Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  les sites marxistes-léninistes 

 "faire vivre et renforcer le PCF"

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 19-07-2015 à 15:17:03   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   



le site et le réseau "faire vivre et renforcer le PCF" regroupent des communistes membres du PCF opposés à la ligne des dirigeants révisionnistes.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 23-10-2015 à 09:18:14   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Réunion nationale de "Faire Vivre et Renforcer le PCF"

Lundi 5 octobre 2015, par Marie-Christine Burricand
source
"De la Grèce au Congrès du PCF, nos responsabilités et actions dans les mois qui viennent"

Samedi 24 octobre de 10h à 16h

Foyer Paul Langevin, 24 rue Paul Langevin, 69200 Vénissieux


La situation faite à la Grèce a marqué une nouvelle étape de la dictature de l’Union européenne mais aussi une prise de conscience quant au niveau de la bataille nécessaire et la vanité des illusions sur la transformation de l’Union européenne.
Dans cette situation, notre pétition pour que le débat dans le PCF s’ouvre sur les alternatives à l’austérité en France et dans l’UE a rassemblé plusieurs centaines de signatures montrant les questionnements qui traversent le PCF.

Les élections régionales et les discussions quant à la constitution des listes et des programmes témoignent aussi de l’exigence d’un nombre croissant de camarades d’une bataille communiste pour ouvrir une alternative qui ne se réduise pas aux institutions.
La situation internationale rappelle chaque jour que la guerre est au coeur de la mondialisation capitaliste, le Front National s’installe comme une alternative à la faillite de la gauche alors que droite espère profiter de la situation pour reprendre le pouvoir, poursuivre et aggraver l’austérité.

Cette situation dangereuse exige un PCF combatif, porteur du refus de la soumission à l’Union Européenne et d’une alternative anticapitaliste avec le socialisme, un PCF qui renoue avec le peuple et construise avec les cellules et les sections les organisations de base nécessaires au combat d’aujourd’hui.

Le congrès permettra t-il d’avancer dans cette voie ou nous entraînera t-il au contraire dans une nouvelle impasse de dilution, d’alliances de sommet et d’illusions meurtrières pour l’espoir des peuples ?

Notre réunion du 24 octobre doit nous permettre d’échanger sur tous ces thèmes et de tracer notre feuille de route pour les mois qui viennent.

Renseignements pratiques : Pour venir de la Gare de la Part-dieu, le plus simple est de prendre le Tramway T4 (côté Villette) et de descendre à l’arrêt Gare de Vénissieux. Le Foyer se trouve à une dizaine de minutes à pied, l’itinéraire est indiqué sur internet. Par l’autoroute, prendre la sortie Vénissieux Centre. Nous prévoyons un casse croûte sur place. Pour ceux qui auraient besoin d’un hébergement ou de plus de précisions sur le lieu, nous contacter au 04 72 50 44 34

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 16-06-2016 à 11:30:05   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Loi El Khomri : rejet populaire massif et forte mobilisation militante
Comment aller plus loin ? tract diffusé dans la manifestation du 14 juin (7000 exemplaires à Paris)


Mercredi 15 juin 2016, par lepcf.fr , Lutter, Unir... |

Le mouvement social et l’issue politique...

Bravo à tous les militants qui font la force de ce mouvement social. En Janvier, Holande surfait sur l’état d’urgence face au terrorisme, Le Pen jouait l’anti-système pour 2017... Patatras, les grèves et les manifestations ont tout bousculé, Valls est furieux, le FN ne sait plus comment se faire entendre entre son soutien aux patrons et son discours anti-système...
Le mouvement a-t-il la force de faire reculer ce gouvernement ? Aux travailleurs de décider sur leur lieu de travail avec leur syndicat. Mais personne ne peut penser que ce gouvernement peut tomber, il faut beaucoup plus, et il faut inventer une issue politique progressiste.
Mais 3 mois de luttes ont déja changé la France ! Et la violence des médias contre la CGT révéle qui s’oppose réellement au système, une grande claque pour le FN. Bravo donc !

Deux questions discutées par les communistes
> Comment élargir et tenir, unir toutes les couches sociales, pérenniser l’effort d’organisation ?
> Quelles leçons tirer de décennies d’union de la gauche sur les conditions politique d’une rupture réelle avec le capitalisme ?

Comment élargir et tenir, unir toutes les couches sociales, pérenniser l’effort d’organisation ?

Notre seule force, c’est notre nombre et notre unité . Comment les renforcer ?
Personne ne croit au dialogue avec ce gouvernement. Pour le faire reculer, il faut encore faire grandir le mouvement populaire ; transformer du soutien tacite en participation active. Un chantier immense après des décennies de "dialogue social" illusoire. Loin de se diluer, le mouvement se consolide mais n’a pas encore la force de tout bousculer. Il faut continuer à unir, organiser, faire progresser la mobilisation en conscience et en solidarité. Cela demande du temps...
« Parfois, les ouvriers triomphent ; mais c’est un triomphe éphémère. Le résultat véritable de leurs luttes est moins le succès immédiat que l’union grandissante des travailleurs » Karl Marx

Le gouvernement utilise la violence...

Tous les gouvernements ont toujours utilisé le cycle provocation/répression pour diviser un mouvement social, l’isoler, le priver du soutien populaire. Ils ont toujours pu compter sur des "casseurs", le plus souvent infiltrés par la police, pour pourrir une manifestation, donner aux médias de quoi présenter un mouvement irresponsable, dangereux, faire peur,. Il est urgent de nous organiser pour résister aux provocations, tenir des manifestations fortes de leur nombre et de leur unité !

Le gouvernement utilise les divisions...

Les divisions syndicales sont aussi l’expression de divisions plus profondes dans le peuple. Entre précaires et statutaires, entre couches sociales, entre banlieues et centres urbains, entre rural et urbains, entre régions, origines... Les contradictions et tensions que créent la concurrence dans le peuple sont le vrai défi à relever. Comment dire à ceux qui pensent n’avoir aucun droit que le droit du travail est fait pour les défendre eux-aussi ?
« Les individus ne constituent une classe que pour autant qu’ils ont à soutenir une lutte commune contre une autre classe ; pour le reste, ils s’affrontent en ennemis dans la concurrence. » Karl Marx

Blocage ? Gréve générale ? Places occupées ?

Les formes d’actions possibles sont nombreuses, mais aucun slogan n’a jamais créé l’unité et la solidarité. C’est un travail qui ne progresse que sur le terrain, dans les contacts humains entre collègues, entre voisins. Aucun "truc" médiatique ! Une action n’est utile que si elle gêne les oligarchies économiques et si elle aide à élargir la mobilisation, à créer de l’unité. Elle peut être minoritaire dans sa forme si elle crée un souten majoritaire dans le peuple. C’est le seul critère de décision !

Quelle alternative politique progressiste à l’union de la gauche ?

Faire grandir le mouvement jusqu’au retrait, et même seulement mettre le gouvernement sur le recul, c’est mettre en cause ce pouvoir ! Pour faire quoi ? Certains cherchent une solution dans les présidentielles de 2017. Primaires citoyennes, France insoumise, a chacun sa formule électorale...

Mais l’élection présidentielle est au cœur du système de domination de la grande bourgeoisie. Périodiquement, elle met en concurrence les élites autour d’une alternative entre deux “présidentiables” qui portent les intérêts dominants, et construit le discours qui imposera les intérêts du capital aux couches sociales victimes pourtant majoritaires. L’utilisation du FN comme exutoire aux colères populaires et repoussoir au deuxième tour arrive à son comble en 2017, et l’expérience grecque de Siryza nous montre la violence du diktat capitaliste qu’impose l’U.E. !

Une stratégie électorale n’a donc de sens qu’au service d’une stratégie de rassemblement populaire, de mobilisation et d’action dans l’entreprise, la rue, le quartier. Une élection est avant tout une bataille politique pour renforcer les forces progressistes en conscience, en action, en organisation.
Son premier résultat est l’appui à cette “puissance du peuple en action”, seul chemin de toute transformation sociale.

Pour tourner la longue page de l’union de la gauche se terminant dans l’impasse Hollande, il faut un rassemblement populaire dont la fonction première n’est pas électorale, mais d’abord d’éducation populaire pour un peuple uni, conscient et organisé.

C’est la faiblesse intrinsèque du Front de Gauche, l’impasse de la France insoumise... !
La leçon de l’histoire de l’union de la gauche est la sous-estimation du piège des institutions, des logiques électorales et médiatiques. Waldeck Rochet dès 1965 décidant du soutien à François Mitterrand, ou Georges Marchais en 1972 invitant les communistes à valider le programme commun, avaient mis l’accent sur les risques et l’importance du mouvement populaire pour imposer le respect des engagements ! La vie a tranché. Les communistes se sont retrouvés en arrière-plan, critiques, mais suiveurs du PS. Les difficultés de plusieurs pays d’Amérique latine engagés dans une voie socialiste sont aussi révélatrices.

La leçon est importante. Le rassemblement populaire ne doit jamais être mis au service d’une logique électorale ! Mais aucun rassemblement ne se construit spontanément. Il a besoin d’une organisation qui construise l’unité dans les contradictions, les freins qui surgissent dans tout processus de transformation politique. Le lien est alors essentiel entre un parti communiste de combat organisé et populaire et un « Front Populaire » renouvelé faisant vivre de bas en haut une démocratie citoyenne dans une république sociale.

Le parti sans rassemblement est impuissant, le rassemblement sans parti est inconscient.

Un seul chemin, un rassemblement populaire conscient et organisé pour l’unité du peuple !

Un outil à reconstruire... un grand parti communiste, organisé pour l’action, ancré dans le monde du travail, indépendant de toutes les institutions, porteur d’un vrai changement de société !


Face au capitalisme, les travailleurs doivent se faire entendre par eux-mêmes, avec leur organisation, indépendante des médias, des institutions.
Ils l’ont fait avec les partis communistes au début du XXième siècle.
Si les luttes sont si difficiles aujourd’hui, c’est, comme le dit le MEDEF, "qu’on ne fait pas la même politique avec un PCF à 20%".
Or, le PCF est affaibli et hésitant. Il s’est trop longtemps laissé piéger dans les institutions et les alliances électorales.
Certains pensent même que le PCF va disparaitre comme en Italie, devenir un parti de gauche comme en Allemagne.
Et tous les anti-communistes font feu de tout bois pour accélérer sa dissolution. Droite, FN, PS et même les verts parfois, se retrouvent pour faire tomber les villes communistess.
Et tous les pièges sont tendus aux militants pour les détourner de l’effort d’organisation dans l’action, et multiplier les fronts, réseaux ou forums dont personne ne sait qui décide.
Nous pouvons tirer le bilan de 20 ans de mouvement altermondialiste, des embrouilles du Front de Gauche émietté, ou de la soumission de Siriza au diktat européen...
Mais ce sont les travailleurs, les jeunes qui ont la réponse. C’est vous qui décidez !
Adhérez pour reconstruire un grand parti communiste !
http://lepcf.fr

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Jeune Communiste
181 messages postés
   Posté le 17-06-2016 à 14:07:46   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

On ne saurait trop conseiller aux membres du PCF qui se rebellent contre leur direction et sa ligne révisionniste social-démocrate , de lire le Livre Deuxième, tome premier des oeuvres de Maurice Thorez. Ils pourraient mesurer le gouffre qui sépare le PCF d'alors au P"C"F d'aujourd'hui. Ils pourraient aussi méditer sur le tournant opportuniste et révisionniste que ce même Thorez a impulsé ensuite, et notamment au sortir de la Libération.

--------------------
DUROC
Jeune Communiste
181 messages postés
   Posté le 18-06-2016 à 21:27:05   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

J'aimerais bien qu'un camarade comme Gilbert Rémond fasse part de ses réflexions sur les textes que j'ai évoqué. Peut-être ne les a-t-il pas. Moi, je les ai, mais je ne sais pas comment les envoyer. Xuan, si tu peux le faire, ce serait bien pour la suite de nos échanges sur cette question de fond.

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 19-06-2016 à 23:21:56   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Je ne les possède pas non plus et il est difficile de le trouver, mais je lui pose la question bien volontiers.


Edité le 19-06-2016 à 23:28:41 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
DUROC
Jeune Communiste
181 messages postés
   Posté le 20-06-2016 à 09:36:57   Voir le profil de DUROC (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DUROC   

Il s'agit d'écrits parus dans les cahiers du bolchevisme n° 1 et 2 en janvier et février 1930.
Je cite la conclusion du premier texte intitulé LA GREVE POLITIQUE DE MASSE: " Par la grève politique de masse nous franchirons victorieusement l'étape actuelle et nous préparerons politiquement et organiquement le prolétariat à l'étape ultérieure qui ne pourra être que le lutte directe pour le pouvoir et qui nécessitera l'insurrection armée "
Ce tome des oeuvres de thorez a été édité par les éditions sociales en 1950.
Finimore devrait dénicher ça

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 20-06-2016 à 14:32:54   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Bien, j'essaie aussi de retrouver ce texte qu'il faudra de toutes façons numériser parce qu'il mérite une diffusion assez large.
Cela fait partie des remises à plat et des formations théoriques qui s'imposent maintenant.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9417 messages postés
   Posté le 06-07-2016 à 00:06:21   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Suite à notre discussion le texte a été numérisé par un camarade des EP avec une présentation pour le lier à la situation actuelle, et il a déjà circulé par courrier.

Il est en ligne ici

Repris également sur le site Réveil Communiste

Note qu'il avait déjà été numérisé en pdf par ROCML, et que l'URCF en citait un extrait.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  les sites marxistes-léninistes  "faire vivre et renforcer le PCF"Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum
   Hit-Parade