Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  l'impérialisme, le Tiers Monde et la Chine 

 les penseurs de la libération africaine

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9642 messages postés
   Posté le 23-05-2015 à 22:36:41   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sur le blog de Saïd Bouamama - Les penseurs de la libération africaine.
Aujourd’hui Cours n° 4 : Frantz Fanon



_________________


NB :

"Petits blancs" - "Racaille": Différentes approches, même combat.
cours n° 1 : Les Pensées Africaines de Libération
cours n° 2 : Aimé Césaire, un passeur entre deux époques
cours n° 3 : Ruben Um Nyobe, le Mpodol* du Cameroun.


*Mpodol : Porte-parole du peuple



==========================



Je joins à ce sujet le courrier de Gilbert Remond :

Bonjour

Frantz Fanon faisait parie de mes références premières. Il était de ces personnages devenus figures fondatrices de mon engagement et de l'imaginaire qui le sustentait. Il était le damné de la terre. L'un des auteurs du catalogue Maspéro . L'un de ces révolutionnaires qui animaient de leurs écritures, les longues conversations de nos veillées de la période soixante huit, quand après les actes militants, les réunions de l’organisation, les AG hallucinés, nous nous retrouvions pour continuer des conversations qui voulaient refonder monde sans plus attendre et surtout sans prendre le temps de penser à autre chose.

Frantz Fanon était un ces pères héroïques que nous avions besoin de consulter pour connaitre et assurer un destin commencer hier et dont nous attendions l'audacieuse réalisation. Prononcer leur noms le plus souvent nous suffisait. D'autres plus érudits, les citaient. Nous les écoutions avec respect et envie. Parmi ces figures étaient Marx Lénine, Mao puis Sartre et Foucault parce qu'ils protégeaient et vendaient nos journaux. Ce n'est que plus tard, que j'ai osé leur lecture et encore plus tard que j'en ai compris les grandes lignes.

La pratique théorique chère à Althusser n'était pas une pratique toujours facile et le groupe qui devait en être la caisse de résonance ou le moyen de son élucidation n'était plus dans les coutumes. Il fallait l'école, il fallait ses enseignants, mais la mode avait tourné et les vocations s'était taries. Le PCF a pu un temps devenir l’éducateur recherché mais pas pour tous, les tabous étaient bien ancrés, Mao, Foucault et Fanon, n'étaient pas en odeurs de sainteté dans le parti, on peut même dire qu'ils étaient chacun pour des raisons différentes combattus âprement.

J'ai retrouvé fanon il y a une quinzaine d’année quand Alice Cherki une de ses collaboratrices de l’hôpital de Bilda a sortie un essaie sur lui qui m'a surpris . Je ne connaissait pas sa qualité de Psychiatre et encore moins sa pratique d’analyste institutionnel. J'ai lu avec beaucoup d'intérêt le récit de cette expérience, celui de ses tâtonnement, de ses échecs, de ses remises en questions et enfin de l'ultime conséquence de son engagement qui devait le conduire dans l'action révolutionnaire et sa participation au gouvernement du FLN. J'ai ensuite retrouvé ses textes essentiels chez des bouquinistes pour pouvoir les lire. Ils n'étaient plus commercialisés das les autres circuits, plus édité, Maspéro ayant disparu.

Je penses qu'ils peuvent nous aider a comprendre quelque chose qui conditionne tout une partie de la population de nos citées, de cette population mise entre parenthèse de la citoyenneté de son fait tout autant que de celui des autorités pour ne pas pouvoir sortir de certains rapports de sujétion qui les travaillent a leur corps défendant, les plus aliénant restant les plus inconscients ( je parle la de l'aliénation qu'évoque Lacan dans ses séminaires).

C'est maintenant le temps de sa réhabilitation. l’hôpital du Vinatier ou il avait fait son interna a donné récemment son nom a un service. De nombreuses manifestation sont organisé autour de son œuvre et de ses combats. Les éditions de la découvertes, après avoir sortie il y a peu de temps une monumentale biographie, rééditent ses textes les plus connus. c'est maintenant celui d' inédits comme ceux dont il est question dans cet ouvrage .

Gilbert Rémond



.
Publication de textes inédits du psychiatre et révolutionnaire martiniquais Frantz Fanon

source

> Par Philippe Triay
> Publié le 29/10/2015 - 14:31, mis à jour le 30/10/2015 - 11:32
Les éditions La Découverte publient ce jeudi un volumineux recueil de textes inédits du psychiatre martiniquais Frantz Fanon (1925 – 1961), célèbre auteur de « Peau noire, masques blancs », et héros de la révolution algérienne.

© DR Le psychiatre et essayiste martiniquais Frantz Fanon (1925 – 1961).

Pour cette année, qui marque les quatre-vingt dix ans de la naissance de Frantz Fanon (juillet 1925), les éditions La Découverte viennent de faire un beau cadeau aux lecteurs et chercheurs passionnés par son œuvre : un recueil de textes inédits jusqu’à ce jour, regroupant tout ce que l’auteur a écrit de significatif et qui permet de mieux comprendre sa pensée. Les documents ont été réunis et présentés par les professeurs Jean Khalfa (Trinity College, Université de Cambridge) et Robert J. C. Young (New York University), respectivement philosophe et historien de l’époque coloniale.

Publié sous le titre « Écrits sur l’aliénation et la liberté », ce gros pavé de 688 pages rassemble aussi bien les deux pièces de théâtre écrites par Fanon, jamais éditées, que ses publications psychiatriques (sa thèse de doctorat, entre autres) et ses nombreux écrits politiques. Cependant, en tout cas pour ceux qui l'espéraient, on cherchera vainement dans tous ces textes des analyses relatives à la situation de la Martinique ou des Antilles en général.

Une oeuvre novatrice et radicale


C’est que Frantz Fanon, qui prend ses fonctions à l’hôpital psychiatrique de Blida, en Algérie, en 1953, s’était profondément immergé dans son pays d’accueil, jusqu’à en devenir l’un des héros de sa révolution en devenant un cadre du Front de libération nationale (FLN). Ainsi ses textes théoriques, notamment de psychiatrie, reflètent ses préoccupations immédiates et la réalité qu’il vit au quotidien à l’écoute de ses patients.

Les écrits politiques, plus accessibles au profane, concernent la lutte du peuple algérien pour son indépendance, mais comportent également de nombreuses considérations sur l’anticolonialisme en Afrique subsaharienne, faisant écho à l’ouvrage publié juste avant sa mort en 1961, « Les Damnés de la terre ». Un livre généralement perçu comme le testament politique de Frantz Fanon, jusqu’à la publication de ces documents inédits, qui portent un autre éclairage sur une œuvre profondément novatrice et radicale.

A LIRE ici : l’introduction aux « Écrits sur l’aliénation et la liberté » de Frantz Fanon (par Jean Khalfa et Robert J. C. Young)

Frantz Fanon, « Écrits sur l’aliénation et la liberté » - éditions La Découverte, octobre 2015, 688 pages, 28 euros.



Edité le 30-10-2015 à 22:42:51 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9642 messages postés
   Posté le 20-06-2015 à 14:17:36   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L’action et la pensée politique de Patrice Lumumba


Source : le blog de Saïd Bouamama

Cinquième cours sur les penseurs de la libération africaine - 20/6/2015




Lire la vidéo


Edité le 20-06-2015 à 14:25:12 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9642 messages postés
   Posté le 10-07-2015 à 23:40:59   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Sixième séance

Une nouvelle vidéo de Saïd Bouamama, sur Kwame N’Kruhma



Kwame N’Kruhma est le panafricain imaginant des Etats Unis d'Afrique. Il sort du panafricanisme romantique et envisage l'avenir du continent, déconnecté de l'impérialisme mondial grâce à la solidarité régionale voire continentale. Victime d'un coup d'état fomenté par les USA, il tire les leçons de ses propres erreurs.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9642 messages postés
   Posté le 20-08-2015 à 15:22:00   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

FUIQP cours n° 7 :

L’apport théorique et pratique de Malcom X

http://flo1071.com/wp-content/uploads/2015/02/Malcolm-X-right.jpg

La vidéo

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9642 messages postés
   Posté le 12-10-2015 à 23:52:46   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Une nouvelle vidéo sur le blog de S. Bouamama :




FUIQP cours n° 8 Mehdi Ben Barka, le commis voyageur de la révolution


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9642 messages postés
   Posté le 05-06-2016 à 18:52:01   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

leral.net


Relire Frantz FANON et relever la tête ! -Par Amadou Tidiane Wone


Dimanche 5 Juin 2016 à 15:04




En cette veille de signature d' Accords de "partenariats " économiques (APE) dont nous ne sommes ni les initiateurs ni les rédacteurs;

Au moment où les frontières de l'Europe sont de plus en plus fermées à nos populations sur fond d'un mépris culturel et racial qui a du mal, désormais, à cacher sa véritable nature;

En ces temps d'exubérance dominatrice de l'Occident et de négation, jusqu'à notre utilité au Monde, à travers des affirmations aussi fausses les unes que les autres sur l'inéluctabilité de notre "pauvreté";

il convient de s'entendre sur les mots. Les maux devrais-je dire! Disons le haut et fort : notre soi-disante pauvreté" est suscitée, planifiée, organisée. Et depuis si longtemps qu'on allait l'oublier... Heureusement que quelques vigies veillent.

Souvenons-nous des propos de Frantz FANON:
" Le colonialisme et l'impérialisme ne sont pas quitte avec nous quand ils ont retiré de nos territoires leurs drapeaux et leurs forces de police. Pendant des siècles les capitalistes se sont comportés dans le monde sous-développé comme de véritables criminels de guerre. Les déportations, les massacres, le travail forcé, l'esclavagisme ont été les principaux moyens utilisés par le capitalisme pour augmenter ses réserves d'or et de diamants, ses richesses et pour établir sa puissance.
Il y a peu de temps, le nazisme a transformé la totalité de l'Europe en véritable colonie. Les gouvernements des différentes nations européennes ont exigé des réparations et demandé la restitution en argent et en nature des richesses qui leur avaient été volées [...].
Pareillement nous disons que les Etats impérialistes commettraient une grave erreur et une justice inqualifiable s'ils se contentaient de retirer de notre sol les cohortes militaires, les services administratifs et d'intendance dont c'était la fonction de découvrir des richesses, de les extraire et de les expédier vers les métropoles.
La réparation morale de l'indépendance nationale ne nous aveugle pas, ne nous nourrit pas.
La richesse des pays impérialistes est aussi notre richesse.[...] L'Europe est littéralement la création du tiers monde."


In Les Damnés de la Terre (1961), Frantz Fanon, éd. La Découverte poche, 2002, p. 9

Eh oui! Si nous avons la faiblesse de ne pas exiger des réparations pour tous les torts qui nous ont été faits tout le long de l'Histoire, ayons au moins le cran d'assumer nos "indépendances" et de leur donner du contenu!
Ayons l'ardent désir de venger la mémoire de nos résistants et martyrs qui doivent se retourner dans leurs tombes à force de voir souillées leurs traces... Disons tout haut (à défaut de se battre résolument contre ) que nous savons exactement d'où nous viennent les maux qui nous enserrent et emprisonnent les énergies de nos jeunesses.

Rendons la parole à FANON:

" Les nations européennes se vautrent dans l'opulence la plus ostentatoire. Cette opulence européenne est littéralement scandaleuse car elle a été bâtie sur le dos des esclaves, elle s'est nourrie du sang des esclaves, elle vient en droite ligne du sol et du sous-sol de ce monde sous-développé. Le bien-être et le progrès de l'Europe ont été bâtis avec la sueur et les cadavres des Nègres, des Arabes, des Indiens et des Jaunes. Cela nous décidons de ne plus l'oublier."
In Les Damnés de la Terre (1961), Frantz Fanon, éd. La Découverte poche, 2002, p. 94

En vérité, il nous faut plus que des plans, fussent-ils d'émergence, d'ajustement structurels ou autres recettes mondialisantes! Ce qu'il faut à l'Afrique c'est renouer avec le sens de son Histoire, retrouver la force de ses dynamiques culturelles et mentales expurgées de plus de trois siècles d'un processus d'acculturation savamment distillé par l'Ecole coloniale, ses maîtres et ses manuels.

Le mal est profond mais la maladie est curable! Il faut changer le projet! Au secours Frantz FANON:

" Ne payons pas de tribut à l'Europe en créant des Etats, des Institutions et des sociétés qui s'en inspirent. L' Humanité attend autre chose que cette imitation caricaturale et dans l'ensemble obscène. Si nous voulons transformer l'Afrique en une nouvelle Europe, L' Amérique en une nouvelle Europe, alors confions à des Européens les destinées de nos pays. Ils sauront mieux faire que les mieux doués d'entre nous.

Mais si nous voulons que l'Humanité avance d'un cran, si nous voulons la porter à un niveau différent de celui où l'Europe l'a manifestée , alors il faut inventer, il faut découvrir.
Si nous voulons répondre à l'attente de nos Peuples, il faut chercher ailleurs qu'en Europe. Davantage, si nous voulons répondre à l'attente des européens, il ne faut pas leur renvoyer une image, même idéale de leur société et de leur pensée pour lesquels ils éprouvent épisodiquement une immense nausée.

Pour l'Europe, pour nous-mêmes et pour l'Humanité, Camarade, il faut faire peau neuve, développer une pensée neuve, tenter de mettre sur pied un homme neuf"

ibidem. Les damnés de la terre

Une relecture en profondeur de l'œuvre colossale de Frantz Fanon s'impose. Médecin psychiatre d'origine martiniquaise, il a épousé la cause de la Révolution algérienne. Par son savoir et son savoir-faire, il a donné sa vie à la cause de l'émancipation mentale des élites africaines.
Il est temps de reprendre le flambeau et de revisiter les causes profondes de la perte de sens de notre projet post-colonial. A ceux de ma génération dont l'œuvre de Fanon à structuré le mental, je rappelle le sens de nos engagements premiers.
Aux plus jeunes dont l'avenir est à construire, je signale cette œuvre en guise de viatique dans un monde tourmenté si l'on oublie d'en comprendre les ressorts.
Être libre, mentalement et au plan culturel, est la condition préalable à la mise en œuvre de tout projet de société.
Cette ambition, un vrai projet de système éducatif doit la générer et la porter. "développer une pensée neuve, tenter de mettre sur pied un homme neuf" , tel doit être le sens d'une réforme en profondeur de notre système éducatif. Cela est plus urgent et beaucoup plus important qu'un dialogue national qui tend à consolider et à perpétuer un système qui constitue, en lui-même, le fond de notre problème !!!

Amadou Tidiane WONE
woneamadoutidiane@gmail.com

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Théorie  l'impérialisme, le Tiers Monde et la Chine  les penseurs de la libération africaineNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum
   Hit-Parade