Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  A bas l'impérialisme français ! 

 Halte aux ingérences de l'impérialisme français !

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9513 messages postés
   Posté le 21-07-2016 à 13:59:52   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

RAID FRANÇAIS. La Syrie accuse la France d’avoir violé son territoire et tué 85 civils

20 juillet 2016

mamafrika.tv




MamAfrika TV - Par Allain Jules

ALEP, Syrie – Après un raid aérien sur la Syrie que la France a reconnu, prétendant avoir bombardé le groupe terroriste Daesh en représailles de l’attentat de Nice, la Syrie accuse. En effet, ce bombardement français, localisé dans la région de Manbij, plus précisément dans le village de village de Al-Tukhar, a tué au moins 85 civils, en lieu et place des combattants de Daesh.

Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a adressé une lettre de protestation officielle aux Nations unies. Elle vise à condamner le raid aérien français, d’une part, et d’autre part, la violation de son espace aérien.

Le village de Al-Tukhar, situé dans le nord-est rural du gouvernorat d’Alep, cible française, était un coin paisible dans lequel Daesh ne sévissait pas. La mort de ses habitants est la résultante de l’incohérence occidentale dans la lutte contre le terrorisme en Syrie, en excluant le gouvernement légitime du pays…

__________________________



Libye: le gouvernement accuse Paris de "violation" du territoire



PARIS (AFP) 21.07.2016 - 08:48 Courrier International

Des enfants libyens brandissent des pancartes pour dénoncer l'intervention militaire française dans leur pays, lors d'une manifestation à Tripoli le 20 juillet 2016 - AFP

Le gouvernement libyen d'union nationale (GNA) a accusé mercredi la France de "violation" de son territoire, après l'annonce par Paris de la mort de trois de ses militaires dans ce pays, confirmant pour la première fois la présence de soldats français en Libye.
La présence française est "une violation du territoire libyen" , a déclaré le GNA dans un message sur son compte Facebook, estimant que rien ne "justifie une intervention" étrangère sans qu'il en soit informé.

Le GNA s'est dit " mécontent de l'annonce du gouvernement français concernant la présence française dans l'est de la Libye ".
Des centaines de personnes ont manifesté mercredi dans plusieurs villes de Libye pour protester contre la présence militaire française. Des rassemblements ont notamment été organisés dans la capitale Tripoli mais aussi à Misrata (à 200 km à l'est de Tripoli), selon un photographe de l'AFP et une télévision libyenne.

- 'Instabilité dangereuse' -

Mercredi matin, Paris a annoncé que trois soldats français étaient morts en Libye.
"La Libye connaît une instabilité dangereuse. C'est à quelques centaines de kilomètres seulement des côtes européennes. Et en ce moment même, nous menons des opérations périlleuses de renseignement" dans ce pays, a déclaré le président François Hollande. "Trois de nos soldats qui étaient justement dans ces opérations viennent de perdre la vie dans le cadre d'un accident d'hélicoptère" , a-t-il dit.

Selon des sources libyennes, l'appareil aurait été pris pour cible dimanche par des islamistes équipés de systèmes sol-air portatifs de type SA-7. Les militaires français ont "probablement été visés par des groupes islamistes dans le secteur de Magroun, à environ 65 kilomètres à l'ouest de Benghazi" (est), a déclaré un commandant relevant des forces du général Khalifa Haftar, basé dans l'est de la Libye.

Dans un contexte volatile, les Etats-Unis ont envoyé quelques forces spéciales en Libye afin de mieux connaître le terrain et identifier les différentes forces en présence. Leur rôle reste cantonné au renseignement, assure le Pentagone.

Des médias britanniques ont aussi évoqué la présence de forces spéciales du Royaume-Uni en Libye.

La France reconnaissait jusqu'ici que ses avions militaires survolaient le pays - ils l'ont notamment fait à partir du porte-avions Charles de Gaulle - pour collecter du renseignement sur les positions du groupe jihadiste Etat islamique (EI).
Elle n'avait en revanche jamais confirmé de présence militaire au sol - forces spéciales et/ou agents du Service action du Renseignement extérieur (DGSE), opérant dans la clandestinité.

- 'Conseillers' -

Un membre des forces spéciales du général Khalifa Haftar a affirmé à l'AFP que les soldats français tués étaient des "conseillers".

Les combattants qui ont visé l'hélicoptère M17 "essaient de nous attaquer depuis l'ouest de Benghazi afin de pénétrer dans la ville et d'y stopper notre avancée ", a ajouté un autre commandant opérant sous les ordres du général Haftar.

Ce dernier, chef proclamé de l'Armée nationale libyenne (ANL), s'est posé en héraut de la lutte contre les islamistes - dont le groupe Etat islamique - à Benghazi, principale ville de l'est du pays, avec un succès mitigé.

Il s'oppose en outre toujours à l'autorité du gouvernement libyen d'union nationale (GNA), soutenu par les Occidentaux et installé depuis fin mars à Tripoli, et est resté loyal aux autorités parallèles qui siègent dans l'est du pays.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est livrée aux milices armées et minée par des luttes de pouvoir et des violences qui ont favorisé la montée en puissance des jihadistes de l'EI.

Les Européens s'inquiètent de cette menace directe au sud de la Méditerranée, même si l'EI est sous la pression des forces du gouvernement d'union nationale dans son fief de Syrte (centre-nord).

Le groupe, qui cherche à étendre son influence au-delà de la Syrie et de l'Irak, où il est sur la défensive, compterait 1.000 à 1.500 combattants en Libye, selon une source sécuritaire française, soit beaucoup moins que les 3.000 à 5.000 évoqués jusqu'ici.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, redoute toutefois, selon un document confidentiel consulté par l'AFP, que des cellules de l'EI, chassées de leur fief de Syrte, ne s'implantent ailleurs en Libye ou en Afrique du nord.

Les Etats-Unis et leurs alliés européens veulent éviter tout engagement formel en Libye tant que le gouvernement d'union nationale n'en fait pas la demande, l'opinion publique libyenne restant farouchement opposée à une nouvelle intervention étrangère.

Le chef de ce gouvernement, Fayez al-Sarraj, a toutefois reconnu fin juin dans un entretien à l'AFP que ses forces recevaient de l'aide étrangère en " expertise et logistique ". Elles pourraient notamment être assistées pour la localisation et le ciblage de combattants de l'EI.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9513 messages postés
   Posté le 21-07-2016 à 14:08:57   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xinhua publie un article de l'écrivain colombien Piedad Bonnett :


La violence en Europe est un monstre créé par les erreurs politiques (écrivain colombien)

Publié le 2016-07-21 à 01:19 french.xinhuanet.com


LIMA, 20 juillet (Xinhua) -- La violence dont les pays européens souffrent est un monstre créé par leurs propres erreurs politiques au Moyen-Orient, a indiqué l'écrivain colombien de renom Piedad Bonnett.

L'attentat terroriste de jeudi à Nice en France, qui a tué au moins 84 personnes, représente ce montre qui hante le 21ème siècle, a déclaré à Xinhua Mme Bonnett, en marge du Salon International du Livre de Lima.

"Cela fait souffrir tout le monde, pas seulement les victimes, car nous voyons tous l'horreur des innocents qui meurent" , a-t-elle affirmé.

Il faut que toute la société se batte contre la violence, a indiqué Mme Bonnett, poète, dramaturge et écrivain, tout en reprochant aux pays européens de parler "une langue de haine" .

"L'Europe devrait trouver une langue qui permette la réconciliation, car la violence ne peut être combattue par la violence" , a-t-elle dit.

L'Europe a été longtemps considérée comme un exemple de paix par les pays latino-américains, a-t-elle poursuivi, mais cette perception a diminué ces dernières années.

Selon elle, les méfaits des pays occidentaux se sont empirés au début du 21ème siècle, les résultats étant ressentis de manière "dévastatrice" .

Mme Bonnet estime que les modes de vie politiques et sociaux en Europe ont conduit à cette crise qui semble ne pas avoir de fin.

"Il y a trop de paresse. Nous avons perdu le concept de la solidarité. Un monde discriminatoire prend maintenant sa revanche" , a-t-elle relevé.

"L'histoire peut nous montrer que les chemins choisis par la civilisation occidentale ne sont pas les bons. Ils doivent être repensés pour trouver quelles mauvaises décisions auraient pu être causées ces violences" , a indiqué M. Bonnett.

Mme Bonnett a écrit des oeuvres telles que "Of Circle and Ash" (1989) et "It Was Always Winter" (2007).

Elle est à la tête d'une délégation de 30 écrivains colombiens au 21ème Salon International du Livre de Lima, tenu du 15 au 31 juillet.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9513 messages postés
   Posté le 22-07-2016 à 07:53:16   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Troupes françaises hors de Libye !

Publié le 20 Juillet 2016

futur rouge



Dimanche, un hélicoptère de fabrication russe a été abattu par la Brigade de défense de Benghazi avec un missile sol-air SA-7. Trois militaires du service action de la DGSE sont morts. Hollande a été obligé de reconnaître que la France est présente militairement au sol, comme les américains et anglais, en Libye.

L'intervention militaire à l'initiative de la France en 2011 a plongé la région entière dans l'instabilité et la violence. Les troupes aux soldes des pays impérialistes ont commis des massacres dans le nord du Mali, les français y sont intervenus. Il y a quelques jours il y a eu quatre morts dans une manifestation au Mali. L'Algérie elle même a essuyé une attaque.

L'état libyen s'est totalement effondré. Les seigneurs de guerre issus de l'armée libyenne, les chefs tribaux, groupes à base religieuse s'entredéchirent. Les impérialistes ont désigné un gouvernement fantoche qui ne contrôle rien du territoire. Le Nord du pays et donc les régions côtières est de fait contrôlé par un autre gouvernement.

Daesh est implanté dans le sud du pays et contrôle certaines routes ce qui permet une jonction avec Boko Haram. C'est par ces routes commerciales du sud que transite le pétrole et d'autres ressources précieuses en provenance du sahara et de l'Afrique Sub-Saharienne. L'enjeu d'une probable intervention militaire, c'est le contrôle de cette partie sud du pays.

Les deux gouvernements viennent de parvenir à un accord et les français et américains semblent être partis pour une opération militaire directe. Après les attentats, la France et les américains avaient fait des déclarations dans ce sens.

En février Le Monde avait déjà révélé la présence des forces spéciales françaises. Le gouvernement n'avait pas validé ces informations. Dans les faits, ce secret n'en était plus un. De plus des reconnaissances aériennes sont effectuées depuis le porte-avion Charles de Gaulle.

L'OC-FR dénonce cette politique impérialiste. Nous combattrons toujours les guerres impérialistes, et les intérêts des impérialistes français, nombreux en Afrique du Nord.



Les impérialistes distribuent des armes à tout va, dans un contexte où les alliances se font et se défont, leurs armes se retournant contre eux mais surtout entre différents groupes. Les impérialistes ne savent que mettre de l'huile sur le feu. Ils sont incapabes d'apporter la moindre perspective de paix. Dans un tel contexte, l'avenir de la région est bien sombre, les armes vont continuer à circuler et les milices à se disputer les villes libyennes, les puits de pétrole, ports, routes libyennes.


Elles vont continuer à racketter et torturer les migrant-e-s dont des milliers se noient dans la méditérrannée, devenue un charnier tandis que ceux qui parviennent à traverser sont chassé-e-s des pays et laissé-e-s pour compte par les européeens. Nous sommes notamment inquiet-e-s pour les migrant-e-s cherchant à passer la frontière franco-italienne entre Vintimille et Menton près de Nissa qui risquent de pâtir du massacre du 14 Juillet.


Notre pays est très agressif militairement.

Nos impérialistes sont sans vergogne. Ils pleurent les vitres de l'hopital Necker et bombardent quelques jours après un hopital en Syrie. Ils commettent des actes pédophiles sur des enfants en Centrafrique pour montrer leur toute puissance sur les africain-e-s. Ils achètent du sable à Daesh et soutiennent Erdogan. Ils ont déstabilisé la Libye, mis des armes dans les mains de groupes génocidaires comme Boko Haram, les civil-e-s malien-ne-s ont subi de nombreuses exactions.



Nous subissons une intense propagande. Les impérialistes français nous cachent énormément. Ils détiennent les médias. Une instruction judiciaire avait été ouverte contre Le Monde lorsqu'ils ont dévoilé les manoeuvres françaises en Libye pour "compromission du secret de la défense nationales". Des directives européennes pour protéger le secret des affaires ont été adoptées. Aujourd'hui Hollande est bien obligé de reconnaître l'activité militaire de la France en Libye mais nous ignorons combien de troupes y sont déployées et la nature des opérations.

La France est en guerre et nous ne pouvons pas compter sur notre démocratie pour l'empêcher. Le parlement est acquis à l'impérialisme français, ne sert qu'à ratifier ce que les intérêts des groupes capitalistes français exigent. Et ils ont appétit de profit, dans un monde où ils sont concurrencés durement, et pour cela ils déclenchent des guerres poussant des millions de personnes à la fuite sous la menace des groupes génocidaires violents qu'ils ont armés.

Ils dissimulent leur barbarie et les raisons qui les poussent à commettre de telles atrocités. Ils nous parlent de religion pour nous cacher que les raisons des violences qui parfois nous éclaboussent sont à chercher du côté de leurs intérêts économiques. Ils désignent des populations issues des pays qu'ils dominent comme des ennemi-e-s de l'intérieur et les répriment violemment et multiplient les perquisitions. Ils cherchent à nous faire croire que nous sommes dans le même bateau, alors qu'ils mènent le monde au conflit généralisé. Ils nous gazent, nous frappent, nous tirent dessus à coups de flash ball et interdisent nos manifestations organisées contre leurs offensives contre les droits des travailleurs et travailleuses. La seule sécurité qui leur importe c'est celle de leurs profits, puisque ils n'hésitent pas à nous mentir pour mener des guerres secrètes.

http://telebocal.org/wp-content/uploads/2016/03/Ni-guerre-Ni-%C3%A9tat-de-guerre740.jpeg

Il ne faut pas chercher l'ennemi bien loin, l'ennemi il est à la tête de notre pays. Ne laissons pas les impérialistes français plonger le monde dans toujours plus de chaos et de barbarie.

L'OC-FR reste vigilante face aux interventions de l'impérialisme français et ses opérations extérieures. Nous soutiendrons les initiatives anti-impérialistes qui exigent le retrait des troupes françaises.

A bas l'impérialisme français, troupes françaises hors d'Afrique !

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  A bas l'impérialisme français !  Halte aux ingérences de l'impérialisme français !Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum
   Hit-Parade