie aux agriculteurs et accélérer la modernisation de l'agriculture, a indiqué M. Xi avant la conférence nationale sur les transports qui s'est tenue lundi.

Le mouvement pour améliorer les routes rurales a produit des bénéfices tangibles ces dernières années, apportant plus de personnes et de richesses aux régions pauvres et ralliant le soutien communautaire au Parti communiste chinois (PCC), a noté Xi, également secrétaire général du Comité central du PCC et président de la Commission militaire centrale.

Le premier ministre Li Keqiang a exigé l'engagement des responsables locaux et communautaires et des résidents ruraux pour améliorer la construction, l'entretien et l'exploitation des routes rurales.

Lors de la conférence de lundi, les autorités des transports ont convenu de se concentrer sur des problèmes importants et d'améliorer les politiques et les mécanismes pour promouvoir le développement de haute qualité des routes rurales.

Au cours des cinq dernières années, 1,28 million de km de routes rurales ont été construites ou rénovées en Chine, avec 99,24% de cantons et 98,34% de villages reliés par des routes bitumées ou cimentées.
Xuan
   Posté le 28-12-2017 à 23:00:11   

La Chine fait un grand pas en avant dans les réformes rurales


Par: Xinhua
De: Édition anglaise de Xinhua


BEIJING, 27 décembre (Xinhua) - La Chine a fait des progrès remarquables dans sa réforme du secteur agricole et de la propriété foncière rurale au cours des cinq dernières années.

RÉFORME DE L'APPROVISIONNEMENT AGRICOLE

Contrairement au passé, les agriculteurs de la zone de remise en état des terres du nord-est du Heilongjiang ont choisi de vendre leur maïs à une usine située dans le sud de la province du Guangdong plutôt que dans des dépôts céréaliers locaux.

Zhao Jun, directeur de la Coopérative agricole de Fengshun, a déclaré que le maïs avait été transporté par chemin de fer vers la ville voisine de Jinzhou, puis par bateau vers le port de Guangzhou.

Une telle mesure est une bonne vitrine pour la réforme de l'offre du pays dans l'agriculture, en particulier dans la production de maïs, compte tenu des récoltes exceptionnelles et des stocks excédentaires de céréales, selon Li Guoxiang, chercheur à l'Institut de développement rural.

Après une année de réforme, la surface consacrée à la culture du maïs dans le pays a diminué d'environ 2 millions d'hectares, tandis que la plantation de soja a augmenté de plus de 660 000 hectares

RÉFORME DE LA PROPRIÉTÉ RURALE

Le pays développe également sa réforme de la propriété rurale.

Le vice-ministre de l'Agriculture, Ye Zhenqin, a déclaré au début du mois lors d'une réunion à Tianchang dans la province centrale de l'Anhui, une importante région productrice de céréales.

Ye a déclaré que les gouvernements locaux pourraient également prendre le programme à plus d'endroits, en fonction de leurs besoins.

"La réforme devrait être finalisée pour la fin de 2021" , a-t-il déclaré.

La Chine a initié la réforme en 2014 pour accorder aux agriculteurs plus de droits pour bénéficier des terres collectives dans les villages. Le programme pilote, en tant que lien important dans la stratégie de revitalisation rurale du pays, s'est rapidement développé.

Au cours des trois dernières années, beaucoup de progrès ont été réalisés. Les agriculteurs ont commencé à posséder une part des actifs collectifs et à recevoir des rendements chaque année. Le système de propriété foncière rurale a été rationalisé et la gouvernance à la base améliorée.

COMBATTRE LA PAUVRETÉ RURALE ET LA POLLUTION

La campagne est également un champ de bataille important pour deux des «trois batailles difficiles», à savoir la prévention et la désamorçage des risques majeurs, la réduction ciblée de la pauvreté et la lutte contre la pollution, selon un communiqué publié la semaine dernière.

Pour la lutte contre la pauvreté, les décideurs se sont engagés à travailler pour assurer la qualité des efforts de réduction de la pauvreté, à aider les groupes spéciaux et à éradiquer la pauvreté abjecte.

"Nous devons veiller à ce que d'ici 2020, tous les habitants des zones rurales vivant en dessous du seuil de pauvreté actuel soient sortis de la pauvreté et que la pauvreté soit éliminée de tous les départements et régions pauvres" , selon le 19e Congrès national du Parti communiste chinois .

Le pays «renforcera le contrôle de la pollution des sols et la restauration des sols pollués, intensifiera la prévention et le contrôle de la pollution agricole provenant de sources non ponctuelles et prendra des mesures pour améliorer les milieux de vie ruraux» .

L'année dernière, l'utilisation des engrais agricoles en Chine a connu une croissance quasi nulle pour la première fois depuis la réforme et l'ouverture du pays.

Selon un plan chinois, les zones de culture clés pour les fruits, les légumes et le thé devraient réduire l'utilisation d'engrais chimiques d'au moins 20 pour cent d'ici 2020.

Actuellement, chaque année, moins de 50% des 3 milliards de tonnes d'excréments du bétail du pays subissent un traitement approprié.
Xuan
   Posté le 18-01-2018 à 20:39:16   

Régression de la pauvreté
Le coefficient Engel chinois sur la bonne voie


le nouvel économiste 19/10/2017

La part de l’alimentation dans les dépenses des Chinois est descendue à 30%, signe d’un niveau de vie “aisé”



par Philippe Barret
Engel est ce statisticien allemand qui, au milieu du XIXe siècle, a montré, enquêtes à l’appui, que plus un pays était riche, et moins les gens consacraient d’argent à leur alimentation. Aujourd’hui, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture utilise le “coefficient Engel”, soit la proportion de l’alimentation dans la dépense des ménages, et considère qu’un tel coefficient de l’ordre de 20 à 30 % témoigne d’une vie “aisée”. Or le Bureau national (chinois) des statistiques vient de constater que le coefficient Engel en Chine s’est abaissé à 30,1 % en 2016, soit 2,9 points de moins qu’en 2012.

“En Chine comme ailleurs, la baisse des dépenses relatives à l’alimentation permet de consacrer davantage de moyens à la santé, à l’éducation et aux loisirs”
En Chine comme ailleurs, la baisse des dépenses relatives à l’alimentation permet de consacrer davantage de moyens à la santé, à l’éducation et aux loisirs. En 2016, le revenu annuel moyen par habitant a été de 23 821 yuans (soit un peu plus de 3 000 euros), ce qui est encore peu, mais en augmentation de 7 311 yuans (941 euros) par rapport à 2012.

Moins de pauvres, plus de travail

Les autorités chinoises sont évidemment désireuses de voir encore baisser sensiblement le coefficient Engel. Pour cela, elles ont besoin d’une assez forte croissance. Pour cette année, elles ont bon espoir de la voir s’établir à 6,5 % ou davantage.
La clef d’une forte croissance en Chine est dans le maintien de fortes exportations, le progrès technique et l’amélioration de ses produits manufacturés et de ses services. Elle est aussi dans la réduction du nombre de pauvres. En ce domaine aussi, les progrès se sont accélérés ces dernières années.
À partir de 1986, quand ont été lancés les programmes de réduction de la pauvreté à grande échelle, la baisse annuelle du nombre de Chinois vivant en dessous du seuil de pauvreté a été d’abord de 6 millions environ.
Depuis 2012, cette baisse annuelle a été de 13 millions. Le gouvernement met aussi de grands espoirs dans la mise à disposition d’Internet dans les zones rurales qui en sont encore privées. L’objectif à court terme est de fournir cet accès dans 90 % des régions où la pauvreté est le plus répandue. Et de permettre aux habitants de ces régions de bénéficier des services en ligne, d’augmenter la vente des produits agricoles et de fournir des services éducatifs de bonne qualité.

“Le gouvernement met aussi de grands espoirs dans la mise à disposition d’Internet dans les zones rurales qui en sont encore privées. L’objectif à court terme est de fournir cet accès dans 90 % des régions où la pauvreté est le plus répandue”

Le maintien d’une forte croissance tient aussi au travail des Chinois. Une enquête récente a montré qu’aujourd’hui, 88 % des Chinois occupent en partie leur temps de congé en continuant de travailler. Au reste, ce phénomène n’est pas spécifiquement chinois : beaucoup de Japonais ne prennent pas les congés auxquels ils ont droit. Et l’ordinateur contribue à ce phénomène, en Occident comme en Chine.
Beaucoup de vacanciers utilisent leur téléphone portable à des tâches professionnelles. À quoi s’ajoute, en Chine, le non-épuisement des congés légaux, qui n’est pas toujours le fait des ouvriers surexploités. Dans le secteur financier, ce phénomène concerne près de 40 % des salariés.


Edité le 18-01-2018 à 20:52:55 par Xuan


Xuan
   Posté le 18-01-2018 à 20:55:30   

Coefficient Engel, la Chine proche du niveau d'une vie aisée


le Quotidien du Peuple en ligne - 16.10.2017 16h45

À lire aussi :
Amélioration du niveau de vie de la société aisée chinoise
Faits et chiffres: changements du niveau de vie du peuple chinois

En Chine le coefficient Engel, qui mesure la part des dépenses des ménages consacrés à l'alimentaire, se rapproche du «niveau de vie aisée» fixé par l'ONU, et de tels changements ont même profité au marché européen.
En 2016, le coefficient Engel du pays était de l'ordre de 30,1%, soit proche du standard « aisé » de 20% à 30% de l'ONU, a déclaré Ning Jizhe, directeur du Bureau National des statistiques (BNS) lors d'une conférence de presse tenue par le bureau d'information du Conseil des Affaires d'Etat le 10 octobre 2017.
Au début du mois d'octobre, plus de 6 millions de touristes chinois venus de près de 300 municipalités se sont rendus dans 1 155 villes de 88 pays pendant les congés de la Fête nationale et de la Mi-Automne, selon les données publiées par l'Administration nationale chinoise du tourisme.
Les Chinois sont aujourd'hui plus généreux dans les dépenses de voyage. Les recettes du tourisme domestique pendant ces huit jours de vacance ont atteint 583,6 milliards de yuans (environ 88,5 milliards de dollars), progressant de 13,9% par rapport à 2016.
Pour les destinations touristiques traditionnelles, comme Londres ou Paris, la fête nationale d'une semaine a signifié de grosses dépenses.
L'ONU utilise le coefficient Engel pour évaluer le niveau de vie d'un pays, étant donné que les dépenses alimentaires représenteront moins de parts des dépenses totales d'une famille si les revenus augmentent.
Les Nations Unies ont fixé le coefficient supérieur de pauvreté à 60% ; le niveau répondant à peine aux besoins quotidiens entre 50 et 60% ; modérément aisée entre 40 et 50% ; la vie relativement aisée entre 30 et 40% ; riche entre 20 et 30% et richissime à 20%.
Le coefficient Engel de la Chine est le reflet de l'amélioration de vie des citoyens chinois, selon Bai Ming, chercheur à l'Académie chinoise du commerce international et des coopérations économiques du ministère du Commerce.
La demande plutôt rigide des Chinois est en baisse, laissant plus d'espace pour satisfaire leurs besoins de haut niveau, a ajouté Bai.

Par Xing Xue, journaliste du Quotidien du Peuple

(Rédacteurs :Wei SHAN, Guangqi CUI)


Edité le 18-01-2018 à 20:56:17 par Xuan


Xuan
   Posté le 26-01-2018 à 10:45:48   

Boom de l'e-commerce rural en Chine en 2017


Xinhua - 26.01.2018 09h16

À lire aussi :
Le volume de l'e-commerce de Beijing dépassera 2.500 milliards de yuans en 2018
Un quart des villages chinois équipés de sites de distribution d'e-commerce

La Chine a enregistré un boom de l'e-commerce dans ses régions rurales l'année dernière, alors que la population rurale utilisait de plus en plus Internet pour faire des affaires et des achats.

Le volume de la vente au détail en ligne dans les zones rurales a atteint l'année dernière 1.240 milliards de yuans (194 milliards de dollars), en hausse de 39,1% sur un an, selon le ministère chinois du Commerce.

Plus de 9,8 millions de boutiques en ligne étaient basées dans des villages fin 2017, soit une augmentation annuelle de 20,7% en glissement annuel, créant plus de 28 millions d'emplois.

Les vêtements, les chaussures et les sacs sont les sous-secteurs les plus populaires de l'e-commerce rural, et le tourisme en ligne est apparu comme le marché de niche affichant la croissance la plus rapide, avec une hausse de 66,8% en glissement annuel.

Les régions rurales de l'est de la Chine se sont à nouveau accaparées la part du lion du marché total de l'e-commerce rural, alors que les villages du nord-est ont enregistré la plus forte croissance l'année dernière.

L'e-commerce dans les villages pauvres s'est développé beaucoup plus rapidement que la moyenne nationale, avec une hausse de 52,1% sur un an, a-t-on appris du ministère.

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)
Xuan
   Posté le 11-02-2018 à 23:32:25   

La Chine sort 68 millions de personnes de la pauvreté en cinq ans


Histoire et société


Un autre défi pour la société chinoise est de lutter contre la pollution. -Photo: Reuters

Publié 10 février 2018

Depuis cinq ans, l’administration chinoise fait des efforts pour réduire la pauvreté.
Quelque 68,53 millions de personnes sont sortis de la pauvreté en Chine au cours des cinq dernières années, grâce aux efforts de l’Administration qui a lutté pour l’abaissement du taux de pauvreté qui est passé de 10,2% en 2012 à 3,1% en 2017

Le Bureau du Groupe pilote du Conseil d’Etat pour la réduction de la pauvreté et le développement a fait état de la réduction annuelle d’au moins 13 millions de personnes.

« Nous ne pouvons pas affirmer que nous avançons vers la construction intégrale d’une société moyennement aisée si les zones rurales, en particulier les pauvres, n’obtiennent toujours pas un confort modeste » , a déclaré le président Xi Jingping lors d’un voyage d’inspection à Fuping en 2012.

La Chine vise à éliminer la pauvreté absolue d’ici la fin de 2020 et voit cet objectif comme l’une des «trois batailles difficiles» de la Chine pour les trois prochaines années. Ajouter à cette liste la prévention des risques et le contrôle de la pollution.

Pour la réduction de la pauvreté, la Chine a alloué plus de 196,1 milliards de yuans d’aide aux pauvres au cours des quatre dernières années, avec une augmentation annuelle moyenne de 19,22%.

Ils ont également accordé 283,3 milliards de yuans de prêts, ce qui a aidé huit millions de familles à sortir de la pauvreté.

Ils espèrent qu’avec ces politiques, plus de 10 millions de personnes sortiront de la pauvreté d’ici 2018 et alors ils retireront 100 districts de la liste des entités touchées.


Edité le 11-02-2018 à 23:33:42 par Xuan


Xuan
   Posté le 15-02-2018 à 09:39:19   

Xi Jinping souligne la difficulté et l'urgence de la lutte contre la pauvreté


(Xinhua/Xie Huanchi)

CHENGDU, 14 février (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a souligné la difficulté de la bataille contre la pauvreté et le caractère urgent de la résolution des problèmes significatifs en matière de réduction de la pauvreté.

M. Xi, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a fait ces remarques lundi lors d'un colloque consacré à la réduction de la pauvreté à Chengdu, capitale de la province chinoise du Sichuan (sud-ouest).

Faisant partie des "trois batailles dures" de la Chine, la réduction de la pauvreté représente une grande importance pour l'édification d'une société d'aisance moyenne à tous les niveaux dans le pays et pour atteindre l'objectif du premier centenaire, a noté M. Xi.

La bataille contre la pauvreté doit être fermement menée sans aucune pause ou aucun relâchement, a indiqué le président, soulignant que la qualité du travail de réduction de la pauvreté devait mettre l'accent sur des zones souffrant d'une importante pauvreté.

Lors de ce colloque, M. Xi a pris connaissance de rapports et écouté les conseils des responsables locaux originaires des régions de l'ouest et du sud frappées par la pauvreté, tout en discutant avec eux sur les questions liées à la réduction de la pauvreté.

Des progrès décisifs ont été réalisés, car la Chine a déployé des efforts sans précédent dans la lutte contre la pauvreté, a indiqué M. Xi, qui a attribué la réussite à la direction du PCC, aux stratégies ciblées, à l'important soutien financier et aux demandes strictes en matière de travaux d'élimination de la pauvreté.

Au cours de la campagne de la réduction de la pauvreté, la Chine a établi un système de réduction de la pauvreté à la chinoise, apportant la sagesse et des solutions pour réduire la pauvreté dans le monde, a-t-il noté.

M. Xi a également souligné les défis et les difficultés dans la bataille, car le pays a toujours besoin de faire sortir plus de 30 millions de personnes de la pauvreté au cours des trois prochaines années.

Il a énoncé une série de pratiques indésirables -- le formalisme, la bureaucratie, la falsification et le laxisme -- exhortant à des efforts constants pour faire face à toutes formes de défis et de difficultés dans le futur travail.

La Chine vise à éliminer la pauvreté absolue d'ici 2020, dans le cadre de l'édification d'une société d'aisance moyenne. Le taux de pauvreté du pays a reculé de 10,2% en 2012 à 3,1% en 2017, après que 68,53 millions de personnes sont sorties de la pauvreté au cours des cinq dernières années.

M. Xi a exhorté les autorités locales à assumer leurs responsabilités et à renforcer le leadership en matière de réduction de la pauvreté, tout en s'en tenant à l'objectif d'éradiquer la pauvreté absolue d'ici 2020.

Les fonds de réduction de la pauvreté doivent être utilisés de manière transparente et honnête, a indiqué M. Xi, demandant aux parties concernées de publier les informations concernant l'allocation et l'utilisation de ces fonds. Les gaspillages et abus sont interdits. Des sanctions sévères seront imposées en cas de corruption.

Les responsables chargés de la réduction de la pauvreté doivent recevoir une formation intensive sur l'exécution du travail de manière ciblée. La population démunie est encouragée à travailler avec ardeur et de manière plus proactive pour sortir de la pauvreté.

Le président a appelé tous les Chinois à déployer des efforts concertés et à remporter la victoire dans la bataille contre la pauvreté.

Le vice-Premier ministre Wang Yang, qui est également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a participé au colloque.
Xuan
   Posté le 09-05-2018 à 22:43:03   

Le dernier scandale des orphelinats privés appelle un examen plus approfondi de la part du gouvernement


Par Zhang Hui Source: Global Times Publié: 2018/5/9 17:38:40

http://www.globaltimes.cn/content/1101464.shtml



Li Lijuan prend soin de plusieurs enfants adoptés à Wu'an, province du Hebei en janvier. Photo: IC

Lorsque les portes de l'orphelinat de Love Village ont été fermées le 6 mai, seuls quelques vêtements et courtepointes éparpillés sur le sol d'une maison temporaire blanche indiquaient que des enfants y avaient vécu.

Les 71 enfants qui y ont vécu ont été transférés dans 21 hôpitaux locaux pour être soumis à des bilans de santé, et seront placés sous "gestion unie", a indiqué le gouvernement de Wu'an dans la province du Hebei, dans un communiqué.

Le village d'amour a reçu l'ordre de fermer ses portes après que son propriétaire, un millionnaire de renom, a été arrêté le 5 mai pour un chantage présumé lié à un gang.

Ce n'est que le dernier d'une série de scandales impliquant des orphelinats privés. En 2013, sept enfants sont morts dans un incendie qui a éclaté dans un orphelinat privé dans le comté de Lankao, dans la province du Henan, en Chine centrale.

De tels cas ont mis en lumière le système inadéquat de protection sociale des enfants de la Chine ainsi que l'insuffisance de la supervision gouvernementale et publique des orphelinats privés.

Royaume indépendant

Dans un article publié par le gouvernement Wu'an sur son compte WeChat, l'Orphelinat de l'Amour, dirigé par Li Lijuan, une femme de 48 ans, a été qualifié de "royaume indépendant", après que Li ait refusé à plusieurs reprises de coopérer avec les départements locaux des affaires civiles pour déplacer les enfants dans des institutions publiques ou pour permettre à la police de prélever des échantillons de sang et des empreintes digitales auprès d'eux.

Li a extorqué 300 000 yuans en un mois d'un hôpital, d'un hôtel et d'une entreprise, et a menacé d'organiser les enfants dans son orphelinat pour leur créer des problèmes et a même organisé un gang pour entraver les travaux de construction.

Li aurait accumulé une fortune grâce à l'orphelinat.

Li a acheté plusieurs appartements à Wu'an et dans d'autres villes du Hebei, et son compte bancaire a été estimé à plus de 20 millions de yuans. En 2017 seulement, elle a reçu 1,27 million de yuans de subventions gouvernementales.

"Le cas de Li a eu une influence négative sur la société, car son inconduite a grandement miné la confiance du public dans les organisations caritatives", a déclaré Wang Hongwei, professeur à l'École d'administration publique et de politique de l'Université Renmin.

L'affaire a reflété les failles qui existent dans la surveillance du gouvernement sur les organisations non gouvernementales, a dit Wang.

"Le département des affaires civiles de l'affaire était seulement responsable de l'approbation et de l'enregistrement des organisations sociales, mais n'a pas pris de mesures supplémentaires dans le suivi de leur fonctionnement", a déclaré Wang.

Le secteur caritatif chinois a été victime de fraudes et d'escroqueries ces dernières années.

"La solution fondamentale à la fraude caritative est la divulgation d'informations Toutes les parties impliquées, y compris les donateurs, les organisations caritatives et les bénéficiaires ont le droit de connaître les détails de ces dons", a déclaré au Global Times Wang Ming, un expert sur les ONG et la société civile en Chine du Centre de recherche des ONG de l'Université Tsinghua.

Les dons annuels aux organismes de bienfaisance enregistrés en Chine sont passés de 10 milliards de yuans à 100 milliards de yuans au cours de la dernière décennie,
La Chine a adopté sa première loi sur la charité en mars 2016, qui prévoit une réglementation sur la responsabilité des groupes caritatifs de divulguer des informations, y compris des raisons de lever des fonds.

Wang Hongwei a également souligné que la corruption peut également être impliquée dans de tels cas de fraude de charité.

Les crimes liés aux gangs sont souvent liés à la protection offerte par les gouvernements locaux.
Dans le cas de Li, le gouvernement local devrait également être mis en examen, a indiqué Wang Hongwei.

Manque de bien-être

« Que se passera - t-il pour ces enfants qui vivaient auparavant dans l'Amour Orphelinat? Les hôpitaux peuvent fournir un abri temporaire pour eux, mais pas à long terme, ils ont besoin d'un bon endroit pour vivre et entrer à l'école » a déclaré au Global Times Wan Daqiang, un Un avocat de Beijing spécialisé dans la protection de l'enfance .

Selon le Rapport sur la politique de protection de l'enfance en Chine publié par l'UNICEF en 2016, la Chine comptait au total 511 000 orphelins à la fin de 2015 et seulement 89 000 d'entre eux étaient placés en institution.

"Les départements des affaires civiles devraient envoyer leur personnel inspecter les orphelinats privés régulièrement ou même en allouer pour travailler dans ces orphelinats", a dit Wan.

Il a ajouté que pour assurer que les enfants d'âge scolaire reçoivent une éducation, le gouvernement devrait également aider les orphelinats privés à introduire des enseignants qualifiés.


Titre du journal: Vérification des organismes de bienfaisance
Xuan
   Posté le 13-05-2018 à 16:19:02   

Chine : hausse de 6,6% du revenu disponible par habitant au premier trimestre


BEIJING, 17 avril (Xinhua) -- Le revenu disponible moyen par habitant en Chine a augmenté de 6,6% sur un an en termes réels pour atteindre 7.815 yuans (environ 1.245 dollars) au premier trimestre de 2018, indiquent des données officielles publiées mardi.

La croissance a été calculée après avoir pris en considération des effets d'inflation, selon le Bureau d'Etat des Statistiques (BES). La croissance nominale du revenu par habitant était de 8,8% sur le premier trimestre.

La croissance forte a été soutenue par une croissance de 6,8% du PIB chinois sur les trois premiers mois, identique à celle du trimestre précédent et bien supérieure à l'objectif de 6,5% fixé par le gouvernement pour l'ensemble de l'année.

Le revenu disponible moyen par habitant dans les régions rurales a atteint 4,226 yuans sur cette période, en hausse de 6,8% après déduction des facteurs de prix, alors que celui dans les régions urbaines a progressé de 5,7% pour atteindre 10.781 yuans.

Environ 174,41 millions d'habitants ruraux travaillent hors de leurs régions d'origine, selon le bilan établi fin mars, en hausse de 1,1%, soit 1,88 million de personnes de plus par rapport à la même période l'année dernière.

La Chine vise à doubler le revenu par habitant dans les régions urbaines et rurales d'ici 2020 sur la base de 2010, afin d'édifier une société de moyenne aisance.
Xuan
   Posté le 16-07-2018 à 16:11:34   

Les revenus des habitants en hausse de 6,6% de janvier à juin en Chine


French.xinhuanet.com
BEIJING, 16 juillet (Xinhua) -- Les revenus disponibles moyens par habitant ont progressé de 6,6% sur un an en termes réels à 14.063 yuans (2.107 dollars) au premier semestre de l'année, selon des chiffres officiels publiés lundi.

La croissance a été calculée après avoir pris en considération des effets d'inflation, selon le Bureau d'Etat des statistiques (BES). La croissance nominale des revenus par habitant était de 8,7% au premier semestre.

Selon les chiffres du BES, le PIB chinois a progressé de 6,8% sur un an au premier semestre de 2018.

Au deuxième trimestre, le PIB a augmenté de 6,7%. Le chiffre était légèrement inférieur à celui de 6,8% enregistré au premier trimestre, mais bien supérieur à l'objectif de la croissance annuelle fixé par le gouvernement à environ 6,5%.

De janvier à juin, la croissance réelle des revenus disponibles par habitant dans les régions rurales était plus rapide que celle dans les régions urbaines, pointant un rétrécissement de l'écart des revenus entre régions urbaines et rurales.

Les revenus disponibles moyens par habitant dans les régions rurales ont atteint 7.142 yuans de janvier à juin, en hausse de 6,8% après déduction des facteurs de prix, alors que ceux des régions urbaines ont progressé de 5,8% en termes réels pour atteindre 19.770 yuans.

Environ 180,22 millions d'habitants ruraux travaillaient hors de leur région d'origine, selon le bilan établi fin juin, en hausse de 0,8% en base annuelle.

La Chine compte doubler les revenus par habitant dans les régions urbaines et rurales d'ici 2020 sur la base de 2010, afin d'édifier une société modérément prospère.
Xuan
   Posté le 25-07-2018 à 23:00:22   

La Chine augmente les pensions des hommes de 60 ans et des femmes de 50 ans

21
JUIL
http://histoireetsociete.wordpress.com/2018/07/21/la-chine-augmente-les-pensions-des-hommes-de-60-ans-et-des-femmes-de-50-ans/

Sergey Golovchenko/ Alexander Isayev

(“Svobodnayapressa”) http://svpressa.ru/economy/article/205766/

Photo: Vladimir Smirnov / TASS

Les économistes libéraux continuent de mentir, en affirmant qu’il n’y aurait pas de retraite en Chine, et que le soutien matériel des personnes âgées relève de la conscience personnelle de leurs enfants adultes et de leurs petits-enfants. En fait, au moins 200 à 300 millions de Chinois reçoivent une pension de vieillesse de l’Etat aujourd’hui.

Le 1er janvier 2018, une nouvelle étape de la réforme des retraites a été lancée en Chine. La pension minimale précédente – Yanglaojing- 618 yuans (80 euros par mois) est reconnue comme humiliante et offensante pour un pays aussi riche et prospère que la Chine populaire. L’année dernière, dans les villes de plus de 10 millions d’habitants, les personnes âgées recevaient en moyenne deux mille yuans par mois (270€ et dans les capitales de Pékin et de Shanghai, 470€. Mais ces avantages sont également reconnus comme insuffisants …

Cette année, les pensions augmenteront, au moins de 5,5%.

Et maintenant, la chose la plus importante …

L’âge de la retraite en Chine restera au niveau de 1978. Les hommes continueront à percevoir une pension lorsqu’ils atteindront l’âge de 60 ans. Les femmes prennent leur retraite à 50 ans, dans la fonction publique et dans les entreprises d’Etat – à 55 ans.

Depuis la création de la République populaire de Chine en 1949, l’assistance matérielle aux personnes âgées est devenue de plus en plus publique, et pas seulement la prise en charge familiale. La tradition confucéenne a toujours considéré l’aide aux parents, aux grands-parents comme la principale vertu humaine et un devoir strict. « Vous pouvez aller au lit le ventre vide mais nourrissez vos anciens dans la maison. » La civilisation chinoise est un culte total des ancêtres, un respect inconditionnel pour les membres les plus âgés de la famille. Une vraie religion avec son rituel, souvenir et sacrifice obligatoires. A l’assaut de cette base morale ont été lancés dans les années de la Révolution Culturelle les Gardes Rouges et les Rebelles, en guerre contre ceux qui leur ont donné la vie.
Cela a fini tristement. Surtout pour les militants les plus agressifs et violents, qui ont clairement exagéré « dans la lutte contre le passé endurci et obsolète. » Les gardes rouges et des zaofan devenus inutiles ont été envoyés dans des communes de travail villageoises loin des yeux accusateurs …
Ils s’étaient montrés « des fils irrespectueux » , et c’est la même chose que la trahison de la patrie et la perte d’appartenance à l’ethnie des Hans …

Maintenant, les gens en Chine reçoivent une pension: les employés du secteur public (des employés du parti aux médecins et aux enseignants), les travailleurs, les paysans, les employés des entreprises privées.

La future rente est accumulée par des retenues mensuelles sur le salaire de l’employé. Et la taille des déductions dépend directement de la taille de la compensation. En 2018, 20% du salaire sont alloués à la caisse de retraite (8% payés par le salarié, 12% par l’organisation patronale). Les employés ayant une expérience de travail combinée de 10 ans ou plus ont droit à une pension après avoir atteint l’âge de 60/55 ans. Pour les hommes et les femmes travaillant dans des entreprises dangereuses ou de soins de santé, la retraite est disponible dès 55/45 ans. Mais encore une fois, il faut justifier de 10 ans de cotisation, et fournirles informations sur les problèmes de santé. Les employés recevront des rentes de base à la condition qu’ils aient accumulé des charges mensuelles dans leur compte de retraite pendant 15 ans. Tous les fonds nécessaires pour cela doivent être accumulés dans les fonds correspondants. Et il y a de l’argent pour cela en Chine. Les réserves internationales de la Chine sont quatre billions de dollars! Cela suffirait, par exemple, pour acheter trois fois toutes les réserves d’or de toutes les banques centrales du monde …

Pourquoi les Chinois ne sont-ils pas pressés d’augmenter leur âge de retraite de la même manière qu’on essaie de le faire en Russie maintenant? A propos de cela, nous avons demandé au secrétaire scientifique de l’Institut de l’Extrême-Orient AlexandreIsaev.

Les Chinois sont très intelligents et ils calculent tout parfaitement. Ils ont, bien sûr, des problèmes démographiques, quelque chose de semblable au nôtre. Pendant longtemps, il y avait une restriction stricte « une famille – un enfant ». En conséquence, le nombre de personnes en âge de préretraite et de retraite a été multiplié. Mais se dépêcher ou agir rapidement n’est pas dans la nature de la Chine moderne …

« SP »: – De combien sont les pensions? Eh bien, disons pour les fonctionnaires ayant de l’expérience dans le travail de direction?

L’exemple le plus simple est l’agence d’état Xinhua (Chine nouvelle). Oui, les fonctionnaires y travaillent. Pour les Chinois, la table des grades et la vénération des aînés sont sacrées. Le rédacteur en chef, noté à plusieurs reprises par ses supérieurs pour son travail impeccable, après le 60e anniversaire reçoit une pension d’environ 1350€ par mois…

« JV »: – Ce n’est pas mal … Mais qu’en est-il de ceux qui n’ont pas fait ou n’ont pas pu faire une telle carrière?

La situation la plus difficile concerne ceux que l’on appelle les «travailleurs migrants». Ce sont des résidents ruraux à la recherche d’argent dans les grandes villes. Mais même ici, tout ce qui est en RPC évolue pour le mieux … En général, leur situation n’est pas mauvaise du tout. Et ce malgré le fait que la politique de retraite vraiment sociale de Pékin n’a que 15-20 ans. Et la Chine à cet égard est seulement au début de son voyage …

Traduction Marianne Dunlop pour Histoire et Société
Xuan
   Posté le 02-12-2018 à 09:38:10   

Les contribuables chinois paient 31,6 milliards de yuans de moins le premier mois après la réforme de l'impôt sur le revenu


Source: Xinhua Publié le: 2018/12/1 20:40:29
http://www.globaltimes.cn/content/1129854.shtml


Les Chinois ont constaté que les dépenses fiscales sur leurs bulletins de salaire d'octobre avaient fortement chuté après l'adoption de nouvelles tranches d'imposition le 1er octobre, selon l'Administration d'Etat de la fiscalité (SAT).

La réduction d'impôt s'élève à 31,6 milliards de yuans au total, tandis que plus de 60 millions de personnes ont été totalement exonérées de l'impôt sur le revenu des personnes physiques, selon les statistiques de la SAT.

Les contribuables de l'industrie manufacturière en ont le plus profité après le relèvement du seuil minimum d'imposition du revenu des personnes physiques, qui est passé de 3 500 yuans (environ 510 dollars américains) à 5 000 yuans par mois à compter du mois d'octobre.

Leur paiement total d’impôts a diminué de 5,85 milliards de yuans, représentant 19,3% de la réduction totale de la masse salariale d’octobre.

Les employés du secteur de la fabrication d'équipements ont enregistré une réduction d'impôt totale de 3,43 milliards de yuans, soit 58,7% de la réduction totale des employés du secteur de la fabrication.

Les entreprises privées ont également vu leurs impôts diminuer considérablement, leurs employés payant 16,45 milliards de yuans de moins.

Les analystes estiment que ces changements sont conformes aux objectifs de la réforme fiscale, qui consistent à faciliter la justice sociale et à accroître la vitalité croissante de l'économie chinoise.

Luo Tianshu, directeur du bureau de l'impôt sur le revenu de la SAT, a déclaré que les contribuables qui gagnaient moins de 20 000 yuans en octobre ont constaté que leurs dépenses fiscales étaient plus de la moitié. Leurs dépenses fiscales totales étaient inférieures de 22,4 milliards de yuans.

Les salariés ont vu leur impôt réduit de 41,3%, soit 30,41 milliards de yuans au total.

Li Wanfu, directeur du Taxation Science Research Institute, a déclaré que les réductions d'impôt sur le revenu étaient substantielles pour les entreprises privées, ce qui les stimulerait et renforcerait leur compétitivité.
Xuan
   Posté le 27-12-2018 à 23:52:40   

La Chine encourage à baisser les prix des publications, des tickets de cinéma et des services en ligne


http://french.xinhuanet.com/2018-12/27/c_137701550.htm

BEIJING, 27 décembre (Xinhua) -- La direction générale du Conseil des Affaires d'Etat a publié un document officiel visant à stimuler davantage l'industrie culturelle.

Le gouvernement doit encourager les maisons d'édition à offrir les livres, les journaux et les revues à un prix qui correspond au pouvoir d'achat du public, selon ce document officiel.

Le pays encourage également la baisse du prix des billets de spectacles, des représentations commerciales et de cinéma, de même que des services en ligne moins chers de fournisseurs des services culturels sur Internet, selon le document.

Selon le document, les gouvernements central et local doivent investir des fonds dans l'industrie culturelle de manière plus innovante et améliorer leurs politiques de soutien pour développer l'industrie culturelle.

La taxe sur la valeur ajoutée sur les revenus provenant des ventes de copies, des droits d'auteur, de la distribution de films, ainsi que sur le chiffre d'affaires des cinémas dans les régions rurales, devra être exonérée, stipule le document.
Xuan
   Posté le 18-02-2019 à 12:02:25   

Un petit fait d'actualité concernant un cadre je-m'en-foutiste, qui rappelle certains épisodes de la révolution culturelle d'ailleurs.

À court de mots

Source: Global Times Publié le 2019/2/15 21:05:45

http://www.globaltimes.cn/content/1138988.shtml




________________________________________

Un responsable des transports de la ville suspendu pour avoir omis de supprimer les taxis illégaux après une apparition maladroite à la télévision
________________________________________




Photo: Capture d'écran de news.cctv.com


L'ancien directeur du bureau des transports d'un district de la ville de Xi'an, dans la province du Shaanxi, au nord-ouest de la Chine, a été suspendu pour avoir omis de répondre à une émission de télévision pour son travail inefficace dans le traitement du problème des taxis illégaux, qui existe depuis longtemps.

Un clip vidéo de Liu Pengwu le 11 février est devenu viral, où Liu est restée sans voix à cause d'une série de questions de l'animateur sur la prévalence de taxis sans licence dans le district de Gaoling.

"Interrogatoire à coeur"

"Depuis combien de temps êtes-vous directeur du bureau des transports?" a demandé l'animateur : "Trois ans ! Comment se fait-il que ces problèmes nécessitent encore une nouvelle enquête après trois ans?"

"Alors, vous ne savez pas pourquoi les taxis sans licence sont toujours là ?"

Liu a déclaré: "Euh, je sais, euh, l'enquête précédente n'était pas approfondie, et j'espère résoudre les problèmes grâce à l'exposition de ce programme télévisé."

Ironiquement, le bureau des transports est situé en face de la gare routière.

"Avez-vous remarqué le problème signalé depuis que votre bureau est juste en face de la gare routière?" a demandé l'animateur. Liu esquiva la question.

Gaoling se trouve à 40 kilomètres au nord du centre-ville de Xi'an, une préfecture avant d’être transformée en quartier de la ville. En ce qui concerne Liu, l'une des raisons qui explique les taxis sans licence qui sévissent dans le district est la faiblesse relative de la construction des infrastructures et de la gestion du bureau.

Conjointement organisée par la Commission pour l'inspection de la discipline du Parti communiste chinois et la chaîne de télévision, le programme télévisé "Une ligne directe sur la conduite du parti et du gouvernement" de la chaîne de télévision Xi'an a été lancé en juillet 2017 dans le but de rechercher des solutions du gouvernement aux problèmes quotidiens de la population.

Problème récurrent

Selon une enquête de l’émission télévisée du 28 janvier, une vingtaine de véhicules privés sont garés des deux côtés de la route devant la gare du dépôt de passagers du district et leurs propriétaires cherchent des passagers sortant de la gare.

Plusieurs motocyclistes-taxi ont demandé au journaliste où il se dirigeait. Lorsqu'on a demandé s'ils seraient contrôlés à mi-parcours, le coureur a déclaré que la police de la circulation les vérifiait rarement.

En raison de l'absence de supervision, ces taxis et motos sans licence se rendent devant la sortie de la gare ou au milieu de la route. Beaucoup de passagers les ont boudés pour leur sollicitation excessivement "insistante".

Un rapport précédent a également montré le problème des taxi sans licence de Gaoling. Le 30 juillet 2018, un citoyen a déposé une plainte contre une plateforme de conseil du gouvernement concernant un chauffeur de taxi sans licence qui aurait blessé un passager. Quatre jours plus tard, le bureau des transports de Gaoling a déclaré que les autorités avaient lancé une campagne visant les taxis illégaux et sans licence. Vingt et un taxis illégaux ont été sanctionnés et plus de 150 de ces cas ont été corrigés.

Surveillance spéciale

Le programme télévisé a suscité des critiques élogieuses en ligne. Un internaute a déclaré que le programme était bénéfique pour la population, car il incitait le gouvernement à en faire plus.

L'animateur du programme, He Hong, a également reçu des éloges pour son langage pointu et son humour. Les internautes ont déclaré qu'il avait donné à de nombreux officiels "des interrogatoires à coeur" au cours des épisodes précédents.

People's Daily, la publication officielle du PCC, a republié la vidéo mercredi sur son compte Sina Weibo, la plate-forme chinoise de média social de type Twitter, indiquant que le programme s'attaquait directement au manque de contrôle du gouvernement. Au lieu de créer intentionnellement une scène embarrassante, le conflit est au cœur du problème. La poste a également déclaré que, par rapport aux polémiques, les gens étaient plus préoccupés par la gestion de la ville. La responsabilité vient avec le pouvoir,

L'agence de presse Xinhua a déclaré mercredi que devant ces "interrogatoires à coeur", les responsables devraient avoir le courage de s'interroger sur le relâchement au travail et, plus important encore, être actifs et capables de résoudre chaque "petit problème" lié au bien-être de la population.

Dans une déclaration publiée vendredi par les autorités de Gaoling, il a été annoncé qu'une campagne de gestion de ce problème d'une durée de deux mois serait lancée, et que la commission du district chargée de la discipline et des autorités d'inspection s'est jointe à l'enquête. Les employés du gouvernement seront punis une fois qu'ils seront reconnus coupables d'infraction à la loi et aux règlements.
Xuan
   Posté le 27-04-2019 à 13:00:43   

Le travailleur qui expose la "dure" réalité, fait face à la difficulté!


Source: Global Times Publié le 2019/4/26 16:33:40
http://www.globaltimes.cn/content/1147608.shtml


Illustrations: Peter C. Espina / GT


Un ouvrier du bâtiment, surnommé Dou, est récemment devenu un hit en ligne après avoir publié une vidéo montrant des manoeuvres équipés par les fournisseurs des casques de sécurité non sécurisés, tandis que ceux utilisés par le personnel de supervision et de direction étaient plus solides.
La vidéo de Dou montrant la comparaison entre les casques rouge et jaune a reçu deux millions de visites. Le casque jaune s'est cassé sous une frappe de Dou tandis que le rouge a résisté à l'impact.
Les internautes chinois ont senti la discrimination qui mettait les travailleurs ordinaires en danger par rapport à leurs supérieurs fortunés.
Après avoir posté la vidéo, Dou n’a pas pu trouver d’emploi pendant deux semaines, car les entrepreneurs de travaux fâchés l’évitaient.

Bien qu'il ait été embauché plus tard, la société et les autorités doivent prêter plus d'attention à de tels incidents et les personnes honnêtes comme Dou, qui osent mettre à jour de telles irrégularités, doivent être récompensées au lieu de souffrir.
Les autorités doivent punir les malfaiteurs et protéger les informateurs, de peur que l'honnêteté n'en pâtisse.
Xuan
   Posté le 26-05-2019 à 14:10:59   

Chine : 41 districts du Shanxi sont sortis de la pauvreté


http://french.xinhuanet.com/2019-05/26/c_138090929.htm
TAIYUAN, 26 mai (Xinhua) -- Quarante-et-un districts de la province du Shanxi, dans le nord de la Chine, sont à ce jour sortis de la pauvreté, a annoncé samedi le gouvernement provincial.
Parmi eux, neuf districts, dont Lishi, Jiaocheng et Wanrong, ont récemment été enlevés de la liste des districts pauvres.
Ce retrait de la liste a été demandé par les districts eux-mêmes et approuvé après une évaluation de la part des autorités provinciales et d'une tierce partie.
Le Shanxi est une province clé dans la campagne de lutte contre la pauvreté en Chine. Un recensement en 2014 a identifié 7.993 villages pauvres et 3,29 millions d'habitants ruraux démunis dans la province.
Le Shanxi prévoit de sortir les 17 districts restants de la pauvreté d'ici la fin de l'année.
La Chine vise à éradiquer la pauvreté d'ici 2020, l'année cible pour achever la construction d'une société modérément prospère à tous les égards.
Xuan
   Posté le 10-06-2019 à 08:29:55   

Chine : fortes dépenses pour les logements subventionnés par le gouvernement


http://french.xinhuanet.com/2019-06/09/c_138129277.htm

BEIJING, 9 juin (Xinhua) -- Les dépenses budgétaires de la Chine pour les logements subventionnés par le gouvernement ont connu une augmentation rapide en 2018 dans le cadre des efforts gouvernementaux pour freiner la spéculation immobilière et améliorer les conditions de vie de la population.

Les dépenses budgétaires pour des projets de logements subventionnés par le gouvernement ont totalisé l'an dernier 737,2 milliards de yuans (environ 107 milliards de dollars), en hausse de 46,4% en glissement annuel, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué publié en ligne.

Les fonds ont contribué à la rénovation de 6,26 millions de groupes de bidonvilles dans les zones urbaines et de 1,9 million de maisons délabrées dans les zones rurales, et financé la construction d'installations intégrées pour 300.000 logements locatifs publics, a expliqué le ministère.

Le ministère s'est engagé à renforcer la supervision et la gestion des fonds destinés aux logements subventionnés par le gouvernement en 2019, et à normaliser le financement des projets de rénovation des bidonvilles.

Le pays a connu des prix de logement stables l'année dernière grâce à des politiques de contrôle du gouvernement en vertu du principe suivant : "les logements sont faits pour y vivre, pas pour la spéculation."
Xuan
   Posté le 20-06-2019 à 20:47:02   

La Chine renforcera ses efforts pour améliorer la vie du peuple


http://french.xinhuanet.com/2019-06/20/c_138158566.htm
BEIJING, 20 juin (Xinhua) -- La Chine embellira les quartiers résidentiels vétustes dans les villes à un rythme plus rapide, achèvera la modernisation des réseaux électriques ruraux en avance sur le calendrier prévu et réalisera de plus grands progrès pour assurer l'accès à l'eau potable dans les zones rurales, dans le cadre de ses efforts pour répondre aux aspirations du peuple et assurer et améliorer la qualité de vie du peuple.

Ces décisions ont été prises lors d'une réunion exécutive du Conseil des Affaires d'Etat, présidée mercredi par le Premier ministre Li Keqiang.

Le gouvernement chinois accorde une grande importance à la rénovation des zones résidentielles urbaines vétustes. Le Premier ministre a souligné dans le rapport d'activité du gouvernement de cette année que les anciens quartiers résidentiels des villes, nombreux et vastes, devaient être modernisés avec des efforts accrus, notamment via la mise à niveau des équipements tels que les routes et les conduites d'eau, d'électricité et de gaz, l'installation d'ascenseurs et le développement d'un environnement sans obstacle, ainsi que l'amélioration des infrastructures comme les marchés, les magasins de proximité, les rues piétonnes et les parkings.

"Le gouvernement doit placer les acteurs du marché au centre de ses services pour leur fournir un environnement favorable. Face au ralentissement de la croissance des investissements, nous devons nous concentrer sur le maintien de l'expansion des investissements. L'accent doit être mis sur les grands projets pouvant répondre aux attentes du peuple, stimuler la demande intérieure et promouvoir la consommation et courant peu de risque de générer des constructions répétitives" , a déclaré M. Li. "La demande en rénovation dans les zones résidentielles vétustes est énorme. Si le travail est bien fait, cela pourrait s'avérer un important moteur de croissance.

Il a été souligné lors de la réunion que l'échelle et les normes des rénovations devaient être précisées le plus rapidement possible. Des programmes pilotes seront lancés cette année afin d'acquérir de l'expérience en vue d'une mise en œuvre à l'échelle nationale. Il est important de définir clairement les responsabilités des gouvernements locaux, d'exploiter le rôle primaire des quartiers résidentiels et de respecter les souhaits des résidents dans ce processus. La priorité sera accordée à la modernisation des routes et des installations d'eau, d'électricité, de gaz et de fibre optique. Des ascenseurs seront installés, et des parkings seront construits dans les quartiers où les conditions le permettent.

De nouveaux mécanismes de financement et d'investissement seront utilisés. A partir de cette année, les projets de logements urbains subventionnés par le gouvernement recevront un soutien financier du gouvernement central. Les institutions financières et les gouvernements locaux seront encouragés à étudier des moyens durables pour accroître le soutien financier à la rénovation des quartiers résidentiels vétustes. Des approches fondées sur le marché seront utilisées pour attirer la participation d'acteurs privés. Des mécanismes à long terme seront mis en place pour assurer le suivi de la gestion des quartiers.

"Nous devons mener des programmes pilotes et nous appuyer sur les meilleures pratiques dans le pays et à l'étranger. Un soutien financier et budgétaire sera fourni si nécessaire" , a déclaré M. Li.

Lors de la réunion, il a été indiqué que le nouveau cycle de modernisation du réseau électrique rural, qui a débuté en 2016, avait amélioré les conditions de production et de vie et stimulé la consommation dans les zones rurales.

Au cours des prochains mois, les gouvernements locaux et les compagnies d'électricité doivent redoubler d'efforts pour assurer l'achèvement avec un an d'avance sur le calendrier prévu de toutes les tâches de modernisation spécifiées dans le 13e Plan quinquennal. Le temps nécessaire aux entreprises pour être connectées au réseau électrique sera encore raccourci afin d'améliorer l'environnement des affaires.

Cette année, les investissements concernés dans le cadre du budget central seront entièrement utilisés pour la modernisation du réseau électrique dans les zones démunies, et la part du financement central sera augmentée. Des systèmes de surveillance et d'évaluation de l'alimentation électrique dans les régions rurales seront mis en place, et la connexion électrique pour les puits de pompage sera incluse dans les services quotidiens fournis par les compagnies d'électricité, afin d'offrir de meilleurs services aux zones rurales.

"La Chine a obtenu des progrès rapides dans l'approvisionnement en électricité depuis le lancement de la politique de réforme et d'ouverture. Cependant, le temps nécessaire pour obtenir de l'électricité et l'accessibilité restent en dessous des attentes, en raison à la fois des problèmes institutionnels et de l'inefficacité du système électrique" , a noté M. Li, "L'approvisionnement en électricité est essentiel à l'industrialisation et à la modernisation rurale."

Il a également été décidé lors de la réunion d'intensifier la mise en œuvre des projets d'approvisionnement en eau en milieu rural et de résoudre pleinement, d'ici 2020, les problèmes d'eau potable qui touchent 60 millions d'habitants ruraux, tels que l'approvisionnement insuffisante en eau et le niveau de fluorure dépassant les recommandations.

Des mécanismes sains de tarification de l'eau et de perception des frais seront établis. Les capitaux privés seront attirés par le biais de partenariats public-privé et d'autres formes pour la construction et l'exploitation des installations d'approvisionnement en eau. Le gouvernement central et les gouvernements locaux fourniront un soutien financier aux projets d'eau potable dans les régions pauvres du centre et de l'ouest du pays.

"Les biens publics et la demande finale sont des domaines clés pour stimuler l'investissement. En fournissant de l'eau potable aux régions rurales, le gouvernement doit établir des normes appropriées, travailler dans les limites de ses capacités et tirer parti du rôle du marché , a indiqué M. Li.
Xuan
   Posté le 23-06-2019 à 09:54:52   

Réglementation du partage des vélos à Pékin.
Comme on voit la "loi du marché" doit se plier à une réglementation stricte et à des contrôles pour éviter le gaspillage et une croissance aveugle.


Pékin réglemente le partage de vélos pour améliorer l'utilisation des vélos

Source: Xinhua Publié le: 2019/6/19 19:12:53

http://www.globaltimes.cn/content/1154863.shtml
Beijing a recyclé 195 000 vélos partagés cassés et abandonnés au cours d'une campagne d'un mois visant à réglementer le secteur dans la ville, a annoncé mardi la Commission municipale des Transports de Beijing.

Au cours de la campagne qui a débuté le 13 mai, les sociétés de partage de vélos ont envoyé chaque jour plus de 2 000 agents de maintenance et environ 1 660 véhicules de maintenance. Différents districts de Beijing ont envoyé plus de 13 000 inspecteurs dans plus de 18 000 régions avec un grand nombre de vélos, telles que des stations de métro et des zones commerciales.

Actuellement, un total de 85 000 vélos partagés sont garés autour des stations de métro de Beijing pendant les heures de pointe, soit une baisse de 45 000 avant le lancement de la campagne. Malgré le nombre en chute libre, le nombre de trajets en vélos partagés a augmenté et l'utilisation du vélo est devenue plus efficace.

Afin d’améliorer l’ordre de stationnement, la municipalité de Beijing a partagé environ 4 000 zones de stationnement avec des sociétés de partage de vélos. Des entreprises sont organisées pour piloter des clôtures électriques.

Beijing procédera à une évaluation mensuelle des entreprises, sur la base de laquelle le nombre de vélos qu’elles pourront mettre sur le marché sera ajusté de manière dynamique.

L’activité de partage de vélos en Chine a connu une croissance rapide. Cela a permis de réduire les embouteillages et de promouvoir un mode de vie sain, mais a également causé de nouveaux problèmes, tels que le stationnement aléatoire et arbitraire, qui ont créé des défis pour la gestion de la ville.

Beijing a enregistré neuf sociétés de partage de vélos et plus de 1,9 million de vélos partagés à la fin avril. Toutefois, selon les statistiques d'avril, les vélos actifs ne représentent que moins de 50%.

En septembre 2018, les autorités municipales de Beijing ont fixé une limite au nombre de vélos partagés dans la capitale alors que le secteur continuait à se développer.


Edité le 23-06-2019 à 09:57:25 par Xuan


Xuan
   Posté le 23-07-2019 à 12:48:12   

Lutte contre la pauvreté : 70 ans de progrès stratégiques et de réalisations grandioses



Par : LIANG Chen  
French.china.org.cn  Mis à jour le 23-07-2019

http://french.china.org.cn/china/txt/2019-07/23/content_75023510.htm

Œuvrer pour le bien-être du peuple et le renouveau de la nation constitue l’engagement initial et la mission des communistes chinois. Depuis sa fondation il y a 70 ans, la Chine nouvelle, aujourd’hui le plus grand pays en développement au monde, a atteint des résultats remarquables en matière de réduction de la pauvreté et de développement.

De 1949 à 1978 , le PCC a mis en œuvre une vaste stratégie de lutte contre la pauvreté passant par l’ajustement du système économique.
Après la fondation de la Chine nouvelle, le PCC a guidé le peuple chinois dans l’application d’une grande réforme agraire afin de procéder à la transformation socialiste de l’agriculture, de l’artisanat ainsi que de l’industrie et du commerce capitalistes, donnant ainsi le coup d’envoi à une édification socialiste de grande envergure.
L’établissement d’un régime socialiste et la croissance de l’économie nationale ont servi de caution institutionnelle et de garantie matérielle les plus essentielles pour résoudre fondamentalement le problème de la pauvreté en Chine.
À travers la construction d’infrastructures à vaste échelle, la Chine a mis en place dans un premier temps un mécanisme d’approvisionnement, de vente et de crédit coopératif dans les campagnes, à dessein de former un système de sécurité sociale de base fondé sur le principe des « cinq garanties » (nourriture, habillement, logement, soins médicaux et services funèbres) ainsi que sur l’assistance aux groupes les plus défavorisés.
Pour la première fois, la Chine nouvelle a enrayé le phénomène de la pauvreté rurale à l’échelle du pays.

De 1978 à 1985 , le PCC a mis en œuvre une réforme du système économique rural pour soutenir sa stratégie de réduction de la pauvreté.
Promouvant un système à deux niveaux de gestion centralisée-décentralisée et reposant sur l’exploitation forfaitaire à base familiale, le PCC a appliqué des réformes d’appui telles que la hausse des prix des produits agricoles et le développement de l’économie des produits de base en milieu rural, ce qui a permis d’accroître considérablement la productivité dans les campagnes.
Le profond remaniement du système économique rural a donné au pays les moyens d’atteindre une croissance extraordinaire de l’économie rurale et la baisse précipitée du nombre de pauvres.
Cette phase a joué un rôle majeur dans le processus de réduction de la pauvreté et d’assistance aux pauvres. Les diverses réformes qui ont été déployées (système foncier rural, système de marché des producteurs, organismes financiers soutenant le développement rural et système d’exportation de main-d’œuvre) ont abouti à un essor économique rural, et dans ce contexte, le nombre de paysans en situation de pauvreté absolue, souffrant de la faim et de la soif, a fortement chuté.
Tout en réduisant la pauvreté des ruraux sur le plan matériel, le gouvernement a commencé parallèlement à accorder une plus grande attention à l’éducation dans les campagnes et a introduit une série de politiques sociales visant à perfectionner ce secteur.

De 1986 à 1993 , le PCC a mis en œuvre une stratégie de réduction de la pauvreté axée sur le développement régional.
À cette période, le développement inégal dans les zones rurales a commencé à devenir un problème saillant.
En effet, les zones rurales, en particulier certaines zones isolées, ont progressivement pris du retard par rapport aux zones côtières développées pour ce qui est du développement économique, social et culturel, au point que ces écarts deviennent une « question politique nécessitant un traitement spécial » .
La population pauvre se concentrait de façon évidente dans certaines régions (principalement les anciennes zones révolutionnaires, les zones peuplées d’ethnies minoritaires, les zones frontalières et les zones défavorisées), ce qui exigeait l’adoption de mesures d’assistance organisées, planifiées et déployées à grande échelle.
Dans le VIIe Plan quinquennal pour le développement de l’économie nationale et le progrès social de la République populaire de Chine, adopté lors de la 4e session de la VIe Assemblée populaire nationale en 1986, tout un chapitre a été consacré au développement économique de ces zones en proie à la pauvreté.
Dès lors, garantir les besoins élémentaires des pauvres (à savoir, avoir de quoi se nourrir et de se vêtir) dans la plupart des régions défavorisées est devenu un objectif à long terme du gouvernement chinois dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

Entre-temps, celui-ci a fondé en 1986 un organisme spécialement dédié à combattre la pauvreté: le Groupe dirigeant de la réduction de la pauvreté et du développement relevant du Conseil des affaires d’État, chargé de normaliser, institutionnaliser et systématiser le travail pour la réduction de la pauvreté et le développement dans les zones rurales. La création de ce groupe a marqué le changement d’approche du gouvernement chinois, passant d’une « réduction de la pauvreté morale » à une "réduction de la pauvreté institutionnelle » .

De 1994 à 2000, le PCC a mis en œuvre une stratégie globale de lutte contre la pauvreté.
Cette phase a débuté suite à la promulgation d’un plan national de lutte contre la pauvreté en mars 1994. Ce texte a appelé à la mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières, afin de résoudre dans un délai d’environ 7 ans le problème de pauvreté extrême de 80 millions de ruraux n’ayant pas assez pour se nourrir et se vêtir.
Considérant les villages pauvres comme les unités de base et les foyers pauvres comme la cible principale du travail, le plan a invité les cadres à se rendre de village en village et de foyer en foyer; il a mis l’accent sur le développement de l’agriculture et de l’élevage pour aider les ménages pauvres à vivre dans des conditions décentes (notamment, sur la question de la nourriture et de l’habillement); il a insisté sur le recours à de multiples canaux pour accroître les investissements dans la réduction de la pauvreté.
En outre, il a souligné explicitement que l’efficacité de la réduction de la pauvreté et du développement résidait dans la mise en place de mesures (fonds et projets de réduction de la pauvreté, par exemple), ciblant les villages et les ménages pauvres, les agriculteurs démunis représentant la priorité du travail.
Ainsi, la Chine est passée d’une « réduction de la pauvreté morale » à une « réduction de la pauvreté institutionnelle » , d’une réduction de la pauvreté par l’assistance à une réduction de la pauvreté par le développement, et d’un soutien aux zones pauvres (principalement, les districts défavorisés) à un soutien aux villages et ménages pauvres (principalement, la population démunie).
Dans le même temps, le gouvernement central a considérablement accru ses investissements dans la lutte contre la pauvreté et en faveur du développement. Il a clarifié le système de responsabilité dans le travail de réduction de la pauvreté, en précisant les fonds, les tâches, les droits et les responsabilités pour chaque province. Il a établi un mécanisme de collaboration selon lequel les régions côtières à l’est soutiennent les régions moins développées à l’ouest. Il a également mis en œuvre des mesures diversifiées de réduction de la pauvreté, notamment le soutien aux projets d’emménagement, l’octroi de minima sociaux, la réduction de la pauvreté par les sciences et technologies, le transfert de la main-d’œuvre et le déplacement des populations dans un souci écologique.

De 2001 à 2012 , le PCC a mis en œuvre une stratégie globale de réduction de la pauvreté à deux moteurs et de modernisation des villages.
Dans les régions du centre et de l’ouest du pays, 592 districts prioritaires pour la lutte contre la pauvreté ont d’abord été identifiés; puis le centre de gravité a été déplacé vers les villages, avec 150000 villages pauvres répertoriés sur le territoire national.
Enfin, ont été lancées des mesures globales pour la réduction de la pauvreté et pour le développement, mesures axées sur la modernisation complète des villages, le développement industriel et le transfert de main-d’œuvre.

En 2007, un système d’allocation de subsistance de base en milieu rural a été mis en œuvre, amorçant l’entrée dans une phase à deux moteurs, associant politiques pour la réduction de la pauvreté et le développement avec ce système d’allocation de subsistance de base.
Les résultats obtenus n’ont pas seulement résolu les questions de l’alimentation et de l’habillement chez la plupart des groupes pauvres. Ils ont aussi joué un rôle majeur dans le développement sain et durable de l’économie nationale ainsi que dans le comblement du fossé interrégional et du fossé urbain-rural.

À compter de 2013 , le PCC a mis en œuvre une stratégie d’assistance ciblée aux pauvres et d’éradication précise de la pauvreté.
Depuis le XVIIIe Congrès du PCC, le secrétaire général Xi Jinping attache une grande importance au travail pour la réduction de la pauvreté et le développement.
Il a proposé une série de nouvelles pensées, idées, dispositions et exigences qui composent la pensée stratégique chinoise sur la réduction de la pauvreté et le développement dans la nouvelle ère.
Suivant l’orientation donnée par la pensée de Xi Jinping, la Chine a mis pleinement en œuvre la stratégie d’assistance ciblée aux pauvres et d’éradication précise de la pauvreté, prenant en 2015 la décision de « gagner la bataille contre la pauvreté » .
À cette fin, elle a défini des objectifs clairs:
« parvenir, d’ici 2020, à faire sortir de la pauvreté toutes les personnes considérées comme pauvres selon les normes actuellement en vigueur; faire en sorte que tous les districts disent adieu à la pauvreté; résoudre la pauvreté globale régionale » .

Adhérant aux avantages du système chinois, cette stratégie propose de construire une structure de gouvernance régie par un système de responsabilité clairement défini, dans laquelle tous les échelons (province, ville, district, canton et village) travaillent main dans la main pour venir en aide aux pauvres.
Le PCC a déterminé six aspects dans le travail pour la réduction de la pauvreté et le développement requérant une approche ciblée (à savoir, la définition des objectifs, l’organisation des projets, l’utilisation des fonds, l’application de mesures spécifiques au foyer, l’envoi de cadres dans les villages, le suivi des résultats obtenus), pour veiller à ce que chaque politique atteigne véritablement sa cible. Le gouvernement chinois adhère à une « politique différenciée » qui tient compte du lieu, de l’individu, du type de pauvreté et de ses causes.
Il a lancé une série de mesures de réduction de la pauvreté visant à soutenir le développement de la production et de l’emploi, à réinstaller les populations pauvres dans des endroits plus favorables, à encourager la protection de l’environnement, à perfectionner l’éducation et à communiquer étroitement sur les politiques d’aide sociale.
La Chine cherche à mobiliser largement toutes les forces sociales, soutenant et encourageant l’ensemble de la société à participer à l’effort de réduction de la pauvreté en recourant à des méthodes diversifiées et flexibles.
Prenant pour axe la stratégie de lutte ciblée, elle prévoit de créer de nouveaux mécanismes pour la réduction de la pauvreté et le développement. Elle envisage notamment d’établir un système de cartes identifiant les habitants et les villages pauvres, d’envoyer des premiers secrétaires de la cellule du Parti et des groupes de travail constater la situation dans les villages pauvres, et d’introduire une série de politiques de réduction ciblée de la pauvreté, pour que la réforme génère continuellement ses bienfaits et lutte efficacement contre la pauvreté. Par ailleurs, la sécurité sociale est en constante amélioration.

La mise en place d’un système de services publics de base dans les zones défavorisées a été accélérée, avec l’entrée en vigueur d’un système d’assurance-vieillesse de base valable à la fois pour les citadins et pour les ruraux. De surcroît, la construction d’infrastructures dans les zones frappées par la pauvreté a donné des résultats remarquables.

La réduction de la pauvreté et le développement de la Chine ont donné lieu à de grandes réalisations, qui ont retenu l’attention du monde entier. Pendant les 40 années de réforme et d’ouverture menées en Chine, les habitants ruraux ont vu leurs revenus augmenter continuellement et leur niveau de vie s’améliorer significativement, ce qui a permis la forte diminution du nombre de pauvres. Ainsi, les campagnes chinoises sont passées d’une pauvreté généralisée à une pauvreté absolue globalement éliminée. entre 1978 et 2018, plus de 700 millions de Chinois ruraux sont sortis de la pauvreté, avec un recul du taux de pauvreté rurale de 95,8 points de pourcentage.

Surtout depuis le XVIIIe Congrès du PCC, la mobilisation au sein de la société et les progrès accomplis dans la lutte contre la pauvreté ont atteint un niveau sans précédent.
Des résultats décisifs ont été obtenus dans l’éradication de la pauvreté, avec de multiples répercussions.

Premièrement, la Chine a décroché les meilleurs résultats de son histoire en matière de réduction de la pauvreté. Selon les normes actuellement en vigueur, le nombre de ruraux pauvres est passé de 98,99 millions fin 2012 à 16,6 millions fin 2018 (-82,39 millions); le taux de pauvreté est passé de 10,2 % à 1,7 % (-8,5 points de pourcentage) sur la même période.

Deuxièmement, le développement des zones touchées par la pauvreté est stimulé.

Troisièmement, les forces endogènes des masses dans les zones défavorisées sont réveillées.

Quatrièmement, la capacité de gouvernance dans les campagnes s’améliore.

Cinquièmement, un grand nombre de cadres et de talents sont en permanence formés.

Sixièmement, un système de lutte contre la pauvreté reposant sur divers piliers (responsabilité, politique, investissement, assistance, mobilisation, supervision, évaluation, etc.) est désormais en place, afin de fournir une garantie institutionnelle solide pour cette cause.

Septièmement, une bonne atmosphère sociale s’instaure.
Les grandes réalisations en matière d’assistance aux pauvres, de développement et de lutte décisive contre la pauvreté ont jeté une base solide pour l’élimination historique de la pauvreté absolue, dont la nation chinoise souffrait depuis des milliers d’années.

Ces réalisations constituent une sagesse et une solution chinoises contribuant à la réduction de la pauvreté sur la planète.
Elles permettent au pays de parvenir à un développement économique durable et sain ainsi qu’à une réduction de la pauvreté à grande échelle, tout en lui permettant de contourner le piège du revenu intermédiaire.
Elles sont devenues une illustration vivante de la confiance de la Chine dans la voie, la théorie, le système et la culture du socialisme à la chinoise.
Elles sont également devenues un brillant exemple pour la cause mondiale de lutte contre la pauvreté. Dans une lettre de félicitations adressée à l’occasion du Forum de haut niveau pour la réduction de la pauvreté et le développement de 2017, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a salué les réalisations de la Chine dans ce domaine, estimant la stratégie de réduction ciblée de la pauvreté comme l’unique moyen d’aider la population pauvre et d’atteindre les objectifs ambitieux fixés dans le Programme de développement durable à l’horizon2030.

La Chine a réussi l’exploit de faire sortir des centaines de millions de gens de la pauvreté. Une expérience qui s’avérera certainement utile à d’autres pays en développement…
Xuan
   Posté le 08-08-2019 à 20:14:47   

Les niveaux de salaires en Chine atteignent voire dépassent ceux de certaines régions d’Europe


https://www.les-crises.fr/les-niveaux-de-salaires-en-chine-atteignent-voire-depassent-ceux-de-certaines-regions-deurope/?fbclid=IwAR0-QoFA_BVpOSM7ot-Qx_mxLubpMNXnsoCD0lzPtTZCRmNGxxtCEl3EANk
Source : Forbes, Kenneth Rapoza,

Kenneth Rapoza

Je publie sur les affaires et l’investissement sur les marchés émergents.


Des ouvriers chinois assemblent des boîtes de vitesses sur une chaîne de production dans une usine de transmission Audi sur le site Volkswagen Automatic Transmission Tianjin, dans la municipalité de Tianjin, au nord de la Chine, lundi 22 août 2016. (Photo AP/Mark Schiefelbein)

Le verre peut être vu à moitié plein, ou à moitié vide. Soit la Chine rattrape une partie de l’Europe en termes de salaires, soit les salaires dans les nouveaux arrivants dans l’Union européenne sont bloqués par la concurrence mondiale – clairement gagnée par la Chine – sur le marché de la main d’œuvre. En réalité, ce sont les deux à la fois.

Les salaires mensuels médians de la Chine à Shanghai (1 135 $), Beijing (983 $) et Shenzen (938 $) sont plus élevés que ceux du plus récent membre de l’Union européenne, la Croatie. Le salaire net médian en Croatie est de 887 $ par mois. Elle a rejoint l’UE en 2013.

Les salaires médians à Shanghai, en particulier, sont également supérieurs à ceux de deux des plus récents membres de la zone euro dans les pays baltes : La Lituanie (956 $) et la Lettonie (1 005 $), avec l’Estonie, qui a adhéré à l’euro en 2011, enregistrant un revenu médian de 1 256 $ par mois, selon les chiffres officiels pour 2016.

Au cours des dix dernières années, l’Europe s’est efforcée d’intégrer dans l’Union européenne le bassin de main-d’œuvre qualifiée et bon marché d’Europe de l’Est. En 2002, la Chine s’est mieux intégrée au marché mondial de la main-d’œuvre en adhérant à l’Organisation mondiale du commerce. La combinaison, en matière de main d’œuvre, de ces deux bassins d’emploi considérables a ouvert la voie à la stagnation des salaires chez les travailleurs peu qualifiés et sur les chaînes de montage du monde entier.

Dans le jargon économique, ce phénomène est décrit comme « l’aplanissement de la courbe de Phillips » [les salaires tendent à baisser lorsque la disponibilité de main d’oeuvre augmente, NdT], explique Neil MacKinnon, économiste de VTB Capital.

« L’impact de la mondialisation et l’entrée de la Chine à l’OMC en 2002 ont considérablement accru l’offre mondiale de main-d’œuvre », dit-il. L’offre excédentaire de main-d’œuvre chinoise et l’afflux de produits chinois à bas prix dans l’économie mondiale ont favorisé les consommateurs mondiaux, mais cela signifie aussi que certains produits qui étaient fabriqués en Europe orientale – et les emplois associés – allaient devoir faire concurrence à une Chine à bas prix. Outre les chaînes d’approvisionnement et les marchés, le coût le plus important pour une entreprise est sa main-d’œuvre. La main-d’œuvre chinoise est enfin payée. Les salaires comparables à ceux des Chinois d’Europe de l’Est sont tout à fait d’actualité dans un monde où la devise est devenue : tout ce que vous pouvez faire, la Chine peut le faire à moindre coût.

La Chine fixe le prix de la main-d’œuvre dans l’industrie et, à l’avenir, le fixera dans la logistique liée au commerce en ligne. Si certains Européens désirent pour eux-mêmes une augmentation de leur salaire brut, ils doivent espérer la poursuite de la hausse des salaires en Chine.

La part de la Chine dans le commerce mondial (la moyenne entre les exportations et les importations) est passée d’un peu moins de 2 % en 1990 à près de 15 % aujourd’hui, selon la Banque des Règlements Internationaux (BRI). Au cours de cette période, les circuits économiques chinois se sont intégrés à l’économie mondiale, principalement grâce à sa main-d’œuvre, avec un ratio capital/travail inférieur aux standards mondiaux. La Chine commence à peine à se moderniser.

L’intégration de l’Europe de l’Est au sein du monde occidental est souvent passée sous silence.

L’intégration de la Chine et de l’Europe de l’Est dans l’économie mondiale a mis à parité les salaires des nouveaux pays de l’UE avec ceux de la Chine. Dans la course aux salaires, la Chine rattrape son retard tandis que l’Europe de l’Est est loin de progresser autant, les deux bassins d’emploi faisant désormais partie d’un système mondial qui fixe le coût de la main-d’œuvre peu qualifiée. Source : ONU.

Sur la même période, soit depuis les années 1990, les pays d’Europe de l’Est ont quitté l’orbite soviétique et se sont rapprochés de l’occident. Avant la chute du communisme, ces pays étaient plus ou moins isolés. La main-d’œuvre était abondante et bien formée, mais les capitaux et la capacité d’encadrement étaient limités. Une telle combinaison a porté ses fruits : L’Europe de l’Ouest fournissait les fonds et l’encadrement, l’Europe de l’Est une main-d’œuvre à bas coût.

Les chiffres relatifs à l’intégration de la Chine et de l’Europe de l’Est sont stupéfiants. Si l’on ne compte que la main-d’œuvre potentielle, la population active en Chine et en Europe de l’Est entre les âges de 20 et de 64 ans était de 820 millions en 1990 et atteignait 1,2 milliard en 2015. La population active disponible dans les pays industrialisés d’Europe était de 685 millions d’habitants avant l’éclatement de l’Union soviétique en 1990 et a atteint 763 millions en 2014. La main-d’œuvre totale disponible a ainsi d’un coup augmenté de 120%, ce qui a entravé les salaires des travailleurs les moins qualifiés, selon la BRI. [Ces chiffres interrogent, notamment pour la population active européenne, puisque la population totale européenne (Russie d’Europe comprise) n’atteint que 742,4 millions en 2013, les 763 millions corespondent peut-être à la population active occidentale, il en va de même pour l’augmentation de 120 %, NdT]

Si l’on prend ces trois villes chinoises comme référence, les salaires médians de leurs employés sont supérieurs à ceux dans la partie la plus pauvre de l’Europe, celle des Balkans ex-communistes.

A deux pas de la frontière de la riche Italie, de l’autre côté de l’Adriatique, se trouve un bassin d’emploi qui rappelle la Chine. Avec, en fait, un coût encore plus bas. Les travailleurs chinois de Shanghai, Shenzhen et Beijing gagnent en moyenne plus que ceux de l’Albanie, de la Roumanie, de la Bulgarie, de la Slovaquie et du Monténégro, nouveau membre de l’OTAN, dont le revenu médian est de seulement 896 $ par mois.

Les salaires médians à Shanghai sont comparables à ceux de la Pologne, soit 1 569 $. Il en va de même pour la République tchèque, avec son salaire médian à Prague, sa ville la plus riche, qui se situe autour de 1 400 $. Le salaire brut moyen en Hongrie est équivalent à celui à Shanghai, à 1 139 $ par mois.

La croissance des salaires en Chine est impressionnante. Tant mieux pour les Chinois. Néanmoins, ceux-ci ont limité la croissance des salaires dans de nombreux États d’Europe où les revenus sont faibles. Ces chiffres montrent que le rôle de la Chine en tant que plaque tournante du secteur manufacturier a jeté les bases de toute hausse future des salaires, en particulier pour les travailleurs peu qualifiés du secteur manufacturier, mais bientôt aussi pour des secteurs émergents comme celui du e-commerce.

Source : Forbes, Kenneth Rapoza, 16-08-2017

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.
pzorba75
   Posté le 09-08-2019 à 05:32:19   

La conclusion de cet article
"La croissance des salaires en Chine est impressionnante. Tant mieux pour les Chinois. Néanmoins, ceux-ci ont limité la croissance des salaires dans de nombreux États d’Europe où les revenus sont faibles. Ces chiffres montrent que le rôle de la Chine en tant que plaque tournante du secteur manufacturier a jeté les bases de toute hausse future des salaires, en particulier pour les travailleurs peu qualifiés du secteur manufacturier, mais bientôt aussi pour des secteurs émergents comme celui du e-commerce. "
me semble erronée.
En Europe, ainsi qu'en Amérique, les patrons capitalistes qui font des affaires en Chine, utilisent les bas salaires dans ce pays pour bloquer ou baisser les salaires de leurs ouvriers prétextant la concurrence de la main-d'oeuvre en Chine et des pays du sud-est asiatique (Vietnam ex communiste par exemple).
Xuan
   Posté le 09-08-2019 à 15:21:54   

Cela signifie qu'il existe une concurrence des salaires à l'échelle mondiale, et qu'un salaire moyen s'établit à cette échelle par-dessus les frontières.
La Chine "usine du monde" a sans doute fait baisser les salaires au même titre que n'importe quel pays pauvre, mais au prorata de son poids démographique.
Compte tenu de la taille de sa population et de son poids dans la production mondiale, la hausse des salaires en Chine se répercute aussi dans le monde. C'est d'ailleurs ce que dit l'article :
"le rôle de la Chine en tant que plaque tournante du secteur manufacturier a jeté les bases de toute hausse future des salaires"
Donc ce n'est pas seulement "tant mieux pour les chinois" .

Cela dit le marché mondial des salaires n'est pas un marché totalement ouvert. Il y a toujours un développement inégal, une répartition inégale des qualifications et de la productivité.
Concernant les états d'Europe à faible revenu, il faut aussi s'interroger sur les rapports intra-européens et la situation de sous-traitance de certains pays.


Edité le 09-08-2019 à 15:25:18 par Xuan


Xuan
   Posté le 25-08-2019 à 20:27:45   

Quelques chiffres sur les salaires en Chine


Shanghai en tête des normes nationales en matière de salaire minimum


http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2019/0823/c31355-9608637.html

Selon les dernières normes nationales sur le salaire minimum publiées par le ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, Shanghai avait le salaire minimum mensuel le plus élevé en Chine en juin.

Les statistiques du ministère ont montré que Shanghai bénéficie du salaire mensuel minimum le plus élevé, soit 2 480 yuans (351 dollars) et que Beijing arrive en tête du tableau du salaire horaire minimum avec 24 yuans parmi 32 provinces, municipalités et régions autonomes.

Par ailleurs, 7 villes et provinces comptent un salaire mensuel minimum de plus de 2 000 yuans. Avec Shanghai, il s'agit de Shenzhen, Beijing, de la province du Guangdong (sud de la Chine), de Tianjin et des provinces du Jiangsu et du Zhejiang (est de la Chine).

Dans le même temps, Beijing, Shanghai, Tianjin et la province du Guangdong possèdent les quatre plus hauts salaires horaires minimaux : les employés y perçoivent un salaire minimum de plus de 20 yuans. À l'opposé, le salaire horaire minimum dans la province du Liaoning (nord-est de la Chine) est de 10,6 yuans, soit moins de la moitié de celui de Beijing.

Selon les réglementations sur le salaire minimum publiées par le ministère, les normes nationales en matière de salaire minimum sont définies en fonction des frais de subsistance annuels des résidents, du salaire moyen des employés, du développement économique local, des fonds de l'assurance sociale et du logement, ainsi que du taux de chômage.

Selon Su Hainan, chercheur à l'Association chinoise pour les études sur le travail, « En raison des différences de niveaux économiques locaux, les prix du marché, les revenus des résidents et les normes de salaire minimum varient d'une région à l'autre » .

Les normes sont importantes pour les employés des entreprises à forte intensité de main-d'œuvre et des petites et micro-entreprises. « La majorité des salariés de première et moyenne catégorie, tels que les travailleurs à forte intensité de main-d'œuvre, les fabricants qualifiés, les manutentionnaires, le personnel des établissements de restauration bas de gamme et le personnel de nettoyage reçoivent un salaire égal ou légèrement supérieur au salaire minimum » , a-t-il ajouté.

À Beijing, le personnel de nettoyage, les concierges, les vendeurs des supermarchés et les préposés aux chambres d'hôtels gagnent généralement un salaire légèrement supérieur au salaire minimum, et les emplois qui offrent logement et nourriture aux employés ont tendance à payer encore moins. En outre, les employés plus âgés, tels que les gardes de sécurité et les concierges âgés de plus de 50 ans, ont tendance à gagner moins.

Par exemple, selon un avis de recrutement publié sur un site Internet local, des hommes et des femmes de moins de 60 ans sont embauchés pour travailler comme employés d'assainissement. Les salariés gagnent 2 600 yuans sur une base mensuelle en balayant les voies publiques chaque jour de 5h à 19h. Une pause repas et des congés mensuels de deux jours sont comprises, et ils vivent dans un dortoir gratuit avec deux colocataires.

Selon M. Su, en raison de l'offre excédentaire de main-d'œuvre sur le marché au cours des dernières années, certains travailleurs peu ou moyennement qualifiés ont été sous-payés. L'augmentation des normes nationales en matière de salaire minimum vise à garantir les besoins essentiels des employés à faibles revenus et de leur famille.
Xuan
   Posté le 28-09-2019 à 00:07:33   

Les paiements des retraites augmentent en Chine


http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2019/0927/c31354-9618891.html
le Quotidien du Peuple en ligne 27.09.2019 15h14

Les 31 provinces, régions autonomes et municipalités de Chine ont confirmé qu'elles augmenteraient les retraites et ont promis un paiement, a annoncé le 25 septembre l'Economic View.

Le Tibet augmentera ainsi les retraites de 80 yuans par personne et par mois, le Guangdong et Shanghai augmenteront les leurs de 60 yuans et Beijing de 50 yuans. Le Liaoning a ajusté son augmentation de pension de 5 grades en fonction du nombre d'années de travail du retraité, avec un maximum de 70 yuans et un minimum de 25 yuans.

Les revalorisations sont également basées sur les années de versement de la pension du retraité, ou années de travail, et le niveau de la pension de base.

En outre, les retraités âgés, les hommes d'affaires, les anciens militaires, les retraités des régions éloignées et les retraités ayant quitté le marché du travail en raison d'un accident du travail bénéficieront de politiques de retraite préférentielles.

En mars, un communiqué officiel a annoncé que le pays allait relever les paiements de pension de base pour les entreprises, les agences gouvernementales et les institutions publiques par rapport à ceux de 2018 cette année. On estime que 118 millions de retraités à travers la Chine bénéficieront de cette augmentation.

Les fonds de pension chinois sont dans un état stable et les paiements sont garantis, a déclaré le 24 septembre le ministre des Finances, Liu Kun, lors d'une conférence de presse.

De janvier à juillet, la Chine a collecté 3 800 milliards de yuans de fonds de pension de base pour ses employés tout en dépensant 3 200 milliards de yuans, ce qui laisse un solde positif d'environ 200 milliards de yuans. Le solde cumulé s'élève à 5 000 milliards de yuans à la fin du mois de juillet, a indiqué M. Liu.

Bien que certaines régions provinciales aient des difficultés à équilibrer les fonds de pension en raison du vieillissement de la population et des flux de population déséquilibrés, des efforts supplémentaires, notamment en augmentant la proportion d'ajustement du fonds central, seront déployés pour assurer l'équité et la durabilité du système de pension du pays, a également déclaré M. Liu.

(Rédacteurs :Xiao Xiao, Yishuang Liu)

Rapport : les jeunes Chinois veulent prendre leur retraite tôt
La Chine augmentera la pension de retraite des anciens combattants
Xuan
   Posté le 15-10-2019 à 22:30:08   

Vidéo
« Marchons sur un grand chemin » - Épisode 14 - À la base du pays, le peuple
Xuan
   Posté le 21-10-2019 à 13:45:05   

"les progrès de la Chine en matière d'équipement ferroviaire profitent au monde entier." dit l'article...pas à la France en tous cas.


Le transport ferroviaire chinois entre dans une nouvelle phase du voyage intelligent


http://french.xinhuanet.com/2019-10/21/c_138489391.htm
CHANGSHA, 21 octobre (Xinhua) -- Un "robot intelligent" capable de scanner ce qu'il inspecte, un train intelligent plus grand qu'un bus et plus flexible qu'un tram... Ces nouveaux équipements et technologies sont présentés à l'Exposition internationale 2019 de l'industrie manufacturière de l'équipement et du transport ferroviaires de Chine du 18 au 20 octobre, dans la ville de Changsha, dans le centre du pays.

Depuis le chemin de fer Beijng-Zhangjiakou, premier chemin de fer conçu et construit par la Chine en 1909, jusqu'aux trains à grande vitesse Hexie ("Harmonie" ) et Fuxing ("Renouveau" ) en 2019, la Chine est devenue une puissance en termes de transport ferroviaire.

Ces nouveaux équipements et technologies lancés à Changsha ont ouvert la voie à une nouvelle phase du voyage intelligent en Chine et dans le monde.

Li Xining, directeur du centre de développement et de recherche de la CRRC Zhuzhou Locomotive Co., Ltd., a déclaré qu'ils avaient exposé dix produits innovants, parmi lesquels les trains Maglev 2.0 à usage commercial en Chine. Ces produits, caractérisés par la protection de l'environnement, la sécurité, la fiabilité et l'adaptabilité, présentent l'ensemble de l'écosystème du transport ferroviaire urbain, comprenant les zones urbaines, les agglomérations et les voies ferrées principales.

Premier fournisseur mondial de systèmes de contrôle du transport ferroviaire, l'entreprise d'Etat China Railway Signal and Communication Corp. (CRSC) a dévoilé pour la première fois lors de l'exposition un robot destiné aux salles de contrôle. Ce robot peut inspecter l'équipement d'une salle de contrôle et effectuer des opérations d'urgence en cas d'incident.

Le robot, considéré comme "le gardien de la salle de contrôle", peut réduire l'intensité de travail de l'inspection périodique et améliorer la capacité de réaction en cas d'urgence, ce qui est d'une grande importance pour assurer la sécurité et l'efficacité de l'exploitation ferroviaire, a déclaré Ao Qi, directeur de l'Institut de recherche et de design de la CRSC.

De nombreux experts de l'industrie ont affirmé que, dans le domaine du transport ferroviaire, la tendance générale est au remplacement du travail manuel par les machines.

Xu Zongxiang, directeur exécutif de la CRRC, premier fournisseur mondial d'équipements de transport ferroviaire en Chine, a présenté les perspectives futures du transport ferroviaire lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition : le développement de l'Internet, du big data et du cloud computing ont profondément influencé le développement de l'industrie de l'équipement ferroviaire.

M. Xu a également révélé que fin 2019, le train intelligent Fuxing sera le premier à être mis en service sur la ligne à grande vitesse Beijing-Zhangjiakou pour desservir les Jeux olympiques d'hiver 2022 de Beijing.

Alors que le transport ferroviaire est devenu un symbole de la "vitesse de la Chine", les progrès de la Chine en matière d'équipement ferroviaire profitent au monde entier.

Selon le rapport "Développement du chemin de fer à grande vitesse en Chine" publié par la Banque mondiale, l'expérience chinoise a offert de nombreuses pratiques viables aux autres pays. Le Plan ferroviaire à moyen et à long terme de la Chine a offert un cadre clair pour le développement du système, selon la Banque mondiale.

Dans le même temps, avec la normalisation de la conception et des procédures, les coûts de la construction du transport ferroviaire à grande vitesse en Chine représentent environ les deux tiers du coût de la construction dans les autres pays.

"Actuellement, la CRRC fournit un modèle à cinq 'localisations', que sont la localisation de la fabrication, de la chaîne d'approvisionnement, de la gestion, des services et de la maintenance", a indiqué Xu Zongxiang. En Afrique du Sud et en Malaise, ce modèle a été positivement reconnu et la proportion d'employés locaux en Malaise a atteint 80%.
Xuan
   Posté le 07-11-2019 à 19:30:34   

Les enfants chinois n’ont plus le droit de jouer aux jeux vidéo après 22 heures


Romain Pomian-Bonnemaison 07/11/2019
https://www.phonandroid.com/les-enfants-chinois-nont-plus-le-droit-de-jouer-aux-jeux-video-apres-22-heures.html


La Chine a décidé d’interdire aux enfants de jouer à des jeux vidéo après 22 heures et plus de 90 minutes par jour – et établit un plafond pour les microtransactions. Des mesures extrêmes et inédites dans le monde, qui ont force de Loi depuis mardi 5 novembre 2019. Le pays espère ainsi mieux lutter contre l’addiction aux jeux vidéo, la myopie, et les mauvaises notes.

La Chine vient d’adopter une législation particulièrement sévère autour des jeux vidéo. Désormais, les moins de 18 ans n’ont le droit de jouer à des jeux vidéo que pendant 90 minutes par jour, avec un couvre-feu passé 22 heures jusqu’à 8 heures du matin le lendemain. Le couvre-feu s’applique 7 jours sur 7 tandis que l’obligation de limiter le temps consacré à des jeux à 90 minutes par jour ne s’applique que du lundi au vendredi. Le weekend, les enfants chinois peuvent jouer au maximum 3 heures par jour.

En plus de ces mesures, ces derniers ont désormais l’obligation de créer des comptes gaming avec leur vrai nom, document d’identification à l’appui. Par ailleurs la loi établit des limites de dépenses pour les DLC est micro-transactions. Il y aura désormais une limite à ne pas dépasser, entre 28$ et 57$ par mois pour les micro-transactions (achats d’objets, de skins et autres lootboxes). Montant ajusté en fonction de l’âge du joueur.

Lutter contre la dépendance aux jeux vidéo, la myopie et les mauvais résultats scolaires
En votant cette législation inédite par son périmètre et ses mesures, la Chine cherche à mieux lutter contre l’addiction aux jeux vidéo : « ces problèmes affectent la santé physique et mentale des mineurs, ainsi que leur apprentissage et vie normale » . Il y a aussi la myopie, dont les jeux sont régulièrement accusés d’être responsables dans le pays. Mais aussi « les mauvais résultats scolaires qui concerne une large frange de la société » , comme le rapporte l’organe de presse national chinois cité par le New York Times.

Les éditeurs de jeux vidéo savaient depuis longtemps que le gouvernement chinois allait mettre en place ce type de législation. Certains comme Tencent et Netease ont anticipé l’arrivée de cette loi en mettent en place des limites pour les jeunes utilisateurs. Tandis que d’autres ont mis en place des moyens techniques pour se conformer à la loi. Les jeunes gamers prêts à contourner la loi devraient cependant ne pas avoir trop de problèmes à s'emparer des appareils connectés à l’identification de leurs parents.

____________________


La Chine interdit aux mineurs de jouer plus de 1h30 par jour sur smartphone


L’addiction aux jeux vidéo est une affaire d'État dans le pays.

Par Marwane Touati

L’État chinois a introduit de nouvelles règles visant à limiter le temps de jeu sur smartphone et les achats en ligne, suite à de nombreux appels lancés pour réduire les excès.

INTERNATIONAL - Voilà qui ravirait certains parents dont les enfants jouent sans cesse aux jeux vidéo. Selon le South China Morning Post, l’État chinois a introduit de nouvelles règles visant à limiter le temps de jeu sur smartphone et les achats en ligne, suite à de nombreux appels lancés pour réduire les excès.

Les nouvelles règles ont été publiées mardi, introduisant un système plus strict d’enregistrement des noms et, pour la première fois, un système de classification par âge. Ces directives de la State Administration of Press and Publications (SAPP) prévoient également de limiter l’accès aux jeux de 8h à 22h, avec un maximum d’une heure et demie par jour (trois heures en vacances) et 400 yuans (soit un peu plus de 50 euros) par mois pour les achats en ligne.

Analyste de ces comportements, Daniel Ahmad estime que ces nouvelles lois sont conformes aux attentes, car de nombreuses limites existent déjà dans les jeux vidéos et devaient être étendues aux titres mobiles. Il s’attend d’ailleurs à ce que le système d’enregistrement et de classification des noms soit la mesure qui ait le plus grand impact sur les joueurs mineurs.

“L’introduction d’un système plus strict d’enregistrement des noms et de classification des âges est certainement nouvelle et aura un impact plus important étant donné que ces systèmes seront plus difficiles à pirater pour les mineurs”, a déclaré l’analyste qui travaille pour Niko Partners, consultant dans le domaine des jeux.

Selon lui, les mineurs représentent environ 20 % des internautes chinois et un pourcentage plus faible des joueurs de jeux en ligne. Après que l’adoption de ces systèmes anti-dépendance par des sociétés de jeux vidéos comme Tencent en 2018 a été suivie de vives critiques adressées au gouvernement, les craintes concernant de nouvelles réglementations auraient diminué.

En Chine, 24 millions de cyberdépendants
En 2004, la Chine avait d’ailleurs ouvert le premier camp de sevrage dédié aux 24 millions de Chinois atteints de cyberdépendance. Un documentaire vidéo du New York Times plongeant dans la réalité de ces centres de désintox avait choqué le monde entier.

Le SAPP a indiqué qu’il travaillait avec le ministère de la Sécurité publique à la mise en place d’un système central d’identification personnelle pour l’industrie du jeu afin que les entreprises puissent vérifier l’identité et l’âge des utilisateurs. Les entreprises qui enfreignent les règles s’exposent à de nombreuses sanctions, y compris la perte de leur licence d’édition de jeux dans les cas les plus graves.
L’industrie chinoise du jeu mobile se développe rapidement et divertit le public, mais elle a entraîné une dépendance au jeu et des dépenses excessives chez certains mineurs, suscitant suscitant l’inquiétude et la critique du public.
“L’introduction et la mise en œuvre de nouvelles normes permettront de renforcer et d’améliorer la gestion des jeux en ligne. Elle protégera la santé physique et mentale des mineurs et créera un environnement Internet sain” , a déclaré un porte-parole du SAPP, selon le média chinois Xinhua.

Les jeux mobiles, nouvelle cible du gouvernement
Depuis 2007, la Chine a mis en place des règles anti-dépendance sur les jeux vidéo pour mineurs, mais les jeux mobiles étaient exemptés. Le jeu mobile populaire “Honor of Kings” de Tencent sorti en 2016 avait été fustigé pour ses caractéristiques addictives, ce qui a provoqué un contrôle plus étroit de l’industrie en 2018.

Tencent est l’une des plus grandes entreprises de jeux vidéo au monde, affichant un chiffre d’affaires de près de 17 milliards d’euros en 2018. Après les critiques des médias, le géant de l’Internet a lancé des mesures anti-dépendance pour 31 de ses jeux, dont “Honor of Kings”, selon une annonce de la société en janvier 2019.


Le jeu mobile populaire “Honor of Kings” de Tencent sorti en 2016 avaient été fustigé pour ses caractéristiques addictives.

La durée de jeu sur ces titres est limitée à une heure pour les moins de 12 ans et à deux heures pour les jeunes de 12 à 18 ans, entre 8h et 21h. Tencent a également mis en place un avertissement de dépenses en juin 2018 qui envoie une notification si un joueur mineur dépense plus de 500 yuans (environ 65 euros) dans un délai de 30 jours. Cependant, ces règles pouvaient être contournées en s’inscrivant sous divers noms et numéros différents.

“Ces lignes directrices constituent un signal important et proactif pour l’ensemble de l’industrie et fourniront une orientation plus claire pour notre travail à l’avenir” , a déclaré mardi un porte-parole de la division des jeux vidéo de Tencent dans un communiqué.

En France, le jeu vidéo fait l’objet de peu de réglementation spécifique, malgré son statut de premier bien culturel. Les seules dispositions réglementaires spéciales applicables aux jeux vidéo peuvent être classées dans deux catégories distinctes en fonction de leur finalité : l’information des consommateurs sur les risques inhérents à l’utilisation des jeux vidéo et la régulation du contenu des jeux vidéo en vue de protéger les mineurs.


Edité le 13-11-2019 à 07:44:31 par Xuan


Xuan
   Posté le 13-11-2019 à 07:43:17   

Chine : forte croissance des revenus constatée par les agriculteurs des zones déshéritées


http://french.xinhuanet.com/2019-11/12/c_138548870.htm Publié le 2019-11-12 à 14:05
BEIJING, 12 novembre (Xinhua) -- Les habitants des zones rurales pauvres de la Chine ont connu une forte croissance de leurs revenus disponibles au cours des trois premiers trimestres de l'année, a-t-on appris des données officielles.

Les revenus disponibles par habitant de ces personnes ont atteint 8.163 yuans (environ 1.167 dollars), en hausse de 10,8% sur un an au cours de cette période, d'après le Bureau d'Etat des Statistiques (BES).

Les revenus ont augmenté de 8% sur un an après déduction des facteurs de prix. Le taux de croissance était supérieur de 1,6 point de pourcentage à celui des habitants des zones rurales dans l'ensemble du pays, et de 1,9 point à la moyenne nationale.

Dans le détail, le revenu salarial par habitant a progressé de 12,2% sur un an, avec un taux de croissance supérieur de 2,8 points de pourcentage à celui de l'ensemble de la zone rurale, a noté le BES.

Wu Wei, statisticien supérieur du BES, a attribué la croissance régulière du revenu salarial des agriculteurs à l'augmentation du nombre des travailleurs ruraux embauchés dans le centre et l'ouest de la Chine, ainsi qu'à la hausse stable de salaires.

Au cours des six dernières années, la Chine a sorti 82,39 millions de ruraux pauvres de la pauvreté, la population rurale pauvre passant de 98,99 millions en 2012 à 16,6 millions en 2018.

Le pays vise à sortir de la pauvreté tous les habitants des zones rurales vivant sous le seuil actuel de la pauvreté et à éliminer la pauvreté dans tous les comtés et régions d'ici 2020.


Edité le 13-11-2019 à 07:44:50 par Xuan


Xuan
   Posté le 08-01-2020 à 19:16:42   

Le salaire mensuel moyen en Chine dépasse 1 200 dollars au quatrième trimestre


le Quotidien du Peuple en ligne http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/0108/c31355-9647144.html 08.01.2020 15h40

Le salaire mensuel moyen dans 38 grandes villes a atteint 8 829 yuans (1 269,22 dollars) pour la saison d'hiver 2019, a rapporté le 7 janvier 2019 l'Economic View, sur la base d'un rapport de Zhaopin.com, une importante plateforme de recrutement en ligne en Chine.

Par rapport à la saison dernière, le salaire mensuel a augmenté de 1,5% en valeur absolue et de 9,1 % par rapport à l'année précédente.

La catégorie des 8 000 yuans et plus reste la plus importante en termes de nombre de postes, avec 38,7 %, suivie de celle des 4 001 à 6 000 yuans pour 28,1 %, de celle des 6 001 à 8 000 yuans pour 22,8 %, de celle des 2 001 à 4 000 yuans pour 9,8 % et de celle des moins de 2 000 yuans pour 0,6 %.

Selon le rapport, Beijing, Shanghai et Shenzhen occupent les trois premières places, avec des salaires mensuels moyens de 11 521 yuans, 10 967 yuans et 10 477 yuans, respectivement. C'est à Shenyang que le salaire le plus bas, soit 6 939 yuans, a été enregistré. Pendant la saison d'hiver, presque toutes les 38 villes ont bénéficié d'une croissance des salaires, à l'exception de Suzhou, Kunming et Yantai.

Fait notable, Zhuhai a dépassé Guangzhou pour atteindre la cinquième position la plus élevée et a enregistré le plus grand taux de croissance de 8,1 % ce trimestre. En outre, le taux de croissance du salaire moyen à Wuhan, Changsha, Lanzhou, Xi'an, Guiyang et Urumqi a également dépassé 3 %.

Le rapport montre que les employés dans le secteur des jeux sur Internet ont gagné 11 979 yuans, le salaire mensuel moyen le plus élevé parmi les 51 secteurs inclus dans la saison d'hiver de 2019. La section fiducie/assurance/enchères/gages s'est classée deuxième avec un salaire moyen de 11 924 yuans.

En revanche, les salaires ont baissé dans 20 secteurs, notamment les services d'externalisation, l'assurance, les opérations inter-domaines et la restauration.

A l'inverse, le salaire moyen a continué à augmenter pour les postes de haute direction qui couronnent la liste des postes de travail avec un salaire mensuel moyen de 21 769 yuans. Viennent ensuite les postes de gestion informatique et de coordination de projets, avec un salaire mensuel moyen de 18 630 yuans. En troisième position, les postes liés aux titres, aux contrats à terme et aux investissements d'actifs, avec un salaire moyen de 13 333 yuans.

(Rédacteurs :Yishuang Liu)

Lire aussi : La Chine publie un règlement sur la garantie de paiement des salaires aux travailleurs migrants
Xuan
   Posté le 23-01-2020 à 18:09:23   

Le revenu disponible par habitant a dépassé 30 000 yuans dans 10 régions de Chine


le Quotidien du Peuple en ligne http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/0123/c31355-9651359.html 23.01.2020 09h30

Les données du Bureau national des statistiques (BNS) ont montré que le revenu disponible par habitant l'an dernier dans 10 régions administratives provinciales de Chine a dépassé 30 000 yuans (4 347,32 dollars).

Pour la première fois, le revenu disponible par habitant de la Chine a dépassé le seuil de 30 000 yuans, en hausse de 2 505 yuans par rapport à l'année précédente, a annoncé Fang Xiaodan, directeur du département des enquêtes auprès des ménages du BNS.

Shanghai arrive en tête avec un revenu disponible par habitant de 69 442 yuans, suivi de Beijing, de la province du Zhejiang, de Tianjin, des provinces Jiangsu, du Guangdong, du Fujian, du Liaoning, du Shandong et de la région autonome de Mongolie intérieure.

Il est à noter que les revenus disponibles par habitant de Shanghai et de Beijing ont été notablement supérieurs à ceux des autres régions provinciales, enregistrant tous les deux plus de 67 000 yuans.

M. Fang a également souligné que le centre et l'ouest de la Chine avaient enregistré une croissance plus rapide du revenu disponible par habitant l'année dernière, avec un taux de croissance de 9,4 et 9,3 points de pourcentage, respectivement, soit 0,7 et 0,6 point de pourcentage de plus que l'est du pays.

Au niveau de la province, les taux de croissance du revenu disponible par habitant égaux ou supérieurs à 9% sont principalement provenus du centre et de l'ouest, et parmi eux, le taux de croissance du Sichuan, de l'Anhui, du Guizhou et du Tibet a dépassé 10%.

Enfin, selon le BNS, le revenu disponible par habitant de la Chine s'est élevé à 30 733 yuans (4 478 dollars) l'année dernière, en hausse de 5,8% en termes réels après déduction des facteurs de prix.

(Rédacteurs :Yishuang Liu
Xuan
   Posté le 09-03-2020 à 07:37:03   

La Chine dévoile de nouvelles politiques pour lutter contre la pauvreté


http://french.xinhuanet.com/2020-03/08/c_138855907.htm

BEIJING, 8 mars (Xinhua) -- La Chine a adopté une série de mesures pour renforcer l'assistance sociale pour les personnes les plus nécessiteuses et lutter contre la pauvreté, a déclaré dimanche le ministère des Affaires civiles.

Un recensement ciblant les pauvres sera lancé pour s'assurer que les personnes éligibles soient couvertes par le système de sécurité sociale et aient l'accès aux politiques de soutien, a indiqué le ministère lors d'une téléconférence sur la réduction de la pauvreté.
Les efforts seront intensifiés pour soutenir les groupes défavorisés, notamment les personnes âgées, les handicapés et les mineurs qui sont incapables de travailler, n'ont aucune source de revenus et n'ont pas d'autres personnes sur qui compter pour obtenir du soutien, a-t-il ajouté.
Le ministère a également souligné l'encouragement des organisations sociales à participer à l'allègement de la pauvreté et l'accélération de la mise en œuvre de projets caritatifs de lutte contre la pauvreté.
Une aide ciblée sera fournie pour les zones souffrant de la pauvreté extrême, a déclaré le ministère, appelant à davantage de projets d'aide, de soutien financier et de formation du personnel pour ces régions.
Xuan
   Posté le 20-04-2020 à 16:26:02   

https://www.globaltimes.cn/content/1185983.shtml

La Chine augmente ses versements de pension de 5% malgré la crise du coronavirus


La Chine a augmenté les pensions de base des retraités de 5% en 2020, une 16e année consécutive d'augmentation, car le gouvernement veut garantir que les moyens de subsistance des personnes âgées dans le pays ne soient pas érodés par la hausse des prix.

L'augmentation n'a pas été affectée par le ralentissement économique temporaire dû à l'impact du nouveau coronavirus et est principalement liée à la croissance économique annuelle et aux niveaux d'inflation, a déclaré un expert.

Depuis le début de cette année, le paiement mensuel moyen des retraités ayant travaillé dans des entreprises, des agences gouvernementales et des institutions publiques sera augmenté de 5% par rapport au niveau de 2019, a déclaré vendredi le ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale .

L'augmentation, du même pourcentage que l'an dernier, est étroitement liée à la croissance annuelle du PIB chinois et à la hausse de l'indice des prix à la consommation (IPC), qui a augmenté de 2,9% en glissement annuel en 2019, a déclaré Dong Dengxin, expert en politique des retraites. le Global Times samedi.

Vendredi, l'économie chinoise a enregistré sa pire baisse trimestrielle en 40 ans en chutant de 6,8% en glissement annuel. L'économie s'efforce de reprendre pleinement ses activités économiques à partir d'un arrêt presque national et continue de mettre en œuvre des mesures de lutte continue contre les virus. Face à des défis sans précédent, les mesures visant à soutenir la consommation des ménages sont considérées comme essentielles pour parvenir à une reprise économique rapide.

Les impacts temporaires, bien que graves, n'affecteront pas l'ajustement de routine des paiements de pension, a noté Dong, ajoutant que le niveau de paiement à l'avenir devrait tomber à un niveau supérieur à l'IPC et inférieur à la croissance du PIB.


Edité le 20-04-2020 à 16:26:16 par Xuan


Xuan
   Posté le 17-05-2020 à 19:15:38   

Le Shanxi du nord de la Chine inflige des amendes à ceux qui crachent en public


Source: Global Times Publié: 2020/5/17 10:40:18

https://www.globaltimes.cn/content/1188557.shtml

Les habitants de la province du Shanxi, dans le nord de la Chine, seront passibles d'amendes s'ils crachent dans des lieux publics, après que la province a adopté une législation interdisant la mauvaise habitude, car elle est considérée comme une menace pour la santé publique dans le cadre de l'épidémie de COVID-19.
Le règlement a été adopté par le Comité permanent du 13e Congrès du peuple de la province du Shanxi, la législature locale, et interdit de cracher dans les lieux publics tels que les lieux culturels et sportifs, les centres médicaux et de santé, les lieux de travail d'enseignement et d'enseignement, les entreprises et les institutions.
Ceux qui crachent et refusent de nettoyer leurs expectorations encourent des amendes comprises entre 100 et 500 yuans (70 $). Cracher en public est largement observé en Chine.

Les gens devraient également se couvrir le nez lorsqu'ils toussent ou éternuent dans les lieux publics. Lorsqu'ils crachent, ils doivent envelopper leurs expectorations dans du papier de soie et les mettre à la poubelle. Le règlement exige également que les personnes souffrant de maladies respiratoires infectieuses portent des masques dans les lieux publics.
Les travailleurs de l'assainissement, les agents de la circulation et les citoyens sont encouragés à signaler les personnes qui poursuivent la mauvaise habitude, et ceux qui les informent seront récompensés, conformément au règlement.

Le gouvernement local mettra également en place un système d'enregistrement des sanctions administratives pour enregistrer les contrevenants dans le système public d'information sur le crédit et dénoncer leurs actions pour leur faire honte.

Global Times
Xuan
   Posté le 07-06-2020 à 08:50:59   

L'espérance de vie des Chinois passe à 77,3 ans


Source: Xinhua Publié: 2020/6/6 19:19:48

https://www.globaltimes.cn/content/1190736.shtml

L'espérance de vie moyenne des citoyens chinois est passée de 77 ans en 2018 à 77,3 ans en 2019, selon les statistiques publiées samedi par la Commission nationale chinoise de la santé.
La Chine a connu une baisse du taux de mortalité maternelle qui est passé de 18,3 pour 100 000 en 2018 à 17,8 pour 100 000 en 2019, a déclaré la commission dans un communiqué annuel sur le développement sanitaire de la Chine.
Le taux de mortalité infantile est passé de 6,1 pour 1000 en 2018 à 5,6 pour 1000 en 2019, selon le communiqué.
Xuan
   Posté le 10-06-2020 à 07:34:54   

Pangolin officiellement retiré de la liste TCM

Par Leng Shumei et Wan Lin Source: Global Times Publié: 2020/6/9 16:56:37

https://www.globaltimes.cn/content/1191044.shtml


Photo de fichier d'un bébé pangolin Sunda et sa mère.Photo:Xinhua





La dernière version de la Pharmacopée chinoise pour 2020 n'inclut pas les pangolins, ce qui signifie que les mammifères ne seront plus utilisés en médecine traditionnelle chinoise (MTC).
Cette décision est intervenue après que la Chine a requalifié toutes les espèces de pangolins de seconde classe en animaux protégés de première classe vendredi, compte tenu de leur nombre en baisse rapide en raison de la chasse excessive et de la destruction de l'habitat.

Selon la dernière version de la pharmacopée chinoise, "les espèces sauvages appauvries seront retirées de la pharmacopée" .
Selon TRAFFIC, une organisation internationale de recherche sur le commerce des espèces sauvages, les pangolins sont considérés comme l'un des animaux les plus menacés au monde et le mammifère le plus illégal au monde.
"Le retrait de l'animal de la pharmacopée réduirait effectivement la demande de consommation de pangolins et limiterait la chasse et le commerce illicites" , a déclaré mardi au Global Times Sun Quanhui, un scientifique de World Animal Protection.
Sun a salué cette décision, affirmant qu'elle répond aux appels pour une meilleure protection des pangolins.
À la fin des années 1990, le nombre de pangolins indigènes en Chine était d'environ 60 000, largement répartis dans 11 provinces et régions, selon un rapport de la première enquête nationale chinoise sur les ressources fauniques terrestres.
Mais le nombre a diminué d'environ 90%, estimé par le Comité de survie des espèces de l'Union internationale pour la conservation de la nature.

La Chine a commencé à interdire la chasse au pangolin dans la nature en 2007 et a arrêté les importations commerciales de pangolins et de produits de pangolin en 2018.
Mais la valeur unique de l'animal en tant que médicament MTC et l'autorisation laxiste de les manger a conduit à la chasse continue des pangolins.

Dans la MTC, les écailles de pangolin pourraient favoriser la circulation sanguine et éliminer la stase ainsi que diminuer l'inflammation. Mais l'utilisation des écailles de pangolins est devenue l'une des principales menaces pour leur espèce, a noté Sun.
Wang Chengde, un expert de l'Association chinoise de médecine chinoise, a déclaré aux médias que le scorpion, le chelopode et les ongles de porc peuvent être utilisés comme substituts des écailles de pangolin dans la thérapie MTC.

Les pangolins ne sont pas les premiers animaux dont les normes médicinales ont été interdites. Les cornes de rhinocéros et les os de tigre sont également interdits d'utilisation dans les MTC après que la Chine a interdit le commerce de ces marchandises et produits connexes en 1993.
Xuan
   Posté le 14-10-2020 à 13:20:07   

Xi Jinping poursuit ses visites et ses enquêtes sur le territoire chinois


Cette année, dès la fin de l'épidémie, Xi a visité de nouveau les villages pauvres, rencontré les paysans, s'est inquiété de leurs conditions de vie et préconisé des solutions pour sortir de la pauvreté.

Il a rendu visite à Shantou dans le Gangdon et à Shenzen


Xuan
   Posté le 17-10-2020 à 08:55:37   

La Chine trouve une "recette magique" pour la reprise économique


French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-16 à 14:30
http://french.xinhuanet.com/2020-10/16/c_139444834.htm

LONDRES, 15 octobre (Xinhua) -- La Chine semble avoir trouvé la "recette magique" pour une croissance économique sur fond de pandémie de nouveau coronavirus, a estimé Bill Winters, directeur général de la banque britannique Standard Chartered, dans une récente interview accordée à la chaîne CNBC.

"Certes, d'abord et avant tout, il y a le fait de vaincre le virus et de ramener les gens vers un mode de travail plus normal, mais le filet de sécurité sociale a également été extraordinaire" , a-t-il salué mercredi.

Selon lui, la réaction chinoise a permis à l'économie du pays d'enregistrer "très, très peu" de faillites, avec "très peu" de chômage dans les premiers stades de la crise sanitaire.

"Je pense que la combinaison des politiques qui ont été en place à travers le monde, dans la mesure du possible -- qui ont été un assouplissement monétaire et des mesures de relance budgétaire très fortes -- ainsi qu'un filet de sécurité très solide qui a maintenu les gens dans leur emploi, et évidemment l'endiguement du virus, qui semble avoir été la recette magique" , a poursuivi M. Winters.

Dans son dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale publié mardi, le Fonds monétaire international (FMI) prévoit que l'économie mondiale se contractera fortement de 4,4% cette année, tandis que l'économie chinoise connaîtra une croissance de 1,9% cette année, soit 0,9 point de pourcentage de plus que ses prévisions de juin.
Xuan
   Posté le 17-10-2020 à 08:58:47   

Forte croissance en Chine et faible rebond économique en Europe du fait de la différence de gestion du COVID-19


le Quotidien du Peuple en ligne | 16.10.2020 10h34
http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/1016/c31355-9769841.html


Selon le Financial Times, les pays asiatiques, en particulier l'action précoce de la Chine pour endiguer la propagation du virus, contrastent avec la lutte de l'Europe et conduit à des divergences de résultats. La différence entre l'Europe et la Chine est palpable, a souligné le journal citant Remigio Brunelli, directeur général en Chine du groupe de vêtements de sport italien Tecnica. « L'incertitude est toujours élevée sur le vieux continent [l'Europe]. En Asie, en revanche, et en particulier en Chine, il y a de la confiance » , a-t-il noté.

Ses commentaires montrent comment les différentes approches de la pandémie conduisent désormais à de fortes divergences dans les résultats, la Chine et d'autres économies d'Asie-Pacifique étant sur la bonne voie pour enregistrer de la croissance en 2020, a déclaré le journal dans son article intitulé « Division est-ouest : les gagnants et les perdants de l'économie du COVID » .

Alors que l'Europe a connu un fort rebond au troisième trimestre, sa reprise commence à s'essouffler alors que les infections à coronavirus augmentent à nouveau à travers le continent. En revanche, les pays d'Asie-Pacifique -et en particulier la Chine- ont ramené le COVID-19 à des niveaux inférieurs, puis ont maintenu des contrôles plus stricts contre une éventuelle résurgence.

La Chine a limité l'épidémie initiale de coronavirus à Wuhan et continue de lutter contre tout nouveau cas de manière énergique. Une vague d'épidémie à Beijing au cours de l'été a entraîné des confinements locaux stricts, des contrôles à la sortie de la ville et des tests de masse jusqu'à ce qu'elle soit anéantie. Le pays le plus peuplé du monde n'enregistre désormais qu'une poignée de cas par jour. Le résultat économique est que les gens peuvent agir sans craindre le virus, a rapporté le journal.

Pour M. Brunelli, la Chine reste un meilleur pari que l'Europe. Bien que son entreprise ait enregistré une baisse des ventes d'une année sur l'autre d'environ 25% dans le monde au cours de la phase la plus critique de la pandémie, il s'attend à terminer l'année avec des ventes en baisse de seulement 10% en Chine.

« Ici, en Chine, nous avons vu le nombre de nouveaux cas tomber à zéro, en particulier dans les grands pôles, et la façon dont la pandémie a été traitée a été très efficace, ce qui contribue à stimuler la demande et constitue un très bon point de départ pour faire des affaires » , noté M. Brunelli.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)
Xuan
   Posté le 30-10-2020 à 08:42:26   

Les revenus ruraux poursuivent leur ascension et réduisent l'écart avec les villes

le Quotidien du Peuple en ligne | 29.10.2020 16h17
http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/1029/c31355-9774672.html


À lire aussi :
Chine : élan de la livraison express dans les zones rurales
La Chine va promouvoir les véhicules à énergies nouvelles dans les régions rurales
La Chine publie un rapport sur la mise en oeuvre de la stratégie de revitalisation rurale
le Xinjiang investit massivement pour améliorer le cadre de vie rural


Les revenus des habitants des zones rurales ont augmenté régulièrement en Chine, et l'écart de richesse entre les résidents ruraux et urbains se réduit, a annoncé le 27 octobre Liu Huanxin, vice-ministre de l'Agriculture et des Affaires rurales.

Selon M. Liu, au cours des trois premiers trimestres de cette année, le revenu disponible des résidents ruraux était en moyenne de 12 297 yuans (1 835 dollars), soit une augmentation de 1,6% par rapport à l'année précédente après ajustement pour l'inflation.

« Le taux de croissance pour le trimestre devrait continuer d'augmenter, et les populations rurales ressentiront un plus grand sentiment de gain et de bonheur alors que nous approchons de l'objectif de bâtir une société modérément prospère », a-t-il souligné lors d'une conférence de presse organisée par le Bureau d'information du Conseil des affaires d'État, le gouvernement chinois.

En 2008, le gouvernement central a proposé pour la première fois l'objectif de doubler le revenu des habitants des zones rurales de 2010 à 2020. À la fin de l'année dernière, le revenu disponible annuel des résidents ruraux dépassait 16 000 yuans, marquant la réalisation de l'objectif avec un an d'avance sur le calendrier. « Le taux de croissance des revenus ruraux a été plus élevé que celui des revenus urbains pendant 10 années consécutives », a commenté M. Liu, ajoutant qu’en conséquence, le ratio de revenu urbain/rural est passé de 2,73: 1 en 2015 -avant la publication du 13e plan quinquennal (2016-20)- à 2,64: 1 en 2019.

Outre l'augmentation des revenus, ont noté des responsables, les populations rurales de Chine ont eu accès à des environnements de vie plus propres et à des infrastructures améliorées au cours des cinq dernières années.

Wu Hongyao, un haut responsable du ministère de l'Agriculture et des Affaires rurales, a de son côté indiqué que plus de 65% des villages de Chine sont désormais équipés de toilettes standard et que plus de 30 millions de ménages ruraux ont vu leurs toilettes modernisées depuis 2018. Dans le même temps, plus de 90% des villages peuvent aujourd’hui éliminer leurs ordures ménagères grâce à un système de collecte uniforme. La quasi-totalité des 24 000 décharges d'ordures de qualité inférieure détectées lors d'une inspection nationale ont été rectifiées, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est de faire progresser le développement de l'agriculture moderne, a déclaré Liu, le gouvernement central a investi un total de 8 640 milliards de yuans de 2016 à septembre 2020 dans des actifs fixes dans les secteurs de l'agriculture, de la sylviculture, de l'élevage et de la pêche.

Par ailleurs, selon M. Liu, pour compenser l'impact de l'épidémie de COVID-19, le ministère a également exhorté les gouvernements locaux à augmenter l'échelle des obligations spéciales investies dans les zones rurales. « De janvier à septembre, une somme de 120 milliards de yuans en obligations d'État spéciales a été émise, élargissant de fait les possibilités de financement rural », a-t-il ajouté.

Alors que la Chine élabore actuellement le plan de développement des zones rurales dans les cinq prochaines années, une série de projets agricoles fondamentaux, durables et stratégiques seront lancés, a indiqué M. Liu, ajoutant que le plan se concentrera sur l'industrie semencière moderne, le stockage, la chaîne du froid et les installations logistiques, la prévention et le contrôle des maladies animales, ainsi que l'utilisation des nouvelles technologies de l'information pour stimuler le développement des zones rurales.

(Rédacteurs : Yishuang Liu)
Xuan
   Posté le 18-11-2020 à 08:58:07   

La Chine s'approche de la victoire nationale dans la lutte contre la pauvreté

Par des journalistes du personnel du GT Source: Global Times Publié: 17/11/2020 21:53:41
https://www.globaltimes.cn/content/1207169.shtml
Une forte capacité institutionnelle à résoudre de grandes tâches rend l'objectif réalisable: experts

Bien que l'épidémie de COVID-19 ait accru les difficultés du travail de lutte contre la pauvreté en Chine, le pays s'approche d'une victoire finale alors que trois autres régions de niveau provincial voient leurs réalisations en matière de réduction de la pauvreté soumises à un examen public avant d'annoncer le résultat, tandis qu'au moins 19 autres Les anciens comtés pauvres des régions de province se sont déstabilisés cette année.

Parmi les trois autres, la région autonome du Guangxi Zhuang dans le sud de la Chine et la province du Gansu dans le nord-ouest de la Chine annonceront probablement qu'elles ont sorti tous les comtés de la pauvreté après la fin de la période d'examen public mercredi. La période de publicité de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, durera jusqu'à dimanche.

Mais la Chine passera en revue de manière approfondie le travail de réduction de la pauvreté pour s'assurer qu'il s'agit d'un solide succès et annoncera les résultats au premier semestre 2021, ont déclaré des experts, notant que le pays fixera également de nouveaux objectifs pour améliorer le niveau de vie.

La réduction de la pauvreté est une tâche macro, mais elle aurait été impossible à réaliser sans les efforts des gouvernements locaux et des fonctionnaires sur une période de plusieurs années, ce qui a changé à tous égards la vie des personnes frappées par la pauvreté.

La préfecture isolée d'Ali, dans la région autonome du Tibet du sud-ouest de la Chine, possède l'un des paysages les plus désolés de Chine. Dans de nombreuses zones rurales d'Ali, même pas un brin d'herbe ne pousse.

Certains Tibétains coriaces ont gardé des animaux à une altitude de 4 650 mètres pendant des siècles, confrontés à un environnement difficile avec de maigres revenus. Ils dormaient dans de petites tentes dans le sable et le vent, et beaucoup n'allaient jamais à l'école.

Mais la vie a beaucoup changé grâce aux politiques de lutte contre la pauvreté.

Tsering Tarchin, un jeune homme d'un township d'Ali, diplômé d'une université de la province du Sichuan, s'est rendu l'année dernière dans le village d'Ali Tuduo pour servir de fonctionnaire et aider les villageois à améliorer leur niveau de vie.

Il a déclaré au Global Times que les villageois travaillent maintenant dans une usine de sable et une ferme de yak. Ils pourraient également recevoir 8 000 yuans (1 221 dollars) de subventions annuelles pour la restitution des pâturages aux zones de conservation.

Leurs frais médicaux sont majoritairement remboursés par le gouvernement. De plus, tous les enfants vont à l'école gratuitement, car le Tibet est la première région de Chine à offrir 15 ans d'éducation gratuite, a déclaré Tarchin.

«Les politiques ici sont vraiment favorables (pour les ménages pauvres)», a déclaré Tarchin. «Notre tâche quotidienne [des fonctionnaires] est de rendre visite aux villageois, de leur expliquer les politiques, de vérifier si les enfants vont à l'école et de les aider à demander des prêts bancaires ou d'autres parrainages.»

Le lien officiel-villageois est très proche et Tarchin a pris des photos de famille pour les villageois il y a quelques mois.

Tarchin fait partie des 20 000 personnes stationnées dans le Tibet rural. Quelque 3 millions de «Tarchins» dans tout le pays ont rendu possible la réduction de la pauvreté en Chine, malgré les craintes que l'impact économique de la pandémie de COVID-19, ainsi que les inondations et autres catastrophes naturelles qui ont ravagé les provinces du sud cet été, pourraient affecter la cause de la réduction de la pauvreté.

Lorsque toutes les régions de niveau provincial déclarent que leurs comtés pauvres respectent les normes nationales, la Chine peut fièrement annoncer qu'elle a remporté la dure bataille contre la pauvreté au stade et aux normes actuels, ce qui signifie que le pays a atteint l'objectif de réduction de la pauvreté fixé par l'ONU 2030. Agenda pour le développement durable 10 ans plus tôt que prévu, ont déclaré des experts chinois.

Yu Shaoxiang, un expert de la législation sur la lutte contre la pauvreté à l'Académie chinoise des sciences sociales (CASS) à Pékin, a attribué l'achèvement de la campagne de lutte contre la pauvreté au milieu de la pandémie de COVID-19 à l'attention concentrée du gouvernement central et au fort déploiement de ressources.

"Ce sont les efforts de tout le pays qui ont atteint l'objectif", a déclaré Yu. La Chine a une forte capacité institutionnelle à concentrer les ressources et à résoudre une tâche importante, à exécuter efficacement les commandes et à mettre en œuvre des politiques rapidement et efficacement.

Le nombre de personnes vivant dans la pauvreté est passé de 98,99 millions à la fin de 2012 à 5,51 millions à la fin de 2019, et l'incidence de la pauvreté est passée de 10,2% à 0,6%. Les problèmes régionaux de pauvreté dans leur ensemble ont été fondamentalement résolus.

Cependant, les observateurs ont dit qu'il n'était pas temps d'être complaisant et qu'il était nécessaire de surveiller de près si certaines personnes retombaient dans la pauvreté. Par conséquent, les projets de réduction de la pauvreté resteront en place.

He Xuefeng, directeur du Centre de recherche sur la gouvernance rurale en Chine à l'Université de Wuhan, a déclaré au Global Times que davantage de programmes d'assistance continueront à servir des dizaines de millions de personnes qui viennent d'échapper à la pauvreté, malgré les succès.

Dans l'étape suivante, il a souligné l'importance d'assurer la durabilité - ce qui signifie que les gens peuvent encore vivre à un bon niveau sans le parrainage et l'aide du gouvernement.

"Les ressources de lutte contre la pauvreté devraient être également accessibles pour empêcher un petit groupe de vivre uniquement sur le financement du gouvernement et de perdre son esprit de lutte", a-t-il déclaré.

Le seuil de pauvreté actuel de la Chine est un revenu annuel de 3700 yuans (564 dollars), ce qui signifie que la Chine doit travailler davantage pour atteindre la norme de 2 dollars par jour de la Banque mondiale, a déclaré Yu, laissant entendre que la bataille contre la pauvreté n'est pas terminée.

Dans le passé, la lutte contre la pauvreté visait principalement les zones rurales, tandis que l'assurance sociale était utilisée dans les zones urbaines. Après 2020, les programmes de réduction de la pauvreté urbaine et rurale seront probablement intégrés, selon Yu.

Mais la Chine pourrait ne pas déclarer immédiatement une victoire dans la réduction de la pauvreté après les déclarations de toutes les régions provinciales, car des informations précédemment publiées suggèrent que le pays procédera à un examen complet et annoncera les résultats au premier semestre 2021.
Xuan
   Posté le 24-11-2020 à 08:00:23   

Les 9 derniers comtés pauvres de Chine retirés de la liste de la pauvreté


http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2020/1123/c31355-9786321.html
le Quotidien du Peuple en ligne | 23.11.2020 16h09

Les neuf derniers comtés pauvres, tous situés dans la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine), ont éradiqué la pauvreté absolue, a annoncé le 23 novembre le gouvernement provincial.

La Chine s'est engagée à éradiquer la pauvreté absolue d'ici 2020. À la fin de 2019, 52 comtés du nord-ouest, du sud-ouest et du sud du pays restaient encore sur la liste de la pauvreté.
Xuan
   Posté le 11-12-2020 à 23:39:23   

Il existe déjà des fêtes nationales en Chine qui sont fériées, il s'agit ici de congés payés. Comme on voit l'existence d'entreprises capitalistes retarde énormément les réformes sociales, mais l'Etat les favorise.
En avril 2019 pour le nombre de jours de congés payés, la France était deuxième derrière la GB (quoique les jours fériés n'y soient pas systématiquement payés), les USA sont en 15e position il n'y a pas de jour de congé payé. Il y avait en 2017 et tout confondu 16 jours de congés en Chine, un des pays les moins bien pourvus.
Il faut être prudent sur la durée du travail qui ne reflète pas la productivité. Il faut prendre en compte la notion de travail simple et de travail complexe, de sorte qu'à temps égal la production diffère.


_____________________


Shenzhen va mettre en œuvre une politique de congés payés pour les salariés

le Quotidien du Peuple en ligne 11.11.2020 15h38
http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2020/1111/c31360-9779085.html

Selon le journal Workers' Daily, la ville de Shenzhen (sud de la Chine), a décidé de mettre en œuvre une réglementation sanitaire locale à partir du 1er janvier afin de permettre fermement aux employés de bénéficier de congés payés.
Le nouveau règlement, le premier du genre en Chine, a été adopté lors d'une réunion du Comité permanent de l'Assemblée populaire de la ville le 29 octobre, dans le but de mieux protéger la santé physique et mentale des salariés.
Conformément au règlement, les employeurs sont tenus d'appliquer la politique sur les congés payés et d'organiser une rotation pour les employés ayant une lourde charge de travail mentale et physique afin de soulager les blessures physiques et mentales excessives.
De leur côté, les départements des ressources humaines et les syndicats devront renforcer la supervision et l'inspection des employeurs sur la mise en œuvre du nouveau texte.

Les internautes chinois ont exprimé leur soutien à la nouvelle réglementation mais s'inquiètent toujours de sa mise en œuvre. Bien que le principe des congés payés soit inclus dans la législation du travail du pays depuis plus de 20 ans, peu de salariés en profitent réellement.
Yixiaoshenghua, un internaute, a déclaré qu'un jour de congé par semaine dans son entreprise était devenu la règle par défaut, mais même dans ce cas, il n'y a pas de salaire pour les heures supplémentaires en cas de travail lors des jours fériés.
Une employée d'une société immobilière a déclaré que les heures supplémentaires étaient normales en raison de l'adoption de la rémunération au rendement et du niveau de salaire, en fonction de la charge de travail, ajoutant que la mise en œuvre du nouveau règlement encouragera les employés.
Selon le professeur Tang Renwu, président de l'École de gouvernement de l'Université normale de Beijing, des études devraient être menées sur la faisabilité de la réglementation, le coût de la supervision et comment sanctionner les employeurs qui ne la mettraient pas en œuvre. Il a ajouté que les détails de la réglementation devraient être élaborés dès que possible.

(Rédacteurs : Yishuang Liu
Xuan
   Posté le 28-01-2021 à 13:44:46   

La Chine va ajouter des codes de santé aux cartes seniors parmi les mesures pour atténuer les difficultés

le Quotidien du Peuple en ligne | 28.01.2021 10h07

http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2021/0128/c31360-9813842.html


Selon le rapport de travail du gouvernement municipal, la ville de Beijing va intensifier ses efforts pour réduire la fracture numérique à laquelle sont confrontés les personnes âgées et leur fournir des services de vie pratiques et intelligents.
Comment résoudre les difficultés que rencontrent les personnes âgées pour accéder aux services de santé et aux nécessités quotidiennes via des appareils intelligents a été un sujet brûlant parmi les législateurs et les conseillers politiques lors de leurs sessions de cette année.

L'un des 31 projets d'affaires civiles que la capitale chinoise lancera cette année consistera à aider les personnes âgées à utiliser des appareils intelligents tout en veillant à ce que les canaux de service traditionnels restent disponibles pour eux dans les lieux publics tels que les hôpitaux, les parcs, les supermarchés, les gares de transport, les banques et les hôtels.

À la fin de l'année dernière, des projets pilotes ont été lancés dans la ville pour faciliter les déplacements des seniors dans le cadre de mesures strictes de prévention de l'épidémie de COVID-19 en ajoutant des informations de santé à leur carte senior, les libérant ainsi de la vérification des codes de santé sur les smartphones.
« Quand la majorité des gens bénéficie du développement technologique, nous devrions également fournir des services aux seniors qui éprouvent des difficultés à utiliser Internet et les appareils intelligents » , a souligné Li Li, conseillère politique et PDG de NetEase Media Group.
Li a suggéré de garder les comptoirs de service traditionnels pour les personnes âgées ou d'organiser des aides pour leur apprendre à utiliser les appareils intelligents.

Parce que les personnes âgées ont des difficultés à utiliser le code de santé -un laissez-passer numérique qui affiche l'état de santé de son utilisateur sur son smartphone lorsqu'il pénètre dans les lieux publics placés sous des mesures de contrôle des virus- elle estime que leur permettre d'utiliser une autre forme d'identification, comme la carte seniors utilisée dans les projets pilotes, devrait être étendu à l'ensemble de la ville.
Avec l'utilisation croissante des paiements mobiles et de l'administration en ligne de la vie des gens, il est plus difficile pour les personnes âgées de se déplacer, de faire des achats et de gérer les problèmes quotidiens, a de son côté déclaré Chen Xiaoyan, une autre conseillère politique, au Beijing News, suggérant que le gouvernement forme davantage de personnes âgées à mieux comprendre les produits intelligents et créer une plate-forme pour servir et assurer la vie des personnes âgées à tous égards.
La ville de Beijing travaille quant à elle à la mise en place d'une plate-forme de mégadonnées couvrant tous ses seniors afin de construire un mécanisme de prévention des risques complet, scientifique et efficace pour eux, a rapporté le 26 janvier le Beijing Daily.

Selon le Bureau national des statistiques, la Chine comptait 254 millions de personnes âgées de 60 ans ou plus à la fin de 2019, soit 18,1% de la population du pays, et le ministère des Affaires civiles estime que ce nombre dépassera 300 millions au cours des cinq prochaines années. Cependant, a indiqué le Centre d'information sur le réseau Internet de Chine dans un rapport publié en septembre, les internautes âgés de 60 ans ou plus ne représentaient que 10,3% des 940 millions d'internautes du pays en juin de l'année dernière.

Le Conseil des affaires d'État -le gouvernement chinois- a lancé en novembre un programme visant à atténuer les difficultés d'utilisation des technologies de l'information des seniors, précisant les responsabilités des différents services. Le programme comprend des tâches majeures telles que l'optimisation de la gestion des codes de santé, l'amélioration des services en cas de problèmes de voiture, la fourniture de multiples canaux d'enregistrement à l'hôpital et la garantie que les personnes âgées peuvent utiliser de l'argent pour faire des achats.
Selon Yu Luming, directeur du Comité municipal sur le vieillissement de Beijing, la capitale mettra en œuvre le programme en améliorant l'éducation aux technologies de l'information pour les personnes âgées et en encourageant les secteurs sociaux et les membres de la famille à enseigner aux personnes âgées. « Davantage de recherche et développement devraient être consacrés à des produits intelligents personnalisés pour les personnes âgées » , a-t-il noté.