Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine 

 ralentissement chinois

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 09-10-2017 à 23:39:11   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sans ménager ses critiques par ailleurs, ni cesser d'agiter de nouveaux désastres à venir, le Revenu :


... L’incendie de 2016 est éteint

C’est une nouvelle illustration de la gestion habile des risques, atterrissage brutal versus dé­sé­quilibres financiers, par les autorités, dont la tâche est facilitée par le caractère très centralisé de l’économie chinoise.

De la même façon, les foyers d’incendie qui avaient beaucoup inquiété les investisseurs entre mi-2015 et début 2016 ont été maîtrisés.

La Chine est parvenue à stabiliser sa croissance (ressortie à 6,9% sur un an au premier et au deuxième trimestres), à stopper l’hémorragie de ses réserves de changes et à enrayer la dépréciation de sa devise.

Le yuan, après une chute de 7% en 2016, a en effet regagné 5% face au dollar depuis le début de l’année. Tous les leviers, contrôle des capitaux, outils budgétaires et monétaires, ont tour à tour été activés, à l’image de la baisse par la banque centrale, fin septembre, du niveau requis de réserves obligatoires pour les banques, afin de stimuler le crédit au secteur privé....


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 09-10-2017 à 23:43:48   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Chine : Hausse des réserves de change pour le 8e mois consécutif


Les Echos


PEKIN, 9 octobre (Reuters) - Les réserves de change de la Chine ont modestement augmenté en septembre, leur huitième mois consécutif de hausse, la réglementation plus stricte et l'appréciation du yuan continuant à décourager les sorties de capitaux.
Le net ralentissement des sorties de capitaux - qui avaient été perçues comme l'un des principaux risques pour la Chine - a contribué à soutenir la confiance dans la deuxième économie mondiale à l'approche de l'ouverture, le 18 octobre, du 19e congrès du Parti communiste chinois.

A cette occasion, le président Xi Jinping, au pouvoir depuis près de cinq ans, devrait s'efforcer d'asseoir un peu plus son autorité sur le parti.

Les réserves de la Chine ont augmenté de 17 milliards de dollars à 3.109 milliards de dollars (2.649 milliards d'euros) le mois dernier, une progression supérieure aux attentes, après une hausse de 10,5 milliards en août.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 8 milliards.

Ce huitième mois consécutif de hausse des réserves, ce qui ne s'était plus vu depuis juin 2014, les ramène à leur niveau le plus élevé depuis octobre 2016.
Cette progression régulière suggère à certains analystes que la Banque Populaire de Chine est peut-être devenue un acheteur net de devises étrangères pour la première fois en près de deux ans.

"Mais nous pensons que de tels achats reflètent davantage la volonté de créer une incertitude autour de la trajectoire de la devise à court terme plutôt que de contenir une hausse à moyen terme, écrit dans une note Julian Evans-Pritchard, économiste chez Capital Economics.

Pékin a puisé près de 320 milliards de dollars dans ses réserves de change l'an dernier pour tenter de soutenir sa devise, ce qui n'a pas empêché le yuan de se déprécier d'environ 6,5% face au dollar, sa plus forte baisse annuelle depuis 1994.
Le yuan a cependant regagné du terrain cette année face au repli du dollar et au durcissement par la Chine de ses contrôles sur les flux de capitaux.

De janvier à début septembre, le yuan s'est apprécié d'environ 7,5% face au billet vert, mais Pékin l'a laissé davantage fluctuer ces dernières semaines, sans doute par crainte que son renchérissement finisse par pénaliser les exportations chinoises.
Considérées dans leur ensemble, les mesures de régulation et le solide excédent commercial ont peut-être quasiment équilibré les entrées et sorties de capitaux, pour la première fois depuis des années.

Les investissements non-financiers de la Chine à l'étranger ont baissé de 41,8% entre janvier et août par rapport à la même période de 2016.

La valeur des réserves d'or de la Chine a de son côté baissé à 76,005 milliards de dollars à fin septembre, contre 77,702 milliards à fin août, a annoncé la banque centrale.

L'institut d'émission a aussi annoncé avoir injecté un montant net de 56,7 milliards de yuans dans le système financier via des opérations à court et moyen terme en septembre, un chiffre en baisse de 54% par rapport à août.

(Stella Qiu, Yawen Chen et Ryan Woo; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)


Edité le 09-10-2017 à 23:44:22 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 11-10-2017 à 14:49:30   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Le miracle chinois de l'emploi



BEIJING, 11 octobre (Xinhua) -- La Chine a créé chaque année environ 13 millions de nouveaux emplois au cours des cinq dernières années, assurant une augmentation régulière du marché de l'emploi de la deuxième plus grande économie au monde.


Après une période de forte croissance, l'économie chinoise est entrée dans la "nouvelle normalité", caractérisée par une croissance moins rapide mais de bonne qualité. Malgré la croissance ralentie qui est passée de deux chiffres il y a dix ans à 6,7% en 2016, le marché de l'emploi de la Chine a maintenu une croissance régulière grâce à une série de mesures proactives adoptées par le gouvernement chinois.
Selon la Loi d'Okun, quand le taux de croissance du PIB augmente, le taux de chômage baisse, et du ralentissement de l'économie résulte une hausse du taux de chômage.

Contrairement aux prévisions des experts étrangers, la croissance économique du pays est passée de 7,7% en 2013 à 6,7% en 2016 alors que le taux de chômage est passé de 4,1% en 2013 à 4,02% en 2016, et il devrait être inférieur à 4% cette année.
La transformation économique qui se déroule en Chine a provoqué un ralentissement de la croissance économique. Cependant, au lieu de causer un chômage massif, elle a participé à créer plus d'emploi en Chine. Un véritable miracle aux yeux des experts étrangers.

L'emploi est essentiel pour avoir un effet sur le niveau de vie et soutenir la croissance économique. Le gouvernement chinois en a toujours fait une priorité dans son programme de développement.

La Chine a créé davantage d'emplois en développant des secteurs tels que la haute technologie, la logistique moderne, la santé et les soins gériatriques, et a encouragé les entreprises de main-d'œuvre à s'installer dans les régions centrales, de l'ouest et du nord-est du pays où les emplois manquent.

Elle a également continué à valoriser l'entrepreneuriat afin de créer davantage d'emplois, notamment dans les entreprises liées à l'économie de partage.
En rationalisant le processus administratif, le gouvernement a réduit aussi les obstacles qui empêchent l'entrée sur le marché et a adopté plus de mesures de soutien pour inciter les talents techniques et les ouvriers migrants à créer leurs propres entreprises.

Pour ceux qui ont des difficultés à trouver un emploi, le gouvernement chinois a créé des postes dans le domaine du bien-être public et dans d'autres domaines de soutien, alors que pour ceux qui ont été licenciés en raison de la politique de réduction de la surcapacité, davantage de formations ont été organisées pour les aider à trouver un nouvel emploi.

Selon Ning Jizhe, chef du Bureau d'Etat des Statistiques, les fondamentaux de l'économie restent inchangés, ce qui est la garantie de l'emploi. Il est optimiste quant aux perspectives du marché de l'emploi dans les prochaines années.

Le gouvernement chinois vise à améliorer la structure et la qualité de l'emploi, et à maintenir le taux de chômage urbain à moins de 5% d'ici 2020, selon le plan de facilitation de l'emploi pour la période 2016-2020 publié en février par le Conseil des Affaires d'Etat.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Chine  ralentissement chinoisNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum