Forum Marxiste-Léniniste
Forum Marxiste-Léniniste
Administrateurs : Finimore, ossip, Xuan
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Corée 

 Chine-Corée du nord

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 07-08-2017 à 00:19:20   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

une entrevue entre la Chine et la Corée du nord :

http://youtu.be/zR0jabc0DUU

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 13-08-2017 à 10:37:31   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine et l'UE soulignent la nécessité d'une solution pacifique en péninsule coréenne



(Xinhua/Wang Shen)

MANILLE, 7 août (Xinhua).-- La Chine et l'Union européenne (UE) ont souligné lundi la nécessité de chercher une solution pacifique au problème de la péninsule coréenne.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et la haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité Federica Mogherini ont échangé des vues sur la situation actuelle dans la péninsule coréenne.

Ils se sont rencontrés en marge d'une réunion des ministres des Affaires étrangères dans le cadre du Sommet de l'Asie de l'Est, et d'autres réunions qui se tiennent à Manille, la capitale des Philippines.

La dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la péninsule coréenne doit être appliquée de manière pleine et entière, a souligné M. Wang.

La proposition de "suspension contre suspension" avancée par la Chine, qui exige la suspension des tests nucléaires et balistiques de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) en échange de la suspension des exercices militaires à grande échelle entre les Etats-Unis et la Corée du Sud, est en mesure de répondre aux préoccupations sécuritaires les plus urgentes des diverses parties en présence, mais aussi de rompre le cercle vicieux actuel, et donc d'accomplir une percée en direction de la reprise des négociations de paix, a-t-il ajouté.

Toutes les parties en présence doivent prendre leurs responsabilités, a déclaré M. Wang.

L'UE apprécie les importants efforts déployés par la Chine pour répondre de manière appropriée à la question nucléaire iranienne et à la question nucléaire en péninsule coréenne, a quant à elle déclaré Mme Mogherini.

L'UE et la Chine ont coopéré de manière efficace sur la question nucléaire iranienne. Elles doivent tirer profit de leur expérience passée dans les négociations sur le nucléaire iranien, et renforcer leur communication et leur coopération, dans le but de chercher une solution pacifique à la question nucléaire en péninsule coréenne, a-t-elle ajouté.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 17-08-2017 à 20:50:51   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Global Times signale la déclaration de Moon :

"Le président sud-coréen demande un dialogue avec la RPDC en raison de la dégradation des tensions"

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 03-09-2017 à 22:51:58   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Paradoxalement l'essai thermonucléaire de la Corée du nord finit par piéger la rhétorique belliciste de Trump qui avait promis le feu et la furie. Il ne lui reste en fait que l'option des sanctions économiques et du boycott.
D'autre part la Corée du nord se trouve elle aussi enfermée dans cette surenchère.
L'essai intervient au moment du sommet des BRICS et va à l'encontre de son succès. Ci-dessous la réaction chinoise


_________________________________



sur Romandie.com

Pékin "condamne vigoureusement" l'essai nucléaire nord-coréen


Pékin - Pékin, principal allié de la Corée du Nord, a "condamné vigoureusement" le nouvel essai nucléaire effectué dimanche par Pyongyang, tout en exhortant le régime de Kim Jong-Un à "cesser d'aggraver la situation" avec des "actions (qui) ne servent pas ses intérêts" .

La Corée du Nord "a ignoré l'opposition générale de la communauté internationale et effectué un nouveau test nucléaire; le gouvernement chinois exprime son opposition résolue et condamne vigoureusement" cette action, a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué au ton cinglant.

Principal soutien diplomatique et économique de Pyongyang, Pékin enjoint à son voisin de "considérer la ferme résolution de la communauté internationale (en faveur de) la dénucléarisation de la péninsule coréenne" .

"Nous exhortons vigoureusement la Corée du Nord (...) à cesser de commettre des actions erronées qui aggravent la situation et qui en même temps ne servent pas ses propres intérêts" , a averti la diplomatie chinoise.

Le régime de Kim Jong-Un a annoncé dimanche avoir testé une bombe H après avoir effectué son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour. L'explosion a été à l'origine d'une secousse tellurique ressentie jusque dans les régions frontalières du nord-est de la Chine.

Ce nouveau test nord-coréen intervient alors que s'ouvre à Xiamen (est de la Chine) un vaste sommet réunissant les dirigeants des puissances émergentes des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

Dans un discours de quarante minutes prononcé dimanche devant un forum économique lié aux Brics, le président chinois Xi Jinping n'a pas évoqué le test mené par Pyongyang --susceptible pourtant d'éclipser la rencontre diplomatique de Xiamen.

Déjà, mi-mai, le premier sommet international des "Nouvelles routes de la Soie", grande initiative économique lancée par Pékin, avait été largement perturbé par un tir de missile nord-coréen.

Pékin "continuera de travailler avec la communauté internationale et d'appliquer de façon complète les sanctions décidées par le Conseil de sécurité de l'ONU" pour faire pression sur Pyongyang, observait de son côté le ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine, destinataire de quelque 90% des exportations nord-coréennes, avait approuvé début août une septième salve de sanctions économiques internationales adoptées dans le cadre onusien, et avait dans la foulée restreint ses achats de minerais de fer et de plomb et de fruits de mer.

Pékin continue néanmoins de plaider pour une solution "pacifique" et pour une reprise des pourparlers avec Pyongyang.

(©AFP / 03 septembre 2017 10h54)

_____________________



Essai nucléaire de la RPDC : opposition ferme et condamnation forte de la Chine



BEIJING, 3 septembre (Xinhua) -- Le ministère chinois des Affaires étrangères a publié dimanche un communiqué, exprimant sa ferme opposition et sa forte condamnation face à l'essai nucléaire mené par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

La RPDC a procédé dimanche avec succès à un essai de bombe H, une bombe à hydrogène pouvant être transportée par un missile balistique intercontinental (ICBM), a annoncé la Télévision centrale de la RPDC. Il s'agit du sixième essai nucléaire effectué par la RPDC.

"Aujourd'hui, la République populaire démocratique de Corée, malgré l'opposition universelle de la communauté internationale, a mené un nouvel essai nucléaire. Le gouvernement chinois exprime sa ferme opposition et sa forte condamnation face à cet essai ", selon le communiqué publié par le ministère chinois des Affaires étrangères.

La position ferme de la Chine, ainsi que l'objectif commun de la communauté internationale, est de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, de protéger le mécanisme de non-prolifération des armes nucléaires et de maintenir la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est, selon le communiqué.

Nous exhortons fermement la RPDC à prendre sérieusement en compte la détermination inébranlable de la communauté internationale concernant une péninsule coréenne dénucléarisée et à respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, précise le communiqué.

La Chine exhorte la RPDC à cesser ses actions inappropriées qui aggravent les tensions et vont à l'encontre de ses propres intérêts et à revenir sur la voie du dialogue pour résoudre les questions, souligne le communiqué.

La Chine oeuvrera avec la communauté internationale pour mettre en oeuvre de manière globale et complète les résolutions concernées du Conseil de sécurité de l'ONU, promouvoir sans relâche la dénucléarisation de la péninsule coréenne et sauvegarder la paix et la stabilité sur la péninsule.


Edité le 03-09-2017 à 23:17:47 par Xuan




--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 09-09-2017 à 20:38:31   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Xi et Macron discutent de la péninsule coréenne lors d'une conversation téléphonique


Xinhua 09.09.2017

Le président chinois Xi Jinping a discuté vendredi par téléphone avec son homologue français, Emmanuel Macron, de la question de la péninsule coréenne, soulignant l'engagement de la Chine pour la dénucléarisation de la région.

M. Xi a indiqué que la Chine était inflexible en ce qui concerne la dénucléarisation de la péninsule coréenne, la sauvegarde du régime international de non-prolifération nucléaire et le maintien de la paix et de la stabilité en Asie du nord-est.

Seul un règlement pacifique par le dialogue et la négociation pourra résoudre le problème nucléaire, a-t-il déclaré, exprimant l'espoir que la France, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, jouerait un rôle constructif dans l'apaisement de la situation et la reprise du dialogue.

Pour sa part, M. Macron a déclaré que son pays était engagé à maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et attachait une grande importance à la position et au rôle de la Chine dans la résolution du problème.

Il a également souligné qu'il était disposé à renforcer la coopération avec la Chine pour parvenir à un règlement définitif de la question nucléaire dans la péninsule coréenne.

(Rédacteurs :Wei SHAN, Guangqi CUI)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 11-09-2017 à 16:18:06   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

Péninsule coréenne : la seule façon de sortir de la crise est le dialogue


le Quotidien du Peuple en ligne-11.09.2017 15h47

Le Président Xi Jinping a récemment accepté de s'entretenir au téléphone avec le Président américain Donald Trump, la Chancelière allemande Angela Merkel et le Président français Emmanuel Macron, se concentrant à chaque fois sur le même problème : l'échange de vues sur la situation dans la péninsule coréenne. Avant cela, lors de la réunion des dirigeants des pays des BRICS de Xiamen, Xi Jinping et le Président russe Vladimir Poutine avaient eu un échange de vues approfondi sur les derniers tests nucléaires de la RPDC. Bien entendu, les dirigeants des grandes puissances se sont dits préoccupés par cette nouvelle tendance après la nouvelle série de tests nucléaires en RPDC, qui ont encore tendu la situation internationale et ont dit vouloir renforcer la communication, la coordination et la coopération pour trouver une solution au problème nucléaire dans la péninsule coréenne le plus tôt possible.

Dans les conversations qui viennent d'être mentionnées, le message fort transmis par la partie chinoise est celui d'une « triple exigence » :
respecter l'objectif de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, insister pour maintenir la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est et insister sur le fait que la question de la péninsule coréenne ne peut être résolue que par des moyens pacifiques, y compris le dialogue et la consultation.

Les deux premières « exigences » sont l'objectif, et la dernière est la façon et les moyens d'atteindre ce but.
Du point de vue des dirigeants de divers pays, tout le monde est fondamentalement d'accord sur les deux objectifs de la dénucléarisation de la péninsule et du maintien de la paix et de la stabilité dans la région. Cependant, il existe des différences subtiles dans la réalisation de ces deux objectifs.

Il existe plusieurs façons de résoudre le problème de la péninsule coréenne, mais seulement une voie pour en sortir. Il est certain que le nouveau test nucléaire de la RPDC a gravement violé les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et a affecté le système international de non-prolifération nucléaire, de même qu'il a détérioré la situation en Asie du Nord-Est. Il doit faire l'objet d'une forte opposition et d'une forte condamnation de la communauté internationale et ne va avoir pour conséquences, pour la RPDC, que davantage de sanctions et d'isolement international.

Sur ce point, la communauté internationale doit aussi être plus consciente que les sanctions contre la RPDC, la pression et l'isolement ne résoudront pas fondamentalement le problème nucléaire de ce pays.
En même temps, pour la RPDC, le nucléaire n'a pas renforcé ses garanties de sécurité et il ne les améliorera pas.
Ce cycle vicieux que connaît la péninsule ne fera que renforcer le dilemme en matière de sécurité des parties prenantes, en particulier la RPDC et les États-Unis et la Corée du Sud, mais il pourrait aussi amener finalement toutes les parties à ne pas vouloir voir un bain de sang.

La seule façon de sortir de ce dilemme est le dialogue.

Tout au long de son déroulement, le dialogue sur le problème de la péninsule a connu bien des péripéties, et le faire redémarrer sera plus difficile.
En particulier, le problème nucléaire de la péninsule s'est déjà écarté de son « point d'origine » du sans nucléaire, et le retour à ce « point d'origine » est devenu un objectif de dialogue plutôt qu'un « point de départ », et c'est la nouvelle réalité du problème auquel fait face la péninsule.

Le point central dans la péninsule, c'est le problème de sécurité. La caractéristique fondamentale du problème de sécurité dans la péninsule, c'est que les parties qui s'opposent se trouvent dans un dilemme de sécurité.
Le point crucial de ce dilemme de sécurité réside dans la méfiance mutuelle de longue date et profondément ancrée qui règne entre les États-Unis et la RPDC ; chacun ont leurs propres problèmes de sécurité légitimes, la difficulté réside donc dans la façon de résoudre toutes les préoccupations de ces parties en matière de sécurité.

L'initiative de la « double suspension » proposée par la partie chinoise, à savoir la suspension des activités nucléaires par la RPDC et celle des exercices militaires conjoints à grande échelle par les États-Unis et la Corée du Sud, et la réalisation de la dénucléarisation de la péninsule coréenne et l'établissement d'une approche « parallèle à deux voies » pour un mécanisme de paix dans la péninsule, saisit le cœur même du problème de la péninsule, identifie le problème crucial de la péninsule, aborde de manière stratégique les difficiles problèmes que connaît la péninsule, et prend en considération les problèmes de sécurité des différentes parties.

Certes, ce programme ne permet pas à toutes les parties prenantes au problème de la péninsule d'être pleinement satisfaites, mais il peut tout au moins contribuer à résoudre le dilemme de sécurité dans cette région, et trancher le « nœud gordien » du problème nucléaire dans la péninsule.

Les initiatives et les idées que nous venons de mentionner rencontrent une attention et une reconnaissance au sein de la communauté internationale. Un récent éditorial du New York Times a également fait une proposition de « double suspension » a destination du Président Trump, estimant qu'il devrait essayer cette possibilité avant une guerre intentionnelle ou erronée.

Le chemin du dialogue sera forcément cahoteux, plein d'obstacles, de tournants et de virages, mais y a-t-il un choix plus réaliste que cette voie ? D'une manière générale, la communauté internationale espère résoudre le problème de la péninsule par le biais du dialogue, et la clé réside dans des décisions politiques de la RPDC, des États-Unis et de la Corée du Sud. À l'heure actuelle, la situation dans la péninsule est très dangereuse et oblige les parties à prendre leurs responsabilités et à accepter de faire les compromis qui s'imposent.

(L'auteur Jia Xiudong est commentateur spécial au journal et chercheur émérite à l'Institut chinois d'études internationales)

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 27-09-2017 à 19:29:22   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Russie et la Chine réaffirment leur rejet d’une guerre avec la Corée du Nord


27
SEP Histoire et société

Ces déclarations entre le président des etats-Unis et les responsables nord-Coréen prennent une allure si stupéfiantes que l’on arrive pas à y croire, pourtant il est clair que nous sommes devant une situation qui peut dégénérer à chaque instant. Il faut désamorcer la tension des deux côtés à la fois, c’est ce à quoi s’emploient la Russie et la Chine (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)


Les États-Unis maintiennent une étroite alliance militaire avec le Japon, voisin de Corée du Nord. -Photo: Reuters

Publié le 26 septembre 2017

teleSUR
Le Kremlin encourage les actions visant à trouver un chemin politique vers la crise en Corée du Nord.
Les gouvernements russe et chinois ont réaffirmé mardi leur rejet de toute action militaire contre la Corée du Nord et ont appelé à une solution diplomatique au conflit, en plein essor avec les États-Unis.

La veille, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Yong Ho, a déclaré aux journalistes à New York que les États-Unis a déjà déclaré la « guerre » dans son pays, il se réserve « tout le droit » de mener des « contre-mesures » pour se défendre.

« La guerre mutuelle entre la Corée du Nord et les États-Unis a attiré notre attention, mais nous avons également vu que les États-Unis ont clairement nié qu’il y ait une déclaration de guerre » , a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang lors d’une conférence de presse.

« Nous nous efforçons à ce que les États-Unis et la Corée du Nord se rendent compte que le recours à une solution militaire ne serait jamais une option viable, et cette provocation mutuelle n’augmenterait que le risque d’affrontement et réduirait la marge de manœuvre » , a déclaré le porte-parole chinois.

Le directeur du Département de la non-prolifération et du contrôle des armes du ministère russe des Affaires étrangères, Mikhail Uliánov, a déclaré que Moscou s’emploie activement à promouvoir une solution diplomatique à la crise dans la péninsule coréenne.

http://videos.telesurtv.net/player/672501/presidente-trump-amenaza-nuevamente-a-corea-del-norte/?aspectratio=auto

« Nous menons ce travail, sans publicité pour des raisons compréhensibles, mais au moins nous essayons de prendre la situation selon un chemin approprié » , at-il déclaré lors d’une conférence de presse à l’agence Rossiya Segodnya .

Ulyanov a estimé qu’une guerre aurait « des conséquences catastrophiques non seulement pour la Corée du Sud, mais pour toute la région ».

En tant que tel, « nous rejetons la voie militaire, nous ne l’admettrons pas » .

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
5984 messages postés
   Posté le 28-09-2017 à 23:05:55   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

La situation actuelle ne convient pas à Pékin,la Chine prefererait une Corée réunifiée qui serait un concurrent sérieux du Japon,contre lequel Seoul s unirait à la Chine Populaire,avec laquelle commence à s allier Taiwan,qui revendique aussi les îles Senkaku/Diaoyu.le Japon serait isolé dans ses revendications des îles coréennes de Liancourt,et Washington n aurait pas de prétexte pour rester dans le région sans le peril nord coréen.

--------------------
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
1925 messages postés
   Posté le 29-09-2017 à 16:59:00   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Premièrement la RPDC est sous embargo impérialiste et c'est déjà ça qu'il faut dénoncer.

Deuxièmement la RPDC à aussi tirer les leçons de l'IRAK et de la Libye.

Troisièmement la dissuasion nucléaire est pour la RPDC son assurance vie, face à l'impérialisme américain (qui il faut le préciser n'a pas signer la paix avec la Corée du Nord).

Certes la Chine "veut calmer le jeu" car elle n'a pas intérêt à l'intervention américaine ou au bombardement de la RPDC qui aurait des implications dans toute la péninsule.

--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 30-09-2017 à 08:58:20   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine appelle les Etats-Unis à traduire en actions leur engagement concernant la RPDC


Xinhua - 30.09.2017 08h32

La Chine salue l'engagement des Etats-Unis à résoudre la question nucléaire sur la péninsule coréenne, a indiqué vendredi Lu Kang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, appelant Washington à traduire cette détermination en actions concrètes.
M. Lu a fait ces remarques en réponse aux propos prononcés jeudi par Susan Thornton, secrétaire d'Etat adjointe par intérim des Etats-Unis, lors d'une audition au Congrès.

"Nous ne cherchons pas un changement ou un effondrement du régime. Nous ne cherchons pas une réunification accélérée de la Corée, ni une excuse pour placer des troupes au nord de la Ligne de démarcation militaire de l'accord d'armistice" , a affirmé Mme Thorton, ajoutant que les Etats-Unis n'avaient "aucunement le désir de nuire" à la population de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) "souffrant depuis longtemps" .
Elle a indiqué que l'objectif de la pression exercée sur la RPDC était de ramener le pays à la table des négociations de dénucléarisation.

"Nous avons pris note des signaux positifs récemment émis par les parties concernées concernant la résolution pacifique via le dialogue de la question nucléaire sur la péninsule coréenne. Nous encourageons ces actions" , a indiqué M. Lu.
"La Chine approuve cet engagement et espère que les Etats-Unis le traduiront en actions concrètes" , a-t-il souligné, appelant la RPDC à participer aux efforts conjoints.
"Nous espérons que toutes les parties concernées feront preuve de sincérité afin d'ouvrir la voie à des négociations pacifiques" , a-t-il ajouté.

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Wei SHAN)

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
5984 messages postés
   Posté le 30-09-2017 à 13:05:44   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

la Chine veut sanctionner son allié encombrant http://thewestcoastsportsblog.com/2017/09/24/nouvelles-sanctions-chinoises-cor-e-du-nord

--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 01-10-2017 à 00:44:32   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

La Chine veut dénucléariser la Corée et l'ensemble de la région.
Quant à la situation en Corée elle a entièrement créée par les USA.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
5984 messages postés
   Posté le 01-10-2017 à 00:54:33   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

La résolution des tensions entre Pyong Yang et Washington par Pékin serait un atout de la Chine Populaire,qui ancrerait sa montée en puissance dans toute l Asie.

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
5984 messages postés
   Posté le 02-10-2017 à 12:12:37   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

http://www.20minutes.fr/monde/2142895-20171002-coree-nord-chine-apres-kim-jong-

--------------------
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
5984 messages postés
   Posté le 02-10-2017 à 13:18:45   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

Les États Unis perdraient ainsi la Corée -du Sud- de leur sphère d influence,alors qu une possible invasion de la RPD de Corée conduirait à la présence des troupes américaines aux portes de la Mandchourie,donc à l encerclement de la République Populaire de Chine par l Empire.


Edité le 02-10-2017 à 17:48:18 par marquetalia




--------------------
Xuan
Grand classique (ou très bavard)
9270 messages postés
   Posté le 02-10-2017 à 22:38:03   Voir le profil de Xuan (Online dans la catégorie pour un nouveau parti communiste)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Xuan   

L'article cite :

"En cas d’effondrement du régime, ce serait à Pékin de jouer ses cartes au mieux afin de profiter de la réunification, observe Deng Yuwen, ancien responsable de la revue de l’Ecole centrale du Parti communiste chinois, qui a dû quitter ses fonctions en 2013 après un article appelant – déjà – à rompre avec Pyongyang. « Si les deux Corées sont réunifiées, il n’y aura plus de nécessité à la présence des troupes américaines en Corée du Sud et le peuple sud-coréen ne les laissera pas rester », pronostique-t-il, dans un article publié en avril par le centre de réflexion indépendant Charhar Institute."

C'est une pure spéculation et les propos de Deng Yuwen tiennent davantage des bisounours que d'un "ancien responsable de l'Ecole centrale du PCC" et ça n'est pas étonnant qu'il se soit fait virer de ses fonctions.
Si les deux Corées sont réunifiées il va sans dire que les USA chercheront à mettre les pieds dans toute la Corée parce que c'est dans la nature de l'impérialisme et que cette nécessité fait loi.

--------------------
contrairement à une opinion répandue, le soleil brille aussi la nuit
Finimore
Grand classique (ou très bavard)
Finimore
1925 messages postés
   Posté le 14-10-2017 à 08:19:36   Voir le profil de Finimore (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Finimore   

Que révèlent les sanctions prises par la Chine contre la Corée du Nord ?

par l'Unité Communiste de Lyon

le 22 février 2017
http://unitecommuniste.fr/communiques/que-revelent-les-sanctions-prises-par-la-chine-contre-la-coree-du-nord/

Le 19 février, le gouvernement de la République Populaire de Chine a annoncé sa décision de cesser toutes se importations de charbon en provenance de la Corée du Nord. Le ministère du commerce a ainsi indiqué que cette suspension provisoire sera maintenue jusqu’au 31 décembre.

La raison de cette sanction contre le régime de Pyongyang trouve sa source dans le nouveau test, effectué quelques jours auparavant, d’un missile balistique Pukguksong-2. Ce test à suscité un vif émoi au sein des Etat-majors Japonais et Américains.

Bien que la Chine maintienne une position de négociation à six [Les deux Corées, le Japon, la Russie, la Chine et les USA] autour de la question du nucléaire nord-coréen, elle a pour la première fois accepté d’appliquer des sanctions directes contre la RPDC.

Les échanges commerciaux entre la RPC et la RPDC représentent les liens économiques le plus importants, en terme de volume, pour l’Etat du Juche. L’embargo contribue à étrangler une économie déjà anémiée par des années de sanctions internationales.

Nous n’avons pas, au sein de l’Unité Communiste de Lyon, de position précisément définie sur le régime Nord Coréen. D’une part car ce régime est difficile à analyser, faute d’informations fiables, d’autre part car nous n’en avons simplement pas eu le temps ou les moyens. La Corée du Nord ne fait pas partie des pays envers lesquels nous exprimons un soutien positif. Nous considérons qu’a l’heure actuelle, ce régime apparait globalement comme un régime de nationalisme bourgeois social.

Résultats de recherche d'images pour « mass games north korea 2016 »

Nous restons également circonspects sur ce régime, dans le sens où nous nous méfions du fait de crier avec la meute déchaînée de loups, avide de rumeurs sur cet Etat. Nous regardons avec une certaine répugnance la campagne d’acharnement, d’autant qu’elle est orchestrée par des Etats impérialistes, portant la mort, la misère et le crime partout sur leur passage. Dans le sens également où il nous paraît bien plus pressant de condamner d’autres régimes avant celui dirigé par Kim Jong-Un.

Présentée comme l’archétype de l’Etat « méchant », la Corée du Nord est pourtant avant tout un état qui lutte contre l’impérialisme, qui tente d’exister indépendamment de toute vassalité et assujettissement face à un autre Etat. C’est également un Etat qui essaie d’obtenir la légitime réunification de la péninsule. Le régime Sud-Coréen, dans lequel les sectes anticommunistes et obscurantistes tirent les ficelles du pouvoir, apparaît comme un havre de paix.
Etrange havre ou les militants pour la réunification, les communistes et les syndicalistes sont menacés et torturés par la police.

Résultats de recherche d'images pour « emeutes corée du sud »

La réunification elle-même est un casus belli pour les USA, qui se doutent bien qu’une Corée unifiée et indépendante aurait plus tendance à balancer -dans la rivalité entre la Chine et le Japon- du côté de la première, tant le sentiment anti-japonais est encore présent. Rien qu’à titre d’exemple, participante au malheureux programme F-35 soutenu par les USA, la Corée du Sud fait pourtant le choix d’entretenir ses appareils en Australie plutôt qu’au Japon tout proche, tant la défiance est fort.

Dans ce cadre, comment comprenons nous les sanctions ?

La Corée du Nord, hormis une rectification de frontière maritime demandé au Sud, source de conflits depuis la partition, ne fait pas partie des pays les plus agressifs de la planète. Elle ne lance pas d’opérations à l’étranger, ne déploie pas d’armée dans des bases militaires extérieures, ne revendique pas de territoire. En revanche, elle est une cible géopolitique récurrente.

Le budget militaire consomme une quantité astronomique de ressources, quant on songe au PIB relativement faible de l’Etat.

Le développement de la bombe atomique, ainsi que de missiles longue portée, est dans ce cadre un choix rationnel, permettant de sanctuariser le territoire tout en limitant le format des forces conventionnelles.

L’opposition et les sanctions que subit la Corée du Nord quant à ce programme révèlent, non pas de la sûreté de la paix mondiale, mais bien d’une punition contre ces Etats cherchant à se soustraire à l’autorité des « grands ». C’est la sanctuarisation du territoire qui est condamnée.

L’arme atomique, dans l’esprit des grandes puissances impérialistes, doit rester l’apanage des arbitres de ce monde. En sanctuarisant son territoire, la Corée fait fondamentalement un doigt d’honneur à ceux qui voudraient la transformer en régime croupion, Chine y compris.

Car tel est ce que nous pouvons déterminer de la position chinoise. Un aveu du fait que ce sont les rapports de suzeraineté et de vassalité quoi doivent décider de la sécurité des Etats, et non pas leur propre capacité à pouvoir assurer leur protection. Cette attitude est digne de celle de la France, lorsqu’elle sabote tout projet d’armée Africaine, pour maintenir les états dans son giron, par la dépendance militaire.

La RPC se démasque comme un Etat impérialiste, voulant satelliser et rendre tributaire les Etats qu’elle domine.

Bien que nous puissions formuler des critiques fondamentales vis-à-vis de la République Populaire et Démocratique de Corée, nous ne saurions renier son droit à l’indépendance vis-à-vis des grande puissances militaires. Nous considérons que la paix mondiale n’est pas garantie par la dissuasion, cette dernière ne garantit que la sécurité des impérialistes.



Nous réclamons le fait que les sanctions contre la RPDC soient levées intégralement. Elles sont hypocrites et criminelles. Nous considérons qu’un débat sur le désarmement général, et nucléaire en particulier, ne peut avoir lieu sans une bonne volonté générale. Or cette bonne volonté se heurte aux intérêts des capitalistes et des impérialistes. Ces intérêts forment un infranchissable Himalaya, que seule la lutte des classes peut franchir.

Quelle erreur de croire que les armes nucléaires protégerons les impérialistes de la lutte des classes. Elle n’est, comme l’écrit Mao Zedong, qu’un « Tigre de Papier ». Jamais la bourgeoisie ne pourra échapper au fait qu’elle creuse sa tombe, jour après jour.

Tout comme le mouvement communiste s’opposera aux guerres contre les peuples, il organisera celle contre les classes !


Edité le 14-10-2017 à 08:20:52 par Finimore




--------------------
Ni révisionnisme, Ni gauchisme UNE SEULE VOIE:celle du MARXISME-LENINISME (François MARTY) Pratiquer le marxisme, non le révisionnisme; travailler à l'unité, non à la scission; faire preuve de franchise de droiture ne tramer ni intrigues ni complots (MAO)
marquetalia
Grand classique (ou très bavard)
5984 messages postés
   Posté le 14-10-2017 à 12:53:23   Voir le profil de marquetalia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à marquetalia   

la Chine est dans la situation des Etats Unis en Amérique Centrale dans les Caraibes et aux Philippines,lorsque Washington chassa les Espagnols pour les remplacer;maintenant,c est au tour des Chinois de chasser les Américains d Asie,pour prendre la relève.avec un président intransigeant et ultranationaliste à l tete des Usa,cela augure des tensions entre l Oncle Sam et les communistes chinois.

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum Marxiste-Léniniste  Actualités  Actualité en Corée  Chine-Corée du nordNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum