Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas 

 Communiqué JCML

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
JCMLA
Jeune Communiste
JCMLA
74 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 17:04:21   Voir le profil de JCMLA (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à JCMLA   

Simple, les ouvriers n'ont pas conscience de ce qu'ils sont.
Doit-on attendre qu'ils en prennent conscience tout seuls, pour faire une JCML, ou doit-on creer une JCML pour fromer des militants afin d'aller vers les ouvriers pourqu'ils prennent la direction du mouvement ML?
Les ouvriers ne savent pas que le mouvement Marxiste-léniniste existe et ce qu'il represente. Une JCML et a fortiori un Parti unifié peut et doit aller vers les ouvriers afin qu'ils en fassent leurs instruments pour leur libération et vers la revolution.
Ne pas faire une JCML est dommageable pour le mouvement communiste en le privant de l'arrivée de jeunes voulant etudier et militer mais qui sont excedes de la division. C'est pourquoi plutot que d'aller dans chaque organisation et ainsi perenniser cette division, ils veulent creer une JCML nationale.

Pour la formation par les plus anciens, je parle de tous les anciens militants pourvu qu'ils jouent le jeu. C'est a dire qu'il faut reposer toutes les questions qui se sont posées au mouvement communiste francais depuis le départ, car elles n'ont pas été assimilées.
Il faut partir des principes de bases. Faire de Mao, de Hoxha et meme de THorez (eh oui, meme lui^^) une ligne de démarcation sert la division. Cette question devra se poser, mais elle ne pourra être resolue que si nous avons tous les elements du ML pour nou y aider.
D'ici là, nous n'avons jamais fait de ces penseurs une obligation ou une interdiction pr travailler.
JCMLA
Jeune Communiste
JCMLA
74 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 17:31:53   Voir le profil de JCMLA (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à JCMLA   

D'ailleurs, et ceci s'adresse a toutes les organisations venant sur ce forum, comme aux autres.
Passez nous vos textes, essayer de nous former aux principes de bases, donnez des cours!
Que ca soit CMC, OCML-VP, EP, AKMARX, ou une organisation parmi la myriade existante, ce qui nous interesse c'est le contenu. Nous voulons apprendre les principes de tous et travailler avec tous sur la base du Marxisme-Léninisme.
sti
Grand classique (ou très bavard)
969 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 17:44:53   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

JCMLA a écrit :



Je n'ai pas eu connaissance que les ouvriers aient fait valdinguer les personnes parlant a leur place, que l'aristocratie ouvriere aie arrété de parler a la place des ouvriers.


Ca veut dire quoi cette phrase ?
Si tu commencais par respecter ceux qui ont la pratique concréte de la lutte de classe, lutte résolue, je t'aurais bien instruit de l'énorme connerie que tu écris là!



JCMLA a écrit :


Quand au subjectivisme, ma foi, les jeunes ouvriers presents dans notre mouvement nous donneraient donc une vision subjectiviste?



Votre probléme de rencontre entre l' "ouvrier" et le "ML" est donc apparement résolu. J'imagine, que "fidéle" à ta mission historique de propulser la rencontre du "ML" d'avec la classe ouvrière, vous avez proposé à ces camarades de prendre la direction politique concréte du JCMLA.

Petite précision: n'oublie pas de dire à tes camarades toutes les initiatives de débat et du ton employé que tu as pris sous le sigle/pseudo officiel de ton orga. Parce que c'est une ligne politique qui engage l'ensemble de tes camarades, que tu exprime à travers le sigle officielle. Ca pourrait servir dans le futur.
armenak
oser lutter oser vaincre
Grand classique (ou très bavard)
armenak
298 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 18:46:40   Voir le profil de armenak (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à armenak   

JCMLA a écrit :

Armenak
--->
Une conaissance de la théorie est nécessaire pour savoir COMMENT aller vers les ouvriers
Vous parler de la classe ouvriere comme une formule magique...Le simple fait d'aller vers la classe ouvriere et de vouloir être marxiste-léniniste ne l'a jamais permis.
Etpeut etre ne savez vous pas que dans ces JCML se trouvent des ouvriers, de futurs ouvriers qui sont en contact direct avec l'exploitation. Peut etre ne savez vous opas que cette theorie nous voulons l'appliquer, que nous allons vers les ouvriers

Travailler a une JCML independante des organisations, une JCML travaillant avec d'autres organisations pour la construction d'un Parti n'a rien de prématuré : il existe un besoin de JCML.
A moins bien sur que vous ne preferiez que les jeunes aillent dans differentes organisations, ce qui pour le coup, serait VRAIMANT un facteur de division


Bon le tutoiement est plutôt de rigueur dans le mouvement ouvrier, à moins que vous (au pluriel) me portiez un haut respect et une haute estime

Plus sérieusement, je pense surtout que pour savoir comment intervenir dans la classe ouvrière, il faut surtout faire des enquêtes et s'y établir si on n'en fait pas partie ou pas encore partie. Je ne doute pas que la précarité imposée à une partie de la jeunesse durant les études ne soit un facteur de compréhension de l'exploitation ni de votre souci d'appliquer la théorie marxiste-léniniste, mais il y a loin de la coupe aux lèvres, plus que la volonté c'est l'action qui tranche entre belles paroles et profession de foi et liaison avec la classe ouvrière et ligne de masse. A en croire vos écrits (désolé vous ne faites que peu de mentions de vos activités militantes réelles), je continue à exprimer plus que des doutes sur votre méthode, qui plus est après ce que j'ai lu par la suite de vos échanges avec Gorki et Sti.
Armenak
sti
Grand classique (ou très bavard)
969 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 20:14:35   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

JCMLA a écrit :

Simple, les ouvriers n'ont pas conscience de ce qu'ils sont.


Donc les jeunes ouvriers que tu dis être au JCMLA n'ont pas conscience de ce qu'ils sont ? Ils n'ont pas encore conscience que c'est à eux que revient la direction politique du JCMLA, si ils sont bien de J eune ouvrier C ommunistes M arxistes- l eninistes ?
Elle est compliquée ton histoire !

JCMLA a écrit :


meme de THorez (eh oui, meme lui^^) une ligne de démarcation sert la division.


Je m'excuse auprès des plus anciens de ce forum pour le manque discernement qui peut parfois habiter notre génération.
Je tiens à vous dire que, non ! , votre lutte historique, du point de vue des principes, contre le révisionisme moderne et tout ses avatars, n'est pas oubliée.

Tu vois JCMLA, je fais preuve envers toi d'un vrai acte de camaraderie, je prend la responsabilité d'une autocritique de la jeunesse pour sauver les jeunnesses communistes des injures qu'elles produisent par ton biais, et qui valaient des tartes dans la gueules dans les années 60, quand le "fils du peuple" co-organisait la plus grande opération policiére du parti contre le dernier grand dirigeant honnête du PC, ANDRE MARTY. ( A sa mémoire !), quand les gros bras du "fils du peuple" allaient casser du "gauchiste".
Et même si seulement grâce à 50 ans d'histoire passé de pratiques politiques , nous devons remonter sans peur beaucoup plus loin dans le temps au source des déviances, tu dois revoir légérement ta ligne de démarcation.

Message édité le 25-02-2007 à 20:16:41 par sti
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
919 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 20:36:00   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

armenak a écrit :

Bon le tutoiement est plutôt de rigueur dans le mouvement ouvrier, à moins que vous (au pluriel) me portiez un haut respect et une haute estime


Allez ! Dernière contribution éducative,(puisque c’est réclamé) dans la détente initiée par mon camarade ouvrier Armenak qui tout comme Sti n’est pas né de la dernière pluie, et à qui ont ne là fait pas

Reprenons où je proposais que l’on reprenne

Question posée Par notre jeune ami

« Ca fait combien de temps que le peuple attend les ouvriers? Désolé, mais on n'attendra pas, les ouvriers trouveront des organisations formées dont ils prendront la direction. Mais nous n'attendrons pas. »

Imaginons comment cela pourrait se traduire ! Pour cela Transportons nous sur les lieux d’une scène probable, où les ouvriers pourraient éventuellement trouver ces organisations en cadeaux.

Arbitrairement : Imaginons un boite en lutte, où nos « ML », devant le piquet de grève, sont venus déposer leur organisation, en offrande, (forger on ne sait trop comment d’ailleurs, mais bon ! soyons pas regardant, nous sommes dans la fiction) en s’adressant à quelques ouvriers ouvrières qui attendent autour d’un brasero, la sortie de leur représentants en discussions avec le directeur de la boite.

PREMIERE ACTE :

LES OUVRIERS (ES)

Un parti tout fait, Ha bon ! c’est sympa, mais pourquoi tant de désintéressement.

« NOS ML »

Nous avons bien compris vos difficultés à saisir les raisons profondes de votre exploitation, nous nous sommes mis au travail et nous vous faisons cadeau de votre nouveau parti.

LES OUVRIERS (ES)

Mais c’est qui les dirigeants politiques. Vous n’avez des doutes sur leur honnêteté ?

« NOS ML »


Pas de souci avec cela camarades ! c’est cadeau !, vous en prenez la direction. !

LES OUVRIERS (ES)

Nous les destituons alors !

« NOS ML »

Puisque que l’on vous le dit ! il n’y a pas de souci.

LES OUVRIERS (ES)

Mais si nous les destituons, c’est pour mettre les nôtres à la place ! D’accord?

« NOS ML »

Pas de problème ! C’était prévu dans nos plans

LES OUVRIERS (ES)

Vous nous faites quant même confiance ? Pourtant, c’est pas ce que vous aviez la meilleurs opinions de nos capacités à prendre seul notre destin en main !

« NOS ML »

Comme nous vous le disons, pas soucis avec cela ! Nous restons à coté de vous, pour réfléchir sur vos revendications nous en ferons la synthèse qui s’impose

LES OUVRIERS (ES)

Mais nous avons nos revendications

NOS « ML »

C’est pas les bonnes elles sont trop naïves ! Ce sont des revendications réformistes de base, faites nous confiances, nous allons leur donner un contenu révolutionnaire

SECOND ACTE

De la salle de réunion, sortent la direction et les représentants du personnels. Pendant que les premiers s’éloignent, les seconds se dirigent vers les braseros pour demander à toutes et tous de se rendrent au réfectoire afin de recevoir un compte-rendu des discutions, et décider ou pas de la reconduite du mouvement.


Un des délégués ouvriers élu, surpris de la présence des juvéniles, interroge :



C’est qui ! c’est vos gamins ?

LES OUVRIERS (ES)

Non il n’y en a pas un seul, mais ils sont sympas, ils sont venus au nom du peuple avec un cadeau !

LE DELEGUE OUVRIER ELU

Quel cadeau ?

LES OUVRIERS (ES)

Bin ! Le parti qui nous manque, tu sais comme ils nous disaient déjà les autres qui sont venu hier, les trots ? tros ? tros ? je ne sais plus quoi ?

LE DELEGUE OUVRIER ELU

Oui, les kystes !

LES OUVRIERS (ES)

Nous en faisons quoi de leur cadeau ?

LE DELEGUE OUVRIER ELU

Bon ! bien pareil que pour eux, dis-leur de le laisser au bureau du concierge la direction en fera certainement bon usage, nous avons des choses plus sérieuses qui nous attendent !

LES OUVRIERS (ES)

Mais ils disent que c’est à prendre ou à laisser, ils disent qu’ils n’attendront pas !

LE DELEGUE OUVRIER ELU

Pourquoi ils attendent quelle que chose en retour,

LES OUVRIERS (ES)

Sûrement ! Tu sais ce qu’on dit, le bon peuple n’attend pas !

LE DELEGUE OUVRIER ELU

Allez ! Ne vous faites pas de souci, ils n’entreprendrons rien sans nous, ils reviendrons, ils sont venus cherchez la ligne

UN VIEIL OUVRIER, PLAISANTANT POUR REDONNER DU MORAL AUX COPAINS, QUI EN ONT BIEN BESOIN APRES QUELQUES SEMAINES DE GREVE, LANCE A LA CANTONADE

Faut les faire courir alors ?

LE DELEGUE OUVRIER ELU S’ADRESSANT A NOS « ML » .

Il plaisante, faut comprendre, il en a tellement vu défiler, dans sa vie, des porteurs d’eau, ou des marchands de potions amères

DERNIER ACTE

Pendant que les prolos se dirigent vers le réfectoire, laissant quelques copains aux braseros, craignant une intervention du personnel non gréviste ? cadres techniciens et employés ? Le directeur se fait lever le passage, pour ressortir, et tout à coup, il aperçoit son rejeton, parmi les jeunes très remonté de ne pas avoir été compris. Pas surpris, il pense : faut bien que jeunesse se passe, j’espère, songe-t-il, que ça va au moins lui servir pour ses études de sociologie.

Fin des interventions

GORKI


--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9634 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 21:42:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

JCMLA a écrit :

D'ailleurs, et ceci s'adresse a toutes les organisations venant sur ce forum, comme aux autres.
Passez nous vos textes, essayer de nous former aux principes de bases, donnez des cours!
Que ca soit CMC, OCML-VP, EP, AKMARX, ou une organisation parmi la myriade existante, ce qui nous interesse c'est le contenu. Nous voulons apprendre les principes de tous et travailler avec tous sur la base du Marxisme-Léninisme.


Je t'invite à étudier l'expérience de l'UJCML.
Patrick Kessel en reprend plusieurs documents dans le tome 1 du "mouvement "maoïste" en France" .
Pour l'info, l'UJCML a tenté l'établissement dans les entreprises puis s'est dissoute pour rejoindre le PCMLF à l'automne 68.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
JCMLA
Jeune Communiste
JCMLA
74 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 22:03:07   Voir le profil de JCMLA (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à JCMLA   

Bon le tutoiement est plutôt de rigueur dans le mouvement ouvrier, à moins que vous (au pluriel) me portiez un haut respect et une haute estime
--->
Le vouvoiement étant apparemment de rigeur lorseque l'on s'adresse a un ouvrier selon Monsieur Gorki (n'y voyez aucune polémique, il m'a été demandé par Monsieur Gorki de le vouvoyer et de dire Monsieur, et je me plie a ce que demande mes hôtes, n'étant pas chez moi)

Justement Monsieur Gorki, quand des jeunes prolétaires demandent eux-mêmes a être formés pour pouvoir être les élements avancés du prolétariat, leur avant-garde; comment pourraient-ils prendre les rênes d'une organisation? Au ressenti? Ou alors est-ce que de part leur appartenance au prolétariat, ils seraient prendre les bonnes voies de suite?
Il nous faut bien comprendre que nous sommes dans une situation où tout doit être repensé (pas repensé au sens ou la situation a changé, nous devons revoir notre copire sur le communisme, mais au sens ou toutes les questions qui nous paraissent evidentes doivent être reposées pour que nous ayons des positions reposant sur le Marxisme-Léninisme scientifique et non pas sur une mystique revolutionnaire sentimentaliste).

Xuan, pourriez vous nous en dire plus sur l'UJCML, en nous envoyant un message a notre adresse (Jcml_albi.altern@laposte.net)?
Qaudnau livre de Kessel, nous ne l'avons pas, ou peut on le trouver?
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
919 messages postés
   Posté le 25-02-2007 à 23:40:10   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

Désolé je ne délivre pas de cours de mysticisme, surtout pas à des mystificateurs, j’avoue ne rien y connaître. J’ai bien lu quelques ouvrages sur l'ésotérisme mais bon juste de quoi pouvoir argumenté au cas ou ... , mais là n'est pas le sujet du jour. Votre dernière phrase ne démontre que du mépris pour des siècles de luttes de classe évocatreurs des souffrances et du sang versé par notre classe ouvrière ! et autres valeureux militants qui ont payé chèrement leur attachement à l’idéal et cela me met hors de moi, vous mériteriez le boycotte de tous après ses allusions misérable camouflé derrière un verbiage pseudo intellectuel. Et si votre dernière phrase ne devait choquer d’autres personne, ce serait à désespérer de ce forum. Vos pratiques des multis intervenants sous un même pseudo ne permet pas de savoir à qui on a affaire et je redoute que ce dernier post cache un autre protagoniste.

Maintenant, faut expliquer qui vous êtes exactement, parce que il n'y a que deux tristes sirs à qui j'ai demandé ce vouvoiement : OME-DOC ou KOBA suite à des insultes.
Alors pas pour moi, mais par respect (pour le peu que ces deux personnages puissent en avoir pour quelqu'un) découvrez-vous. Pour ma part je crois vous avoir prévenu (Om d'oc ...) je ne discute pas avec vous c’est par trop salissant.

Aux autres membres ML du forum après cela :
« Ca fait combien de temps que le peuple attend les ouvriers? Désolé, mais on n'attendra pas, les ouvriers trouveront des organisations formées dont ils prendront la direction. Mais nous n'attendrons pas. »

On nous gratine de cela :

Nous devons revoir notre copie sur le communisme, mais au sens ou toutes les questions qui nous paraissent évidentes doivent être reposées pour que nous ayons des positions reposant sur le Marxisme-léninisme scientifique et non pas sur une mystique révolutionnaire sentimentaliste).

examinez cette seconde phrase par tous les angles de réflexions possibles, même pour y chercher des circonstances atténuantes à l’auteur, elle ne renferme que du mépris.
Ignorance coupable ?
phrase faite pour l’épate ?
ou provocation ?

Je crains que l’on ne le sache jamais.

Pour moi la coupe est pleine.

Message édité le 26-02-2007 à 01:13:35 par gorki


--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2154 messages postés
   Posté le 26-02-2007 à 05:23:44   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

JCMLA a écrit :

Simple, les ouvriers n'ont pas conscience de ce qu'ils sont.
Doit-on attendre qu'ils en prennent conscience tout seuls, pour faire une JCML, ou doit-on creer une JCML pour fromer des militants afin d'aller vers les ouvriers pourqu'ils prennent la direction du mouvement ML?
Les ouvriers ne savent pas que le mouvement Marxiste-léniniste existe et ce qu'il represente. Une JCML et a fortiori un Parti unifié peut et doit aller vers les ouvriers afin qu'ils en fassent leurs instruments pour leur libération et vers la revolution.


Dans tes propos, il resort une réelle ignorance quand tu exposes ta vision des ouvriers et du mouvement ML. La condition nécessaire est obligatoire pour édifier valablement une orga de jeunes ML et un Parti, c'est effectivement la direction politique ouvrière. Donc quand tu dis " Une JCML et a fortiori un Parti unifié peut et doit aller vers les ouvriers afin qu'ils en fassent leurs instruments pour leur libération et vers la revolution." tu insinues très fortement que JCML et Parti seraient extérieurs aux ouvriers, et que leurs rôles politiques seraient d'apporter leurs lumières à ces ouvriers inconscients.
Je le répète, cette conception qui ferait des ML quelque chose d'externe au mouvement ouvrier conscient (avant-garde, conscience de classe, luttes de classes) est pour moi totalement fausse.

JCMLA a écrit :

Ne pas faire une JCML est dommageable pour le mouvement communiste en le privant de l'arrivée de jeunes voulant etudier et militer mais qui sont excedes de la division. C'est pourquoi plutot que d'aller dans chaque organisation et ainsi perenniser cette division, ils veulent creer une JCML nationale.


Il faudrait quand même savoir ce que tu mets dans le terme "division", car l'utilisation de ce terme est bien utile (nous l'avons vu sur le FUC ou dans le débat autour du CNU) pour éviter d'approfondir certains points et faire passer des positions politiques faussement ML.
Il ne faut pas avoir peur du débat, il faut simplement savoir si ces divisions historiques sont principales ou secondaires, si elles sonts ou non utiles aujourd'hui pour comprendre et changer la réalité.

JCMLA a écrit :

Pour la formation par les plus anciens, je parle de tous les anciens militants pourvu qu'ils jouent le jeu. C'est a dire qu'il faut reposer toutes les questions qui se sont posées au mouvement communiste francais depuis le départ, car elles n'ont pas été assimilées.


Précises-un peu ce que tu entends par "les questions qui se sont posées au mouvement communiste francais depuis le départ, car elles n'ont pas été assimilées." ? et par qui n'auraient-elles pas été assimilées ?

JCMLA a écrit :

Il faut partir des principes de bases. Faire de Mao, de Hoxha et meme de THorez (eh oui, meme lui^^) une ligne de démarcation sert la division.


Donc pour toi, la dénonciation de Thorez qui défend le passage pacifique au socialisme, exclu André Marty, joue un rôle important dans la relève du capitalisme au lendemain de la libération -et je ne parle pas de la dissolution des milices patriotiques-, du soutien à l'impérialisme français, des thèses para-colonialistes sur l'Algérie.... c'est de la division ???
Pour toi, la lutte contre le révisionnisme moderne engagé par Mao (PCC) et Hoxha (PTA), c'est de la division ???

JCMLA a écrit :

Cette question devra se poser, mais elle ne pourra être resolue que si nous avons tous les elements du ML pour nou y aider.
D'ici là, nous n'avons jamais fait de ces penseurs une obligation ou une interdiction pr travailler.


Je ne vois pas concrètement comment si tu construis une organisation ayant une pratique politique, tu vas sur le plan théorique et pratique zapper -occulter- les racines historiques du ML, et refuser l'application de la ligne de masse.
Pour ce qui est des interdictions, nous savons ce qu'un Koba à pu dire et écrire au sujet de Mao. Donc sur ce sujet ne prend pas les membres de ce forum ML pour des idiots.


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
all power to the people
Pionnier
all power to the people
39 messages postés
   Posté le 26-02-2007 à 12:39:52   Voir le profil de all power to the people (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à all power to the people   

Camarades n'oubliez pas que vous êtes lus par des personnes qui ne comprennent pas tous les enjeux et qui ni connaisent pas l'ensemble de l'historique des conflits de l'ancien FUC.
sti
Grand classique (ou très bavard)
969 messages postés
   Posté le 26-02-2007 à 13:06:16   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

Je comprend ta préocupation mais n'oublie pas que ce sujet porte sur le mouvement marxiste léniniste et de ce fait, chaque "ML" est censé (dans l'absolu ou peut être dans l' "idéal" connaître l'histoire du mouvement politique dont il se réclame.
Ce n'est apparement pas le cas puisqu'aujourd'hui on peut se réclamer du marxisme-léninisme et y inclure au minimum (on attend le reste puique tout serait à revoir depuis le début ...) Monsieur Thorez.

Si tu es curieux de l'histoire de ces questions, je te donnerais si tu le veux quelques infos/aides à la compréhension du débat internedes "ML".
all power to the people
Pionnier
all power to the people
39 messages postés
   Posté le 26-02-2007 à 13:20:24   Voir le profil de all power to the people (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à all power to the people   

Oui je suis d'accord il y a des principes de base sur lesquels on ne peut tergiverser. Effectivement mettre Thorez comme un ML n'est pas seulement loufoque mais contre révolutionnaire. Chacun sait même les plus jeunes (si ils mènenent tant soit peu une enquête) que Thorez est un des principaux liquidateur du marxisme léninisme en France (voir interview aux times au sortir de la guerre par ex). Mon intervention ne concerne par le fond mais les conflits entre les personnes (même si je sais que les thèses sont portés par des individus) pas toujours compréhensibles. J'ai compris qu'il existait un affrontement entre les lignes mais la difficulté de compréhension réside dans le fait que je ne possède pas tous les termesdu débat ayant entraine l'existence de deux forum se réclamant du ML. Dernier point je pense qu'il ne faut pas tomber dans les provocations qui mène à discrétiter des interventions justes par ailleurs.
sti
Grand classique (ou très bavard)
969 messages postés
   Posté le 26-02-2007 à 13:47:57   Voir le profil de sti (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à sti   

all power to the people a écrit :


Dernier point je pense qu'il ne faut pas tomber dans les provocations qui mène à discrétiter des interventions justes par ailleurs.


Je comprends mieu ton intervention.
Et tu n'as pas tort. Les lignes sont parasités par les joutes qui se "personalise".
L'effet "forum virtuel" y est pour beaucoup. Je suis pas sûr que certain petit nom d'oiseau se soit exprimé par la bouche de " la jeunesse" de cette façon, devant les militants ouvriers conscernés dans une vraie salle ou mieu, devant un piqué de gréve ou dans l'atelier ...
Qui vivra verra.
armenak
oser lutter oser vaincre
Grand classique (ou très bavard)
armenak
298 messages postés
   Posté le 26-02-2007 à 17:29:45   Voir le profil de armenak (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à armenak   

il faut je pense revenir au texte de départ des JCML pour faire le constat que leurs positions erronées sont en fait le résultat de leurs erreurs d'analyse de la situation politique.

- que les attaques du gouvernement et du patronat contre les masses populaires se développent actuellement dans tous les domaines de la vie avec une violence jamais vue depuis l'après-guerre ;

En quoi les attaques du gouvernement et du patronat sont-elles les plus violentes de l'après-guerre? Sauf à considérer la destruction progressive de l'Etat "providence" et du système de cogestion capitaliste entre les organisations réformistes et le patronat, issu des trente glorieuses et de la construction d'un pacte entre ces forces autour du capitalisme monopoliste d'état comme l'essentiel, il n'y a rien dans la situation politique qui soit plus violent que par exemple la répression contre le mouvement grèviste des mineurs en 1948, les mesures d'exception contre le mouvement ouvrier durant les guerres coloniales, ni contre la jeunesse comme en 1968. Une des fumisteries de tous les réformistes et autres anti-libéraux est de nous faire croire aujourd'hui que les politiques patronales sont pires aujourd'hui qu'hier, tout çà pour faire gober aux ouvriers les thèses sur "l'ultra-libéralisme", et les faire reprendre des mots d'ordres de défense des services publics comme la panacée d'un programme de luttes : la LCR, le PCF le disent, les JCML reprennent les mêmes analyses de la situation.

- que le potentiel de révolte et de soulèvement populaires est aujourd'hui très fort (comme en témoignent les mouvements de grève de 2003 sur les retraites et l'éducation, le référendum sur la constitution européenne, les émeutes de novembre 2005, le mouvement contre la « Loi sur l'Egalité des Chances », etc.), mais que le principal danger provient de l'incapacité, et parfois même de l'absence du mouvement ouvrier organisé pour prendre en main ces mouvements ;
Le principal danger n'est pas l'incapacité du "mouvement ouvrier organisé" (comprendre ici les syndicats ?) à prendre en main ces mouvements, il le fait très bien d'ailleurs mais pas dans l'intérêt de la classe ouvrière et de la jeunesse, en le divisant, l'atomisant et le cantonant dans les franges d'un pseudo-réformisme mou qui donne de moins en moins le change. Non, le principal danger est de laisser à la tête de ces mouvements, l'aristocratie ouvrière et la petite-bourgeoisie, leurs organisations et comités divers et variés. Là encore, les JCML essayent de dédouaner le "mouvement ouvrier organisé" en occultant son rôle contre-révolutionnaire.

- que les fausses solutions réformistes aujourd'hui reprises par celles et ceux qui préparent « le changement » aux élections de 2007, qui avaient pourtant montré depuis longtemps leur inefficacité, ont abouti à une basse besogne de verrouillage et de destruction du tissu organisé de ce même mouvement ouvrier, sacrifié sur l'autel de la gestion et de la négociation au sommet, si bien qu'aujourd'hui l'horizon politique est globalement bouché ;
Regrettez-vous le verrouillage et la basse besogne du PCF dans les comités nonistes? Regrettez-vous une candidature commune noniste aux élections de 2007? A moins de n'avoir pas compris ce paragraphe, il me semble que vous vous faisiez de bien belles illusions sur la capacité des appareils à promouvoir l'unité, mais j'ai envie aussi de vous dire de ne pas regretter de voir ces comités voler en éclats: ils étaient un frein à la construction d'une avant-garde ouvrière aujourd'hui, ils crèvent de leurs divisions d'appareils: tant mieux!!!


- que, face à cela, l'expérience montre que le fractionnisme, ou pire, l'entrisme visant à « changer de l'intérieur » une organisation social-démocratisée, comme par exemple le PCF, constituent des méthodes inefficaces et bureaucratiques, qui conduisent soit à servir de caution à la direction opportuniste, soit à paralyser de facto tout militantisme ;
Avez-vous mené cette expérience? ou bien c'est une critique s'adressant uniquement aux militants des Rouges Vifs, de Communistes! etc...
Quoiqu'il en soit ce n'est pas la méthode qui est ici à blâmer mais l'aveuglement de ceux qui croient encore que le PCF puisse être redressé et redevenir le "Parti".

- que, pour remédier à cette situation, de nouvelles structures et de nouvelles perspectives doivent être apportées au plus vite ;
Seul point commun entre nous, si ce n'est qu'il faut aujourd'hui combattre pour l'avant-garde ouvrière, pour reconstruire notre parti communiste marxiste-léniniste, et nous pour jouer aux donneurs de leçons derrière le paravent d'une organisation de jeunesse

Armenak
gorki
Les ouvriers n'ont pas de patrie
Grand classique (ou très bavard)
gorki
919 messages postés
   Posté le 26-02-2007 à 21:41:06   Voir le profil de gorki (Offline)   Répondre à ce message   http://ouvrier.communiste.free.fr/   Envoyer un message privé à gorki   

CQFD mon camarade ouvrier Armenak


--------------------
L'émancipation des ouvriers sera l'œuvre des ouvriers eux-mêmes
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9634 messages postés
   Posté le 27-02-2007 à 00:31:43   Voir le profil de Xuan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

En ce qui concerne l'ouvrage de Kessel, il n'est pas en ligne en effet.
Peut-être est-il disponible aux EP. C'est une édition 10/18.

Les remarques d'Armenak sont tout-à-fait justes.

Je reprends également tes propos soulignés par Finimore :
JCMLA a écrit :

Ne pas faire une JCML est dommageable pour le mouvement communiste en le privant de l'arrivée de jeunes voulant etudier et militer mais qui sont excedes de la division. C'est pourquoi plutot que d'aller dans chaque organisation et ainsi perenniser cette division, ils veulent creer une JCML nationale.


JCMLA a écrit :

Pour la formation par les plus anciens, je parle de tous les anciens militants pourvu qu'ils jouent le jeu. C'est a dire qu'il faut reposer toutes les questions qui se sont posées au mouvement communiste francais depuis le départ, car elles n'ont pas été assimilées.


Je vois mal comment excédé par les divisions tu pourrais créer un organisation supplémentaire qui fasse table rase de toute l'expérience marxiste-léniniste.
Puisque tu prétends reposer toutes les questions qui se sont posées au mouvement communiste francais depuis le départ, car elles n'ont pas été assimilées .
Sur quelle base se crée donc cette nouvelle organisation ? Sur la philosophie de l'autruche ?
Ou bien prétends-tu (tout en sollicitant des leçons ?) que cette nouvelle organisation pourrait résoudre toutes ces questions non résolues par les autres ?
Ce mélange d'humilité et de prétention me confond.
Pourquoi citer Mao Tsé toung dans votre congrès fondateur et ne pas l'afficher sur votre drapeau ?
Avez-vous rayé le terme de Parti de votre vocabulaire ?

Parlons de choses concrètes et donne-nous ton avis franchement, en répondant aux remarques d'Armenak par exemple, ou sur les élections.


--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2154 messages postés
   Posté le 27-02-2007 à 05:06:42   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Xuan a écrit :

En ce qui concerne l'ouvrage de Kessel, il n'est pas en ligne en effet.
Peut-être est-il disponible aux EP. C'est une édition 10/18.


J'en ai vu passer sur ebay, et il est possible que PK lui-même est encore quelques exemplaires à l'adresse du CEMOPI (sous toutes réserves), autrement il faut faire les bouquinistes et chercher sur internet.


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
2154 messages postés
   Posté le 27-02-2007 à 16:50:12   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Il y a le tome 1 du livre "Le mouvement maoïste en france" Patrick Kessel à 4e sur http://www.priceminister.com/offer/buy/51634485/Le-Mouvement-Mao¿Ste-En-France-1-1963-1968-Livre.html
d'autres tomes 1 sont dispo mais un peu plus cher.

Le tome 2 est aussi en vente sur http://www.priceminister.com/offer?action=desc&aid=116940629

Message édité le 27-02-2007 à 16:54:03 par Finimore


--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
armenak
oser lutter oser vaincre
Grand classique (ou très bavard)
armenak
298 messages postés
   Posté le 08-03-2007 à 17:51:59   Voir le profil de armenak (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à armenak   

Les JCML comptent-ils lire les deux tomes avant de poursuivre le débat et de répondre à nos critiques?
Armenak
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Pratique  Infos des orgas  Communiqué JCMLNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum
   Hit-Parade